Pancréas et tests sanguins: méthodes de diagnostic des maladies

Dans l'agitation quotidienne, peu de gens parviennent à adhérer à une alimentation correcte et saine. Cela affecte négativement le pancréas. Nous allons généralement chez le médecin lorsque les douleurs commencent à nous déranger, indiquant une violation de la fonction de n'importe quel organe. Un test sanguin pour le pancréas doit être effectué. En effet, pour détecter un problème, un médecin a besoin d'une image complète qui traduise l'état de votre corps..

Localisation, rôle du pancréas

Le pancréas a un rôle important à jouer. Il contrôle la production d'enzymes nécessaires à la dégradation des graisses et des protéines. Grâce aux enzymes, ces substances se décomposent en particules microscopiques capables de pénétrer dans le sang, de nourrir les cellules.

Le corps en question est responsable de la production d'hormones:

Cet organe n'est pas situé sous l'estomac. comme beaucoup le pensent, et derrière lui. Le pancréas est situé au niveau de 1 à 2 vertèbres du bas du dos.

Diagnostic des maladies du pancréas

L'examen du pancréas doit être complet. Ce n'est que de cette manière qu'une évaluation précise de l'état et des performances du pancréas peut être effectuée. Le patient doit passer les tests suivants:

La collecte de matériel biologique peut être effectuée par le patient à domicile. L'essentiel est qu'il doit suivre certaines règles, qui suggèrent:

  • utilisation pour la collecte de matériel dans un récipient stérile;
  • effectuer une procédure d'hygiène avant de prendre du matériel;
  • livraison rapide au laboratoire (les matières fécales peuvent être conservées jusqu'à 10 heures au réfrigérateur).

Le médecin peut orienter le patient vers un diagnostic échographique du pancréas. Cette méthode de diagnostic est recommandée si vous avez:

  • signes de néoplasmes dans l'un quelconque des voies digestives;
  • douleur dans l'hypochondre gauche;
  • plaintes de bien-être, jaunissement du derme;
  • perte de poids rapide;
  • suspicion de diabète sucré;
  • nausées, vomissements, ballonnements.

Diagnostic de laboratoire

Lors du diagnostic, le médecin doit prendre en compte les données obtenues après avoir effectué un test sanguin biochimique général.

Ces tests aideront à détecter une forme aiguë et chronique de maladie pancréatique. Cette étude montre également un taux de sédimentation élevé des érythrocytes..

Un test sanguin biochimique montrera une augmentation du taux de bilirubine si le patient développe une pancréatite ictérique. En outre, la présence de cette pathologie est mise en évidence par des taux élevés:

Lors de l'examen de l'urine, les experts établissent le niveau d'acides aminés, l'amylase pancréatique. Si le patient a une lésion du pancréas, les valeurs de ces substances seront dépassées. Une augmentation de la diastase, des acides aminés dans l'analyse d'urine peut indiquer la présence de telles pathologies:

  • pancréatite chronique et aiguë;
  • néoplasmes;
  • nécrose pancréatique;
  • inflammation du foie;
  • cholélithiase;
  • grossesse extra-utérine;
  • pathologie aiguë des organes internes.

Avec de faibles niveaux d'amylase dans le sang et l'urine, les médecins peuvent parler en toute sécurité d'une pathologie telle que la mort de certaines zones du tissu glandulaire.

Lors de l'examen des matières fécales, les experts accordent une attention particulière au niveau d'élastase. Avec un faible taux de cette enzyme, le médecin conclut que le pancréas ne peut pas fonctionner pleinement.

Test sanguin

L'une des études standard requises pour détecter les maladies des organes internes est un test sanguin biochimique. Après avoir collecté du matériel biologique, un spécialiste doit l'examiner pour détecter les écarts dans les principaux indicateurs. L'assistant de laboratoire calcule le niveau de ces indicateurs:

  • ACP;
  • ALT;
  • urée;
  • bilirubine;
  • créatinine;
  • cholestérol;
  • phosphatase alcaline;
  • glucose;
  • Protéine C-réactive.

Une indication indirecte de maladie pancréatique est une modification du taux de phosphatase alcaline, bilirubine, AST, ALT. Leur niveau augmente généralement avec la congestion biliaire..

Lorsqu'il s'agit de diagnostiquer une pancréatite aiguë, le test le plus populaire est d'établir l'activité de l'alpha-amylase dans le sang, l'urine.

La pancréatite aiguë est caractérisée par une augmentation d'environ 10 à 30 fois de l'activité de l'alpha-amylase dans le sang et l'urine. Déjà au début de la maladie, une hyperamilasémie est notée. Il atteint son maximum 12 à 24 heures après le début de la maladie. En 2-6 jours, il y a une baisse rapide de cet indicateur.

Une augmentation de l'activité de l'amylase dans le sang peut être déclenchée par de telles pathologies:

  • perforation des ulcères peptiques;
  • appendicite;
  • volvulus intestinal;
  • cholécystite.

La norme est l'indicateur suivant de la clairance de l'amylase-créatinine: 1 à 4%. Si le taux augmente de plus de 6%, les experts soupçonnent la présence d'une pancréatite. Avec la pancréatite, il y a aussi une augmentation de l'alpha-amylase salivaire (vraiment pancréatique). Sa clairance est 80% plus rapide que celle de l'alpha-amylase.

Une augmentation des taux de lipase indique également la présence d'une pancréatite. Les indicateurs diagnostiques les plus précis indiquant le développement d'une pancréatite aiguë sont:

  • hyperamilasémie;
  • augmentation de l'activité lipase;
  • augmentation de la clairance de l'amylase / créatinine.

Pour diagnostiquer les maladies pancréatiques aussi précisément que possible (98%) peuvent être simultanément déterminées dans le sérum de ces composants: lipase, alpha-amylase.

En outre, la pancréatite aiguë peut être diagnostiquée au moyen d'un type de test de laboratoire tel que la détermination de l'activité élastase dans le sérum sanguin, les matières fécales. Cet indicateur peut être observé par un spécialiste pendant plusieurs jours après une crise de pancréatite..

Une exacerbation de la pancréatite chronique est indiquée par l'augmentation du flux d'enzymes pancréatiques dans le sang. L'évasion des enzymes est provoquée par une violation de l'intégrité du parenchyme de la glande, la stagnation des sécrétions dans n'importe quelle partie des canaux pancréatiques.

Une augmentation de l'activité amylase sérique est notée 2 à 12 heures après l'exacerbation. Les indicateurs maximaux sont visibles à la fin du premier jour après l'exacerbation de la maladie. La diminution ultérieure de l'activité, la normalisation des taux sériques d'amylase se produit en une semaine. Ainsi, le test de laboratoire le plus fiable confirmant la pancréatite chronique est une augmentation de l'activité amylase (2 à 3 fois) + une augmentation du taux de lipase, trypsine.

En plus d'étudier l'activité de la trypsine, les spécialistes peuvent mener une étude sur la présence de son inhibiteur dans le sang. Les rapports inhibiteur / trypsine peuvent également être étudiés. Une exacerbation de la pancréatite chronique est indiquée par un test spécifique très sensible, qui montre une augmentation du taux de trypsine sérique, une diminution de la quantité d'inhibiteur de la trypsine. De tels indicateurs sont caractéristiques des formes interstitielles-œdémateuses de pancréatite chronique, de pancréatite, qui se déroule sur un pied d'égalité avec l'ulcère duodénal, la duodénite.

Il est également possible de diagnostiquer la pathologie du pancréas en déterminant l'activité de la lipase dans le sang. Une activité lipasique accrue est notée lors d'une exacerbation de la pancréatite chronique. En particulier, une telle activité est enregistrée dans la pancréatite de nature cholangiogénique. Quant à la période de rémission, l'activité de l'amylase dans le sang à ce moment est stabilisée, est normale.

Parfois, une exacerbation de la pancréatite chronique peut être accompagnée des symptômes suivants:

  • une augmentation de l'activité de la phosphatase alcaline sérique;
  • l'hyperbilirubinémie;
  • augmentation de l'activité dans le sérum GGTP.

Pour étudier plus en détail la fonction exocrine du pancréas, les experts prescrivent une étude de l'activité des enzymes pancréatiques dans des matériaux biologiques tels que le sang et l'urine. L'étude est menée dans deux états:

  • avant l'introduction de stimulants de la sécrétion pancréatique;
  • après l'introduction de stimulants.

Cette étude s'appelle un test d'évasion des enzymes sanguines. Elle est réalisée après que le patient a reçu une injection intraveineuse de sécrétine, cholécystokinine.

Après stimulation du pancréas, l'activité des enzymes pancréatiques est multipliée par 2. Après 2 heures, tous les indicateurs reviennent à la normale. S'il y a une pathologie de la glande, alors après le test, il y aura une augmentation de l'activité des enzymes de plus de 2 fois. Mais en même temps, les indicateurs ne reviennent pas à la normale..

Techniques de diagnostic pour la pathologie du pancréas

Un examen correct d'un patient suspecté de maladie pancréatique permet d'établir en temps opportun le diagnostic correct et de prescrire un traitement. Les recherches diagnostiques de tout spécialiste qualifié commencent par des méthodes générales d'examen clinique et de laboratoire. Le diagnostic préliminaire est confirmé par des techniques instrumentales: imagerie par résonance calculée et magnétique, étude de contraste aux rayons X, échographie et autres..

Interrogatoire et examen diagnostique

Lors de la première rencontre avec le patient, le médecin s'intéresse aux plaintes et procède à un examen général du patient. Au cours de la conversation, le médecin apprend les caractéristiques de la douleur, la nature de la dyspepsie, la fréquence et l'intensité des symptômes cliniques. Les symptômes suivants ont la plus grande valeur diagnostique dans le diagnostic des maladies des glandes:

  1. Douleur dans le haut de l'abdomen, principalement dans les régions épigastriques et sous-costales. Les douleurs sont souvent de nature zona, surviennent après la consommation d'aliments gras abondants. La lourdeur et la douleur dans l'abdomen ne disparaissent pas longtemps.
  2. Des sensations douloureuses irradient vers l'omoplate gauche, le bas du dos, ce qui oblige une personne à prendre une position forcée pour doter la condition.
  3. Les vomissements et les nausées après avoir mangé des aliments gras sont un symptôme caractéristique de la maladie pancréatique. La bile peut être présente dans le vomi. Les vomissements ne soulagent pas la douleur.
  4. Dans les maladies de la glande, en raison d'une digestion insuffisante des graisses et des lipides, la stéatorrhée se produit - un liquide fréquent ou des selles jaunes molles avec un mélange de graisses. La stéatorrhée est un symptôme pathognomonique dans le diagnostic de pancréatite, de tumeur et de cancer d'organe
  5. Les patients sont périodiquement perturbés par des ballonnements, de la fièvre, des symptômes d'intoxication, une coloration ictérique de la peau, ce qui indique également une maladie pancréatique.

Une information important! En raison d'un déficit enzymatique, certains patients notent une diminution non motivée du poids corporel, ce qui peut également plaider en faveur de la pathologie de la glande. Lorsque ce symptôme apparaît, vous devez immédiatement consulter un médecin, car dans la très grande majorité des cas, une diminution du poids corporel est le signe du développement d'une tumeur cancéreuse dans le corps.

L'examen externe révèle une jaunisse, une peau sèche. À la palpation dans les zones de projection du pancréas, une douleur est révélée, cependant, il n'est pas possible d'examiner et de palper complètement l'organe en raison de sa localisation profonde.

Méthodes de diagnostic de laboratoire

Les tests de laboratoire constituent la deuxième étape de la recherche diagnostique. Pour cela, un test sanguin clinique et biochimique, une analyse d'urine clinique et biochimique, une microscopie des selles (coproscopie), des tests fonctionnels pour identifier une carence en enzymes digestives sont prescrits.

Test sanguin clinique

Avec une inflammation de l'hémogramme, une leucocytose, une ESR accélérée est détectée. Pour l'accession d'une infection purulente, un changement dans la formule leucocytaire est caractéristique. Avec le cancer, la quantité d'hémoglobine, d'érythrocytes et de plaquettes dans le sang diminue.

Chimie sanguine

  • Tout d'abord, la quantité d'amylase (enzyme pancréatique) est évaluée; en cas de pathologie d'organe, l'amylase dans le sang décuple.
  • En outre, si possible, évaluez la quantité d'enzymes plus spécifiques: lipase, élastase, dont la quantité dans le sang augmente également.
  • Dysprotéinémie (violation du rapport des fractions protéiques), l'apparition de la protéine C-réactive parle d'une inflammation des organes.
  • La lésion secondaire du pancréas due à des maladies des systèmes biliaire et hépatolienal est mise en évidence par une augmentation de la bilirubine, des transaminases (AST, ALT), de la phosphatase alcaline, du GamGTP.
  • Dans le cancer et la tumeur, il n'y a pas de changements spécifiques dans le sang. Le néoplasme peut être accompagné de l'un des symptômes ci-dessus.
Indicateur biochimiqueNormeChangements dans la pathologie de la glande
Protéine65 à 85 g / lDysprotéinémie: augmentation des protéines totales principalement due à la fraction globuline.
Glycémie à jeun3,3 à 5,5 mmol / lAugmentation due à l'atrophie parenchymateuse et diminution de la production d'insuline
Transaminases (AST, ALT)AST - jusqu'à 40 U / l

ALT - jusqu'à 45 U / L

Renforcement
Phosphatase alcalineJusqu'à 145 U / lAugmentation de la cholestase
Protéine C-réactiveEst absentApparaît
AmylaseJusqu'à 50 U / lDécupler
Élastase, lipaseJusqu'à 5 mg / lRenforcée

Analyse biochimique de l'urine pour la diastase

La principale méthode de diagnostic de la pancréatite aiguë et chronique dans la phase aiguë. Dans le même temps, une teneur élevée en diastase (alpha-amylase) est détectée dans l'urine - un signe spécifique de pancréatite.

Examen des selles

Un examen microscopique des matières fécales est effectué afin de diagnostiquer une carence en enzymes digestives. Un test positif est considéré lorsque des lipides, des graisses et des fibres musculaires non digérés sont détectés. Ce symptôme est caractéristique à la fois de l'inflammation et du cancer de la glande. Si possible, la quantité d'élastase pancréatique et de lipase est déterminée dans les selles, qui sont également déterminées en grande quantité.

Tests fonctionnels

Le plus informatif pour une carence enzymatique sévère. Actuellement, leur utilisation est limitée, car des méthodes de radiographie plus efficaces pour l'examen des patients sont apparues..

Pour les maladies du pancréas, le test de Lund est utilisé (sondage du duodénum après un petit-déjeuner test, suivi de l'aspiration du contenu et de son étude biochimique), un test radio-isotopique (pour détecter la stéatorrhée), un test de tolérance au glucose (en cas de suspicion de diminution de la production d'insuline), un test pancréato-auriculaire. Décodage des résultats et autres les tests sont effectués par un médecin, le diagnostic n'est posé que lorsque les données sont confirmées par des symptômes cliniques.

Important! Si vous soupçonnez un cancer ou une tumeur bénigne, le sang doit être examiné à la recherche de marqueurs tumoraux.

Vidéo utile: diagnostic précis des maladies pancréatiques

Méthodes de diagnostic instrumentales

La confirmation du diagnostic est impossible sans méthodes instrumentales. Au stade actuel de développement de la médecine, des méthodes de diagnostic par rayons X, ultrasons et fibre optique sont utilisées..

Examens aux rayons X

  1. Radiographie simple de la cavité abdominale. Il est utilisé pour le diagnostic différentiel du syndrome de douleur abdominale. Signes indirects de dommages au pancréas - calculs et phoques dans la vésicule biliaire et les voies biliaires.
  2. Cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique (CPRE). La méthode est également efficace pour la pancréatite biliaire secondaire due à une congestion dans les voies biliaires, avec des calculs dans la vésicule biliaire, avec un rétrécissement cicatriciel des canaux excréteurs.
  3. CT scan. Aide à diagnostiquer une pancréatite compliquée (kystes, pseudokystes, calcifications, zones atrophiques et nécrotiques de l'organe). Il est largement utilisé pour les néoplasmes volumétriques: tumeurs bénignes de la glande, cancer, métastases cancéreuses des organes voisins. Avec ces pathologies dans les images, les contours de la glande sont inégaux, la taille est augmentée, dans la zone d'un ou deux lobes, un néoplasme volumétrique est déterminé.

Procédure d'échographie

L'échographie des organes abdominaux et, en particulier, du pancréas est l'étalon-or pour diagnostiquer la pancréatite primaire et cholangiogénique, la dégénérescence du tissu adipeux et conjonctif du parenchyme et le cancer du pancréas. En conclusion, le médecin donne une description précise de la structure de l'organe, de la gravité des changements diffus, de leur nature et de leur prévalence.

  • Avec des calculs dans la vésicule biliaire ou dans les canaux excréteurs, des calculs denses de différentes tailles et densités sont visualisés.
  • Dans la pancréatite aiguë et chronique dans toutes les parties de l'organe, des modifications diffuses du parenchyme sont révélées en association avec un œdème de la capsule et des espaces interlobulaires.
  • Dans le cancer, la taille de l'organe est augmentée, l'échogénicité des structures n'est pas uniforme. Le moniteur montre clairement la frontière entre le parenchyme sain et le tissu cancéreux. Par la densité du néoplasme, on peut juger de l'origine de la tumeur..

Une information important! En cas de suspicion de cancer, une biopsie du tissu pancréatique est réalisée, suivie d'un examen microscopique des structures. Dans le cancer, une violation de la cytoarchitectonique de la biopsie est visualisée dans la préparation: dans le parenchyme, il y a plusieurs cellules atypiques avec leur emplacement incorrect.

Oesophagogastroduodénoscopie

Une autre méthode pour diagnostiquer la pathologie du pancréas et des voies biliaires. La méthode vous permet d'identifier le rétrécissement cicatriciel ou le blocage du canal excréteur avec des calculs dans la pancréatite biliaire, et également de visualiser les changements dans la zone pancréatoduodénale, ce qui indique une pancréatite primaire ou un cancer d'organe.

Ainsi, le diagnostic de la pathologie pancréatique est tout un complexe d'études diagnostiques qui sont réalisées sur le patient dès son admission à la clinique. Tous les tests sont prescrits par un gastro-entérologue ou un thérapeute après un examen approfondi et un interrogatoire du patient. Le même médecin prescrit un traitement.

Un diagnostic rapide vous permet de déterminer rapidement la direction du traitement (envoyer le patient dans un hôpital chirurgical ou thérapeutique), de prescrire un traitement étiotrope et symptomatique adéquat et d'améliorer le pronostic de la maladie.

Vérifions le pancréas: des secrets de diagnostic pour aider le clinicien

Règles générales de préparation des analyses

Avant de vous faire tester pour le pancréas, vous devez savoir comment le faire correctement. Habituellement, les médecins donnent des instructions aux patients, car des erreurs de collecte de matériel biologique peuvent entraîner des écarts importants dans les résultats..

Les recommandations générales se résument à plusieurs points:

  • Les études sont menées à jeun, le matin. Quelques jours avant les tests, vous devez refuser la malbouffe (frite, épicée, grasse, salée, conserves, café, alcool, boissons gazeuses). De plus, il n'est pas recommandé de manger des légumineuses qui peuvent entraîner une augmentation de la production de gaz;
  • Avant de prélever du sang, vous devez vous abstenir de fumer pendant au moins deux heures;
  • Pour des problèmes tels que la constipation, il faut veiller à ce que les toxines persistantes dans les intestins n'affectent pas les résultats du test;
  • Tous les contenants doivent être stériles et soigneusement lavés les mains avec du savon;
  • Lors de la collecte d'urine, les femmes doivent nécessairement assurer l'hygiène des organes génitaux, après quoi il est préférable d'utiliser un tampon pour s'assurer que le matériel prélevé est propre;
  • Pour l'étude de l'analyse générale de l'urine, il est nécessaire de prendre la partie médiane.

Ces recommandations simples aideront à réussir correctement les tests et à éviter d'éventuels faux résultats. Cependant, il convient de rappeler que parfois ils font des erreurs dans les laboratoires, donc si vous avez le moindre doute, vous devriez subir à nouveau l'examen.

Signes radiographiques

Sur le radiogramme des organes abdominaux, il est possible de détecter des signes indirects ou des conséquences de lésions du pancréas. Ceux-ci inclus:

  • détection rare de calculs ou de sels de chaux dans les canaux pancréatiques au niveau des vertèbres lombaires supérieures (signe de pancréatite chronique);
  • un gros kyste sous la forme d'une formation homogène avec des limites claires;
  • déformation et déplacement de la courbure du duodénum avec une tête élargie du pancréas;
  • comblement des défauts le long de la paroi arrière ou d'une plus grande courbure de l'estomac avec une tumeur (kyste) dans le corps ou la queue.

Afin d'améliorer la visibilité, une solution d'atropine est injectée au patient avant l'examen, réduisant ainsi le tonus du duodénum, ​​puis à travers une sonde - une suspension de baryum.

La radiographie n'est pas une méthode très appropriée pour examiner la glande

Une étude plus ciblée est la pancréatographie rétrograde, la virungographie. Le produit de contraste doit être injecté directement dans le canal pancréatique. Ensuite, prenez des photos, qui révèlent son expansion ou son rétrécissement net jusqu'à une rupture complète (pierre). L'examen angiographique est très difficile. Avec lui, un agent de contraste est injecté à travers un cathéter dans l'aorte et l'artère coeliaque à travers l'accès fémoral.

Diagnostic de laboratoire

Dans les maladies associées à une inflammation du pancréas, la tâche principale est de déterminer son état. Les épisodes aigus s'accompagnent d'une libération accrue d'enzymes qui, selon leur type, peuvent être trouvées dans le sang, l'urine et les matières fécales. En outre, une étude du foie sera informative, car sa fonction est étroitement liée au pancréas. Les principaux tests sur la base desquels le médecin peut parler en toute confiance de la maladie sont généralement les suivants:

  • analyse générale du sang et de l'urine;
  • test sanguin biochimique, y compris la vérification des enzymes diastase et amylase;
  • coprogramme (très informatif pour la pancréatite);
  • L'échographie, avec laquelle vous pouvez détecter le liquide dans la cavité abdominale, déterminer l'état des tissus et voir d'éventuels néoplasmes, y compris le cancer;
  • IRM et EGDS. Ces méthodes de diagnostic modernes peuvent parfaitement révéler l'inflammation de l'organe examiné..

Des analyses de sang

Toute personne souffrant de pancréatite se demande quels tests doivent être passés pour diagnostiquer cette maladie. Habituellement, le médecin prescrit plusieurs.

Enzymes pancréatiques

  • Analyse sanguine générale. La première chose qui indiquera des problèmes avec le pancréas est un nombre élevé de leucocytes dans le contexte d'une augmentation du nombre de neutrophiles segmentés et coupés, ainsi qu'une augmentation de la vitesse de sédimentation érythrocytaire (VS). Il faut se rappeler qu'un foie enflammé peut également donner des résultats similaires, par conséquent, l'examen doit être abordé de manière complexe;
  • Chimie sanguine. Le signe le plus évident de gros problèmes avec le pancréas sera une augmentation de la bilirubine totale et directe, ce qui indiquera la présence d'une forme ictérique de pancréatite. Des signaux alarmants sont la croissance des acides sialiques, des séromucoïdes et des gamma globulines;
  • Test sanguin d'alpha-amylase. En cas d'augmentation de son indicateur (la norme est de 16-30 g / l par heure), le médecin a le droit de suspecter une pancréatite chronique voire aiguë, des calculs dans la glande et un blocage de son canal. Si les données obtenues sont inférieures à la norme, ce qui indique une production insuffisante de cette enzyme, on peut supposer une pancréatonécrose, des pathologies graves associées à la destruction de l'organe;
  • Tests d'enzymes pancréatiques: trypsine et lipase;
  • Test de glycémie. En cas de problèmes graves du pancréas, les résultats dépasseront 6 mmol / L, mais ces données à elles seules n'indiqueront pas une maladie en développement.


Comme pour les autres maladies, l'examen du pancréas commence par une prise de sang.

Analyse d'urine

Avec une maladie du pancréas, le taux d'amylase augmente dans les urines, comme dans le sang. Ce type de diagnostic est totalement peu coûteux, les médecins sont donc heureux de le prescrire. En plus de l'analyse générale de l'urine, les études suivantes sont utilisées:

  • Test de Lasus. Les résultats de cette analyse montrent la quantité d'amylase et son activité dans l'urine. Dans cette analyse, elle sera appelée "diastase";
  • Test de prosérine. Son essence se résume au fait qu'après une seule injection de prosérine, la concentration d'amylase dans l'urine est vérifiée toutes les demi-heures chez le patient. S'il a doublé et n'est pas revenu à la normale dans les deux heures, le médecin peut diagnostiquer une pancréatite. Dans le cas où le corps ne répond pas à l'introduction de la prosérine, les médecins parlent de sclérose des tissus pancréatiques et de nécrose pancréatique.


Dans différents laboratoires, les indicateurs moyens des valeurs normales peuvent différer, par conséquent, s'il est nécessaire d'étudier les résultats au fil du temps, les tests doivent être effectués dans le même établissement.

Analyse des hormones

Le pancréas est un organe qui produit des hormones, donc, par leur contenu dans le corps, on peut juger de sa santé.

  • L'insuline est une hormone impliquée dans la dégradation du glucose, la synthèse des protéines et la synthèse des acides gras. Une diminution de son contenu dans le sang indique une violation.
  • C-peptide - une hormone produite avec l'insuline.
  • Glucagon, qui a une fonction directement opposée à l'insuline.
  • Dans diverses situations, le sang est examiné pour la teneur en hormones telles que la gastrine et l'amyline.

Coprogramme

L'analyse des selles est d'une grande importance dans le diagnostic des maladies du tractus gastro-intestinal, y compris la pancréatite. Un signe clair d'un écart par rapport à la norme sera la présence de fibres musculaires, de graisses et de fibres non digérées..

En médecine moderne, l'un des principaux tests permettant de diagnostiquer les problèmes de pancréas est l'étude des matières fécales pour l'enzyme élastase. Si la fonction de la glande est altérée, sa valeur sera inférieure à 200 μg / g, mais si son niveau atteint 100 μg / g ou moins, le médecin diagnostique une lésion sévère du pancréas.

Etude de la structure des organes

Le tissu pancréatique peut être examiné de plusieurs manières:

  • Méthodes aux rayons X;
  • Échographie (examen échographique);
  • en utilisant la tomodensitométrie (CT);
  • ponction sous le contrôle de l'échographie - biopsie;
  • laparoscopie.

Types de méthodes de radiographie:

  1. Sondage. Il vous permet de voir de gros éléments dans les conduits.
  2. Cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique. Elle est réalisée en injectant un agent de contraste dans les conduits à l'aide d'un appareil utilisé en fibrogastroscopie. Vous devez vous préparer à l'examen à l'avance.
  3. Angiographie sélective. La méthode consiste à examiner les vaisseaux de l'organe au moyen d'une radiographie après l'injection d'un réactif de contraste.
  4. CT scan. L'étude aide à diagnostiquer les tumeurs, ainsi que les processus inflammatoires progressifs.

L'échographie est considérée comme le moyen le plus indolore et le plus pratique d'examiner les organes internes.

La méthode n'est pas aussi précise que la tomodensitométrie, mais elle permet d'évaluer le flux sanguin dans l'organe à l'aide de l'échographie Doppler, et également de déterminer de nombreuses pathologies:

  • inflammation sous forme aiguë et chronique;
  • néoplasmes;
  • kystes;
  • abcès.

La préparation à l'échographie du pancréas consiste à suivre un régime alimentaire spécial, ainsi qu'à prendre des moyens spéciaux.

Indications pour CT:

  • petits néoplasmes;
  • pathologie hépatique;
  • préparation de l'opération;
  • pancréatite;
  • contrôle du traitement des glandes.

La tomodensitométrie permet de visualiser les tissus de la glande. Avec l'introduction simultanée de contraste dans les conduits d'un organe ou de vaisseaux, les résultats de l'étude deviennent plus fiables.

La laparoscopie, bien qu'elle soit considérée comme un type d'intervention chirurgicale, fournit un grand nombre de faits sur l'évolution de la maladie.

Le plus souvent, la méthode est effectuée lors d'une exacerbation du processus pathologique. Outre la possibilité d'évaluer la maladie, la laparoscopie permet d'éliminer les tissus morts d'un organe et d'identifier les néoplasmes à un stade précoce..

Une biopsie est le plus souvent réalisée pour diagnostiquer les néoplasmes malins, ainsi que pour détecter les métastases. La procédure aide à déterminer le stade de la maladie. La biopsie est réalisée en conjonction avec d'autres méthodes d'examen, mais contrairement à elles, elle vous permet de clarifier l'image et de poser un diagnostic précis plus rapidement.

IRM pancréatique

Pour le pancréas, les symptômes de la maladie ne sont souvent caractéristiques que lorsque des troubles graves sont déjà survenus. Si le patient a réussi à identifier les changements de son état à temps, cela représente déjà la moitié du succès. La médecine moderne vous permet d'examiner assez bien l'organe affecté. Pour vérifier le pancréas à l'aide de l'imagerie par résonance magnétique, les paramètres d'organes suivants sont importants:

  • la taille;
  • la forme;
  • densité tissulaire;
  • la présence de formations de toute nature;
  • caractéristiques des canaux intrapancréatiques. Le canal de la rate-pancréas est examiné séparément, car la santé du corps dépend directement de sa perméabilité;
  • vascularisation.

Un examen du pancréas implique l'utilisation d'un agent de contraste pour vérifier chaque zone et voir même les plus petits changements dans l'image..

Quand est-il nécessaire de recourir à l'IRM:

  • détection de tout changement dans la région épigastrique lors du diagnostic par ultrasons;
  • tumeur;
  • pancréatite chronique;
  • hypertension intra-canalaire;
  • kystes;
  • douleur abdominale persistante.

Donc, s'il y a des plaintes concernant le pancréas, ne retardez pas la visite chez le médecin. Des tests et des études effectués en temps opportun aideront à maintenir la santé.

À qui et pourquoi louer?

Le pancréas est l'un des organes les plus importants et les plus vulnérables du tube digestif. Les pathologies du pancréas sont assez fréquentes chez les adultes et les enfants..

La tâche principale de l'organe est la production de suc pancréatique, d'insuline et de glucagon. L'activité fonctionnelle d'autres organes dépend de son travail, et cela ne s'applique pas uniquement au système digestif.

Malgré le fait que le pancréas soit petit, il a pour fonction principale de décomposer les aliments, de les digérer rapidement et d'assimiler les nutriments nécessaires.

L'inflammation du pancréas peut survenir en raison d'une alimentation déséquilibrée, d'une suralimentation, d'une dépendance aux aliments gras, aux aliments frits, à la restauration rapide, ainsi qu'à la dépendance aux assaisonnements trop épicés.

Même si vous n'avez jamais ressenti d'inconfort après avoir mangé, une sensation de lourdeur ou de douleur dans le côté gauche, cela ne fera jamais de mal de vérifier le pancréas.

Sur une note! Un examen rapide du pancréas peut sauver des vies.

Les patients sous-estiment souvent les symptômes des maladies pancréatiques. Parfois, la pathologie est asymptomatique, ce qui complique considérablement le diagnostic. C'est pourquoi il est important de surveiller attentivement votre corps et de réagir rapidement aux premiers symptômes, le plus souvent sous-estimés..

Les signes suivants devraient vous inciter à faire une étude du pancréas:

  • douleur dans le haut de l'abdomen;
  • perte de poids soudaine et rapide;
  • nausée et vomissements;
  • troubles des selles;
  • ballonnements;
  • détérioration de l'appétit ou, au contraire, appétit excessif;
  • la peau qui gratte;
  • urine foncée et couleur claire des selles;
  • fièvre;
  • jaunisse.

En plus des tests qui sont prescrits par le médecin en cas de suspicion de maladie, il est nécessaire d'examiner le pancréas afin de surveiller l'efficacité du traitement et son ajustement chez les patients présentant des pathologies organiques graves.

Les tests de contrôle du fonctionnement du pancréas nécessitent une préparation préalable par le patient. Par exemple, un test sanguin biochimique est effectué à jeun et le dernier repas doit être terminé huit à dix heures avant le moment du test..

24 heures avant de passer les tests, vous devez vous abstenir de prendre des médicaments, de manger des aliments gras, frits et de l'alcool, ainsi que de faire un effort physique intense. Cela vous permettra d'obtenir l'image la plus fiable et la plus objective de l'état de l'organe..


Il est nécessaire de passer des tests pour vérifier l'état du pancréas

Symptômes de la maladie

Afin de comprendre à temps que les problèmes commencent dans le pancréas, vous devez être attentif à tous les signaux du corps. À différents stades du développement de la maladie, apparaissent des symptômes caractéristiques qui provoquent une gêne et des troubles de santé:

  1. Douleur. Dès que les processus inflammatoires commencent et le blocage des canaux, la personne ressent une douleur aiguë désagréable sous les côtes. Selon la localisation de la maladie, celle-ci peut faire mal, d'un côté, sur le côté ou à la fois sur toute la circonférence des côtes. La douleur est permanente et ne disparaît pas même au repos.
  2. Vomissement. L'estomac arrête de graver la nourriture consommée, sans comprimés d'enzymes, des vomissements apparaissent immédiatement. Des vomissements surviennent à chaque repas.
  3. Chaleur. Les processus inflammatoires dans le corps et l'intoxication provoquent une réaction protectrice du corps et une augmentation de la température corporelle à 38-38,5 degrés.
  4. Jaunisse. Avec un gonflement du pancréas, son corps peut exercer une pression sur les voies biliaires, ce qui entraîne la formation d'une jaunisse obstructive. Une personne présente tous les signes de jaunisse: yeux, paumes et peau jaunis..
  5. Diarrhée ou constipation. Les problèmes du tube digestif se manifestent immédiatement, un manque d'enzymes et une intoxication entraînent des difficultés de défécation.

Quand pouvez-vous utiliser des méthodes folkloriques?

Dans les cas bénins, l'inflammation peut être éliminée et l'état d'une personne améliorée sans hospitalisation. À la maison, vous pouvez traiter l'inflammation du pancréas non seulement avec l'utilisation de médicaments vendus en pharmacie et en physiothérapie, mais également à l'aide de remèdes populaires. Beaucoup d'entre eux aident à restaurer rapidement le travail de la glande et à soulager l'état du patient..

Un traitement avec des méthodes alternatives est possible pendant la période de rémission de la maladie ou avec une légère exacerbation, lorsque l'état général ne souffre pas et que les fonctions de l'organe sont légèrement perturbées.

Avec une exacerbation, la base du traitement est une bonne nutrition, qui doit être fréquente et fractionnée. Le premier jour après le début de l'inflammation, la faim et le repos sont prescrits. Consommation autorisée: eau minérale alcaline chauffée sans gaz. Il est recommandé de le boire en petites portions toutes les 15-30 minutes. Après avoir réduit le symptôme de la douleur, ajoutez des décoctions d'églantier ou du thé faible.

La lourdeur de l'estomac après avoir mangé provoque

La plupart des gens ne trouvent pas le temps de s'asseoir tranquillement et de manger. Des collations fréquentes sur le pouce entraînent l'apparition de diverses maladies du tractus gastro-intestinal.
Lourdeur dans l'estomac après avoir mangé des causes et un traitement. Ce symptôme aggrave considérablement la qualité de la vie humaine et indique des défaillances systémiques dans le corps..

Les raisons les plus courantes

Chaque personne a éprouvé une lourdeur dans l'estomac dans sa vie. À cet égard, les raisons de l'apparition peuvent être très diverses..

Analyses de la pancréatite: quelles recherches doivent être menées et ce que disent les indicateurs

Les tests de pancréatite sont l'étape la plus importante dans le diagnostic de l'état du pancréas. Faire un diagnostic est un processus laborieux. Une symptomatologie similaire confond le tableau clinique. Pour connaître de manière fiable le bien-être d'un organe, vous devez faire un don d'urine, de matières fécales et de sang, subir une échographie, etc. L'article met en évidence les points clés du diagnostic: une liste d'analyses avec interprétation des résultats.

Pancréatite: quels tests doivent être passés?

Femme travaillant sur un microscope Eine Anwenderin sitzt an dem Mikroskop

Le processus inflammatoire, progressant dans le pancréas, s'accompagne dans de nombreux cas de symptômes qui peuvent facilement être attribués à une congestion, une fatigue, un manque de sommeil. Faiblesse, fatigue, perte de poids, dysfonctionnements du système digestif - tout cela accompagne la vie quotidienne des habitants de la métropole, qui mangent à la volée, boivent du café à jeun, se reposent peu et laissent beaucoup de temps sur la route.

Le diagnostic de la pancréatite comprend des tests sanguins, des selles et des tests d'urine. L'insidiosité réside dans le fait que la glande peut tolérer les addictions, la négligence de la prise alimentaire, le stress, mais un jour «exploser» et se rappeler d'elle-même avec une crise aiguë. Après avoir supprimé les pires douleurs, vous ne reviendrez jamais à votre ancien mode de vie. Depuis lors, l'alimentation et la médecine deviendront vos éternels compagnons. Tout retrait du régime entraînera de nouvelles crises, voire pire, les complications les plus graves.

Quels tests faut-il faire pour la pancréatite en premier lieu? En règle générale, lorsqu'il se réfère à un spécialiste, le patient reçoit un certain nombre de références au laboratoire de recherche. En fonction des résultats obtenus, le médecin décide déjà de faire un examen plus approfondi et s'appuie sur les aspects individuels de chaque patient. Les tests ci-dessus sont obligatoires, et des études plus complexes (IRM, échographie, etc.) sont prescrites ultérieurement, si nécessaire..

Test sanguin pour la pancréatite: indicateurs et leur signification

Un test sanguin clinique général permet de suspecter une inflammation de la glande. Cependant, il est faux de poser un diagnostic uniquement à partir de ses résultats..

Avec la pancréatite, le test sanguin note:

Plusieurs fois, le nombre de leucocytes est trop élevé;

La numération globulaire dans la pancréatite change à la hausse ou à la baisse. Normalement, ces critères sont:

Érythrocytes chez l'homme - de 3,9 * 10 12 à 5,5 * 10 12, chez la femme - 3,9 * 10 12 à 4,7 * 10 12 cellules / l.

Hémoglobine chez les hommes de 135 à 160, chez les femmes - de 120 à 140 g / l.

ESR chez l'homme - de 0 à 15, chez la femme - de 0 à 20 mm / h.

Leucocytes chez l'homme et la femme - de 4 à 9 * 10 9 litres.

Hématocrite chez l'homme - de 0,44 à 0,48, chez la femme - de 0,36 à 0,43 l / l.

Un test sanguin clinique pour la pancréatite est une mesure auxiliaire. Pour un diagnostic fiable, il peut être re-prescrit. Naturellement, une attention est portée à d'autres méthodes de recherche, qui seront discutées ci-dessous..

Test sanguin biochimique pour la pancréatite

L'état de santé de tout l'organisme apparaît, comme dans la paume de votre main, lors du passage d'un test sanguin biochimique. Dans le processus inflammatoire, les indicateurs suivants s'écartent de la norme:

L'amylase pancréatique, une enzyme pancréatique responsable de la dégradation de l'amidon, augmente.

D'autres représentants du groupe enzymatique augmentent également, tels que la trypsine, l'élastase, la phospholipase, la lipase.

Une synthèse d'insuline insuffisante entraîne une augmentation de la glycémie.

La bilirubine change à la hausse par rapport à la norme si la glande enflée bloque les voies biliaires.

Dans certains cas, les transaminases augmentent.

La protéine totale diminue.

L'augmentation de l'amylase est le principal symptôme de la pancréatite dans sa manifestation chronique ou aiguë. Cette enzyme aide à décomposer les glucides. La lipase est responsable de la dégradation des graisses. La trypsine et l'élastase sont des représentants du groupe des protéases, dont la fonction est de briser les liaisons peptidiques des acides aminés dans les protéines.

La biochimie de la pancréatite est effectuée dans les 24 heures suivant le jour où le patient est livré à l'hôpital lors d'une crise aiguë. Pendant l'hospitalisation, la dynamique de l'amylase est étudiée, évitant ainsi d'autres crises et complications. Le médecin en est informé par son augmentation continue, associée à une douleur intense..

Quels tests sont effectués pour la pancréatite et la cholécystite??

Le médecin peut recommander d'autres tests, par exemple pour la détermination de la trypsine immunoréactive dans le sérum sanguin. Seulement dans 4 cas sur 10, un résultat positif indiquera une lésion du pancréas. Dans d'autres - que les violations affectaient d'autres organes (insuffisance rénale, cholécystite, hypercortisolisme, etc.). La concentration des inhibiteurs de la trypsine dans le sang est un autre test sanguin pour la pancréatite, qui montre le degré de dysfonctionnement des glandes. Plus le nombre d'inhibiteurs est faible, moins le pronostic est favorable.

L'analyse d'urine pour la pancréatite est rarement prescrite en raison de son coût. Informatif n'est pas général général, mais celui qui déterminera la présence de trypsinogène dans l'urine. Le trypsinogène est une proenzyme qui est une forme inactive de trypsine. Son contenu dans l'urine confirme de manière fiable le processus inflammatoire..

Les dysfonctionnements du système digestif affecteront certainement les selles, par conséquent, ils ont recours à un test de selles. Une attention particulière est portée à des critères tels que:

Si la graisse est présente dans les selles;

Y a-t-il des fragments d'aliments non digérés.

Tout cela indique un dysfonctionnement du système digestif et une décoloration des selles signifie que les voies biliaires sont bloquées. Avec l'inflammation, les matières fécales sont mal évacuées des murs des toilettes. Il a une surface brillante en raison de l'excès de graisse. Sa consistance est liquide, l'envie de déféquer est fréquente. La défécation s'accompagne d'une odeur piquante et désagréable.

Vous savez maintenant comment déterminer la pancréatite par des tests. Cependant, il est préférable de laisser cette responsabilité à votre médecin traitant, qui, possédant son professionnalisme et ses connaissances médicales, établira non seulement le bon diagnostic, mais aussi le bon schéma thérapeutique..

Quels tests sanguins sont effectués pour vérifier le pancréas

Comment bien examiner le pancréas

Bonne journée, chers amis. Le pancréas est l'organe qui régule l'ensemble du tube digestif et contrôle la glycémie. Une personne ne peut pas vivre sans pancréas! Dans cet article, je vais vous dire comment vérifier correctement la santé du pancréas, quels tests vous devez passer et quels examens vous devez subir.

Analyse sanguine générale

Sans cette analyse, cela n'a aucun sens de venir à un rendez-vous avec un médecin de n'importe quelle spécialité. Une numération formule sanguine complète vous permet de déterminer la présence d'une inflammation dans le corps.

Chimie sanguine

Alpha-amylase - est pertinente pendant 2-3 jours après avoir souffert d'une inflammation de la glande. Taux sanguin maximal - dans les 24 premières heures.

Lipase - niveau maximum - dans les 24 premières heures. Traçable dans le sang pendant 8 à 10 jours. Un grossissement 10x met la vie en danger.

L'élastase pancréatique 1 - augmente, mais est étudiée beaucoup moins fréquemment, car cette analyse est plus coûteuse. Montre une inflammation antérieure du pancréas. Elle est pertinente dans les 10 jours suivant l'inflammation précédente. Le niveau sanguin maximal - le deuxième jour.

Protéine C-réactive - il est important de rechercher toute maladie inflammatoire dans le corps. Avec la pancréatite, elle peut augmenter plusieurs fois.

Protéine totale - diminution des maladies pancréatiques.

La glycémie est un paramètre très important qui doit être contrôlé en cas de maladies pancréatiques. Si la queue du pancréas est enflammée ou détruite, la glycémie peut augmenter. Cela indique une blessure grave et les conséquences d'une pancréatite grave..

Marqueurs tumoraux

Les marqueurs tumoraux sont des biomarqueurs (substances spéciales) produits par les cellules tumorales. Il y en a plus d'une centaine, mais seulement quatre sont utilisés pour diagnostiquer le cancer du pancréas: CA-19-9 (le plus spécifique), CA-125, CEA (antigène embryonnaire du cancer), CA-15-3. Il est à noter qu'une augmentation des marqueurs tumoraux dans le sang ne signifie pas 100% de la présence d'un cancer d'un emplacement spécifique. Les biomarqueurs ci-dessus sont également élevés dans le cancer du foie, de l'estomac, du sein, du côlon et de l'intestin grêle.

Coprogramme et analyse d'urine

Pour vérifier l'état du pancréas, l'urine et les matières fécales doivent être testés. Les enzymes digestives voyagent à travers les intestins, sont absorbées dans la circulation sanguine et se déplacent vers les reins, où se forme l'urine.

Le niveau d'alpha-amylase est déterminé dans l'urine. Au cours des processus inflammatoires sévères, l'alpha-amylase est détectée non seulement dans le sang, mais également dans l'urine.

Coprogramme. Cette étude est nécessaire pour les maladies chroniques avec une diminution de la production d'enzymes digestives. L'hyposécrétion peut être déclenchée par le blocage du canal glandulaire par une tumeur ou une pierre. Si le secret devient insuffisant, alors la nourriture est mal digérée, la quantité de matières fécales augmente, elles deviennent semi-liquides, avec un éclat gras et une odeur pourrie.

Méthodes de diagnostic instrumentales pour l'examen du pancréas

Diagnostic échographique - évaluation de la structure de la glande, changement de taille, évaluation de la présence de néoplasmes. Le canal a une analyse détaillée des diagnostics échographiques des maladies pancréatiques. Vous pouvez lire ICI.

CT / IRM - peut être utilisé avec ou sans contraste. Il n'est utilisé que dans des situations difficiles lorsqu'il est nécessaire d'évaluer la présence d'un épanchement ou lorsqu'il est impossible de diagnostiquer par échographie. Ces méthodes ne sont pas utilisées dans le dépistage de routine.

conclusions

Si vous souhaitez tester le fonctionnement de votre pancréas, vous devez réussir:

  • Analyse sanguine générale
  • Test sanguin biochimique: lipase, amylase, élastase pancréatique -1, glucose, protéine C-réactive.
  • Pour l'évaluation et la visualisation de la structure - examen échographique.

J'espère que cet article vous a été utile. La santé à vous. J'ai aimé l'article? Abonnez-vous à la chaîne DOCTOR'S CONSPECT!

Tout sur les glandes
et le système hormonal

Le travail de tout l'organisme dépend de l'état de cet organe.

Signes généraux de pathologie

La détérioration de l'état du pancréas n'apparaît pas toujours soudainement. Beaucoup de gens n'attachent tout simplement pas d'importance à l'inconfort perçu dans le haut de l'abdomen, qui s'intensifie après un repas. Les signes suivants peuvent indiquer le développement de la maladie:

  • La nausée. Il s'intensifie après la consommation d'alcool, d'aliments gras et frits. Dans les cas graves, accompagnés de vomissements qui n'apportent pas de soulagement.
  • Douleur. Les douleurs douloureuses ou aiguës sont concentrées dans la zone épigastrique, mais peuvent irradier sous l'omoplate, derrière le sternum ou sous les côtes.
  • Problèmes de selles. Il s'agit soit de constipation, soit de diarrhée, selon le type de pathologie et les conditions préalables à son développement. S'il y a des particules de nourriture visibles dans les selles, ce n'est pas tout à fait normal..
  • Éruptions et flatulences. La perturbation du processus digestif conduit à la fermentation des débris alimentaires et à l'accumulation de gaz. Éruptions accompagnées d'un goût désagréable dans la bouche.
  • Température. Une augmentation de la température est un signe clair d'inflammation. Dans ce cas, vous devez agir immédiatement - appelez une ambulance.

Des symptômes similaires sont à l'origine d'une hospitalisation immédiate.

Avec le développement de complications, des symptômes tels que la jaunisse, une vision trouble et des troubles de la coordination sont possibles. En outre, le poids est sensiblement réduit, l'appétit disparaît.

Important! Les plaintes des patients et un examen superficiel ne suffisent pas. Ce n'est qu'après un diagnostic complet du pancréas que le traitement peut être prescrit par votre médecin..

Recherche en laboratoire

Après examen par un médecin et prise d'une anamnèse, des tests de laboratoire sont prescrits. Quels tests doivent être effectués pour l'étude du pancréas, le médecin déterminera, car leur liste dépend des circonstances spécifiques.

Les catégories suivantes de telles études peuvent être distinguées:

  • La norme. Prélèvement d'échantillons de sang, d'urine ou de selles pour mener une étude aux taux courants standard.
  • Avec une charge. Composé de plusieurs étapes. Les valeurs de référence sont comparées aux résultats des tests après l'utilisation de substances spéciales.
  • Spécial. Conçu pour diagnostiquer des pathologies spécifiques, implique une procédure spéciale pour la collecte et l'étude du matériel.

Méthodes de base du diagnostic de laboratoire du pancréas

Des analyses de sang

La première chose qui est prescrite pour les maladies du pancréas est des tests sanguins. Un échantillon de sang est prélevé sur un doigt et une veine pour un examen complet. Parmi les indicateurs généraux, le nombre de leucocytes et de neutrophiles, ainsi que l'ESR sont d'une importance particulière..

Quels tests sont effectués pour le pancréas? L'analyse sanguine biochimique détermine les indicateurs suivants:

  • bilirubine totale et directe;
  • glucose;
  • alpha amylase;
  • lipase;
  • trypsine.

Le pancréas produit des substances essentielles: des enzymes digestives et de l'insuline pour la dégradation du glucose. Une diminution de la synthèse enzymatique conduit à une incapacité à traiter et à assimiler complètement les nutriments, et une augmentation est la cause de l'automutilation de l'organe. L'insuline est nécessaire pour le traitement du glucose, sinon une personne recevra un diagnostic de diabète.

Un test sanguin est une procédure de base dans le diagnostic de toute maladie

Important! Il est nécessaire de donner du sang à jeun. La veille, il n'est pas recommandé de consommer de l'alcool, des boissons gazeuses sucrées, des desserts et autres aliments qui peuvent fausser les résultats.

Examen de l'urine et des matières fécales

Les tests de fonctionnement du pancréas, basés sur l'étude d'échantillons d'urine et de matières fécales, ne sont pas moins importants. Ils reflètent le processus de traitement des substances entrant dans le corps. Il est préférable de prendre le matériel du matin, en particulier l'urine..

En laboratoire, les échantillons d'urine sont examinés pour les paramètres biochimiques tels que le glucose, l'amylase et les acides aminés. Dans les maladies du pancréas, ce sont elles qui subissent les plus grands changements..

Les matières fécales sont examinées pour le coprogramme. Les indicateurs externes (consistance, couleur, présence de particules alimentaires non digérées, etc.), ainsi que biochimiques, sont analysés. Les critères d'évaluation les plus importants sont:

  • la présence de fibres alimentaires et de fibres;
  • identification des enzymes digestives;
  • la quantité d'élastase;
  • analyse du processus d'hydrolyse.

Les tests de laboratoire révèlent la quantité et le type de fibre dans les selles

Autres indicateurs

C'est là que le diagnostic de laboratoire des maladies pancréatiques ne prend fin que si aucune anomalie significative n'a été décelée. En cas de résultats douteux, des tests supplémentaires sont nécessaires pour vérifier le pancréas à l'aide de tests de stress.

Les options de recherche suivantes sont utilisées:

  • Tolérance au glucose - du sang est prélevé au début du test, puis le patient boit un concentré de glucose et une heure plus tard, le prélèvement sanguin est répété.

Résultats du test de tolérance au glucose

  • Diastase dans l'urine - le niveau initial est mesuré, après l'introduction de la prosérine, des échantillons sont prélevés toutes les demi-heures pendant 2 heures.
  • Test d'iodolipol. L'échantillon d'urine du matin est utilisé comme contrôle. Après avoir pris de l'iodolipol, des mesures régulières sont prises dans les 2,5 heures pour établir la concentration en iodure.
  • Anticorps contre les cellules bêta - détecte les pathologies auto-immunes de la production d'insuline.
  • Enzymes dans le duodénum. Des échantillons de base sont prélevés après l'introduction d'acide chlorhydrique.
  • Test de sécrétine-pancréasimine. La production d'amylase, de trypsine et de lipase est stimulée par l'administration de sécrétine et de cholécystopancréozymine; après cela, le niveau d'enzymes dans le duodénum est comparé au niveau initial.

Diagnostic matériel

Plus d'informations sur la taille et les changements structurels des organes internes peuvent être obtenues grâce au diagnostic matériel. Lors de l'examen du pancréas, les méthodes suivantes sont utilisées:

  • Ultrason. Les ondes ultrasonores sont réfléchies par les tissus de la glande et sont converties en une image sur le moniteur. Des changements dans le niveau d'échogénicité, la taille de l'organe et ses contours, ainsi que la présence de liquide dans la cavité abdominale indiquent la présence d'une pathologie.

L'échographie est une procédure standard pour les problèmes de pancréas

  • Examen endoscopique. À l'aide d'une sonde endoscopique, on observe l'état des tissus à la jonction des canaux du pancréas et du duodénum.
  • ERCP. La méthode de cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique vous permet de considérer l'état des canaux pancréatiques eux-mêmes.

Pendant la CPRE, il existe un risque de lésion d'organe en raison de qualifications insuffisantes du diagnosticien

  • CT. Grâce à la tomodensitométrie du pancréas, la structure de l'organe est examinée en détail, les néoplasmes et les lieux de transformation des tissus sains sont révélés.
  • Endo-échographie. Utilisé pour une étude détaillée de l'état de la glande et de ses conduits, ainsi que des ganglions lymphatiques qui y sont associés.
  • Biopsie. Si des néoplasmes suspects sont détectés, le tissu est prélevé au moyen d'une ponction à l'aiguille fine pour un examen histologique plus approfondi. Cela vous permet de détecter l'oncologie ou de vous assurer que la tumeur est bénigne..

Important! Grâce à un diagnostic complet, il est possible de déterminer le type de maladie pancréatique le plus précisément possible, ainsi que les causes possibles de son développement.

Sur la base des résultats de la recherche, un programme de traitement est élaboré, qui peut inclure un régime alimentaire et une pharmacothérapie utilisant des enzymes. Dans les cas plus graves, une intervention chirurgicale est nécessaire pour préserver les zones moins endommagées de la glande.

Comment examiner le pancréas

Les maladies du tractus gastro-intestinal posent généralement beaucoup de problèmes aux gens, mais malgré cela, beaucoup retardent le traitement, essayant de faire face à la maladie par eux-mêmes. Une telle approche n'est pas seulement non bénéfique, mais peut provoquer des complications dangereuses et des maladies concomitantes. Alors, comment contrôlez-vous votre pancréas? Quels tests devez-vous réussir pour ne pas vous tromper? En cas de troubles du corps, la première chose qu'une personne doit faire est de consulter un médecin pour obtenir une aide qualifiée. C'est le médecin qui prescrira les études nécessaires pour déterminer la maladie et planifier le traitement..

Règles générales de préparation des analyses

Avant de vous faire tester pour le pancréas, vous devez savoir comment le faire correctement. Habituellement, les médecins donnent des instructions aux patients, car des erreurs de collecte de matériel biologique peuvent entraîner des écarts importants dans les résultats..

Les recommandations générales se résument à plusieurs points:

  • Les études sont menées à jeun, le matin. Quelques jours avant les tests, vous devez refuser la malbouffe (frite, épicée, grasse, salée, conserves, café, alcool, boissons gazeuses). De plus, il n'est pas recommandé de manger des légumineuses qui peuvent entraîner une augmentation de la production de gaz;
  • Avant de prélever du sang, vous devez vous abstenir de fumer pendant au moins deux heures;
  • Pour des problèmes tels que la constipation, il faut veiller à ce que les toxines persistantes dans les intestins n'affectent pas les résultats du test;
  • Tous les contenants doivent être stériles et soigneusement lavés les mains avec du savon;
  • Lors de la collecte d'urine, les femmes doivent nécessairement assurer l'hygiène des organes génitaux, après quoi il est préférable d'utiliser un tampon pour s'assurer que le matériel prélevé est propre;
  • Pour l'étude de l'analyse générale de l'urine, il est nécessaire de prendre la partie médiane.

Ces recommandations simples aideront à réussir correctement les tests et à éviter d'éventuels faux résultats. Cependant, il convient de rappeler que parfois ils font des erreurs dans les laboratoires, donc si vous avez le moindre doute, vous devriez subir à nouveau l'examen.

Diagnostic de laboratoire

Dans les maladies associées à une inflammation du pancréas, la tâche principale est de déterminer son état. Les épisodes aigus s'accompagnent d'une libération accrue d'enzymes qui, selon leur type, peuvent être trouvées dans le sang, l'urine et les matières fécales. En outre, une étude du foie sera informative, car sa fonction est étroitement liée au pancréas. Les principaux tests sur la base desquels le médecin peut parler en toute confiance de la maladie sont généralement les suivants:

  • analyse générale du sang et de l'urine;
  • test sanguin biochimique, y compris la vérification des enzymes diastase et amylase;
  • coprogramme (très informatif pour la pancréatite);
  • L'échographie, avec laquelle vous pouvez détecter le liquide dans la cavité abdominale, déterminer l'état des tissus et voir d'éventuels néoplasmes, y compris le cancer;
  • IRM et EGDS. Ces méthodes de diagnostic modernes peuvent parfaitement révéler l'inflammation de l'organe examiné..

Des analyses de sang

Toute personne souffrant de pancréatite se demande quels tests doivent être passés pour diagnostiquer cette maladie. Habituellement, le médecin prescrit plusieurs.

  • Analyse sanguine générale. La première chose qui indiquera des problèmes avec le pancréas est un nombre élevé de leucocytes dans le contexte d'une augmentation du nombre de neutrophiles segmentés et coupés, ainsi qu'une augmentation de la vitesse de sédimentation érythrocytaire (VS). Il faut se rappeler qu'un foie enflammé peut également donner des résultats similaires, par conséquent, l'examen doit être abordé de manière complexe;
  • Chimie sanguine. Le signe le plus évident de gros problèmes avec le pancréas sera une augmentation de la bilirubine totale et directe, ce qui indiquera la présence d'une forme ictérique de pancréatite. Des signaux alarmants sont la croissance des acides sialiques, des séromucoïdes et des gamma globulines;
  • Test sanguin d'alpha-amylase. En cas d'augmentation de son indicateur (la norme est de 16-30 g / l par heure), le médecin a le droit de suspecter une pancréatite chronique voire aiguë, des calculs dans la glande et un blocage de son canal. Si les données obtenues sont inférieures à la norme, ce qui indique une production insuffisante de cette enzyme, on peut supposer une pancréatonécrose, des pathologies graves associées à la destruction de l'organe;
  • Tests d'enzymes pancréatiques: trypsine et lipase;
  • Test de glycémie. En cas de problèmes graves du pancréas, les résultats dépasseront 6 mmol / L, mais ces données à elles seules n'indiqueront pas une maladie en développement.

Analyse d'urine

Avec une maladie du pancréas, le taux d'amylase augmente dans les urines, comme dans le sang. Ce type de diagnostic est totalement peu coûteux, les médecins sont donc heureux de le prescrire. En plus de l'analyse générale de l'urine, les études suivantes sont utilisées:

  • Test de Lasus. Les résultats de cette analyse montrent la quantité d'amylase et son activité dans l'urine. Dans cette analyse, elle sera appelée "diastase";
  • Test de prosérine. Son essence se résume au fait qu'après une seule injection de prosérine, la concentration d'amylase dans l'urine est vérifiée toutes les demi-heures chez le patient. S'il a doublé et n'est pas revenu à la normale dans les deux heures, le médecin peut diagnostiquer une pancréatite. Dans le cas où le corps ne répond pas à l'introduction de la prosérine, les médecins parlent de sclérose des tissus pancréatiques et de nécrose pancréatique.

Analyse des hormones

Le pancréas est un organe qui produit des hormones, donc, par leur contenu dans le corps, on peut juger de sa santé.

  • L'insuline est une hormone impliquée dans la dégradation du glucose, la synthèse des protéines et la synthèse des acides gras. Une diminution de son contenu dans le sang indique une violation.
  • C-peptide - une hormone produite avec l'insuline.
  • Glucagon, qui a une fonction directement opposée à l'insuline.
  • Dans diverses situations, le sang est examiné pour la teneur en hormones telles que la gastrine et l'amyline.

Coprogramme

L'analyse des selles est d'une grande importance dans le diagnostic des maladies du tractus gastro-intestinal, y compris la pancréatite. Un signe clair d'un écart par rapport à la norme sera la présence de fibres musculaires, de graisses et de fibres non digérées..

IRM pancréatique

Pour le pancréas, les symptômes de la maladie ne sont souvent caractéristiques que lorsque des troubles graves sont déjà survenus. Si le patient a réussi à identifier les changements de son état à temps, cela représente déjà la moitié du succès. La médecine moderne vous permet d'examiner assez bien l'organe affecté. Pour vérifier le pancréas à l'aide de l'imagerie par résonance magnétique, les paramètres d'organes suivants sont importants:

  • la taille;
  • la forme;
  • densité tissulaire;
  • la présence de formations de toute nature;
  • caractéristiques des canaux intrapancréatiques. Le canal de la rate-pancréas est examiné séparément, car la santé du corps dépend directement de sa perméabilité;
  • vascularisation.

Un examen du pancréas implique l'utilisation d'un agent de contraste pour vérifier chaque zone et voir même les plus petits changements dans l'image..

Quand est-il nécessaire de recourir à l'IRM:

  • détection de tout changement dans la région épigastrique lors du diagnostic par ultrasons;
  • tumeur;
  • pancréatite chronique;
  • hypertension intra-canalaire;
  • kystes;
  • douleur abdominale persistante.

Donc, s'il y a des plaintes concernant le pancréas, ne retardez pas la visite chez le médecin. Des tests et des études effectués en temps opportun aideront à maintenir la santé.

Comment le pancréas est-il contrôlé?

La maladie du pancréas est d'une importance sérieuse pour l'homme. Forme aiguë ou chronique de pancréatite, il n'est actuellement pas rare et la raison en est:

  • l'utilisation de boissons alcoolisées;
  • fumeur;
  • alimentation inappropriée et pas entièrement saine;
  • régimes alimentaires inappropriés pour perdre du poids.

En outre, le diabète sucré et les maladies oncologiques contribuent à l'apparition de pathologies. Dangereux dans la pancréatite, il s'agit de la survenue de problèmes secondaires dans la phase aiguë du développement, qui entraînent une nécrose et la mort. Par conséquent, chaque personne doit savoir comment vérifier le pancréas et prévenir le développement de la maladie. Après tout, il est beaucoup plus facile de prévenir le développement d'une pathologie d'organe que d'essayer de guérir plus tard.

Règles générales de préparation des analyses

Pour déterminer la maladie, des tests sont effectués, surtout si une pancréatite est suspectée. Comment examiner le pancréas et faire les bons tests après avoir diagnostiqué le corps? C'est une question sensible, car des erreurs dans la collecte du biomatériau requis entraîneront des écarts et la nomination du mauvais traitement.

Pour la procédure de diagnostic elle-même, des exigences générales ont été développées, notamment:

  1. Tests du pancréas à jeun, le matin. Pendant 1-2 jours, arrêtez de manger des aliments salés, épicés et gras, essayez d'abandonner les mauvaises habitudes et l'alcool, arrêtez de boire de l'eau gazeuse, des légumineuses.
  2. Pour le prélèvement sanguin, arrêtez de fumer au moins deux heures.
  3. Si le patient souffre de constipation, il est nécessaire de nettoyer les intestins avec un lavement, de prendre des entérosorbants (charbon actif et bien d'autres). Après tout, l'accumulation d'aliments trop cuits a un environnement toxique et gâchera l'image complète du diagnostic du corps..
  4. Tous les récipients pour le matériel d'essai sont stériles, les mains sont lavées avec du savon.
  5. Pour le sexe féminin, avant d'uriner, effectuez des procédures d'hygiène avec les organes génitaux.
  6. Lorsque vous passez un test d'urine général, passez la partie médiane de la portion.

Le pancréas et son diagnostic nécessitent le respect des règles générales de collecte de matériel pour le diagnostic. L'exactitude des résultats obtenus détermine le tableau clinique du traitement de la pancréatite ou d'autres complications de cette maladie..

En plus du diagnostic d'un problème de santé, il existe des symptômes qui, associés aux données de test obtenues, confirmeront la pancréatite de la maladie:

  • la diarrhée;
  • douleur à la ceinture;
  • vomissement;
  • faiblesse grave du corps;
  • une vive apparition de douleur dans le plexus solaire et le côté de l'estomac.

Si de tels symptômes apparaissent, visitez de toute urgence un établissement médical et passez des tests de dépistage du pancréas et des maladies secondaires de la pancréatite. Et essayez également de déterminer vous-même la maladie. Il arrive qu'il ne soit pas possible de visiter un établissement médical, par conséquent, selon les signes existants, vous pouvez comprendre à la maison que le pancréas fait mal.

La phase aiguë de la maladie se manifeste principalement après une forte consommation d'alcool ou d'aliments gras, ce qui donne une impulsion au processus inflammatoire. Dans ce cas, une douleur aiguë à la ceinture se produit, qui passe dans le dos et s'intensifie en position couchée. La douleur s'émoussera en se couchant sur le côté et en repliant les genoux sous le ventre. Dans la phase aiguë d'exacerbation, les analgésiques peuvent ne pas apporter de résultats positifs.

En outre, l'état de la personne affectée est aggravé par des vomissements, des ballonnements, une sclérotique oculaire jaunie. Dans une telle situation, l'automédication est dangereuse pour la santé et nécessite un diagnostic urgent. Lors de la visite d'un médecin, il prescrit de passer des tests pour une image complète d'une maladie pancréatique, ce qui permettra de prescrire correctement un traitement.

Dans la forme chronique de la maladie, les symptômes diffèrent légèrement de la forme aiguë de la pancréatite:

  • perte de poids progressive;
  • symptômes de douleur périodiques dans l'hypochondre droit et gauche;
  • diarrhée avec une forte odeur et une couleur claire de matières fécales;
  • vomissements avec nausées persistantes;
  • bouche sèche;
  • la soif;
  • sensation de faim incontrôlable et constante.

Sans formation médicale, une personne peut poser elle-même un diagnostic inexact. Cela ne rendra pas service, alors tout d'abord, trouvez un moyen de subir des méthodes de diagnostic de recherche et d'identifier les dommages au pancréas.

Quels sont les tests de pancréatite et d'inflammation du pancréas:

  1. Analyse sanguine générale.
  2. Test sanguin biochimique.
  3. Analyse des selles.

Les tests de laboratoire aideront à établir un diagnostic et à déterminer le processus inflammatoire dans le pancréas. La chose la plus importante en eux est la détection de la quantité d'enzymes dans le sang. Le premier jour de l'exacerbation, ils examinent l'amylase pancréatique, le second - le contenu volumétrique de la lipase et de l'élastase.

Diagnostic de laboratoire

Comment vérifier le pancréas, quels tests doivent être passés pour cela? Le diagnostic du pancréas est effectué par de nombreuses méthodes et méthodes. Parmi eux, il existe des méthodes de diagnostic, ce sont des tests de laboratoire et des méthodes instrumentales pour diagnostiquer le pancréas.

Le diagnostic de laboratoire du pancréas est le contrôle des enzymes et de l'activité hormonale de l'organe. Avec la pancréatite, l'écoulement du suc digestif (pancréatique) de l'organe vers le duodénum est perturbé, ce qui sert à perturber l'activité de la glande. Par conséquent, lors de l'inflammation, le jus qui s'accumule entre dans une réaction, il pénètre dans la circulation sanguine, le système lymphatique du corps, ce qui permet de déterminer le tableau complet des dommages causés à l'organe et au corps dans son ensemble par des analyses.

Au moment de l'inflammation, la glande est endommagée et perturbe la production d'hormones et d'enzymes. La violation de la production d'enzymes et d'hormones provoque l'émergence de telles pathologies qui accompagnent ce type de maladie:

  • Diabète;
  • insuffisance rénale et hépatique;
  • dommages au système de défense lymphatique humain;
  • nécrose des tissus et des organes;
  • blessure à la rate.

Si la maladie est déterminée par la symptomatologie de son évolution, un diagnostic précis basé sur ces signes n'est pas possible et comporte des erreurs. Cela est dû au fait que la pancréatite peut être une maladie secondaire d'autres maladies complexes et non moins graves. Par conséquent, le diagnostic d'une maladie avec inflammation du pancréas nécessite des analyses complètes de sang, de matières fécales et d'urine à l'aide de méthodes instrumentales.

La glande est un organe qui produit des enzymes et des hormones impliquées dans le métabolisme du corps. Par conséquent, les processus inflammatoires dans le pancréas entraînent un dysfonctionnement du système digestif et une modification de la composition du sang, de l'urine et des matières fécales.

Des analyses de sang

Avec la pancréatite, deux types de tests sanguins sont effectués:

Clinique générale, sert d'auxiliaire pour confirmer d'autres types de tests et est importante pour déterminer la maladie.

  1. Tout d'abord, le niveau et la quantité d'hémoglobine, d'érythrocytes. Si les érythrocytes sont présents en plus petit nombre, cela indique une perte de sang, ce qui confirme la progression des complications qui ont provoqué une inflammation de l'organe..
  2. Et aussi, si la vitesse de sédimentation des érythrocytes est augmentée, c'est un signe certain d'un état inflammatoire du corps..
  3. Une augmentation des leucocytes dans le sang. Cela sert également de confirmation du processus inflammatoire et d'une possible nécrose des tissus de l'organe de la glande..
  4. Augmentation de l'hématocrite. Ceci est une violation du rapport sang / liquide (électrolytes).

Une numération formule sanguine complète permet d'identifier et de confirmer la présence d'un processus inflammatoire dans le pancréas.

Test sanguin biochimique, montre une image complète de l'évolution de la maladie et des dommages aux glandes.

Cette analyse elle-même des enzymes et des hormones du pancréas montrera les données suivantes:

  1. L'amylase est une enzyme utilisée pour dissoudre l'amidon. C'est la principale enzyme pancréatique du pancréas.
  2. La quantité de glucose - alors que l'analyse montre que la production d'insuline dans le pancréas est insuffisante.
  3. Élastase, lipase, phospholipase - la quantité de ces substances indique un dysfonctionnement du pancréas.
  4. Transaminases - si une quantité accrue est détectée, cela indique un changement dans l'organe de la glande elle-même.
  5. Bilirubine - augmentée, indique une inflammation de l'organe de la glande elle-même et un blocage des voies biliaires.
  6. Teneur réduite en protéines, parlera de la famine du corps non seulement pour les aliments protéinés, mais aussi pour les carences énergétiques.

Un test sanguin biochimique est détaillé et, selon lui, le médecin prescrira le traitement et le diagnostic corrects de la maladie et le type de pancréatite en développement, chronique ou aiguë.

Un pancréas enflammé nécessite deux types de tests sanguins pour déterminer la forme de la maladie - cela donne une image complète de la maladie et une compréhension du développement de la progression de la pancréatite.

Analyse d'urine

En cas de suspicion d'inflammation pancréatique, un test urinaire est prescrit. Avec la pancréatite, l'urine du patient a un taux accru d'amylase. Les diagnostics sont effectués de manière générale:

  • identification du niveau de leucocytes;
  • écureuil;
  • bilirubine;
  • glucose;
  • ESR.

Ils examinent également la couleur et l'odeur, l'acidité de l'urée, qui confirme également le processus inflammatoire. Pour l'analyse, l'urine du matin à jeun est prise. L'urine est placée dans un récipient spécial. La procédure est réalisée dans le respect des règles d'hygiène, ce qui supprimera le risque de contamination de cet échantillon pour le diagnostic.

Si nécessaire, une surveillance de la quantité de diastase est prescrite, par conséquent l'analyse est effectuée pendant la journée avec un intervalle allant jusqu'à 2 heures.

En conséquence, l'analyse de l'urine est également effectuée biochimique. Cela donnera une étude complète de l'urine, la détermination de la diastase dans l'urine, ce qui indique un processus inflammatoire..

La méthode Nechiporenko est souvent utilisée. L'urine est passée dans une centrifugeuse spéciale, et le sédiment résultant est soigneusement examiné et une conclusion est tirée sur la pathologie des reins, du foie et des uretères, qui servent de maladies concomitantes à la pancréatite. Une analyse de l'urine pour les enzymes pancréatiques est importante et fournit une compréhension supplémentaire du problème de la glande et des maladies associées.

Analyse des hormones

La production d'hormones dans le pancréas se produit dans les îlots pancréatiques. Ce sont des cellules qui ont des réseaux capillaires. Les hormones produites par ces îlots améliorent le fonctionnement du système digestif. Les hormones comprennent:

La présence d'hormones dans l'urine ou le sang indique un fort processus inflammatoire dans le corps et le pancréas. Par conséquent, une analyse des hormones dans la pancréatite pancréatique est importante et montre la présence de maladies concomitantes:

  • Diabète;
  • insuffisance hépatique.

Toutes ces maladies, sans leur traitement, ne donneront pas une lutte efficace contre l'inflammation du pancréas.

Coprogramme

Les enzymes pancréatiques apparues dans l'analyse du coprogramme indiquent un dysfonctionnement grave du pancréas. Le pancréas et comment vérifier son travail? Pour cela, le médecin prescrit un diagnostic de coprogramme. Lors du diagnostic des matières fécales à l'aide de cette méthode, faites attention à l'apparence et aux composants caractéristiques microscopiques. Et une attention particulière est également portée à la couleur, à la forme, à l'odeur, aux saignements éventuels ou aux aliments non digérés.

Ce que le coprogramme aide à identifier:

  1. Perturbation des fonctions enzymatiques du pancréas.
  2. Dysfonctionnement intestinal.
  3. Production insuffisante de substances acidifiantes dans l'estomac.
  4. Dysfonctionnement hépatique.
  5. Malabsorption dans le duodénum.
  6. Révèle l'évacuation rapide des aliments de l'estomac et des intestins.
  7. Maladies chroniques de tous les organes du tractus gastro-intestinal.

IRM pancréatique

L'imagerie par résonance magnétique est une méthode de diagnostic pour la détermination visuelle du tube digestif et des reins, du foie, de la rate. Avec la pancréatite, la maladie est difficile à détecter, c'est pourquoi cette méthode de diagnostic est de la plus haute qualité, où le médecin peut personnellement voir une inflammation ou une hypertrophie des organes. L'IRM permettra d'identifier rapidement les problèmes du tractus gastro-intestinal et de commencer un traitement urgent de la maladie.

Pour commencer la procédure, la victime se retire des objets métalliques et prend la position corporelle requise. La raison de la nomination de la procédure de diagnostic est une douleur intense de type zona. Une image claire de l'organe, donne au patient un état immobilisé.

Malgré le fait que l'IRM donne une image claire des organes internes, tous les tests sont effectués pour vérifier l'état du pancréas, car dans l'ensemble, il existe une compréhension plus prononcée de la maladie et la nomination du traitement approprié..