Taux de glycémie pendant la grossesse

Le taux de glycémie pendant la grossesse donnera des informations précises sur l'état d'une femme enceinte et pourra empêcher les processus pathologiques de développement intra-utérin du bébé. Cet hydrate de carbone est une source d'énergie nécessaire à un certain nombre de processus chimiques et biochimiques dans le corps humain..

Lorsque le glucose est décomposé dans le sang pendant la grossesse, la femme enceinte reçoit toute l'énergie et la nutrition, alors que non seulement ses cellules sont saturées, mais également les cellules du fœtus en développement. Et tout écart par rapport aux indicateurs normaux aide à identifier en temps opportun le début du processus pathologique, évitant ainsi d'autres complications.

En règle générale, le médecin recommande de faire un test de sucre si des parents proches ont des antécédents de diabète sucré, la femme est en surpoids, a déjà fait une fausse couche, il y a une inflammation infectieuse dans l'urètre, ainsi que pendant la grossesse après 35 ans.

Il est nécessaire de réfléchir à la manière de passer correctement le test, quel est le taux de sucre dans le sang pendant la grossesse? De plus, il est important de savoir comment une glycémie élevée affecte le déroulement de la grossesse.?

Test sanguin pendant la grossesse

On sait que la grossesse conduit à une restructuration du corps, et cette restructuration n'a pas toujours un effet positif sur le corps d'une femme en position. Le premier test de glucose est effectué lorsqu'une femme s'inscrit dans une clinique prénatale (environ 8 à 12 semaines).

Si, pendant cette période, des écarts par rapport aux indicateurs normaux ont été constatés, le médecin recommande sans faute de repasser l'analyse, tandis que le liquide biologique est prélevé non seulement du doigt, mais également de la veine.

De plus, il est nécessaire de faire un don d'urine afin que plusieurs tests puissent confirmer ou infirmer le prétendu diagnostic.

Dans les situations où tous les indicateurs s'inscrivent dans le cadre des nombres normaux, la prochaine analyse ne doit être effectuée qu'à 28-30 semaines de grossesse. Pour obtenir des indicateurs fiables et connaître le taux de glucose sans erreur, il est recommandé de respecter les règles suivantes avant de procéder à l'analyse:

  • Le sang est toujours donné à jeun (il est interdit de manger le matin), de plus, il est généralement conseillé de ne pas le manger huit heures avant le don de sang. Il est permis de boire un liquide ordinaire non gazéifié (l'eau minérale et les boissons gazeuses ne sont pas autorisées).
  • Si la veille du test, l'état général de la patiente s'est aggravé, elle s'est sentie mal, il est nécessaire d'en informer le médecin.
  • A la veille de l'analyse, il est conseillé de bien dormir, de ne pas surcharger son estomac avec des aliments lourds.
  • Une heure ou plus avant l'analyse, il est conseillé d'éviter l'activité physique, car cette circonstance affectera l'exactitude des résultats.

Si, pour une raison quelconque, une femme enceinte ne peut pas se rendre à la clinique pour faire un test de glycémie, vous pouvez le prendre à la maison à l'aide d'un glucomètre..

Il convient de noter que si, au cours de la première étude, une femme avait une glycémie élevée, ce n'est pas une raison de panique et de grave préoccupation..

Il peut y avoir de nombreuses raisons à cette condition, par exemple, le sang d'un doigt (veine) a été mal prélevé, une nuit sans sommeil, un stress intense, de la fatigue après une activité physique.

Taux de sucre pendant la grossesse

Pendant la grossesse, tous les systèmes internes sont reconstruits dans le corps de la femme pour assurer le plein développement du fœtus dans l'utérus..

De plus, les niveaux hormonaux peuvent changer. Ce sont ces facteurs qui affectent directement le taux de sucre dans le sang et peuvent le changer dans un sens ou dans un autre..

La norme de sucre dans le sang chez les femmes en position est fixée légèrement plus bas que dans d'autres situations et varie dans cette limite - 4,3 à 6,6 unités.

Lorsque le taux de sucre dans le sang change, cela permet au médecin de suspecter un certain nombre de pathologies graves. Un test de glucose est un test de routine et est obligatoire pour toutes les femmes enceintes.

Le médecin peut prévoir un don de sang si le patient présente les plaintes suivantes:

  1. Il y a un goût métallique dans la bouche.
  2. Constamment soif.
  3. Envie fréquente d'aller aux toilettes.
  4. Fatigue chronique qui ne disparaît pas même après de nombreuses heures de repos.
  5. Augmentation persistante des indicateurs de pression artérielle.

À la 28e semaine de grossesse, une femme fait un test sanguin de tolérance au glucose, sa durée est d'environ trois heures. Tout d'abord, le sang est prélevé à jeun, puis toutes les heures, 100 grammes de glucose sont injectés à la femme et le sang est repris. La norme des indicateurs de ce test:

  • Sur un estomac vide, la norme est considérée comme allant jusqu'à 5,1 unités.
  • Après une heure après l'administration de glucose - jusqu'à 10,5 unités.
  • Après 120 minutes - jusqu'à 9,2 unités.
  • Après 180 minutes - jusqu'à 8 unités.

Si la première analyse biochimique a montré un mauvais résultat, il est recommandé de donner du sang pour la tolérance à une date antérieure.

Lorsque les études abaissent la barre de moins de 3 points, une glycémie inférieure est supposée, et lorsque plus de 7 points, une glycémie plus élevée.

Écarts par rapport à la norme

Selon les statistiques médicales, pendant la grossesse, les faibles taux de glucose sont beaucoup moins courants que les taux de glucose élevés. Une diminution du sucre peut être basée sur diverses raisons: toxicose sévère en début de grossesse, structure fragile d'une femme, malnutrition.

Une diminution du glucose peut entraîner la formation d'acétone dans le sang, ce qui a un effet toxique sur la mère et le fœtus.

En règle générale, le traitement médicamenteux dans ce cas n'est pas recommandé, cependant, pour augmenter le sucre, le médecin peut injecter une solution de glucose, recommander d'augmenter la teneur en calories du régime.

Après l'expiration du deuxième trimestre de la grossesse, dans la très grande majorité des cas, la glycémie commence à augmenter progressivement et l'état de la patiente revient à la normale..

De nombreuses femmes enceintes ont une glycémie élevée, ce qui est dangereux. Parce que le «diabète de la femme enceinte» ou le diabète gestationnel peuvent se développer.

Et il n'est pas possible de prédire à l'avance si la santé reviendra à la normale après l'accouchement. Dans certains cas, cette condition disparaît et dans d'autres, le diabète est diagnostiqué.

Il existe certains facteurs de risque qui conduisent à une glycémie élevée:

  1. L'hérédité, c'est-à-dire la présence d'une maladie chez des parents proches.
  2. Grossesse après 35 ans.
  3. Polyhydramnios, gros fruits.
  4. en surpoids.
  5. Échec précoce des grossesses entraînant une fausse couche.
  6. Prendre certains médicaments hormonaux pour les traitements de fertilité.

Le principal danger de l'hyperglycémie est que cet indicateur non seulement déprime le bien-être général d'une femme, mais peut également entraîner la perte d'un enfant..

Un excès de glucose provoque un vieillissement plus précoce du placenta, à la suite duquel une privation d'oxygène se produit, et le développement intra-utérin du bébé s'arrête, il meurt.

Le diabète gestationnel survient dans le contexte d'un gonflement des membres inférieurs, d'un excès de poids et d'une augmentation persistante de la pression artérielle. Pour contrôler cette condition, le médecin prescrit l'administration d'insuline et un régime de bien-être..

En conclusion, il est conseillé de noter que si une glycémie élevée est détectée à temps et que vous contactez votre médecin en temps opportun pour obtenir des recommandations appropriées, une femme avec une glycémie élevée donnera naissance à un bébé en parfaite santé et la glycémie se normalisera après la naissance d'un enfant..