Tests hormonaux

Les hormones sont des substances spéciales produites par les glandes endocrines (hypothalamus, glande pituitaire, glande thyroïde, glandes parathyroïdes, glandes surrénales, glandes sexuelles, pancréas et autres glandes). Les hormones sont les principaux agents moteurs du corps humain. Lorsque nos organes endocriniens fonctionnent bien, nous ne les remarquons pas, et c'est ainsi qu'ils devraient être. Lorsque, pour une raison quelconque, la glande endocrine commence à libérer une quantité accrue ou réduite d'hormones dans la circulation sanguine, un trouble endocrinien se produit. Un déséquilibre des hormones dans le corps peut être détecté avec un test sanguin (certains tests hormonaux nécessitent une collecte d'urine de 24 heures).

Des dysfonctionnements dans le travail de l'une ou l'autre glande endocrine peuvent être indiqués par l'apparition chez un adulte des symptômes suivants et, en particulier, leur combinaison.

  • démangeaisons de la peau et / ou des organes génitaux externes,
  • assombrissement de la peau autour des coudes,
  • assombrissement de la peau au niveau des plis naturels et des cicatrices,
  • augmentation de la peau sèche,
  • augmentation de la transpiration,
  • augmentation de la graisse de la peau,
  • chute de cheveux,
  • zones de dépigmentation cutanée (taches blanches sur la peau de différentes tailles et formes),
  • vergetures sur la peau, en particulier larges, violettes et / ou meurtries,
  • augmentation de la croissance des poils sur le visage, près des mamelons, dans la ligne médiane de l'abdomen chez les femmes,
  • calvitie chez les femmes,
  • excroissances verruqueuses noires situées sur le cou et / ou dans les aisselles,
  • perte totale de cheveux dans la zone des sourcils.
  • constipation,
  • diminution de l'appétit,
  • diminution de l'appétit avec une dépendance aux aliments salés,
  • soif, bouche sèche,
  • la nausée,
  • trouble de la déglutition.

  • palpitations cardiaques-tachycardie,
  • pouls rare - bradycardie,
  • trouble du rythme cardiaque - arythmie,
  • pression artérielle élevée ou basse.

violation du cycle menstruel (augmentation de la durée du cycle de plus de 35 jours, saignement utérin acyclique, absence de saignement menstruel),

  • manque d'ovulation,
  • diminution de la puissance chez les hommes,
  • une augmentation de la taille des glandes mammaires chez l'homme,
  • la libération d'un liquide laiteux par les glandes mammaires chez la femme, à condition que plus d'un an se soit écoulé après la fin de la lactation (le degré de libération du lait peut aller d'une décharge abondante à des gouttes uniques avec une forte pression sur la glande).

    • élargissement du nez, des lèvres, des oreilles, des arcades sourcilières, de la mâchoire inférieure,
    • une augmentation de la taille des mains, des pieds (plus grande que la taille précédente des gants et des chaussures),
    • faiblesse musculaire persistante ou crises épisodiques,
    • croissance diminuée de plus de 2,5 cm par an ou de 4 cm par vie,
    • il y avait une fracture avec un traumatisme minime (survenant d'une hauteur ne dépassant pas sa propre taille; fractures dues à des actions telles que la toux, les éternuements ou un mouvement brusque (par exemple, lors de l'ouverture d'une fenêtre)).

    Système nerveux
    • maux de tête persistants ou récurrents,
    • somnolence, faiblesse, fatigue,
    • crampes, picotements, engourdissement, sensation de rampement dans les membres,
    • léthargie,
    • humeur souvent déprimée et / ou pleure,
    • excitabilité et agitation accrues,
    • instabilité émotionnelle,
    • sensation de froid ou, au contraire, de chaleur.
    • douleur dans les globes oculaires,
    • perte de champs visuels,
    • protrusion nette des globes oculaires,
    • sensation constante de cran dans les yeux,
    • larmoiement.

    Dans ces cas, un examen est nécessaire pour exclure les maladies endocriniennes..

    Il est également judicieux de consulter un endocrinologue et de faire un test sanguin pour les hormones si:

    • Tu prends beaucoup de poids,
    • Vous avez considérablement perdu du poids (à condition que vous n'ayez pas fait l'effort approprié),
    • planifier une grossesse,
    • Fracture par compression diagnostiquée aux rayons X du corps vertébral,

    si vous avez une ménopause précoce (y compris chirurgicale).

  • Vous avez reçu un diagnostic de diabète pour la première fois,
  • les objectifs glycémiques (objectifs de glycémie) ne sont pas atteints,
  • Êtes-vous préoccupé par les conditions hypoglycémiques fréquentes (baisse de la glycémie inférieure à 4 mmol / l), etc..

  • troubles de la structure de la glande thyroïde révélés pour la première fois à l'échographie,
  • un examen échographique périodique a révélé la croissance de nodules thyroïdiens,
  • Vous souffrez d'hypothyroïdie (la fonction de la glande thyroïde est réduite) et vous n'avez pas reçu une dose adéquate d'hormonothérapie substitutive,
  • vous souffrez d'hypothyroïdie et de grossesse,
  • vous avez une glande thyroïde hyperactive (hyperthyroïdie),
  • lors de l'examen pour d'autres maladies, vous avez accidentellement découvert: formation (tumeur) de l'hypophyse ou un symptôme de «sella turcica vide», tumeur surrénalienne ou hyperplasie d'une ou des deux glandes surrénales,
  • si vous êtes en surpoids depuis de nombreuses années (dans cette situation, il est nécessaire d'exclure les maladies endocriniennes latentes «cachées» et les complications de l'obésité (perturbation des glandes endocrines causée par un excès de graisse)),
  • si vous êtes motivé à perdre du poids sans risque pour votre santé et souhaitez des conseils sur la façon de le faire.

    Pour les enfants et adolescents, l'endocrinologue recommande de croire aux hormones en cas de développement sexuel prématuré ou tardif, de croissance trop active ou de son retard, d'obésité, de retard de développement intellectuel.

    Une référence à un test sanguin pour les hormones peut être prescrite par un endocrinologue, un gynécologue, un andrologue. Le sang est prélevé dans une veine.

    Comment se préparer à un test sanguin.

    Diagnostic hormonal pendant la grossesse:

    Les hormones qui intéressent l'endocrinologue pendant cette période sont:

    • TTG et T4sv. (pour exclure une fonction thyroïdienne diminuée).
    • progestérone et estradiol (leurs faibles valeurs indiquent une menace d'interruption de grossesse),
    • estriol libre (caractérise le développement du placenta),
    • alpha-foetoprotéine et hCG (c'est par leur niveau que les troubles du développement fœtal peuvent être déterminés).

    La clinique du médecin de famille effectue des tests sanguins pour les hormones:

    • l'hypophyse (FSH, LH, prolactine, ACTH, STG ou IGF-1 (somatomédine C));
    • glande thyroïde (TSH, T4 sv., T4 totale, T3sv., T3 totale, à TPO, à TG, à RC TSH, thyroglobuline, calcitonine);
    • glandes surrénales (cortisol (y compris cortisol libre dans les urines quotidiennes), aldostérone, sulfate de déhydroépiandrostérone, 17-hydroxyprogestérone, métanéphrine + normétanéphrine urinaire quotidienne.
    • hormones sexuelles (LH, FSH, prolactine, testostérone, SHBG, sulfate de déhydroépiandrostérone, 17-hydroxyprogestérone, progestérone, estradiol, B-hCG, AMG, inhibine B).
    • pancréas (insuline, C-peptide, anticorps contre l'insuline (IAA), anticorps contre les cellules des îlots ou bêta du pancréas (ICA), anticorps contre la glutamate décarboxylase (AT-GAD)).
    • glandes parathyroïdes (PTH), hormone D ou 25-OH vitamine D et protéines spécifiques qui reflètent le métabolisme osseux (ostéocalcine et B-CrossLabs).

    Rendez-vous chez un endocrinologue par téléphone à Moscou +7 (495) 775 75 66, via le formulaire d'inscription en ligne et au registre de la clinique.

    Diagnostic de laboratoire en endocrinologie (analyses)

    La description

    Le dispositif du système endocrinien humain est connu pour être caractérisé par une complexité accrue. La moindre défaillance dans le fonctionnement de ce système peut affecter négativement le travail de nombreux autres organes. L'endocrinologue est loin d'être toujours en mesure de déterminer correctement le problème du patient, en se basant uniquement sur les résultats de l'enquête, de l'examen et de la palpation (de la glande thyroïde, des ganglions lymphatiques). Des tests supplémentaires sont souvent nécessaires pour clarifier et confirmer le diagnostic présomptif.

    L'importance des tests en endocrinologie

    La symptomatologie de nombreuses maladies endocrinologiques est similaire aux manifestations cliniques de maladies associées à d'autres organes. Le diagnostic de laboratoire sert précisément à garantir que le médecin ne se trompe pas dans le diagnostic et puisse choisir le programme de traitement optimal pour le patient. De plus, des tests de laboratoire peuvent identifier la maladie à un stade précoce. Il est impératif de subir des tests prescrits par un spécialiste afin d'éviter le développement de complications graves de maladies endocrinologiques.

    Quels tests sont prescrits par l'endocrinologue

    Avec un tableau clinique peu clair, l'endocrinologue peut prescrire les tests suivants au patient:

    • test sanguin pour les hormones;
    • chimie sanguine;
    • analyse de la présence d'une inflammation;
    • analyse des troubles métaboliques et ainsi de suite.

    Analyses de base en endocrinologie

    Analyse de l'urine et du sang pour les hormones. Selon les résultats de l'analyse des hormones, un endocrinologue professionnel sera en mesure de déterminer correctement la maladie du patient. Cette analyse vous permet de détecter avec succès les maladies de la glande thyroïde, de l'hypophyse, des glandes surrénales, avec son aide, les causes de l'infertilité, de l'obésité et d'autres troubles présents dans le corps humain sont clarifiées.

    Chimie sanguine. Cette analyse donne à l'endocrinologue l'occasion de diagnostiquer avec succès les troubles métaboliques: graisses, protéines, minéraux, glucides, vitamines. En outre, avec son aide, d'autres troubles et maladies endocrinologiques sont déterminés, par exemple le diabète sucré.

    Une numération formule sanguine complète fournit des informations sur la présence de processus inflammatoires dans le corps du patient.

    Test sanguin pour les niveaux de sucre (glucose). Ce test de laboratoire est utilisé pour détecter le diabète sucré chez un patient.

    Quelle que soit l'analyse confiée au patient du service d'endocrinologie de la clinique NÉOMED, ​​sa nécessité ne fait aucun doute. Les spécialistes du centre médical ne réfèrent jamais les patients pour des tests qui ne sont pas nécessaires pour le bon diagnostic.

    Test sanguin pour les hormones

    Dans le cadre d'un test sanguin pour les hormones, les médecins entendent une étude complexe du matériel ci-dessus pour la concentration et la présence d'un certain nombre de substances biologiquement actives produites par les glandes humaines. Cette procédure peut aider à identifier un grand nombre d'une grande variété de maladies, en outre, même à des stades très précoces, lorsque leurs symptômes externes cliniques sont encore absents..

    description générale

    Le seul moyen de diagnostiquer avec précision les maladies graves, qu'il est important d'identifier à un stade précoce, le traitement sera efficace.

    La teneur en hormones dans le sang est faible, surtout si l'on compare l'indicateur avec ceux d'autres éléments plasmatiques, cependant, c'est cette série de substances biologiquement actives qui sont impliquées dans presque tous les processus qui sont critiques pour les organismes. Dans le même temps, les normes hormonales ne sont pas une valeur stationnaire et dépendent à la fois du sexe de la personne et de son âge..

    Une fois nommé?

    Un test sanguin pour les hormones est prescrit en cas de suspicion de mauvais fonctionnement des organes internes, des glandes, des glandes surrénales, des maladies fœtales pendant la grossesse et dans d'autres cas.

    Comment prendre?

    Pour tester le sang pour les hormones, il sera prélevé dans votre veine. 12 heures avant l'heure prévue du prélèvement des échantillons, limiter autant que possible l'activité émotionnelle et physique et aussi renoncer à l'alcool et aux drogues / produits contenant de l'iode.

    La préparation aux tests pour les femmes mérite une attention particulière - elle doit être effectuée certains jours du cycle menstruel, que le médecin traitant vous désignera. L'analyse elle-même est donnée le matin, à jeun.

    Performances normales. Décodage

    Les analyses les plus connues:

    Test d'hormone thyroïdienne

    1. TSH. Cette hormone de la glande pituitaire affecte directement la glande thyroïde, assure la pleine circulation des autres éléments. La norme pour une personne en bonne santé est de 0,4 à 4 mU / l. Des valeurs accrues indiquent une insuffisance surrénalienne, une pathologie non thyroïdienne sévère, une résistance à ces hormones, une excitation neuropsychique ou une consommation de médicaments, en particulier la morphine. Diminution de la valeur - augmentation des taux de cortisol, thyrotoxicose, excès d'hormonothérapie.
    2. T3 de forme libre. Fournit une activité métabolique et a une boucle de rétroaction avec le travail de la glande pituitaire. Les valeurs normales vont de 2,6 à 5,7 pmol / l. Augmentation des valeurs - syndrome de résistance vasculaire périphérique, toxicose hormonale ou hyperthyroïdie, méthadone, apport d'amphétamines. Diminution de la valeur - syndrome de résistance vasculaire périphérique, insuffisance rénale, hyperthyroxinémie dysalbuminémique, famine, prise de médicaments contenant de l'iode, dexaméthasone, coumarine, phénytoïne, thyrotoxicose artificielle, ainsi qu'une diminution physiologique du taux en été.
    3. T3 est courant. Hormone thyroïdienne à l'état sérique, responsable du travail périphérique des glandes. Les valeurs normales sont de 1,3 à 2,7 nmol / L. Une augmentation de l'indicateur indique une grossesse, une infection par le VIH, une hépatite, une porphyrie, une hyperprotéinémie, du tamoxifène, des contraceptifs oraux, de l'amiodarone, des amphétamines et des œstrogènes. Diminution - acromégalie, déficit en TSH, maladies du tractus gastro-intestinal, du foie et des reins, famine, hémolyse, pathologies somatiques, prise de testostérone, stéroïdes anabolisants, caféine.
    4. T4 est gratuit. La principale hormone thyroïdienne est responsable du transport des protéines et maintient leur équilibre dans l'organisme. La norme pour une personne en bonne santé est de dix à 22 pmol / l. Des valeurs accrues indiquent une lipémie, des maladies mentales ou somatiques, une insuffisance surrénalienne, un apport d'aspirine, d'amiodarone, de furosémide, une augmentation héréditaire de la TSH. Valeurs réduites - activité physique puissante, grossesse, jeûne, autoanticorps avec hormones thyroïdiennes, méthadone, salicylates, triiodothyronine, rifampicine.
    5. T4 est courant. L'une des principales hormones thyroïdiennes. Les valeurs normales vont de 58 à 161 nmol / L. Une augmentation indique l'obésité, la grossesse, l'hépatite aiguë, la porphyrie intermittente, l'infection à VIH en phase inactive, l'hyperbilirubinémie, l'utilisation de contraceptifs, le tamoxifène, l'héparine, les médicaments thyroïdiens. Diminution - activité physique, jeûne, acromégalie, déficit congénital en TSH, pathologies somatiques, maladies du tractus gastro-intestinal et des reins, prise de testostérone, liothyronine, biphényle, salicylates, stéroïdes anabolisants.
    6. TSG. Cette glycoprotéine de la chaîne polypeptidique est considérée comme la troisième protéine porteuse de liaison majeure et élément fonctionnel de la glande thyroïde. Les valeurs normales vont de 259 à 573,5 nmol / L. Des valeurs accrues sont diagnostiquées avec une hyperprotéinémie, une grossesse, une hépatite en phase aiguë. Une diminution indique une pathologie somatique, une hypofonction ovarienne, un niveau élevé de catabolisme, une acromégalie, un déficit hormonal congénital.
    7. Anticorps contre la thyroglobuline. Ils sont un indicateur utile pour identifier un certain nombre de problèmes dans le corps, en particulier après une intervention chirurgicale. Les valeurs normales de cet indicateur vont jusqu'à 40 UI / ml. Un excès indique une anémie percious, une maladie de Graves, un myxœdème idiopathique, une thyroïdite de Hashimoto, un carcinome thyroïdien, une thyroïdite subaiguë et d'autres problèmes chromosomiques et auto-immuns.
    8. Anticorps contre la peroxydase thyroïdienne. Un indicateur de résistance à une enzyme connue. Ses indicateurs anormaux indiquent des maladies auto-immunes de la glande thyroïde. La valeur normale du paramètre est jusqu'à 35 UI / ml.
    9. Thyroglobuline. L'hormone, constituée de 2 sous-unités, est produite exclusivement par la glande thyroïde et est analysée comme un marqueur de divers néoplasmes, ainsi qu'une sorte de «moniteur» de l'état d'un patient avec une glande enlevée ou d'une personne subissant une thérapie à l'iode radioactif. La norme est de 1,7 à 56 ng / ml. Une diminution de l'indicateur indique une déficience de la fonction productive de la glande thyroïde par rapport à cette hormone dans l'hypothyroïdie. L'augmentation indique un adénome bénin, une thyrotoxicose, une thyroïdite subaiguë, ainsi que des manifestations primaires de cancer de la thyroïde.

    Analyse des hormones hypophysaires

    1. STG. Hormone de croissance chargée de stimuler le développement des os, de la masse musculaire et d'autres organes. Les valeurs normales vont jusqu'à dix ng / ml. Des valeurs accrues indiquent un gigantisme ou une acromégalie, tandis que des valeurs plus faibles sont un indicateur de nanisme hypophysaire.
    2. ACTH. Cet élément adrénocorticotrope stimule la production d'hormones dans le cortex surrénalien. La norme pour une personne en bonne santé va jusqu'à 50 pg / ml. Des valeurs diminuées indiquent une insuffisance surrénalienne systémique ou la présence de tumeurs en eux. Un indicateur accru est un indicateur d'hyperplasie du même organe, ainsi que de maladies d'Itsenko / Kushig ou d'Addison.
    3. TSH. Classiquement, l'hormone stimulant la thyroïde affecte la dégradation de la thyroglobuline et l'iodation de la tyrosine. La norme pour IF est de 0,24 à 2,9 μUI / ml. La norme RIA est de 0,6 à 3,8 μUI / ml. Une augmentation du paramètre indique la présence d'une thyroïdite ou d'une hypothyroïdie au stade initial, une diminution du paramètre indique un symptôme d'adénome ou de thyrotoxicose.
    4. Prolactine. Cet élément du sexe fort est responsable du travail de la prostate et de la formation de vésicules séminales, chez la femme - de la croissance des glandes mammaires. Valeurs normales: femmes en période de procréation de 130 à 540 μg / l, femmes en ménopause et non fertiles de 107 à 290 μg / l, représentants du sexe fort de cent à 265 μg / l. une augmentation de ce paramètre chez les hommes montre diverses violations de la puissance, chez le beau sexe - grossesse, allaitement, hypothyroïdie dans la phase primaire, aménorrhée et tumeurs hypophysaires.
    5. FSH. La follitropine chez le beau sexe est responsable du travail des follicules, chez les hommes - de l'activité de la spermatogenèse et du travail des tubules séminifères. Normes: femmes ménopausées de 29,5 à 55 UI / l, femmes ovulées de 2,7 à 6,7 UI / ml, représentants du beau sexe en phase lutéale de deux à quatre UI / ml, représentants du sexe fort à partir de 1, 9 à 2,4 miel / ml. Des indicateurs accrus indiquent la ménopause, une insuffisance ovarienne dans la phase initiale, un problème de spermatogenèse et le syndrome de Turner. Une diminution du paramètre montre la présence d'une hypofonction de l'hypothalamus, et pendant la grossesse et en parallèle avec des paramètres presque «nuls» du paramètre - insuffisance ovarienne profonde, cancer de la prostate, ainsi que la prise de contraceptifs oraux ou d'œstrogènes.
    6. LH. L'hormone lutéinisante aide à produire de la progestérone chez le beau sexe et de la testostérone chez les hommes. Normes: pour le sexe fort de 2,12 à 4 UI / ml, chez les filles avec ovulation de 18 à 53 UI / ml, chez les femmes en phase lutéale de 1,54 à 2,56 UI / ml, chez les femmes avec une ovulation sexe en phase folliculaire de 3,3 à 4,66 UI / ml, avec ménopause chez les femmes de 29,7 à 43,9 UI / L. Une augmentation du niveau est un indicateur de divers dysfonctionnements des glandes sexuelles. Une diminution du taux indique des troubles du travail de l'hypophyse / hypothalamus, une insuffisance des gonades dans la phase secondaire, ainsi que l'ingestion de progestérone.

    Test sanguin pour les hormones sexuelles

    1. Testostérone. Cette hormone affecte directement la formation de caractères sexuels secondaires chez l'homme, le développement des organes correspondants, ainsi que la stimulation de la croissance des os et de la masse musculaire. Normes: de 0,2 à un ng / ml chez le beau sexe et de deux à dix ng / ml chez le sexe fort.
    2. Estradiol. L'hormone féminine de la série des œstrogènes assure le bon développement de la grossesse et la production de cellules germinales. Normes: de 200 à 285 pm / l (femmes en phase folliculaire), de 440 à 575 (femmes en phase lutéale), de 50 à 133 pm / l (à la ménopause). Une augmentation du paramètre est observée avec des tumeurs dans les ovaires. Diminution - avec leur fonctionnement insuffisant et les violations de la libération d'hormones gonadotropes.
    3. Progestérone. La deuxième hormone féminine la plus importante de la série des œstrogènes, qui assure le bon développement des organes génitaux chez le beau sexe. Normes: de un à 2,2 nm / l (femmes en phase folliculaire), de 23 à 30 nm / l (femmes en phase lutéale) et de un à 1,8 nm / l (en ménopause). L'augmentation est observée dans les tumeurs du cortex surrénalien. Diminution du paramètre - avec irradiation et sclérose ovarienne.

    Sang pour les hormones surrénales

    1. Cortisol. Influence la sensibilité des réactions allergiques, catalyse la création de structures de glucose à partir de protéines et d'acides aminés, systématise la production d'anticorps. Les valeurs normales vont de 230 à 750 nm / l. Une diminution de la concentration indique une insuffisance surrénalienne en phase chronique ou maladie d'Addison. La diminution indique un cancer ou un adénome surrénalien possible.
    2. Norepinephrine et adrénaline. Les éléments ci-dessus affectent les vaisseaux sanguins, normalisent la pression artérielle, systématisent le fonctionnement de la motilité du tractus gastro-intestinal, catalysent la pénétration d'acides aminés gras dans la circulation sanguine, les rythmes cardiaques et forment également des niveaux de glucose. Normes: de 1,92 à 2,46 nm / l et de 0,62 à 3,23 nm / l pour ad-na et norad-na, respectivement. Une augmentation des indicateurs indique une jaunisse, une charge de travail physique et émotionnelle, une maladie rénale, le syndrome d'Itsenko-Cushing. La diminution indique des lésions de l'hypothalamus ou de la myasthénie grave.
    3. Aldostérone. L'hormone est responsable de l'équilibre du métabolisme de l'eau et du sel dans le corps. Normes: pour une position horizontale de 30 à 65 pg / ml, pour une position verticale de 58 à 172 pg / ml. Un faible taux d'aldostérone indique une thrombose des veines de la glande surrénale, une embolie de l'artère de cet organe, la maladie d'Addison, une mauvaise alimentation, qui manque de potassium, ainsi qu'une hypofonction des glandes surrénales, ou un apport hydrique trop important. Un niveau élevé indique généralement une hyperplasie ou une tumeur surrénalienne, divers problèmes d'excrétion de sodium, avec des complications sous forme de cirrhose hépatique, de néphrose et de maladies du système cardiovasculaire. En outre, une diminution de la concentration d'aldostérone en dessous de la normale indique une grossesse, une augmentation de la transpiration, une grossesse, une fatigue physique sévère et un manque de sodium dans l'alimentation..

    Vidéo utile

    Au lieu d'une postface

    Assurez-vous de vous faire tester pour les hormones prescrites par votre médecin - dans certains cas, leurs résultats vous permettent de diagnostiquer une maladie grave même au stade de sa formation initiale, ce qui vous fera économiser du temps, de l'argent et de la santé pendant le traitement. Cependant, essayez de ne pas en faire trop en commandant ceux qui ne sont pas trop nécessaires pour un examen complet, une étude des analyses - seul un professionnel de la santé qualifié peut vous indiquer les paramètres exacts pour le diagnostic. Bonne chance et ne tombe pas malade!

    Questions et réponses

    Quel est le coût du don de sang pour les hormones?

    Le coût des tests dépendra de l'hormone testée - il y en a beaucoup. Les indicateurs spécifiques requis pour un diagnostic complet de votre problème sont déterminés par le médecin traitant, c'est-à-dire tout dépendra de l'organe examiné, du problème médical typique, du diagnostic potentiel, etc. Le coût moyen d'une analyse pour une seule hormone (par exemple, TSH, progestérone, cortisol, thyroglobuline) varie de 350 à mille roubles à Moscou. Souvent, les cliniques offrent des rabais pour la recherche de plusieurs paramètres à la fois, mais cette opportunité doit également être utilisée avec prudence - parfois, vous n'avez tout simplement pas besoin de recherche distincte du complexe proposé et il sera moins cher d'en commander seulement quelques-uns à des prix standard..

    Est-il possible de passer cette analyse gratuitement?

    Dans certaines institutions médicales publiques, des tests individuels pour telle ou telle hormone peuvent être effectués gratuitement - le plus souvent, ce service est fourni dans des villes d'un million d'habitants, principalement dans des cliniques prénatales. Cependant, dans l'écrasante majorité des cas, vous serez envoyé dans un centre médical privé, donc juste au cas où, préparez l'argent, bien sûr, après vous être demandé si ce type de service est fourni au lieu de contact dans un établissement médical municipal..

    Endocrinologue - ce qui guérit et quand l'appliquer

    Le bureau du docteur. Quels examens sont prescrits par l'endocrinologue

    Étant donné que l'endocrinologue traite les maladies associées à des troubles généraux du corps, son bureau est équipé de composants tels que des balances, un ruban à mesurer, un mètre de hauteur et un glucomètre. En outre, il existe généralement un kit neurologique et des tests pour les corps cétoniques dans l'urine du bureau. Le gynécologue-endocrinologue a une chaise gynécologique dans son cabinet.

    La réception d'un endocrinologue pédiatrique et adulte commence par un entretien avec le patient, une anamnèse. Le médecin s'intéresse à l'état du patient, demande ce qui l'inquiète. Lors du premier rendez-vous, l'endocrinologue demandera si le patient a des parents atteints de maladies endocriniennes, écoutera le cœur et mesurera la pression, et examinera également les ganglions lymphatiques, la glande thyroïde, les organes génitaux, le gynécologue-endocrinologue examinera la femme dans le fauteuil gynécologique.

    Sur la base des résultats de l'examen, l'endocrinologue peut prescrire des tests:

    • Échographie de la glande thyroïde, des glandes surrénales ou des organes pelviens;
    • test de glycémie;
    • test sanguin pour les hormones.

    Il est très important de se faire tester correctement pour les hormones, le non-respect des conditions peut affecter le résultat, ce qui empêchera le médecin de poser le bon diagnostic.... De nombreux patients se posent la question: un endocrinologue - qui est-il et ce qu'il traite?

    De nombreux patients se posent la question: un endocrinologue - qui est-il et ce qu'il traite?

    Le domaine d'activité de ce spécialiste comprend le diagnostic, la thérapie et la prévention de toutes sortes de troubles du système endocrinien..

    La tâche principale de l'endocrinologue est de maintenir l'équilibre des hormones dans le corps et d'exclure les pathologies qui violent cet équilibre.

    «Outil incroyable. Il est apparu relativement récemment, mais il est déjà devenu très demandé par de nombreux spécialistes. La raison est simple: le thé du monastère aide vraiment à combattre les maladies thyroïdiennes et autres déséquilibres hormonaux. Après avoir commencé à le recommander à mes patients, la dynamique de récupération s'est améliorée de près de 80%. Aucun des autres remèdes à base de plantes n'est capable de cela ".

    En achetant du thé du monastère de la glande thyroïde sur ce site, vous vous protégerez complètement des contrefaçons!

    En règle générale, un tel spécialiste trouve des solutions et des méthodes de régulation hormonale dans chaque cas individuel..

    Cette fonction est extrêmement importante pour l'état général du corps, par conséquent, si elle est violée, des mesures urgentes doivent être prises.

    Ainsi, nous pouvons mettre en évidence les principaux domaines
    activités du médecin, qui comprennent les éléments suivants:

    l'état du système endocrinien; Diagnostique

    problèmes possibles avec elle; leur traitement;

    écarts provoqués par eux.

    Il s'avère qu'un tel spécialiste est engagé dans le traitement non seulement des maladies d'une région spécifique, mais également des conséquences qui découlent de leur cause..

    Le plus souvent, il remplit les fonctions suivantes:

    • rétablit le métabolisme;
    • corrige l'équilibre hormonal;
    • traite le dysfonctionnement sexuel.

    Comme presque toutes les branches de la médecine, l'endocrinologie se compose de sous-sections. Ainsi, il comprend l'endocrinologie pédiatrique et générale (diabétologie), en lien avec laquelle un spécialiste peut être pédiatrique ou diabétologue (pour les adultes).

    Endocrinologue pédiatrique

    La portée d'un tel médecin comprend les troubles liés à la croissance et à la puberté. Il traite également de diverses pathologies provoquées par des violations similaires..

    Par conséquent, certaines anomalies sont étudiées par un médecin d'une tranche d'âge spécifique, y compris les enfants et les adolescents..

    Diabétologue

    Ce médecin est engagé dans le diagnostic, la thérapie et l'identification des mesures préventives pour une pathologie telle que le diabète sucré..

    Son travail implique également l'élimination de diverses complications causées par la maladie.

    Jusqu'à récemment, la diabétologie n'était pas une discipline indépendante de la médecine. Les dernières recherches et découvertes concernant la maladie l'ont mise en évidence dans une section séparée..

    Le diabète sucré étant une pathologie sévère de forme chronique, il nécessite un service approprié dans le domaine de la médecine et un schéma thérapeutique spécialement développé..

    Quelles maladies traite l'endocrinologue?

    L'endocrinologue commence tout traitement par un rendez-vous de consultation, au cours duquel le patient est interrogé, examiné et un diagnostic préliminaire est posé. Si le patient est référé par le médecin local, les tests primaires effectués selon les directives du thérapeute sont étudiés. Ensuite, des études spécifiques sont assignées pour confirmer le diagnostic. Des consultations de spécialistes restreints peuvent être désignées.

    La liste des maladies sous la supervision d'un spécialiste est longue. Les maladies peuvent être divisées en groupes, en fonction de l'emplacement ou des glandes qui les provoquent.

    Hypophyse et hypothalamus:

    • (une maladie chronique rare caractérisée par une soif extrême et de grands volumes d'urine, jusqu'à 15 litres par jour);
    • gigantisme (sécrétion excessive d'hormone de croissance);
    • La maladie d'Itsenko-Cushing (maladie neuroendocrinienne);
    • prolactinome (une tumeur bénigne de l'hypophyse);
    • hyperprolactinémie (augmentation des taux sanguins de prolactine);
    • acromégalie (élargissement du crâne, des pieds et des mains).
    • thyroïdite subaiguë (une maladie inflammatoire d'étiologie virale);
    • thyroïdite auto-immune (maladie inflammatoire chronique due à un défaut génétique du système immunitaire);
    • adénome thyrotoxique (maladie de Plummer, néoplasme bénin);
    • hypothyroïdie (hypofonction de la glande);
    • hyperthyroïdie (hyperfonction de la glande);
    • goitre nodulaire (toute formation autre que le tissu glandulaire);
    • goitre endémique (hypertrophie de la glande due à une carence en iode);
    • goitre toxique diffus (, sécrétion excessive d'hormones thyroïdiennes);
    • cancer (tumeur maligne).

    Îlots de Langerhans: diabète sucré (un groupe de maladies entraînant une augmentation persistante de la glycémie).

    • hyperaldostéronisme primaire (production excessive d'aldostérone, accompagnée de myasthénie grave et d'hypertension);
    • hormono-actif (foyers malins ou bénins de prolifération cellulaire);
    • (, une diminution de la production d'hormones due à des processus destructeurs).

    Glandes sexuelles féminines:

    • violations de la fonction menstruelle (absence, redondance, insuffisance);
    • syndrome prémenstruel (SPM, un complexe complexe de symptômes qui survient plusieurs jours avant le début des règles);
    • Syndrome de Stein-Leventhal (maladie des ovaires polykystiques, absence irrégulière ou complète d'ovulation, augmentation de la sécrétion d'hormones sexuelles féminines et masculines, augmentation de la sécrétion d'insuline, perturbation).

    De nombreux spécialistes travaillent dans les centres médicaux et le champ d’activité de chacun est clairement défini. Un endocrinologue est considéré comme l'un des médecins les plus demandés. Il s'occupe des pathologies du système endocrinien, corrige le métabolisme, contrôle et régule la production de substances biologiquement actives qui régulent toutes les fonctions corporelles.

    Quels tests sont généralement prescrits par un endocrinologue

    Ce sont des hormones de la région génitale et de la glande thyroïde..

    Grâce au test hormonal, vous pouvez voir la cause de l'obésité, de l'infertilité, reconnaître la maladie des ovaires polykystiques, le diabète sucré et d'autres problèmes dans le corps.

    Les hormones les plus importantes:

    Pour effectuer un test hormonal, vous devez donner du sang d'une veine, le matin, à jeun.

    Environ un jour avant la procédure, il est nécessaire d'exclure la consommation d'alcool, l'activité physique, les contacts sexuels et le tabagisme.

    Ne pas trop refroidir ni surchauffer, sinon cela pourrait nuire au diagnostic correct.

    Si le patient prend des médicaments, il doit en informer son médecin à l'avance.

    Les femmes doivent donner du sang pour les hormones strictement certains jours:

      • Testostérone - 6-7 jours à compter du début du cycle menstruel;
      • LH, FGS - 3 - 8 ou 19 - 21 (selon la durée du cycle);
      • Progestérone - 22 - 23 ou 28 - 29 depuis le début du cycle menstruel;
      • Prolactine - tous les jours;
      • HCG - Retards de 3 à 5 cycles;
      • Oestrogène - 3 - 5 dès le début du cycle menstruel;
      • Calcitonine, TSH, AT-TG, sans T3, sans T4 - tous les jours.

    Le don de sang par un homme pour l'analyse des hormones est effectué n'importe quel jour, 12 heures après le dernier repas.

    Quand un endocrinologue adulte est nécessaire

    Le plus souvent, la référence à un endocrinologue est donnée par d'autres spécialistes, comme un médecin généraliste ou un gynécologue pour les femmes et un urologue pour les hommes.

    Il est difficile de poser un diagnostic associé à une maladie endocrinienne chez l'homme et la femme, mais une attention particulière doit être portée si le patient s'inquiète des symptômes suivants: Diminution de la capacité de travail, faiblesse générale, fatigue, troubles de la mémoire.
    Engourdissement dans les membres, douleur sans cause dans les bras et les jambes.
    Irritabilité, larmoiement, dépression.
    Diminution ou augmentation déraisonnable du poids corporel.
    Soif constante et mictions fréquentes, surtout la nuit.
    Sensation de chaleur, transpiration, frissons, rythme cardiaque irrégulier.
    Sensation de boule dans la gorge, gonflement et douleur dans le cou.
    Maux de tête.
    Violation du cycle menstruel chez la femme.
    Infertilité.
    Constipation fréquente, nausées.

    • Diminution de la capacité de travail, faiblesse générale, fatigue, troubles de la mémoire.
    • Engourdissement dans les membres, douleur sans cause dans les bras et les jambes.
    • Irritabilité, larmoiement, dépression.
    • Diminution ou augmentation déraisonnable du poids corporel.
    • Soif constante et mictions fréquentes, surtout la nuit.
    • Sensation de chaleur, transpiration, frissons, rythme cardiaque irrégulier.
    • Sensation de boule dans la gorge, gonflement et douleur dans le cou.
    • Maux de tête.
    • Violation du cycle menstruel chez la femme.
    • Infertilité.
    • Constipation fréquente, nausées.

    Dans certaines situations, un examen endocrinologue est nécessaire même en l'absence de symptômes de la maladie. Souvent, les médecins orientent les femmes vers un rendez-vous avec un gynécologue-endocrinologue dans des situations telles que:

    • Planification de la grossesse, période de gestation;
    • S'il est nécessaire de choisir des contraceptifs oraux;
    • Période avant la ménopause.
    • Plus de 45 ans. (S'applique également aux hommes).

    Un gynécologue-endocrinologue est engagé dans le diagnostic et le traitement des maladies associées à la fertilité. Un gynécologue-endocrinologue peut être nécessaire pour une femme, quel que soit son âge.Ainsi, à un jeune âge, une fille peut avoir de l'acné, des règles abondantes et une croissance excessive des cheveux. Des symptômes tels que des règles et des seins douloureux et des problèmes d'infertilité apparaissent souvent chez les jeunes femmes. À l'âge adulte, les kystes ovariens, les pathologies cervicales et autres troubles gynécologiques sont fréquents.

    Sous-sections principales d'endocrinologie

    En endocrinologie, comme dans un certain nombre d'autres domaines de la médecine, il existe des sous-sections connexes qui lui sont également directement liées. Ceux-ci inclus:

    • Endocrinologie pédiatrique Dans ce cas, nous parlons de la section d'endocrinologie, qui traite des problèmes liés au développement et à la croissance sexuels, y compris les pathologies associées à ces problèmes. Comme il ressort clairement de la définition, des problèmes spécifiques sont pris en compte dans le groupe d'âge, qui comprend les enfants et les adolescents..
    • Diabétologie. Cela signifie la section d'endocrinologie, qui est consacrée au diagnostic, au traitement et à la détermination des mesures préventives concernant le problème sous forme de diabète sucré, ainsi que les complications qui deviennent pertinentes dans cette pathologie. Tenant compte d'un certain nombre des dernières découvertes liées à l'étude du diabète sucré, la diabétologie a dépassé la position précédemment occupée en médecine, devenant ainsi une discipline indépendante. On note également que le diabète sucré lui-même est une maladie extrêmement complexe sous la forme chronique du cours, nécessitant un service approprié dans le domaine médical, ainsi qu'un traitement, développé d'une certaine manière pour elle..

    Quelles maladies relèvent de la compétence d'un endocrinologue

    Endocrinologue (médecin) - qui est, que fait-il? Ce spécialiste est compétent pour résoudre les problèmes liés au fonctionnement des glandes endocrines. Ceux-ci incluent la thyroïde, le pancréas, la parathyroïde, les glandes sexuelles, les glandes surrénales, l'hypothalamus, l'hypophyse, la glande pinéale.

    Quelles maladies un endocrinologue traite-t-il, quand faut-il le contacter? Cela peut aider à résoudre les problèmes de santé suivants:

    • diabète insipide. En présence de ce problème, il y a une augmentation de la sensation de soif et des mictions fréquentes, qui s'expliquent par un dysfonctionnement de la région hypothalamo-hypophysaire dans le cerveau;
    • Diabète. Il se développe avec une insuffisance insuffisante de l'hormone insuline, ce qui entraîne des troubles métaboliques dans le corps humain;
    • acromégalie. Se développe avec une production excessive d'hormone de croissance;
    • thyroïdite auto-immune. Il s'agit d'une maladie inflammatoire qui affecte la glande thyroïde et s'explique par un dysfonctionnement du système immunitaire humain;
    • Maladie d'Itsenko-Cushing. Cette maladie est de nature neuroendocrine, qui s'accompagne d'une augmentation de la concentration des principaux homones sécrétés par le cortex surrénalien;
    • goitre de la glande thyroïde. Cette pathologie s'accompagne d'une augmentation de la taille de l'organe pour diverses raisons (elle n'est pas expliquée par des processus inflammatoires ou une oncologie);
    • troubles associés à une modification de la concentration sanguine de calcium;
    • l'obésité résultant d'un déséquilibre hormonal. Ce problème est traité à la fois par un adulte et un endocrinologue pédiatrique;
    • l'ostéoporose. Une maladie qui s'accompagne d'une diminution de la densité osseuse due à des troubles hormonaux;
    • autres maladies liées à la lactation, irrégularités menstruelles, problèmes du système reproducteur chez l'homme et la femme, etc..

    Endocrinologue pédiatrique

    Le corps d'un enfant ne fonctionne pas de la même manière qu'un adulte. Il y a un changement constant, le principe du système endocrinien est différent. Un endocrinologue pédiatrique diagnostique, traite et prévient les maladies résultant de problèmes avec le travail des glandes dans le corps.

    Le programme «Laissez-les parler» a parlé du diabète

    Pourquoi les pharmacies proposent-elles des médicaments périmés et dangereux, tout en cachant aux gens la vérité sur le nouveau médicament...

    Maladies traitées par ce spécialiste:

    • Le goitre toxique est une pathologie auto-immune qui se développe à la suite d'une production excessive d'hormones thyroïdiennes.
    • Goitre endémique. La glande thyroïde se dilate en raison d'un manque d'iode.
    • Diabète insipide.
    • Thyroïdite auto-immune.
    • Hypothyroïdie.
    • Diabète.
    • Hyperplasie euthyroïdienne de la thyroïde.
    • Hypoparathyroïdie, manque de calcium dans le sang.
    • Problèmes de développement sexuel.
    • Obésité.
    • Le problème de la production d'hormones par l'hypophyse.
    • Insuffisance surrénalienne.
    • Problèmes de développement physique.

    Ces spécialistes exercent dans diverses polycliniques de type général. Une référence à un rendez-vous avec un spécialiste est donnée par le pédiatre après l'examen initial. Parfois, vous devez faire des tests d'urine et de matières fécales.

    Les troubles hormonaux chez les jeunes patients se produisent assez souvent. Il existe de nombreuses raisons au développement de pathologies des organes de sécrétion interne. Des écarts dans le développement des bébés, une mauvaise hérédité, des problèmes nutritionnels, un trouble infectieux, des influences environnementales sont souvent observés. Si le problème est détecté tôt, de graves problèmes de santé peuvent être évités. Maintenant, tout le monde saura qui est un endocrinologue.

    Pourquoi le diabète est considéré comme incurable?

    Le diabète entraîne toujours des complications mortelles. Une glycémie élevée est extrêmement dangereuse.

    Lyudmila Antonova a donné des explications sur le traitement du diabète.

    L'article a-t-il été utile?

    Évaluez le matériau sur une échelle de cinq points!

    Si vous avez encore des questions ou souhaitez partager votre opinion, votre expérience - écrivez un commentaire ci-dessous.

    Maladies traitées par un spécialiste

    Quelles maladies relèvent de la compétence d'un endocrinologue? Le diabète sucré est une maladie du pancréas. La cause de la pathologie est l'absence ou une quantité insuffisante de l'hormone insuline dans le sang. Cela comprend également le diabète dans l'ostéoporose, l'obésité, la grossesse. Il existe plusieurs maladies de la glande thyroïde:

    Instructions pour l'utilisation de l'antibiotique Azithromycine chez l'adulte et l'enfant Causes, symptômes et traitement de la peur de la couleur noire Omeprazole: mode d'emploi et analogues

    1. La thyroïdite auto-immune est due à une inflammation du tissu thyroïdien.
    2. Hypothyroïdie - une maladie associée à un manque d'hormones.
    3. Hyperthyroïdie secondaire - avec elle, sous l'influence de l'hypophyse, une quantité excessive d'hormones est produite.
    4. Goitre endémique - un trouble qui se développe avec une carence en iode, entraînant une hypertrophie de la glande et une violation de ses fonctions.
    5. Goitre toxique diffus (maladie de Basedow) - une maladie dans laquelle un excès de substances hormonales conduit à une toxicité du corps.
    6. Blessure pouvant provoquer des cicatrices.
    7. Un kyste rempli de liquide peut provoquer une inflammation ou une suppuration.
    8. L'hyperparathyroïdie est observée avec une production excessive d'hormone parathyroïdienne, ce qui entraîne un échange inapproprié de phosphore et de calcium.
    9. L'hypoparathyroïdie est un dysfonctionnement de la glande qui survient lorsque la quantité d'hormone parathyroïdienne est insuffisante. Cause possible - exposition aux rayonnements.

    Maladies surrénales:

    • Le syndrome d'Itsenko Cushing fait référence à des pathologies neuroendocriniennes. Il est diagnostiqué à la suite d'une sécrétion excessive d'une hormone produite par les cellules hypophysaires. Les signes peuvent inclure l'obésité, des muscles faibles, une croissance excessive des poils.
    • L'insuffisance surrénalienne survient lorsque la sécrétion hormonale est faible.

    La présence d'un dysfonctionnement dans le travail de ces organes peut être jugée par la teinte bronze de la peau et des muqueuses, des vomissements, de la diarrhée, une faiblesse générale, des évanouissements..

    Fonctions d'inspection

    Un rendez-vous avec un endocrinologue ne cause aucun inconvénient particulier au patient et ne nécessite aucune mesure préparatoire. Il comprend les éléments suivants:

    • étude de l'histoire de la maladie;
    • examen des symptômes et des plaintes;
    • palpation de la glande thyroïde et des ganglions lymphatiques;
    • mesure de la pression;
    • mesure de la taille et du poids corporel;
    • écouter le cœur.

    En fonction des résultats et des symptômes du patient, certaines méthodes de diagnostic et des tests supplémentaires peuvent être prescrits..

    Souvent, un endocrinologue utilise les méthodes de diagnostic suivantes comme moyens auxiliaires:

    • procédure échographique;
    • crevaison;
    • CT scan;
    • imagerie par résonance magnétique.

    Ces méthodes sont nécessaires pour établir ou confirmer un diagnostic spécifique..

    Pour l'examen, le spécialiste utilise certains appareils dont la présence est nécessaire dans son cabinet. Ils comprennent les sujets suivants:

    • ruban en centimètres et appareil pour mesurer la croissance;
    • appareil de mesure du poids;
    • lecteur de glycémie avec bandelettes réactives;
    • test de détection des corps cétoniques dans l'urine.

    Pour diagnostiquer une pathologie telle que la neuropathie diabétique, un kit neurologique est présent dans le cabinet du spécialiste, qui comprend les outils suivants:

    • diapason gradué;
    • petit marteau spécial;
    • monofilament.

    En cas de suspicion de cancer, une saisine sera émise pour une ponction de la glande thyroïde.

    Contrairement au mythe populaire, cette méthode de diagnostic est indolore.

    et, s'il est effectué correctement, ne provoque aucune complication.

    Le corps humain est un système complexe d'organes interconnectés, des processus qui remplissent certaines fonctions et ont leurs propres caractéristiques. À cet égard, en médecine, des spécialisations distinctes de médecins sont formées pour le traitement du corps.

    Parmi les nombreux noms de médecins spécialistes, par exemple, cardiologue, rhumatologue, endocrinologue et autres, il est important de savoir qui fait quoi..

    "Système endocrinien". Cependant, des échecs s'y produisent, ce qui conduit à nouveau à une violation de l'état général du corps. Les problèmes du système endocrinien et les options pour leur solution et leur prévention sont étudiés par l'endocrinologie. Et un médecin spécialiste travaillant dans ce domaine est appelé un «endocrinologue».

    • diverses anomalies de croissance et de développement sexuel pendant l'enfance et l'adolescence, le diabète insipide, les maladies auto-immunes et oncologiques du système endocrinien;
    • problèmes de reproduction (infertilité endocrinienne, gynécomastie, etc.);
    • maladies de l'hypothalamus, de l'hypophyse, des glandes surrénales;
    • Diabète;
    • problèmes de fonctionnement de la glande thyroïde, etc..

    À la réception, l'endocrinologue doit procéder à un interrogatoire oral du patient, en faisant attention à l'hérédité, examiner les ganglions lymphatiques, prescrire des tests supplémentaires et des procédures de diagnostic (échographie, radiographie, prise de sang pour les niveaux d'hormones, etc.). Conformément aux résultats des études diagnostiques, l'endocrinologue établit ou confirme le diagnostic existant, prescrit un traitement, ainsi que des mesures de rééducation et de prévention.
    . En fonction des résultats de l'examen, l'endocrinologue prescrit des médicaments qui corrigent les troubles du système endocrinien, à savoir, suppriment, remplacent ou stimulent la production d'hormones et de diverses substances biologiquement actives qui régulent de nombreuses fonctions du corps

    En fonction des résultats de l'examen, l'endocrinologue prescrit des médicaments qui corrigent les troubles du système endocrinien, à savoir, suppriment, remplacent ou stimulent la production d'hormones et de diverses substances biologiquement actives qui régulent de nombreuses fonctions du corps.

    Un médecin comme un endocrinologue - qu'est-ce qui traite et qui est-ce? Il s'agit d'un spécialiste au profil étroit qui se concentre sur l'identification et l'élimination des problèmes de fonctionnement du système endocrinien. C'est un ensemble de nombreux organes capables de sécréter des substances biologiquement actives spéciales (hormones).

    Grâce à leur fonctionnement, un travail bien coordonné de tout l'organisme est possible. Un endocrinologue se spécialise dans le diagnostic, le traitement et la prévention de toutes les maladies associées à ces organes..

    Conseils d'endocrinologue

    Malgré le fait que l'article traite de l'endocrinologie de la reproduction, son bien-être peut être assuré de la manière la plus simple:

    • Mangez bien, laissez le régime contenir plus de légumes et de fruits, ainsi que des céréales. Gardez une trace de votre poids et de votre condition physique, car avec son excès, il y a un risque de développer toutes sortes de maladies dans toutes les directions;
    • Menez une vie active, faites du sport une habitude obligatoire. Pour les femmes, la destination idéale est la natation, le fitness, la danse, l'aérobic et le jogging;
    • Arrêtez complètement de fumer et d'alcool, les drogues sont hors de question;
    • Obtenez un massage préventif et relaxant. Cela vous permettra de calmer le système nerveux, de normaliser l'activité cérébrale et donc d'assurer le bon fonctionnement de tous les systèmes et processus internes;
    • C'est un fait connu que toutes les maladies et tous les problèmes sont causés par le stress. C'est vrai, et le système hormonal est incroyablement vulnérable à cet égard. Par conséquent, essayez de trouver plus de raisons de joie, de moins réagir à la négativité et de vous soucier des bagatelles. Prenez soin de vos nerfs et de votre santé;
    • Tenez un calendrier menstruel pour comprendre quand l'échec s'est produit;
    • Gardez une trace de la nature, de l'abondance et de la durée des menstruations, si quelque chose d'inhabituel apparaît, il est préférable de consulter un gynécologue ou un endocrinologue;
    • Tous les six mois, assurez-vous de vous rendre au bureau gynécologique, cela évitera les complications et remarquerez en temps opportun le processus pathologique, qui peut être de nature hormonale.

    Méthodes de diagnostic

    Comme il est difficile d'identifier avec précision la cause des perturbations hormonales sur la base de signes externes, diverses méthodes de recherche sont utilisées pour un diagnostic précis..

    • Analyse clinique du sang et de l'urine
    • Test sanguin biochimique et immunologique
    • Tests sanguins et urinaires pour les hormones, le sucre
    • Test des marqueurs tumoraux
    • Analyse génétique pour identifier les problèmes endocriniens héréditaires
    • Tests hormonaux diagnostiques
    • Ultrason
    • Radiographie de la selle et du crâne turcs, de la colonne vertébrale et des os
    • Radiographies de la main et du poignet pour déterminer l'âge osseux
    • CT, IRM
    • Scintigraphie
    • Biopsie, laparotomie diagnostique

    Sur la base des résultats diagnostiques obtenus, le médecin prescrit des médicaments ou rédige une référence au service d'endocrinologie pour un traitement dans un hôpital. Les maladies endocriniennes nécessitent des diagnostics coûteux et un traitement à long terme, beaucoup d'entre elles deviennent rapidement chroniques; pour éviter cela, engagez-vous régulièrement dans la prévention des troubles hormonaux. Comment prévenir le développement de maladies endocriniennes: subir un examen préventif au moins une fois par an, faire une numération formule sanguine complète, abandonner les dépendances, bouger plus, contrôler les indicateurs de poids et de pression artérielle. Incluez tous les jours des aliments riches en iode - viande et poisson, fruits de mer, algues. Réduisez la quantité d'aliments contenant des glucides rapides, des aliments gras, salés et fumés dans le menu, mangez plus de légumes et de fruits. Consommer des complexes vitaminiques pour éliminer la carence en micro-éléments utiles, éviter les situations stressantes, traiter toutes les maladies aiguës et chroniques en temps opportun.

    Le nombre de personnes atteintes de pathologies endocriniennes augmente rapidement chaque année, en raison d'une mauvaise alimentation, du stress, d'un mode de vie sédentaire, de mauvaises habitudes

    Les maladies ne peuvent être détectées qu'après un diagnostic approfondi, il est donc important de consulter régulièrement un médecin et de suivre des règles de prévention simples.

    La clinique est située dans un emplacement pratique de la ville de Bryansk, les directions et les types de transport peuvent être trouvés sur la page de contact. Il y a des réductions et des cartes de réduction, ainsi que des promotions en cours.

    Quand voir un endocrinologue

    Les problèmes endocriniens affectent négativement le travail de tout le corps, les indications pour consulter un médecin sont différentes, souvent d'autres médecins réfèrent à un spécialiste des troubles hormonaux.

    D'autres médecins sont référés à un endocrinologue si des déséquilibres hormonaux sont suspectés.

    Il est impératif de consulter un endocrinologue pendant la grossesse - pendant cette période, dans le contexte de changements hormonaux, de diabète gestationnel, de baisses des valeurs artérielles et d'un affaiblissement des os et des muscles se développent souvent. De tels problèmes affectent négativement le processus de naissance d'un fœtus et l'accouchement et peuvent se transformer en maladies chroniques graves..

    Quelles plaintes s'adressent-ils à un endocrinologue:

    • tremblements, faiblesse musculaire, douleur, crampes au mollet;
    • soif intense et débridée, surtout la nuit, bouche sèche, envie fréquente de vider la vessie;
    • démangeaisons intolérables, plaies non cicatrisantes à long terme;
    • détérioration de l'état de la peau, des cheveux, des plaques à ongles;
    • violation du cycle menstruel, syndrome prémenstruel prononcé, changement de la nature de la décharge pendant les jours critiques, croissance des cheveux chez les hommes chez les femmes;
    • l'infertilité chez les hommes et les femmes;
    • problèmes de puissance, de libido, d'élargissement des glandes mammaires chez les hommes;
    • syndrome de fatigue chronique, apathie, léthargie, dépendance météorologique;
    • épisodes fréquents de tachycardie, yeux exorbités, augmentation du volume du cou;
    • augmentation de la transpiration;
    • changement significatif du poids corporel à la hausse ou à la baisse, aggravation ou augmentation de l'appétit;
    • problèmes de sommeil, troubles de la mémoire, diminution de la concentration;
    • constipation, nausées sans autres manifestations de maladies gastro-intestinales;
    • Vision floue.

    Il est nécessaire de contacter un endocrinologue pédiatrique si l'enfant est visiblement en retard dans le développement mental et physique, souffre souvent de rhume, est sujet aux réactions allergiques.

    À l'adolescence, vous devez consulter un spécialiste s'il y a un changement brusque du poids corporel, les caractéristiques sexuelles secondaires sont faibles. Le médecin sélectionnera des médicaments efficaces et sûrs pour aligner les niveaux hormonaux.

    Même s'il n'y a pas de signes évidents de troubles hormonaux, consultez un gynécologue-endocrinologue au stade de la planification de la grossesse, avec le début de la ménopause, le médecin répondra aux questions sur les méthodes de contraception sûres, sélectionnera les moyens nécessaires pour se protéger contre une grossesse non planifiée en fonction de l'âge et des niveaux hormonaux.

    L'un des premiers signes du diabète est le mal de tête, qui survient dans le contexte d'une crise de faim soudaine et sévère..

    Comment choisir un bon médecin

    Souvent, après avoir reçu une référence, les patients demandent: conseiller un bon endocrinologue

    Lors du choix d'une clinique, vous devez faire attention à:. l'autorisation des activités médicales de la clinique;
    l'expérience d'un médecin qui accepte des patients;
    avis de personnes sous traitement.

    • l'autorisation des activités médicales de la clinique;
    • l'expérience d'un médecin qui accepte des patients;
    • avis de personnes sous traitement.

    Un bon endocrinologue a des certificats de réalisations dans son domaine d'activité, l'autorisation de mener des études diagnostiques. Il est nécessaire de prendre rendez-vous avec un endocrinologue, de subir une consultation préalable. Ensuite, le médecin prescrit des examens et un traitement.

    La profession d'endocrinologue est assez multidisciplinaire, il est donc préférable de contacter un médecin qui traitera une maladie spécifique. Si, par exemple, le patient souffre d'une tumeur de la glande thyroïde, un endocrinologue-oncologue doit être consulté.

    Que fait l'endocrinologue, comment le médecin le prend-il et que traite-t-il? L'endocrinologue explique ce que sont les troubles endocriniens, comment les mesures thérapeutiques sont mises en œuvre, sélectionne la meilleure option thérapeutique pour chaque patient. Le médecin doit indiquer comment prévenir les exacerbations de la maladie, donner des recommandations générales pour changer de mode de vie, prescrire un régime sportif.

    Obstétricien-gynécologue, Ph.D., DonNMU eux. M. Gorky. Auteur de nombreuses publications sur 6 sites médicaux.