Acétylation de la coenzyme et taux d'acides gras libres dans le sang chez les enfants atteints d'acétonémie et d'insuffisance biliaire

L'activité de l'acétylation de la coenzyme et les indicateurs du taux d'acides gras libres dans le sang chez les enfants atteints de pathologie gastro-duodénobiliaire, l'effet des médicaments contenant du thiol et énergotropes sur l'activité de la CoA ont été étudiés, un traitement pour la prévention de l'acétone a été développé.

Sont étudiés l'activité de l'acétylation de la coenzyme et les indices du niveau d'acides gras libres dans le sang chez les enfants atteints de pathologie gastroduodénobiliaire, l'influence des préparations contenant du thiol et de l'énergie tropique sur l'activité de SoA, est développé une thérapie pour le maintien préventif du métabolisme acétonémique les crises.

Des états acétonémiques sont observés chez les enfants atteints de maladies du système digestif, de diathèse neuro-arthritique, de maladies infectieuses et dans des situations stressantes. L'acétonémie est provoquée par une surcharge physique et mentale, des erreurs alimentaires et diverses situations, accompagnées d'une dépense énergétique excessive dans le corps. Le lien principal des changements métaboliques dans les états acétonémiques est une violation de la glycolyse et de la lipolyse, une oxydation incomplète des acides gras [1], l'accumulation de corps cétoniques, le développement d'une intoxication endogène, accompagnée d'attaques de vomissements indomptables [2, 3].

Le mécanisme clé responsable du développement de l'acétonémie est associé à un déficit de l'enzyme coenzyme acétylation [3]. Les processus d'acétylation sont au cœur du métabolisme intercellulaire et sont plus intenses dans le foie. Par acétylation, on procède à la décarboxylation oxydative de l'acide pyruvique, à la synthèse et à la dégradation des graisses, à la synthèse de l'acétylcholine, des stéroïdes, etc. Lorsque l'acide pantothénique est exclu de l'alimentation, la teneur en coenzyme A (CoA) dans les tissus diminue [4]. L'activité de CoA est également déterminée par la présence de groupes sulfhydryle (SH) dans sa structure. Parmi les activateurs de l'enzyme CoA, les composés contenant des groupes SH sont d'une grande importance [1]. Parmi les composés thiol en pratique clinique, le plus connu est l'Unithiol, qui est effectivement utilisé pour les intoxications sévères [5]. La disposition des groupes SH dans la structure de l'Unithiol (2,3-dimercaptopropanesulfate de sodium) est telle qu'ils peuvent entrer activement dans les processus métaboliques. Selon A. Labori [6], les composés thiol provoquent une réanimation métabolique en raison de la présence de groupes SH dans leur structure. Les groupes thiol de l'acide lipoïque (lipamide) sont efficaces. Cela a permis d'utiliser des préparations contenant des groupes sulfhydryle pour activer la CoA [6].

But de l'étude. Etudier l'activité d'acétylation de la coenzyme et les indicateurs du taux d'acides gras libres (AGF) dans le sang chez les enfants présentant des crises récurrentes de vomissements acétonémiques en pathologie gastroduodénobiliaire. Évaluer l'effet des médicaments contenant du thiol et énergotropes sur l'activité de la CoA, développer un traitement protecteur pour la prévention des crises métaboliques acétonémiques.

Matériel et méthodes. L'étude a inclus 65 patients âgés de 3 à 10 ans atteints de maladies du système digestif. Le complexe de l'examen comprenait l'évaluation des données cliniques et anamnestiques, les analyses du minimum clinique, l'échographie des organes abdominaux, la fibrogastroduodénoscopie avec un test d'aide, la gastro-impédansométrie, les tests sanguins biochimiques: protéinogramme, sucre, cholestérol (par des méthodes traditionnelles), le taux d'acides gras libres (FFA) - méthode colorimétrique Duncombe [7]. La détermination de l'activité CoA a été réalisée selon la méthode de L. N. Bulovskaya [4]. Une méthode qualitative (bandelettes de test) a été réalisée pour déterminer l'acétone dans l'urine.

Résultats. Les principales plaintes des patients lors de leur admission à l'hôpital étaient des crises de nausées, de faiblesse, de vomissements 3 à 8 fois par jour, suivies de l'apparition de l'odeur d'acétone de la bouche et de l'acétonurie. Les récidives de vomissements acétonémiques chez les enfants ont entraîné une détérioration de leur statut trophique et une altération de la résistance immunologique de l'organisme. Les enfants sont devenus sensibles aux infections virales, dans le contexte desquelles l'acétonémie était leur compagnon constant, un cercle vicieux causal s'est développé.

À la suite de l'examen, 22 enfants ont présenté une gastrite antrale superficielle, 18 enfants - une gastrite superficielle généralisée et 25 patients - une gastroduodénite superficielle avec hyperplasie nodulaire dans l'antre. Le test Helpil chez les enfants examinés était négatif. Les indices de gastro-impédansométrie ont confirmé les diagnostics de gastrite chronique et de gastroduodénite chronique (CGD) chez les enfants. Chez 30 patients, la fonction acidifiante de l'estomac a été augmentée, chez 35 patients, elle a été fortement augmentée. Chez tous les enfants examinés, selon les données échographiques, une dyskinésie biliaire concomitante (BDB), de type hypertenseur a été révélée, dont 35 enfants (53,8%) avaient des formations sédimentaires dans la bile (cholestase), 30 enfants n'avaient pas de formations sédimentaires.

Des tests sanguins biochimiques ont révélé une dysprotéinémie, une dyslipidémie et une tendance à l'hypoglycémie de gravité variable. L'activité de la CoA et le niveau de FFA dans le sang des enfants examinés dans le contexte de l'acétonémie sont présentés dans le tableau. 1. L'acétonurie chez tous les enfants examinés était prononcée (l'acétone urinaire était ++ ou +++).

L'activité de la CoA chez les enfants avant le début du traitement dans le contexte de l'acétonémie était fortement réduite, la plus importante chez les patients atteints de DVP concomitante avec des formations sédimentaires dans la bile, ne représentant que 25% de la norme d'âge (p2-3 0,05), alors que le même indicateur chez les patients présentant des manifestations de cholestase a augmenté 3 fois par rapport à la valeur initiale, cependant, la valeur moyenne de l'activité CoA différait significativement de celle du témoin (28,12 ± 1,02% et 37, 0 ± 0,27%, p2-3 0,05). Chez les enfants atteints de DVP présentant des manifestations sévères de cholestase, la valeur moyenne de la teneur en FFA dans le sang a diminué par rapport à la valeur initiale de 2,6 fois et s'élevait à 310,0 ± 17,5 avec une norme de 187,2 ± 25,4 μmol / l, mais cet indicateur différait encore significativement de la norme d'âge (p2-3 12 / l; hématocrite - 38% en volume; plaquettes - 330 × 10 9 / l; leucocytes - 6,5 × 10 9 / l; coup de poignard - 1%; monocytes - 3%; ESR - 8 mm / heure.

Analyse d'urine - couleur jaune vif, densité relative - 1018; protéine - non, sucre - non, leucocytes - 2–3 dans le champ de vision, sels d'oxalate +, acétone ++++.

Test sanguin biochimique: alanine aminotransférase - 13,1 unités; aspartate aminotransférase - 18,2 unités; sucre dans le sang - 3,5 mmol / l; urée - 6,2 mmol / l; bilirubine totale 16,7 μmol / l; amylase - 47,2 unités, FFA - 680,3 μmol / l; acide urique - 600 μmol / l; Activité CoA - 9,8% (avec un taux moyen de 37%); potassium - 3,9 mmol / l; sodium 134 mmol / l; chlore - 106 mmol / l; pH - 7,4.

Réactions de l'hémagglutination indirecte du sang avec diagnostic intestinal et yersiniose - négatif.

Les cultures bactériologiques de matières fécales pour la dysenterie et la flore typhoïde-paratyphoïde sont négatives. Le dosage immunologique des selles pour le rotavirus est positif. Coprogramme: consistance liquide, amidon extracellulaire +, amidon intracellulaire ++; leucocytes 10-15 dans le champ de vision; vase +++.

Fibrogastroduodénoscopie: gastrite superficielle généralisée, duodénite superficielle, œsophagite érosive. Helicobacter pylori (-).

Échographie des organes abdominaux: une déformation de la vésicule biliaire, une constriction dans le cou, des formations sédimentaires dans la bile.

À la suite de l'examen, un diagnostic de gastro-entérite aiguë, étiologie du rotavirus a été établi. Maladies concomitantes: gastroduodénite chronique, de type superficiel, en phase aiguë. Oesophagite érosive. Carence nutritionnelle 1ère cuillère à soupe. Complication: syndrome d'acétonémie.

Traitement effectué. Boire fractionnée d'eau minérale de Borjomi, thé. En cas de vomissements répétés après avoir bu - perfusion intraveineuse de solution de glucose à 10% et de solution de Ringer dans un rapport 1: 1 dans un volume de 400 ml / jour pendant les 2 premiers jours de traitement, vitamine B6 par voie intraveineuse 50 mg, vitamine C 200 mg. Vitamine B12 par voie intramusculaire 500 mcg n ° 3, à l'intérieur d'acide lipoïque 25 mg 2 fois par jour et de pantothénate de calcium 100 mg / jour. Après l'élimination des vomissements, Elkar s'est vu prescrire 28 gouttes 2 fois par jour, Maalox et Gaviscon à l'intérieur.

À la suite du traitement, l'état de l'enfant s'est amélioré, la température corporelle est revenue à la normale à la fin du premier jour de traitement, les vomissements ont disparu le deuxième jour du traitement, l'appétit a repris et une chaise s'est formée le troisième jour d'hospitalisation..

L'enfant a obtenu son congé dans un état satisfaisant avec la recommandation de suivre le régime alimentaire du tableau 1, à l'exception de la consommation de graisses réfractaires, de chocolat, d'abats, de viande «blanche» et de continuer à prendre des antiacides et des médicaments cholérétiques. Pour la prévention des états acétonémiques, un complexe protecteur a été prescrit, composé de pantothénate de calcium (100 mg / jour), d'acide lipoïque (25 mg / jour), d'Elkara (20 gouttes 2 fois / jour), de vitamine B6 et en1 (doses d'âge). La durée du traitement est de 1 mois (3 cycles par an). Après une observation plus approfondie du patient, les états d'acétone n'ont pas repris..

conclusions

  1. Des troubles des processus d'acétylation hépatiques associés à un déficit en CoA ont été mis en évidence chez des patients atteints de CGD et de DVP concomitante.
  2. Une acétylation déficiente des coenzymes entraîne une perturbation des processus de bêta-oxydation des acides gras avec une augmentation de leur taux dans le sang et l'apparition de produits de leur oxydation incomplète (acétone, corps cétoniques, etc.), qui s'accompagne du développement d'une endotoxicose.
  3. L'antagonisme non hormonal des FFA avec l'insuline avec non-élimination prolongée peut être un mécanisme déclencheur de la formation d'un syndrome métabolique chez les enfants, y compris lorsqu'il se développe chez les enfants sans signes d'obésité abdominale.
  4. La fonction acétylante du foie est le plus significativement altérée chez les patients souffrant d'insuffisance biliaire lorsque des formations sédimentaires se trouvent dans la bile.
  5. Les facteurs qui déterminent l'efficacité de la correction des états acétonémiques chez les enfants comprennent le cofacteur A - acide pantothénique, agents - porteurs de groupes sulfhydryle (acide lipoïque, Unithiol), vitamines B1, DANS6, DANS12 et médicaments énergotropes (Elkar).
  6. L'utilisation d'agents protecteurs pour les processus d'acétylation prévient les rechutes d'acétonémie chez les enfants.

Littérature

  1. Kretovich V.A. Introduction à l'enzymologie. M., 1974 p. 52–55.
  2. Ryabchuk FN Traitement correctif des crises acétonémiques chez les enfants atteints de pathologie gastroduodénale concomitante. Dans le livre: Collection d'articles scientifiques "Problèmes réels de la pédiatrie." SPb, 2001. P. 110-113.
  3. Ryabchuk F.N., Pirogova Z.I. Fonction acétylante du foie et activité de digestion du substrat chez les enfants atteints de dyspepsie non ulcéreuse // Gastroentérologie de Saint-Pétersbourg. 2003. No 2–3. P. 145
  4. Bulovskaya LN Certains processus d'acétylation dans le corps humain dans des conditions normales et dans un certain nombre de maladies du système nerveux. Insulter. Cand. mon chéri. les sciences. 1958, p. 55, 85.
  5. Mashkovsky M.D. Médicaments. M.: Nouvelle vague. 2007, 714, 748.
  6. Labori A. Régulation des processus métaboliques. Par. avec le français. M., 1970.
  7. Duncombe W. G. La micro-détermination colorimétrique des acides gras non estérifiés dans le plasma. Clin, Chim. Acta. 1964. n ° 9. P. 122–125.
  8. Khoroshilov I.E. Thérapie nutritionnelle et métabolique dans le traitement de l'obésité et de la cachexie // Gastroentérologie de Saint-Pétersbourg. Matériaux du 14e Forum scientifique international slave-balte. SPb: Gastro. 2012, P. 103.

F. N. Ryabchuk, candidat en sciences médicales, professeur agrégé
Z.I. Pirogova, candidate aux sciences médicales, professeure associée

GBOU VPO North-Western State Medical University nommé d'après I. I. Mechnikova Ministère de la santé et du développement social de Russie, Saint-Pétersbourg

Acétonémie chez un enfant

tous les prix sur le site sont pour référence! pour clarifier le prix avec une réduction pour VOUS

  • Êtes-vous ici:
  • Accueil
  • Des articles
  • Acétone dans l'urine d'un enfant: causes, symptômes, traitement, régime

Acétone dans l'urine d'un enfant: causes, symptômes, traitement, régime

L'acétone dans l'urine d'un enfant (acétonurie) est une affection courante qui peut être causée à la fois par des troubles métaboliques temporaires chez des enfants apparemment en bonne santé et par des maladies chroniques sévères (diabète sucré). Quelle qu'en soit la cause, l'acétonurie est une maladie dangereuse qui peut progresser rapidement et devenir une menace pour la vie de l'enfant..

L'acétonurie survient à la suite d'une acétonémie (acidocétose) - l'apparition de corps cétoniques (acétone, acides bêta-hydroxybutyrique et acétoacétique) dans le sang. Avec une concentration élevée de corps cétoniques dans le sang, les reins commencent à les excréter activement dans l'urine, ce qui est facilement détecté dans les analyses.Par conséquent, l'acétonurie est un terme de laboratoire plutôt que clinique. D'un point de vue clinique, il est plus correct de parler de la présence d'acétonémie.

Causes de l'acétonémie

Essayons d'abord de comprendre comment les corps cétoniques pénètrent généralement dans la circulation sanguine et comment cela peut être dangereux. Normalement, il ne devrait pas y avoir d'acétone dans le sang de l'enfant. Les corps cétoniques sont un produit intermédiaire du métabolisme pathologique lorsque les protéines et les graisses sont impliquées dans le processus de synthèse du glucose. Le glucose est la principale source d'énergie du corps humain. Il est formé par la dégradation des glucides facilement digestibles qui nous viennent avec la nourriture. Sans énergie, l'existence est impossible et si, pour une raison quelconque, la glycémie diminue, notre corps commence à décomposer ses propres graisses et protéines pour obtenir du glucose - ces processus pathologiques sont appelés gluconéogenèse. Lors de la dégradation des protéines et des graisses, des corps cétoniques toxiques se forment, qui ont d'abord le temps de s'oxyder dans les tissus en produits non dangereux et sont excrétés dans l'urine et l'air expiré..

Lorsque le taux de formation des cétones dépasse le taux de leur utilisation et de leur excrétion, ils commencent à endommager toutes les cellules, et principalement les cellules du cerveau; irriter les muqueuses du tube digestif - des vomissements se produisent. Avec le vomi, l'urine et la respiration, l'enfant perd beaucoup de liquide. Dans le même temps, les troubles métaboliques progressent, la réaction sanguine passe du côté acide - une acidose métabolique se développe. Sans traitement adéquat, l'enfant tombe dans le coma et peut mourir de déshydratation ou d'insuffisance cardiovasculaire.

Les principales causes d'acétonémie chez les enfants suivantes peuvent être distinguées:

Diminution de la concentration de glucose dans le sang: avec un apport insuffisant en glucides facilement digestibles provenant des aliments (intervalles de faim prolongés, régimes alimentaires déséquilibrés); en violation de la digestion des glucides (insuffisance enzymatique); avec une augmentation de la consommation de glucose (stress, maladie infectieuse, exacerbation d'une maladie chronique, stress physique ou mental important, traumatisme, chirurgie).

Apport excessif de protéines et de graisses provenant des aliments ou perturbation du processus de leur digestion normale dans le tractus gastro-intestinal. Dans ce cas, le corps est obligé d'utiliser de manière intensive les protéines et les graisses, y compris par la gluconéogenèse.

Le diabète sucré se distingue en tant que cause de l'acidocétose diabétique, lorsque la glycémie est normale ou même élevée, mais ne peut être utilisée en raison d'un manque d'insuline.

Crise acétonémique et syndrome acétonémique

L'acétonémie chez les enfants se manifeste par un complexe de symptômes caractéristiques - une crise acétonémique. Si les crises se répètent plusieurs fois, ils disent que l'enfant a le syndrome de l'acétone.

Selon les causes de l'acétonémie, une distinction est faite entre le syndrome acétonémique primaire et secondaire. Le syndrome acétonémique secondaire se développe dans le contexte d'autres maladies:

infectieux, en particulier ceux qui ont une forte fièvre ou des vomissements (grippe, SRAS, infection intestinale, amygdalite);

somatique (thyrotoxicose, maladies du système digestif, du foie et des reins, diabète sucré, anémie, etc.);

blessures graves et opérations.

Le syndrome acétonémique primaire est le plus souvent enregistré chez les enfants atteints de diathèse neuro-arthritique (acide urique). La diathèse neuro-arthritique n'est pas une maladie, c'est une soi-disant anomalie constitutionnelle, une prédisposition au développement de certaines réactions pathologiques en réponse à des influences extérieures. Avec la diathèse de l'acide urique, il y a une augmentation de l'excitabilité nerveuse, une insuffisance enzymatique, des perturbations du métabolisme des protéines et des graisses.

Les enfants atteints de diathèse neuro-arthritique sont minces, très mobiles, excitables, souvent en avance sur leurs pairs dans le développement mental. Ils sont émotionnellement instables, ils ont souvent de l'énurésie, du bégaiement. En raison de troubles métaboliques, les enfants atteints de diathèse d'acide urique souffrent de douleurs articulaires et osseuses, se plaignent périodiquement de douleurs abdominales.

Les influences externes suivantes peuvent servir de facteur déclenchant pour le développement d'une crise d'acétone chez un enfant présentant une anomalie constitutionnelle neuro-arthritique:

  • erreur de régime;
  • stress nerveux, douleur, peur, fortes émotions positives;
  • Stress physique;
  • exposition prolongée au soleil.

Pourquoi le syndrome d'acétone survient plus souvent chez les enfants?

L'acidocétose non diabétique survient principalement chez les enfants âgés de 1 à 11 à 13 ans. Mais les adultes, comme les enfants, sont sensibles aux infections, blessures et autres maladies. Cependant, l'acétonémie en eux n'apparaît généralement que comme une complication du diabète sucré décompensé. Le fait est qu'un certain nombre de caractéristiques physiologiques du corps de l'enfant prédisposent au développement de l'acidocétose en cas de situations provoquantes:

Les enfants grandissent et bougent beaucoup, leurs besoins énergétiques sont donc beaucoup plus élevés que ceux des adultes.

Contrairement aux adultes, les enfants n'ont pas de réserves importantes de glucose sous forme de glycogène.

Les enfants ont un manque physiologique d'enzymes impliquées dans l'utilisation des cétones.

Symptômes d'une crise d'acétone:

  • Vomissements répétés en réponse à tout apport alimentaire ou liquide, ou vomissements indomptables (persistants).
  • Nausées, manque d'appétit, refus de manger ou de boire.
  • Des crampes abdominales.
  • Symptômes de déshydratation et d'intoxication (diminution du débit urinaire, pâleur et sécheresse de la peau, rougissement des joues, langue sèche et enduite, faiblesse).
  • Symptômes de lésions du système nerveux central - au début de l'acétonémie, une excitation est notée, qui est rapidement remplacée par une léthargie, une somnolence, jusqu'au développement du coma. Dans de rares cas, des convulsions sont possibles.
  • Augmentation de la température corporelle.

L'odeur d'acétone de la bouche d'un enfant, la même odeur provient de l'urine et du vomi. Il s'agit d'une sorte d'odeur sucrée aigre-douce (fruitée), qui rappelle l'odeur des pommes pourries. Elle peut être très forte ou à peine perceptible, ce qui n'est pas toujours en corrélation avec la gravité de l'état de l'enfant..

Augmentation de la taille du foie.

Changements dans les analyses: acétonurie, dans le test sanguin biochimique - une diminution du taux de glucose et de chlorures, une augmentation du cholestérol, des lipoprotéines; acidose; dans l'analyse générale du sang - une augmentation de l'ESR et du nombre de leucocytes. De nos jours, l'acétonurie est facile à déterminer à la maison à l'aide de bandelettes réactives spéciales à l'acétone. La bandelette est immergée dans un récipient contenant de l'urine, et en présence d'acétone, sa couleur passe du jaune au rose (avec des traces d'acétone dans l'urine) ou aux nuances de violet (avec une acétone prononcée).

En cas de syndrome acétonémique secondaire, les symptômes de la maladie sous-jacente (grippe, mal de gorge, infection intestinale, etc.) se superposent aux symptômes de l'acétonémie elle-même..

Prévention et traitement de l'acétone chez les enfants

Un facteur important dans la prévention de l'acétone est un bon sommeil 8 à 10 heures par jour (chez les enfants d'âge préscolaire, le sommeil diurne est nécessaire) et la marche à l'air frais, mais avec modération, ainsi que la prévention des maladies infectieuses..

Si l'acétone n'est pas une prédisposition génétique, les problèmes d'acétone chez les enfants peuvent être évités en suivant des règles simples. Tout d'abord, contrôlez la consommation modérée d'aliments tels que le caviar, les conserves, les noix, le chocolat, le beurre, les bouillons de viande forts et autres aliments gras. Si l'enfant a un problème de surpoids, les «jours de jeûne» et le jeûne peuvent également provoquer des vomissements d'acétone.

De plus, il est nécessaire d'enrichir l'alimentation de l'enfant avec un complexe équilibré de vitamines et de minéraux. Après avoir essayé de nombreuses vitamines différentes pour leur enfant, des vitamines Revit bon marché aux Multitabs et Vitrum plus chers, beaucoup ont opté pour un complexe de vitamines et de minéraux pour enfants Junior Neo (Lifepack Junior). Les vitamines pour enfants Junior Neo aideront le corps à faire face au manque de fermentation hépatique, équilibreront la teneur en vitamines et en minéraux de l'alimentation quotidienne de l'enfant, contribueront à l'élimination des toxines du corps de l'enfant, réduisant ainsi la teneur en corps cétoniques.

L'acétone chez les enfants

L'acétone est connue comme un solvant organique. C'est le premier élément de la lignée des cétones. Le nom vient du mot allemand "aketon", qui a perdu la lettre "a". Dans le corps humain, afin d'obtenir de l'énergie, il y a des transformations biochimiques séquentielles des produits alimentaires avec la libération de molécules d'ATP. L'apparition de l'acétone chez les enfants indique une perturbation au cours du cycle énergétique. Le processus de nutrition des cellules est exprimé par la formule totale: produits (protéines-graisses-glucides) - molécules de glucose - énergie sous forme d'acide adénosine triphosphorique, sans laquelle l'activité vitale de la cellule est impossible. Les molécules de glucose inutilisées sont liées en chaînes. C'est ainsi que le glycogène se forme dans le foie, qui est utilisé en cas de manque d'énergie. L'acétone apparaît plus souvent dans le sang chez les enfants que chez les adultes, car il y a très peu de réserves de glycogène dans le foie de l'enfant. Les molécules de glucose qui n'étaient pas utilisées comme «carburant» sont reconverties en protéines et en acides gras. Leurs propriétés ne sont pas du tout les mêmes que dans les aliments. Par conséquent, le fractionnement de ses propres réserves se produit selon le même schéma, mais avec la formation de métabolites - cétones.

Le mécanisme de l'apparition de l'acétone dans le sang des enfants

L'apparition de l'acétone dans les analyses de sang et d'urine est due au résultat de la réaction biochimique de la glyconéogenèse, c'est-à-dire à la formation de glucose non pas à partir des produits de la digestion, mais à partir des réserves de graisse et des réserves de protéines. Normalement, il ne devrait y avoir aucun corps cétonique dans le sang. Leurs fonctions, en règle générale, se terminent au niveau des cellules, c'est-à-dire du lieu de formation. La présence de cétones signale au corps qu'il y a un manque d'énergie. Cela crée une sensation de faim au niveau cellulaire..

Lorsque l'acétone pénètre dans la circulation sanguine, les enfants développent une cétonémie. Les cétones circulantes libres ont un effet toxique sur le système nerveux central. À de faibles concentrations de corps cétoniques, une excitation se produit. Avec des quantités prohibitives - dépression de la conscience jusqu'au coma.

Lorsque la teneur en cétones atteint des niveaux critiques, la cétonurie apparaît. Dans les analyses d'urine, des corps cétoniques sont trouvés, dont trois types sont produits dans le corps humain, puisque leurs propriétés sont les mêmes, la teneur en acétone est notée dans les analyses.

Augmentation de l'acétone chez les enfants

Les raisons de l'apparition d'une augmentation de l'acétone chez les enfants avant son apparition dans l'urine sont les processus suivants:

  • Manque de glucose dans les aliments - les bébés sont laissés sans bonbons;
  • Augmentation de la consommation de glucose. Il est provoqué par des conditions stressantes, un stress physique et mental accru. En outre, les maladies, les blessures, les opérations contribuent à la combustion rapide des glucides;
  • Déséquilibre nutritionnel. Les graisses et les protéines prédominent dans la nourriture de l'enfant, qui sont difficiles à transformer en glucose, en conséquence, le dépôt de nutriments «en réserve» se produit. Et si nécessaire, le mécanisme de la néoglucogenèse s'allume immédiatement.

Le diabète sucré est la cause la plus dangereuse de l'apparition de corps cétoniques dans le sang. Dans le même temps, la quantité de glucose dans le corps est même augmentée, mais elle n'est pas absorbée par les cellules en raison d'un manque de conducteur - l'insuline.

Acétonémie chez les enfants

En ce qui concerne l'apparence dans les analyses de l'acétone chez les enfants, Komarovsky souligne que, tout d'abord, cela dépend de troubles métaboliques. Tout d'abord, l'acide urique. En conséquence, les purines apparaissent dans le sang, l'absorption des glucides et des graisses est altérée et le système nerveux central est surexcité..

Aux raisons secondaires pour lesquelles l'acétone apparaît chez les enfants, Komarovsky attribue les maladies suivantes:

  • Endocrine;
  • Infectieux;
  • Chirurgical;
  • Somatique.

La libération de corps cétoniques dans le sang se produit sous l'influence de facteurs déclenchants, tels que:

  • Stress - émotions fortes positives ou négatives;
  • Fatigue physique;
  • Exposition prolongée au soleil;
  • Erreurs d'alimentation.

Sans diabète, l'acétone chez les enfants apparaît dans le sang entre l'âge de 1 et 13 ans en raison des facteurs de provocation suivants:

  • Le besoin de mouvement dépasse la quantité d'énergie;
  • Développement insuffisant du dépôt hépatique pour le glycogène;
  • Manque d'enzymes utilisées pour traiter les cétones qui apparaissent.

Lorsque l'acétone chez les enfants apparaît déjà dans l'urine, le tableau clinique complet de l'acidocétose sans sucre se déroule..

Manifestations cliniques de l'acétone chez les enfants

Avec l'acétonurie chez les enfants, les symptômes suivants sont observés:

  • Vomissements après avoir mangé de la nourriture ou du liquide, y compris de l'eau ordinaire;
  • Colique dans l'abdomen;
  • Déshydratation du corps: miction rare, peau sèche, apparition d'un rougissement, langue enduite;
  • L'odeur de pommes pourries de la bouche, de l'urine et du vomi de l'enfant.

Lors de l'examen, une augmentation de la taille du foie est déterminée. Les données de laboratoire, lorsqu'elles apparaissent, indiquent une violation du métabolisme des glucides, des lipides et des protéines, une augmentation de l'environnement acide due aux cétones. La méthode la plus importante pour diagnostiquer l'acétone chez les enfants est l'analyse d'urine. Des bandelettes réactives sont utilisées pour confirmer le diagnostic à domicile. Leur couleur devient rose lorsqu'elle est immergée dans l'urine, et en cas de cétonurie sévère chez les enfants, la bandelette devient violette.

Traitement de l'acétonémie chez les enfants

Tout d'abord, il est nécessaire de fournir au corps du glucose. Pour ce faire, l'enfant doit recevoir des bonbons. Pour éviter que la prise alimentaire ne provoque des vomissements, des compotes, des boissons aux fruits, du thé sucré (avec du miel ou du sucre) sont utilisés pour cela, une cuillère à café toutes les cinq minutes. Pour éliminer les cétones, le traitement de l'acétonémie chez les enfants implique des lavements nettoyants.

Le régime à base d'acétone chez les enfants prévoit des aliments contenant une grande quantité de glucides facilement digestibles: semoule, flocons d'avoine, purée de pommes de terre, soupes de légumes. Il est interdit de donner des produits de restauration rapide, des chips, des aliments gras, fumés et épicés. Le régime correct pour l'acétonémie chez les enfants comprend nécessairement des bonbons: fruits, miel, confiture. Dans les cas graves, les enfants sont soumis à une hospitalisation d'urgence dans un hôpital.

Syndrome acétonémique chez les enfants

Le syndrome acétonémique chez les enfants est une maladie infantile courante, par conséquent, chaque parent doit connaître les manifestations et les principes du traitement de cette pathologie..

Syndrome acétonémique

La crise acétonémique chez un enfant est la principale manifestation du syndrome. L'attaque est caractérisée par la présence de nausées et de vomissements acétonémiques, d'intoxication, de déshydratation. Cet état est remplacé par des périodes de bien-être complet. Les vomissements acétonémiques apparaissent non seulement après avoir mangé, mais aussi après avoir bu de l'eau. Seules des crises répétées témoignent de vomissements d'acétone chez l'enfant. Avec cette pathologie, les processus métaboliques sont perturbés, ce qui entraîne une accumulation de corps cétoniques dans le corps de l'enfant..

Le syndrome acétonémique est divisé en primaire et secondaire.

Le primaire est une pathologie indépendante qui affecte les enfants du nouveau-né au début de l'adolescence. Le secondaire survient dans les maladies qu'il est important de reconnaître, telles que le diabète sucré, la thyrotoxicose, les tumeurs cérébrales, les lésions cérébrales traumatiques, les maladies infectieuses, l'anémie hémolytique.

Les raisons

Si une quantité insuffisante de glucides est fournie au corps, le besoin d'énergie est satisfait en décomposant les cellules graisseuses. Le résultat est une grande quantité d'acides gras.

La raison du développement de l'acétonémie est l'apport insuffisant de glucides dans le corps. En outre, le développement de la pathologie est facilité par des troubles métaboliques et une formation insuffisante de systèmes enzymatiques hépatiques, impliqués dans les processus d'oxydation..

Le corps de l'enfant est incapable d'utiliser complètement ces substances, ce qui entraîne des troubles métaboliques des acides aminés et des graisses. Un excès de corps cétoniques se forme: acétone, acides acétoacétique et bêta-hydroxybutyrique. Ils provoquent également l'odeur d'acétone émanant du patient. Les cétones irritent les muqueuses du tube digestif, entraînant des vomissements acétonémiques. Le développement du syndrome de l'acétone peut être initié par des conditions telles que:

  • maladies infectieuses (pneumonie, ARVI, neuroinfections);
  • stress;
  • syndrome de la douleur;
  • insolation;
  • intoxication.

Les facteurs nutritionnels tels que la suralimentation ou la malnutrition chronique, un apport excessif en graisses et en protéines et un apport insuffisant en glucides jouent un rôle important. Chez les nouveau-nés, le développement de l'acétonémie est associé à la maladie rénale de la mère pendant la grossesse - néphropathie.

Symptômes

Les enfants atteints de diathèse neuro-arthritique sont susceptibles de développer le syndrome. Il s'agit d'une anomalie de la constitution, caractérisée par une altération du métabolisme des purines, une formation excessive d'acide urique, une instabilité du métabolisme des lipides et des glucides. Ces enfants ont des troubles neuropsychiques: ils sont facilement excitables, nerveux, souffrent de troubles du sommeil. Les crises acétonémiques sont considérées comme une manifestation typique du syndrome. Ils peuvent survenir spontanément ou à la suite des précurseurs: nausées, maux de tête, manque d'appétit, léthargie ou, au contraire, excitabilité excessive. Les vomissements acétonémiques sont répétés et indomptables. Se produit lorsque vous essayez de boire ou de nourrir un enfant. Dans le contexte de vomissements, des signes de déshydratation et d'intoxication apparaissent, qui présentent les symptômes suivants:

  • élévation de la température à + 37,5... + 39 ° С;
  • pâleur de la peau avec rougissement sur les joues;
  • faiblesse musculaire sévère;
  • l'excitation est remplacée par la faiblesse et la léthargie;
  • l'enfant est maussade et pleurnichard;
  • convulsions dans des conditions sévères;
  • douleur abdominale;
  • refus de manger;
  • constipation ou diarrhée.

Vous devez savoir qu'avec la déshydratation, le corps perd non seulement de l'eau, mais aussi des électrolytes, ce qui peut provoquer une diminution de la pression artérielle, des perturbations du fonctionnement du foie et des reins et du système nerveux central. Lors de l'examen d'un enfant, une odeur d'acétone se dégage de la peau, du vomi et de la cavité buccale. En outre, le médecin traitant rencontre souvent de l'acétone dans l'urine, déterminée par des méthodes de laboratoire..

Diagnostique

L'état acétonomique est reconnu sur la base des plaintes de l'enfant, des données d'anamnèse, des symptômes, des résultats des tests. Le diagnostic différentiel entre le syndrome acétonémique primaire et secondaire est obligatoire. Des critères diagnostiques ont été développés pour identifier cette condition. Ils sont divisés en facultatifs et obligatoires. Les éléments suivants sont obligatoires:

  • vomissements d'acétone plus de quatre fois lors d'une exacerbation;
  • au moins 3 crises typiques, accompagnées de nausées et de vomissements;
  • épisodes d'une durée de plusieurs heures à 10 jours;
  • la fréquence des crises est d'au moins 2 fois par semaine;
  • l'absence d'une autre pathologie pouvant être à l'origine de vomissements;
  • bien-être de l'enfant entre les crises.

Les critères supplémentaires sont:

  • la possibilité d'auto-arrêt de l'attaque;
  • la présence de cette pathologie chez les proches du patient.

Recherche en laboratoire

Dans un test sanguin clinique général, un taux accru de leucocytes et de neutrophiles est déterminé, une accélération de l'ESR. Dans un test sanguin biochimique, la concentration de potassium et de sodium diminue ou augmente, le niveau d'acide urique et d'urée augmente et le niveau de glucose diminue. Les corps cétoniques apparaissent dans l'analyse de l'urine. La gravité de la cétonurie dépend de la gravité de la maladie.

Traitement

Le syndrome acétonémique doit être différencié des conditions telles que la pathologie chirurgicale et neurochirurgicale aiguë, l'infection intestinale.

Le traitement du syndrome d'acétone chez les enfants commence par la nomination d'un régime spécial.

Par conséquent, afin de prescrire le traitement correct, une consultation de pédiatres doit être effectuée: un spécialiste des maladies infectieuses, un endocrinologue, un chirurgien, un neurologue, un gastro-entérologue. En cas de crise sévère, il est nécessaire d'effectuer un traitement en milieu hospitalier. Il est nécessaire de limiter la consommation de graisses, d'inclure dans l'alimentation une quantité suffisante de glucides facilement digestibles. Pendant la période de vomissements, vous pouvez offrir aux enfants des biscuits ou des craquelins. Lorsque les vomissements cessent, des céréales liquides dans de l'eau et des bouillons de légumes sont introduits dans l'alimentation. Des escalopes à la vapeur et des légumes cuits sont progressivement ajoutés au menu. Les bébés allaités doivent être appliqués au sein aussi souvent que possible. Si le patient refuse de manger, il n'est pas nécessaire de le gaver. Les vomissements acétonémiques entraînent rapidement une déshydratation, il est donc nécessaire de boire un enfant malade. Le liquide doit être injecté de manière fractionnée, en petites portions, sinon vous pouvez provoquer une deuxième crise de vomissement. Pour la réhydratation orale, utilisez une boisson alcaline, par exemple de l'eau minérale plate. Il est nécessaire d'offrir à l'enfant des boissons aux fruits, des boissons aux fruits, du thé sucré. En outre, vous pouvez utiliser des préparations pharmaceutiques, par exemple la solution de Regidron Oralit. En cas de déshydratation sévère, des solutions pour perfusion intraveineuse sont indiquées. Le traitement symptomatique vise à éliminer les vomissements. De plus, des antispasmodiques et des sédatifs, des lavements nettoyants sont utilisés pour éliminer les corps cétoniques des intestins. Si la thérapie est correctement sélectionnée, la crise d'acétone est arrêtée dans les 2 à 5 jours. Un pédiatre local devrait superviser l'enfant. Recommandations pour la période interictale:

  1. Il est nécessaire de suivre un régime thérapeutique pour le syndrome d'acétone: manger suffisamment de produits laitiers, ainsi que des fruits et légumes. Limitez les aliments riches en matières grasses: viandes et poissons gras, saucisses, saindoux, mayonnaise, noisettes, pignons de pin, pistaches, arachides.
  2. Il est nécessaire de prévenir les maladies infectieuses.
  3. Menez un mode de vie sain: faites attention aux procédures de durcissement.
  4. Éviter le stress.
  5. Normaliser la routine quotidienne, car le repos des enfants est d'une grande importance dans la prévention des exacerbations de la maladie.
  6. À des fins préventives, il est nécessaire d'utiliser des complexes vitamines-minéraux, des enzymes, des hépatoprotecteurs, des sédatifs.

Nous devons nous rappeler que l'automédication peut avoir de graves conséquences. Par conséquent, en cas de crise, vous devez consulter un médecin..

Syndrome acétonémique: causes, symptômes, traitement, pronostic

Le syndrome acétonémique est une réaction particulière du corps à une accumulation excessive de corps cétoniques dans le sang. C'est tout un complexe de signes cliniques résultant de troubles métaboliques et d'intoxication du corps. Les vomissements acétonémiques chez les enfants n'apparaissent pas sans raison. Les causes de l'état pathologique sont le stress, la surmenage psycho-émotionnel, la surcharge physique, les erreurs de nutrition, l'infection aiguë et diverses maladies. Avant le début d'une crise, l'enfant devient maussade, pleurnichard, faible, il refuse de manger, se plaint de douleurs à l'abdomen et à la tête.

Le corps exécute constamment des processus métaboliques. Avec l'écoulement du sang et de la lymphe, les nutriments pénètrent dans les tissus et les organes, et les produits de décomposition et les toxines sont excrétés. L'échec métabolique affecte négativement l'état de santé humaine. En raison d'une carence en glucose et de l'activation du processus de dégradation des graisses, des corps cétoniques apparaissent dans le sang. Le métabolisme perturbé des protéines et des graisses entraîne une accumulation de produits de désintégration dans le corps, une progression supplémentaire des changements métaboliques et une intoxication générale. Une concentration élevée de corps cétoniques dans le sang se manifeste par des crises de crise d'acétone et se termine par le développement du syndrome de l'acétone chez les enfants..

Cette maladie est considérée comme l'une des manifestations de la diathèse neuro-arthrique. Elle se manifeste par des épisodes de vomissements indomptables, alternant avec des périodes de bien-être; l'odeur d'acétone de la bouche; signes d'intoxication, de déshydratation et de syndromes abdominaux. Les enfants malades sont facilement excités, ont une bonne mémoire et de bonnes capacités d'apprentissage, sont en retard de poids et de développement physique par rapport à leurs pairs, mais sont en avance sur eux en termes psycho-émotionnels. Après 12 ans, la pathologie disparaît complètement. Le syndrome a un code selon la CIM-10 R82.4 et le nom "Acetonuria". Il survient plus souvent chez les enfants d'âge préscolaire de 5 à 6 ans.

Le diagnostic de la pathologie est basé sur les données cliniques et les résultats des tests de laboratoire. Un déséquilibre hydro-électrolytique associé à une cétonurie et une hyperammoniémie sont des traits caractéristiques du syndrome. Un test positif pour l'acétone dans l'urine est le principal critère de diagnostic de la pathologie.

Les patients atteints d'acétonémie reçoivent une thérapie par perfusion, des lavements nettoyants sont administrés et un régime glucidique-végétal est prescrit. Les mesures thérapeutiques peuvent prévenir la crise d'acétone et soulager considérablement l'état de l'enfant. Le début de la crise passera rapidement et sans complications. Si la maladie n'est pas arrêtée à temps et autorisée à suivre son cours, les conséquences peuvent être les plus tristes..

Types de syndrome d'acétone:

  • Le syndrome primaire est une unité nosologique distincte, dont la principale manifestation est des vomissements répétés. La suralimentation des aliments gras ou la famine prolongée peut provoquer son exacerbation. La maladie se développe chez les enfants atteints de diathèse neuro-arthritique.
  • Le syndrome secondaire est une manifestation de maladies des organes internes et d'affections fébriles aiguës. Il accompagne l'évolution des endocrinopathies, des infections aiguës, des traumatismes et néoplasmes du cerveau, des troubles hématologiques et digestifs.

Étiologie

Une carence en glucides entraîne un manque d'énergie dans l'organisme et une activation compensatrice de la lipolyse, qui se traduit par un excès d'acides gras. Normalement, chez les personnes en bonne santé, ils sont transformés dans le foie en acétyl-coenzyme A, dont la plupart est impliqué dans la formation du cholestérol, et une plus petite partie est consacrée à la formation de corps cétoniques. Lorsque la lipolyse augmente, la quantité d'acétyl-coenzyme A devient également excessive. Il n'y a qu'une seule façon de l'utiliser - la formation de corps cétoniques ou la cétogenèse. Un système digestif insuffisamment adapté d'un enfant et un métabolisme accéléré perturbent la cétolyse. Les corps cétoniques s'accumulent dans le sang, provoquent un déséquilibre acido-basique et ont un effet toxique sur le système nerveux central et le tractus gastro-intestinal.

Chez les adultes, le syndrome de l'acétone se développe lorsque le métabolisme des purines est altéré. Il s'agit d'un autre mécanisme pour combler le déficit énergétique en cas d'insuffisance de glucides dans le sang - l'utilisation de réserves protéiques internes. Lors de la dégradation des glucides, du glucose et de l'eau se forment, et lors de la dégradation des protéines, de nombreux produits intermédiaires qui présentent un certain danger pour un organisme vivant. Parmi eux se trouvent des corps cétoniques - acides acétoacétique et bêta-hydroxybutyrique, acétone. Leur contenu excessif dans le sang conduit au syndrome d'acétone..

Facteurs provoquant le développement de la pathologie:

  1. surmenage psychomoteur,
  2. empoisonnement,
  3. forte douleur,
  4. radiation solaire,
  5. Dommages au SNC,
  6. infections,
  7. alcoolisme,
  8. stress d'exercice,
  9. facteurs alimentaires - jeûne prolongé ou trop manger des aliments gras et protéinés,
  10. toxicose des femmes enceintes - néphropathie, éclampsie,
  11. hérédité - présence de goutte, de calculs biliaires et de lithiase urinaire chez les parents, athérosclérose,
  12. insuffisance rénale,
  13. carence en enzymes digestives,
  14. dyskinésie des voies biliaires.

Les corps cétoniques sont convertis en eau et en dioxyde de carbone lors de l'oxydation. Ces réactions biochimiques ont lieu activement dans les muscles squelettiques, le myocarde et les tissus cérébraux. Ils laissent le corps inchangé par les reins, les poumons et le tube digestif. Lorsque le processus de leur formation est plus rapide que le processus d'utilisation, une cétose se produit.

Liens pathogéniques du syndrome:

  • facteur provocateur,
  • augmentation des niveaux de corps cétoniques,
  • acidocétose,
  • hyperventilation des poumons,
  • diminution du dioxyde de carbone dans le sang,
  • vasoconstriction - rétrécissement des vaisseaux sanguins,
  • coma,
  • dommages à la couche lipidique des membranes,
  • hypoxémie,
  • irritation de la muqueuse gastro-intestinale,
  • manifestations cliniques - vomissements, douleurs abdominales.

Symptômes

La pathologie se manifeste par les signes cliniques suivants:

  1. La nervosité et l'irritabilité sont des signes d'une excitabilité nerveuse accrue,
  2. Neurasthénie - excitabilité facile et épuisement rapide des fonctions nerveuses,
  3. Silhouette mince,
  4. Timidité, peur et isolement dans de nouvelles situations,
  5. Sommeil léger, insomnie fréquente, cauchemars,
  6. Hypersensibilité aux odeurs, aux sons et aux reflets,
  7. Instabilité des émotions,
  8. Développement rapide de la parole, de la mémoire, de la perception de l'information,
  9. Inadaptation sociale.

La crise acétonémique est une manifestation typique de la pathologie, survenant souvent soudainement, et parfois après des précurseurs: apathie, indifférence ou agitation, anxiété, perte d'appétit, dyspepsie.

  • Le signe principal d'une crise d'acétone est le vomissement répété ou indomptable, caractérisé par la stéréotypie: chaque nouvel épisode répète le précédent. Les vomissements contiennent souvent de la bile, du mucus et du sang. Les vomissements acétonémiques sont presque toujours accompagnés d'intoxication, de déshydratation, de douleurs abdominales et d'autres signes..
  • Le syndrome d'intoxication se manifeste par de la fièvre, des frissons, une tachycardie, une myalgie, une arthralgie, un essoufflement.
  • Syndrome de déshydratation - hypotonie musculaire, faiblesse, sécheresse et pâleur de la peau, rougissement écarlate sur les joues, rétraction des yeux.
  • L'apparition dans les cas graves de symptômes méningés, de tachypnée, de convulsions est possible.
  • Le syndrome abdominal se manifeste par une gêne et une douleur dans l'épigastre, un trouble des selles, des symptômes dyspeptiques.
  • Chez les patients, la diurèse diminue, une odeur désagréable d'acétone apparaît de la bouche, de la peau, de l'urine et des vomissements. Le foie augmente de taille après l'arrêt des vomissements.

Les signes cliniques augmentent progressivement. L'enfant devient léthargique, somnolent, irritable. Les premières crises de la maladie peuvent survenir même pendant la période néonatale et disparaître complètement à la puberté.

En présence des symptômes ci-dessus, de nombreux corps cétoniques se trouvent dans le sang et de l'acétone dans l'urine. Les vomissements acétonémiques sont difficiles à arrêter. Cela doit être fait le plus tôt possible pour éviter la déshydratation. Sinon, le foie grossit chez les patients, le nombre de leucocytes dans le sang augmente et un coma cétoacidotique se produit..

Mesures diagnostiques

Le diagnostic de pathologie est posé après un examen complet du patient. Pour ce faire, recueillez des antécédents de vie et de maladie, écoutez les plaintes, étudiez les signes cliniques et les résultats de tests supplémentaires. Chez les patients, des changements inflammatoires, une augmentation ou une diminution de la concentration de sodium et de potassium, une diminution du glucose, une hypochlorémie, un déplacement du pH vers le côté acide, une hypercholestérolémie, une lipoprotéinémie, une concentration élevée de corps cétoniques se trouvent dans le sang. La glucosurie et la cétonurie sont détectées dans l'urine. Le diagnostic instrumental consiste à effectuer un examen échographique du pancréas, des organes abdominaux et des reins. L'échocardioscopie détecte une diminution du volume diastolique et systolique ventriculaire gauche.

Tous les patients nécessitent une consultation avec des spécialistes dans le domaine de l'endocrinologie, de la chirurgie, de la neurologie, de la gastro-entérologie.

Il est possible de déterminer la concentration de corps cétoniques dans l'urine et le sang dans un laboratoire clinique ou à domicile. Le sang veineux est prélevé le matin à jeun. Avant cela, il est interdit de fumer et de boire de l'alcool. Il est conseillé à tous les patients à la veille de ne pas être nerveux et de ne pas modifier leur régime alimentaire habituel. L'urine est collectée le matin dans un récipient stérile après hygiène des organes génitaux externes.

À la maison, des systèmes de test sont utilisés - des bandelettes indicatrices, en fonction du degré de couleur, des conclusions sont tirées sur la présence d'acétone dans l'urine. Pour cela, il existe des tableaux dans lesquels chaque couleur correspond à l'une ou l'autre concentration de corps cétoniques. La bandelette réactive est plongée dans l'urine pendant quelques secondes et attendue 2 à 3 minutes. Pendant ce temps, une réaction chimique se produit. Vérifiez ensuite la couleur de la bandelette avec l'échelle attachée au test..

Traitement

En présence des premiers signes de pathologie chez un enfant, il est nécessaire de le souder avec de l'eau minérale, une décoction d'églantier ou du thé non sucré, de l'eau potable ordinaire sans gaz avec du glucose dissous. Si le niveau d'acétone est considérablement augmenté, un lavage gastrique et un lavement nettoyant sont nécessaires. Ensuite, l'enfant reçoit des entérosorbants - «charbon actif», «Enterosgel». Pour éviter la déshydratation, l'enfant doit constamment recevoir de l'eau. Donner généralement 1 à 2 gorgées toutes les 5 minutes. Cette consommation fractionnée aide à réduire l'envie de vomir, normalise le métabolisme et réduit la charge sur les reins. Pour les vomissements cétoacidotiques, un jeûne de 12 heures est indiqué.

Un contrôle strict de l'alimentation quotidienne de l'enfant permet d'éviter une exacerbation du syndrome à l'avenir. Il est interdit aux enfants malades de consommer des conserves, des cornichons, des sodas, des fast-foods, des collations, des aliments gras et frits. Dans une période trouble, vous devez suivre un régime pendant 2-3 semaines. Le menu doit être composé de bouillie de riz, pommes de terre, viande maigre, soupe avec bouillon de légumes, herbes et légumes, pommes au four diététiques, biscuits biscuits.

La crise acétonémique est une indication d'hospitalisation d'un enfant. Les patients subissent une désintoxication, une thérapie pathogénique et symptomatique visant à soulager la douleur et l'envie de vomir, en normalisant l'équilibre électrolytique dans le corps.

  1. La diététique consiste à exclure les graisses de l'alimentation, à la prédominance de glucides facilement digestibles et à une quantité suffisante de liquide. Les patients reçoivent une nutrition fractionnée abondante.
  2. Avec l'exicosis, on utilise des solutions préparées indépendamment de la poudre ou des préparations prêtes à l'emploi. Le plus souvent, ils utilisent des décoctions de "Regidron", "Glucosolan", de bioris ou de carotte-riz, "Oralit", "Gidrovit", "Gidrovit Forte", "Orsol".
  3. La thérapie par perfusion est basée sur l'administration intraveineuse de médicaments destinés à rétablir l'équilibre des électrolytes et l'état acido-basique dans le corps. Les patients reçoivent une injection de solutions colloïdales et cristalloïdes - solution saline, Ringer, glucose, «Polyglyukin», «Reogluman», «Reopolyglyukin», «Gemodez».
  4. Le traitement antimicrobien est effectué selon les indications - agents antibactériens et antiviraux.
  5. Pour éliminer les principaux symptômes, utilisez des antiémétiques "Cerucal", "Raglan", des antispasmodiques "Drotaverin", "Papaverin", des sédatifs "Persen", "Novopassit", des hépatoprotecteurs "Hepabene", "Carsil", "Essentiale", procinetics "Motilium" "," Métoclopramide ", médicaments métaboliques" Thiamine "," Cocarboxylase "," Pyridoxine ".
  6. L'hémodialyse rénale est indiquée lorsque la fonction de filtration de l'organe est significativement altérée. Cette méthode vous permet de nettoyer le sang des substances nocives et des produits de décomposition. Le sang du patient et une solution aqueuse spéciale passent à travers l'appareil et semblent être tamisés à travers un tamis. Il revient au corps sous une forme purifiée.
  7. Phytothérapie - infusion de racine de valériane, d'agripaume, de pivoine, qui a un léger effet sédatif.

Un traitement approprié peut éliminer les symptômes de la crise d'acétone en 2 à 5 jours.

Recommandations cliniques des spécialistes de la période interictale:

  • Il est nécessaire de surveiller la nutrition du bébé, de le nourrir principalement avec des produits laitiers et végétaux et d'éviter les erreurs dans l'alimentation.
  • Pour éviter le développement de maladies infectieuses, vous devez suivre les règles d'hygiène personnelle, ne pas visiter les endroits bondés, effectuer des mesures anti-épidémiques élémentaires.
  • Le stress et le stress émotionnel sont des provocateurs de la maladie. Les parents doivent créer une atmosphère favorable dans la famille et être en mesure de protéger leur enfant des conflits et des émotions négatives.
  • Dans la période interictale, les enfants malades se voient prescrire des complexes multivitaminés, des médicaments qui améliorent la fonction hépatique, des enzymes, des bains thérapeutiques et des massages.

Avec l'aide de la médecine traditionnelle, les vomissements peuvent être arrêtés et le bien-être général amélioré. Habituellement, des décoctions et des infusions de mélisse, de menthe poivrée, de thym, de cataire, d'oseille et d'églantier, d'airelles rouges sont utilisées. Plantes médicinales aux propriétés anti-inflammatoires, analgésiques et diurétiques: calendula, pivoine, genièvre, nerprun, ortie, feuilles de bouleau.

Les enfants atteints du syndrome d'acétone sont les plus susceptibles de développer un diabète sucré. Par conséquent, ils sont observés par un endocrinologue pédiatrique et effectuent chaque année un test sanguin de tolérance au glucose. Ces enfants reçoivent une thérapie vitaminique 2 fois par an au printemps et à l'automne, ainsi qu'un traitement sanitaire annuel.

Prévision et prévention

Le pronostic de la pathologie est relativement favorable. Avec l'âge, la fréquence des crises diminue progressivement, puis s'arrête complètement. À l'âge de 11 à 12 ans, la maladie disparaît d'elle-même et tous ses symptômes disparaissent. Des soins médicaux opportuns et compétents vous permettent d'arrêter l'acidocétose, ainsi que d'éviter le développement de complications et de conséquences graves.

Pour éviter le développement du syndrome, il est nécessaire d'informer les parents dont les enfants souffrent de diathèse neuro-arthritique des possibles facteurs étiopathogénétiques provoquant. Les recommandations cliniques des spécialistes permettent d'éviter la formation d'une maladie:

  1. ne surchargez pas l'enfant avec des aliments gras,
  2. assurez-vous que l'enfant ne meurt pas de faim,
  3. effectuer les procédures de durcissement et d'eau,
  4. vacciner l'enfant en temps opportun,
  5. renforcer l'immunité,
  6. normaliser la microflore intestinale,
  7. dormir au moins 8 heures par jour.

Les enfants malades sont contre-indiqués en plein soleil, dans des situations stressantes et conflictuelles. Pour éviter de nouvelles attaques, il est nécessaire de procéder à une prévention ARVI. Pour ce faire, vous devez mener une vie active, tempérer, marcher au grand air. Si vous vous traitez correctement et suivez toutes les instructions médicales, les crises chez un enfant disparaîtront à jamais.