Apnée du sommeil - symptômes et traitement

Qu'est-ce que l'apnée du sommeil? Nous analyserons les causes d'occurrence, le diagnostic et les méthodes de traitement dans l'article du Dr S.O. Bormin, somnologue avec 6 ans d'expérience.

Définition de la maladie. Causes de la maladie

L'apnée du sommeil est l'interruption de la respiration pendant le sommeil, qui entraîne une absence totale ou une diminution de la ventilation pulmonaire (plus de 90% par rapport au débit d'air d'origine) pendant une durée de 10 secondes. Il existe deux types de troubles respiratoires: obstructifs et centraux. Leur différence significative réside dans les mouvements respiratoires: ils se produisent dans le type obstructif et sont absents dans le type central. Ce dernier type d'apnée du sommeil est rare. Par conséquent, l'apnée obstructive du sommeil en tant que type courant d'apnée du sommeil fait l'objet d'un examen plus détaillé..

Le syndrome d'apnée obstructive du sommeil (ci-après SAOS) est une affection caractérisée par:

  • ronfler,
  • obstruction récurrente (collapsus) des voies respiratoires au niveau de l'oropharynx
  • manque de ventilation des poumons avec des mouvements respiratoires préservés
  • abaisser les niveaux d'oxygène dans le sang
  • troubles importants de la structure du sommeil et somnolence diurne excessive.

La prévalence de cette maladie est élevée et se situe, selon diverses sources, de 9 à 22% parmi la population adulte. [1]

La cause de cette maladie, comme son nom l'indique, est l'obstruction des voies respiratoires. Diverses pathologies des organes ORL y conduisent (souvent hypertrophie des amygdales, chez les enfants - végétations adénoïdes), ainsi qu'une diminution du tonus musculaire, notamment en raison d'une augmentation de la masse (le tissu adipeux se dépose dans les parois des voies respiratoires, rétrécissant la lumière et abaissant le tonus des muscles lisses).

Symptômes d'apnée du sommeil

Le ronflement est l'un des symptômes les plus courants et les plus remarquables. Sa prévalence dans la population adulte est de 14 à 84%. [2] Beaucoup de gens pensent que les gens qui ronflent ne souffrent pas de SAOS, donc le ronflement n'est pas dangereux pour la santé et n'est qu'un irritant pour l'autre moitié et un facteur social. Cependant, ce n'est pas tout à fait vrai. La plupart des patients atteints de ronflement ont des troubles respiratoires de gravité variable, et un tel phénomène sonore peut agir comme un facteur pathologique indépendant en raison de lésions dues aux vibrations des tissus mous du pharynx. [3] Le plus souvent, les symptômes du SAOS sont notés par des parents qui, avec horreur, enregistrent un arrêt brutal du ronflement et un arrêt de la respiration, tandis qu'une personne tente de respirer, puis elle commence à ronfler bruyamment, parfois se retourne et se retourne, bouge les bras ou les jambes et après un certain temps, la respiration est rétablie. Avec un degré sévère, le patient peut ne pas respirer pendant la moitié du temps de sommeil, et parfois plus. L'apnée peut également être enregistrée par le patient. Dans ce cas, une personne peut se réveiller d'une sensation de manque d'air, d'étouffement. Mais le plus souvent, le réveil ne se produit pas et la personne continue de dormir avec une respiration intermittente. Dans les cas où une personne dort seule dans une pièce, ce symptôme peut passer inaperçu pendant très longtemps. Cependant, comme le ronflement.

D'autres symptômes tout aussi graves de cette maladie comprennent:

  • somnolence diurne sévère avec un sommeil suffisant;
  • se sentir faible, fatigué après le sommeil;
  • mictions fréquentes la nuit (parfois jusqu'à 10 fois par nuit).

Souvent, les symptômes tels que la somnolence diurne et le sommeil non réparateur sont sous-estimés par les patients, estimant qu'ils sont en parfaite santé. [4] Cela complique grandement le diagnostic et conduit à une mauvaise interprétation des symptômes. De plus, de nombreuses personnes associent une miction nocturne accrue à des problèmes urologiques (cystite, adénome de la prostate, etc.), elles sont examinées à plusieurs reprises par des urologues et ne trouvent aucune pathologie. Et cela est correct, car avec des troubles respiratoires prononcés pendant le sommeil, des mictions fréquentes nocturnes sont une conséquence directe du processus pathologique dû à l'effet sur la production de peptide sodium-urétique. [cinq]

Pathogenèse de l'apnée du sommeil

L'effondrement des voies respiratoires qui en résulte conduit à l'arrêt du flux d'air dans les poumons. En conséquence, la concentration d'oxygène dans le sang diminue, ce qui entraîne une courte activation du cerveau (micro-réveils, répétés plusieurs fois, le patient ne s'en souvient pas le matin). Après cela, le tonus des muscles pharyngiens augmente pendant une courte période, la lumière se dilate et une inhalation se produit, accompagnée de vibrations (ronflement). Un traumatisme vibratoire constant aux parois du pharynx provoque une nouvelle baisse de tonus. C'est pourquoi vous ne devriez pas considérer le ronflement comme un symptôme inoffensif..

Une diminution constante de l'oxygène entraîne certains changements hormonaux qui altèrent le métabolisme des glucides et des graisses. Avec des changements sévères, le diabète sucré de type 2 et l'obésité peuvent se développer progressivement, et il est souvent impossible de réduire le poids sans éliminer la cause fondamentale, mais la normalisation de la respiration peut entraîner une perte de poids significative sans régime strict et sans exercice épuisant. [6] Les micro-réveils répétés à répétition ne permettent pas au patient de plonger dans un sommeil profond, provoquant ainsi une somnolence diurne, des maux de tête matinaux, une augmentation persistante de la pression artérielle, en particulier tôt le matin et immédiatement après le réveil.

Classification et stades de développement de l'apnée du sommeil

L'apnée obstructive du sommeil a trois degrés de gravité. [7] Le critère de division est l'indice d'apnée-hypopnée (ci-après AHI) - le nombre d'arrêts respiratoires pendant la période d'une heure de sommeil (pour la polysomnographie) ou par heure d'étude (pour la polygraphie respiratoire). Plus cet indicateur est élevé, plus la maladie est grave..

Syndrome d'apnée du sommeil: développement, symptômes, diagnostic, comment traiter

Le syndrome d'apnée est une pathologie dont la principale manifestation est un arrêt de courte durée de la respiration pendant le sommeil. Les pauses respiratoires entraînent une privation d'oxygène. Hypoxie et hypercapnie qui l'accompagne.

  • Endocrinopathies - obésité, dysfonctionnement thyroïdien, diabète sucré;
  • Pathologie des organes ORL - rhinopharyngite, amygdalite;
  • Maladies oncologiques - tumeurs des voies respiratoires supérieures;
  • Anomalies congénitales du système respiratoire, rétrécissant leur lumière;
  • Hypotonie musculaire due à des médicaments ou à l'alcool,
  • Maladies du système nerveux - encéphalite, méningite, tumeurs, troubles dyscirculatoires,
  • Quelques facteurs psychosomatiques.

Les symptômes concomitants de la maladie sont: le ronflement, l'anxiété pendant le sommeil, la somnolence diurne, une diminution des performances. Les patients souffrant de troubles du sommeil se réveillent épuisés, dépassés, irrités. Au fil du temps, ces sensations s'intensifient, la fatigue constante s'intensifie, la mémoire s'aggrave, l'intelligence en souffre. Cet état inconfortable conduit à des névroses et à la dépression. L'apnée peut également survenir chez les personnes en bonne santé. Ses épisodes sont courts et rares. S'ils n'apparaissent pas plus de 5 fois par heure et durent moins de 10 secondes, cela est considéré comme normal et ne menace pas la santé.

Le syndrome d'apnée du sommeil est une affection courante qui survient principalement chez les personnes âgées, ainsi que chez les personnes âgées de 35 à 54 ans et même chez les jeunes enfants. La maladie touche le plus souvent les hommes et les femmes âgés de ménopause..

En raison de la clinique spécifique, le diagnostic du syndrome n'est pas difficile. Le médecin doit établir l'étiologie des crises d'apnée en effectuant une polysomnographie. Dans 5% des cas, le syndrome n'est pas diagnostiqué. Le traitement de la pathologie comprend l'exposition non médicamenteuse - l'oxygénothérapie, l'utilisation de dispositifs et d'appareils spéciaux, ainsi que l'utilisation de certains médicaments. Le type et l'étendue de la chirurgie dépendent de la cause du syndrome..

Causes et pathogenèse

Il existe deux causes immédiates du syndrome d'apnée: une altération des processus neurorégulateurs dans le corps et un blocage des voies respiratoires supérieures. En conséquence, il existe deux formes principales de la maladie - centrale et obstructive. Il existe également une apnée d'origine mixte, lorsque les deux sont présents. Ces formes diffèrent considérablement les unes des autres par l'étiologie et le mécanisme de développement..

L'apnée centrale se développe lorsque les muscles du système respiratoire sont perturbés en raison de processus de dérégulation. Le cerveau, en tant qu'organe principal du système nerveux central, régule tous les processus du corps. Lorsqu'il cesse d'envoyer des signaux aux muscles respiratoires, ils cessent de se contracter et d'élargir les poumons..

Un mécanisme similaire est mis en œuvre dans diverses maladies du système nerveux central et périphérique. Ceux-ci inclus:

  1. Blessure à la tête avec compression du tronc cérébral,
  2. La maladie d'Alzheimer,
  3. Choisissez le syndrome,
  4. Encéphalite,
  5. la maladie de Parkinson,
  6. Insuffisance cérébrale aiguë,
  7. Épilepsie.

Dans des cas plus rares, la régulation du processus respiratoire est perturbée par un déséquilibre acido-basique grave, une anémie et une septicémie. Chez les enfants, les causes du trouble sont un traumatisme à la naissance, une paralysie cérébrale, le syndrome de Down, une naissance prématurée, une infection intra-utérine du fœtus. En plus du pathologique, il existe également une apnée physiologique du sommeil d'origine centrale. Il survient chez des personnes absolument en bonne santé, se caractérise par une évolution plutôt légère, des épisodes rares et l'absence de manifestations cliniques caractéristiques.

Le syndrome d'apnée a souvent une origine légèrement différente. La forme obstructive se développe lorsqu'il y a une obstruction mécanique au flux d'air dans le pharynx.

L'apnée du sommeil est l'un des nombreux symptômes chez les personnes atteintes d'une maladie pulmonaire obstructive chronique. Dans tout le reste, la maladie se développe en présence de facteurs prédisposants, notamment:

  • Stress,
  • Obésité,
  • Endocrinopathies,
  • L'étroitesse des voies nasales,
  • Palais hypertrophié,
  • Adénoïdite,
  • Courbure de la cloison nasale,
  • Rhumes,
  • Laryngomalacie,
  • Myodystrophie et myasthénie grave,
  • Micrognathie,
  • Gonflement allergique du nasopharynx,
  • Âge avancé,
  • Fumeur,
  • Inflammation chronique du nez,
  • Anomalies de la structure du squelette facial ou de ses caractéristiques structurelles,
  • Sexe masculin,
  • Utilisation à long terme de sédatifs,
  • L'abus d'alcool,
  • Ménopause et changements hormonaux dans le corps,
  • Prédisposition héréditaire.

Liens pathogéniques du syndrome:

  1. Modifications dérégulatrices ou obstruction des voies respiratoires,
  2. Manque d'oxygène dans le sang et excès de dioxyde de carbone,
  3. Changement de pH du côté acide,
  4. Éveil,
  5. Hypertonicité des muscles respiratoires,
  6. Restauration de la perméabilité des voies respiratoires,
  7. Respirations profondes et ronflements abondants,
  8. Rétablir l'équilibre acido-basique,
  9. Le début d'une phase de sommeil profond.


La forme obstructive de l'apnée a ses propres caractéristiques de développement. Quand une personne dort, les muscles de sa gorge se détendent complètement. Chez certains, ils s'affaissent vers l'intérieur et s'affaissent, ce qui entraîne un blocage des voies respiratoires et la formation d'un chevauchement mécanique de leur lumière. L'obstruction interfère avec la respiration et obstrue la circulation de l'air. Le jet d'air vibre pour créer un son qui est perçu comme un ronflement. Si les parois relâchées du pharynx s'affaissent très fortement, elles bloquent complètement la lumière des voies respiratoires pendant un moment, la respiration s'arrête. Les impulsions nerveuses et la contractilité musculaire sont entièrement préservées. Dans le sang, la pression partielle du dioxyde de carbone augmente, ce qui irrite le centre respiratoire de la moelle allongée. Le centre respiratoire reçoit une grande quantité d'informations sur la composition gazeuse du sang et l'état du système respiratoire dans son ensemble. Il dirige les signaux vers les muscles et augmente son tonus.

Chez les personnes souffrant d'apnée obstructive du sommeil, des processus similaires se répètent plusieurs fois pendant le sommeil. Au fil du temps, cela conduit à une augmentation persistante de la pression artérielle, au développement d'une insuffisance coronarienne et d'un accident vasculaire cérébral aigu..

Il existe une forme mixte d'apnée qui combine les symptômes des deux formes ci-dessus. On pense qu'il se développe chez les individus ayant une prédisposition héréditaire. Parmi les causes de pathologie, les plus courantes sont: les malformations cardiaques congénitales, les maladies infectieuses graves, l'hypoglycémie, l'hypocalcémie, la thermorégulation altérée chez les nouveau-nés. Les patients ont des mouvements thoraciques asynchrones et rapides.

Vidéo: conférence sur le syndrome d'apnée obstructive du sommeil, l'étiologie et la pathogenèse

Symptômes

L'apnée du sommeil a des symptômes spécifiques. Les patients ronflent la nuit, de manière si persistante et si forte qu'ils interfèrent avec le sommeil de leurs proches et de leurs proches. Leur sommeil devient agité et intermittent, leur respiration devient bruyante et s'estompe. Les réveils fréquents qui surviennent après l'arrêt de la respiration alternent avec de nouvelles immersions dans le sommeil. Les patients se tournent et se retournent, adoptent des postures ridicules, deviennent excessivement mobiles.

Le matin, ils se plaignent de malaise, de maux de tête, de fatigue et de léthargie, de bouche sèche et de maux de gorge. Ils ont une pression artérielle élevée, une toux paroxystique la nuit et des brûlures d'estomac. Ils ne sont pas satisfaits d'une nuit de sommeil, ne peuvent pas se reposer complètement, ressentent de l'apathie pour tout. La somnolence diurne survient paroxystique. Les personnes malades peuvent s'endormir lors de leurs déplacements, en effectuant leurs activités quotidiennes ou leurs tâches professionnelles. Leurs compagnons pour toute la journée sont: l'anxiété, la diminution de la capacité de travail, l'irritabilité pour les bagatelles, la fatigue. Les patients subissent des sautes d'humeur: les larmes sont rapidement remplacées par de la joie.

Les manifestations végétatives du syndrome comprennent: tachycardie, hypertension, diminution de la libido, énurésie, hyperhidrose la nuit. Avec la progression du syndrome, les patients remarquent une légère diminution de la mémoire et de la concentration..

Les enfants atteints de ce trouble du sommeil vivent à peu près la même chose. Ils deviennent capricieux, désobéissants, en conflit, pleurent souvent, mangent mal. Pendant la journée, ils respirent par la bouche, urinent souvent, transpirent beaucoup, dorment dans une position inhabituelle et ronflent bruyamment. Les écoliers ont des résultats scolaires en baisse, le comportement est dominé par la lenteur et la négligence.

Une apnée prolongée entraîne une hypoxie cellulaire et tissulaire, qui se manifeste par une cyanose du triangle nasolabial. Lorsque la respiration s'arrête, le patient, en inspirant, sollicite les muscles abdominaux et pectoraux. Les patients ne peuvent pas se reposer complètement la nuit. Ils se réveillent brisés et léthargiques. Dans la journée, ils sont couverts d'une somnolence accablante. Ceci est très dangereux, car vous pouvez soudainement vous endormir en conduisant ou en effectuant d'autres tâches tout aussi importantes. Les patients ne remarquent pas leurs «pannes». Habituellement, ils ne soupçonnent même pas qu'ils ont le syndrome et apprennent à ce sujet auprès de leurs proches. Les ronflements intenses et persistants pendant le sommeil empêchent les personnes à proximité de dormir. Ils essaient constamment de réveiller le patient pour dormir un peu en silence. En plus du fait que les patients ronflent, ils se tournent et se retournent, marmonnent quelque chose, bougent leurs membres.

Complications

Le syndrome d'apnée du sommeil est une maladie potentiellement mortelle qui peut provoquer des modifications pathologiques de l'hémodynamique et une insuffisance cardiaque. Ses principales complications sont:

  • Troubles métaboliques menant à l'obésité,
  • Faiblesse sexuelle de gravité variable,
  • Dépression de l'état psychologique - névroses, psychose, dépression,
  • Dysfonctionnement cardiaque - arythmie, angine de poitrine, hypertension, insuffisance coronarienne aiguë,
  • Troubles respiratoires - MPOC,
  • Diminution de la qualité de vie en raison d'un manque chronique de sommeil.

Les patients atteints du syndrome d'apnée ont un risque accru de blessures domestiques et d'accidents du travail.

Mesures diagnostiques

Pour diagnostiquer le syndrome, il est nécessaire de parler avec les proches du patient. Ils doivent décrire comment le patient dort et confirmer la présence d'un arrêt respiratoire pendant le sommeil. En interrogeant le patient, les experts découvrent s'il a une somnolence diurne et des crises d'endormissement pendant la journée.

Au cours de l'examen, il est nécessaire de vérifier le niveau de pression artérielle, la saturation en oxygène du sang, la perméabilité des voies respiratoires, les anomalies de la structure du squelette facial, la numération globulaire, la présence de maladies concomitantes sévères - diabète, hypothyroïdie. Les experts de presque tous les patients révèlent des signes d'obésité et d'hypertension.

L'examen oto-rhino-laryngologique vise à identifier les maladies suivantes - rhinopharyngite, sinusite, courbure de la cloison nasale, amygdalite, polypose. À l'aide d'une sonde flexible, les spécialistes examinent la cavité nasale, le pharynx et les sinus paranasaux.

La polysomnographie peut détecter le syndrome d'apnée du sommeil, déterminer le nombre d'épisodes et leur durée et détecter les changements dans le corps. Lorsque le patient dort, il est surveillé. Des électrodes sont attachées à certains points du corps, à l'aide desquels les paramètres de base seront enregistrés. Au cours de l'étude, le patient sera suivi par un médecin ou un personnel médical spécialement formé. Les spécialistes enregistrent des données d'EEG, d'ECG, d'électromyographie, d'électrooculographie, d'oxymétrie de pouls par ordinateur. La polysomnographie dure 8 heures et est enregistrée sur vidéo. Déterminez également le débit d'air inhalé et expiré par le patient; la force des contractions musculaires dans la région thoracique et abdominale; la présence de ronflement; la pose du patient dans un rêve; sa mobilité.

En présence de complications du syndrome, des méthodes de recherche supplémentaires sont nécessaires: échographie, cardiographie, Doppler, radiographie, scintiographie, tomographie, laboratoire.

Vidéo: conférence sur le syndrome d'apnée obstructive du sommeil, diagnostic

Le processus de guérison

Le traitement du syndrome d'apnée du sommeil est complexe. Il vise à éliminer les principaux facteurs causaux par des effets non médicamenteux, médicinaux et chirurgicaux..

Recommandations spécialisées pour les troubles mineurs du sommeil:

  1. Dormir sur un oreiller haut et sur le côté soulage la charge sur les muscles du pharynx,
  2. Utilisation de décongestionnants avant le coucher pour soulager la congestion nasale,
  3. Détection et traitement précoces de la sinusite, de l'amygdalite, de la rhinopharyngite,
  4. Lutter contre l'obésité,
  5. Éviter l'alcool le soir,
  6. Refus de prendre des sédatifs l'après-midi.

La méditation et le massage peuvent vous aider à vous détendre avant de vous coucher. Il vaut mieux que les patients ne regardent pas la télévision juste avant de se coucher et ne lisent pas un livre au lit. Il est conseillé de réduire le bruit et de tamiser la lumière dans la chambre..

Les mesures thérapeutiques les plus efficaces:

  • Traitement de l'appareil - l'utilisation de dispositifs de retenue et de masques, qui sont insérés dans la cavité buccale pour étendre la mâchoire et maintenir la langue dans une position qui laisse les voies respiratoires ouvertes. L'attelle mandibulaire permet à une personne endormie de respirer librement. Les fusées nasales, soutenant les ailes, augmentent l'espace de circulation d'air.
  • Le traitement médicamenteux consiste à prescrire des corticostéroïdes topiques. Si le syndrome d'apnée est une manifestation de maladies bronchopulmonaires avec obstruction des voies respiratoires, les pathologies sous-jacentes sont traitées. Les pneumologues sélectionnent individuellement un schéma thérapeutique pour chaque patient. Habituellement, on leur prescrit des antibiotiques, des bronchodilatateurs, des mucolytiques, des expectorants et des anti-inflammatoires. Les médicaments qui éliminent l'obstruction et soulagent les crises d'asthme sont appliqués localement sous forme d'aérosol via un nébuliseur. Tous les patients sans exception se voient prescrire des théophyllines prolongées, des correcteurs de la circulation cérébrale, des sédatifs d'action modérée.
  • L'intervention chirurgicale est indiquée chez les patients présentant une structure anormale des voies respiratoires. En présence de végétations adénoïdes, une courbure du septum ou des amygdales hypertrophiées, une adénoïdectomie, une septoplastie, une amygdalectomie et une chirurgie plastique au laser du palais mou sont effectuées. Ces opérations permettent de faire face aux principaux facteurs étiologiques du syndrome.
  • Pour éliminer la maladie, une méthode spéciale a été développée - la thérapie CPAP. Il est prescrit lorsque des épisodes d'apnée fréquents et prolongés ne permettent pratiquement pas aux patients de dormir et aggravent considérablement leur bien-être général. Un appareil spécial sous la forme d'un masque qui couvre la bouche et le nez du patient, fournit de l'air dans les voies respiratoires. Une telle manipulation ne permet pas aux tissus mous relâchés pendant le sommeil de s'affaisser et de tomber. Le masque silencieux aide le patient à respirer et empêche l'effondrement pendant le sommeil. Cette méthode de traitement matériel est considérée comme l'une des plus efficaces.
  • Médicaments traditionnels pour lutter contre l'apnée: jus de chou frais avec du miel et des carottes cuites au four. En consommant ces aliments régulièrement, vous pouvez réduire les manifestations de la maladie. L'huile d'argousier est utile pour être instillée dans le nez pour faciliter la respiration.

Vidéo: traitement non chirurgical de l'apnée

Vidéo: traitement chirurgical de l'apnée

Prédiction et prévention du syndrome

Le pronostic du syndrome d'apnée du sommeil avec un traitement approprié et à long terme est favorable. La progression de la pathologie et l'augmentation des symptômes cliniques entraînent une invalidité et même la mort..

Mesures pour prévenir la survenue d'un arrêt respiratoire pendant le sommeil:

  1. Nutrition adéquat,
  2. Combattre les mauvaises habitudes,
  3. Assainissement des foyers d'infection dans le corps,
  4. Mener un mode de vie sain,
  5. Travail et repos optimaux,
  6. Activités sportives,
  7. Protéger votre tête des blessures,
  8. Exercices de respiration,
  9. Un sommeil sain et suffisant.

Le syndrome d'apnée est une maladie grave qui est souvent sous-estimée par beaucoup. C'est particulièrement dangereux pour les jeunes enfants. Pour éviter le développement de conséquences indésirables, il est nécessaire de diagnostiquer et de traiter la maladie à temps..

Syndrome de ronflement et d'apnée obstructive du sommeil

informations générales

Il existe une opinion totalement injuste selon laquelle le ronflement n'est pas un phénomène particulièrement agréable, mais totalement sûr pour les humains. En fait, un ronflement intense pendant le sommeil laisse présager le développement d'une maladie appelée syndrome d'apnée obstructive du sommeil (SAOS). C'est un ronflement fort qui est l'un de ses principaux symptômes..

Le syndrome d'apnée obstructive du sommeil est une maladie caractérisée par la manifestation d'un arrêt respiratoire pendant le sommeil. Les personnes proches qui observent le sommeil de la personne peuvent soupçonner le développement d'une apnée chez une personne. Ce sont eux qui marquent une rupture brutale des ronflements et des arrêts respiratoires. Ensuite, la personne endormie ronfle abondamment, peut commencer à se retourner et à se retourner, après quoi sa respiration est rétablie. Lors de l'observation de ces patients, il a été noté que de telles arrestations respiratoires par nuit peuvent survenir jusqu'à 400.

Mécanisme du syndrome d'apnée obstructive du sommeil

De nombreux facteurs affectent la perméabilité des voies respiratoires supérieures d'une personne. Tout d'abord, il s'agit du tonus des muscles pharyngés, du diamètre intérieur des voies, de la pression lors de l'inhalation. Pendant qu'une personne dort, le tonus des muscles pharyngiens diminue considérablement. Par conséquent, un affaissement complet des voies respiratoires peut se produire, qui se produit pendant l'inhalation, et l'arrêt ultérieur de la respiration. Pour que la fonction respiratoire récupère, il est nécessaire d'activer le cerveau. C'est l'impulsion cérébrale qui est envoyée aux muscles pharyngiens qui ouvre les voies respiratoires. Lorsque la respiration du patient est rétablie, le niveau d'oxygène est normalisé, à la suite de quoi le cerveau redevient calme. Après cela, la personne s'endort. Ces cycles se répètent tout au long de la période de sommeil..

Au vu de la manifestation de tels arrêts respiratoires pendant le sommeil, le corps humain commence à souffrir d'une forte diminution de la teneur en oxygène dans le sang. En conséquence, un effet négatif est exercé sur le cœur et le cerveau, qui nécessitent beaucoup d'oxygène pour se nourrir..

L'hypoxie du cerveau qui se manifeste la nuit se manifeste par des maux de tête matinaux. Et les personnes qui, de plus, souffrent d'une maladie coronarienne, due à l'apnée du sommeil, peuvent par la suite avoir un infarctus du myocarde..

De plus, lorsque la respiration s'arrête, il y a un saut de tension artérielle pendant une courte période: elle monte à 200-250 mm Hg. Art. Si un phénomène similaire se répète plusieurs fois au cours de la nuit, le patient développe le plus souvent une hypertension artérielle, acquérant une crise chronique. L'hypertension résultant de tels troubles est moins sensible au traitement par des antihypertenseurs habituels chez les patients hypertendus. De plus, l'absence chronique de transition du sommeil vers des stades profonds, ainsi que l'hypoxie nocturne provoquent une diminution notable de la libération d'hormone de croissance. Chez l'adulte, cette hormone assure le métabolisme des graisses. L'hormone de croissance est responsable de la conversion des graisses consommées en énergie plutôt que d'être stockées sous forme de graisses. Mais si l'hormone de croissance n'est pas produite dans les quantités requises, alors même avec un manque d'énergie dans le corps, la graisse n'est pas convertie en énergie. Par conséquent, le patient consomme de plus en plus de nourriture afin de reconstituer les coûts énergétiques. Et l'excès se transforme immédiatement en excès de poids. Un patient qui est submergé par un manque d'hormone de croissance ne peut pas perdre de kilos en trop avec l'aide de régimes ou de médicaments.

Dans le même temps, une prise de poids rapide provoque une aggravation de la situation avec la manifestation d'arrêts respiratoires soudains pendant le sommeil. Après tout, un excès de graisse est également déposé sur le cou, augmentant ainsi le rétrécissement des voies respiratoires. L'hormone de croissance est produite en quantités encore plus petites et, par conséquent, une sorte de cercle vicieux se forme..

Si la maladie évolue vers une forme sévère, la production de testostérone diminue également. Cela conduit à une diminution de la libido et de la puissance..

Raisons de ronflement

Ainsi, le ronflement, un phénomène courant, provoque de graves changements négatifs dans le fonctionnement du corps. Les causes du ronflement sont déterminées par plusieurs facteurs. Tout d'abord, les personnes présentant certaines anomalies anatomiques, conduisant au rétrécissement des voies respiratoires, peuvent ronfler. Cette situation se produit en raison de l'étroitesse congénitale du pharynx ou des voies nasales, de la courbure de la cloison nasale, de la présence de polypes dans le nez ou d'une hypertrophie des amygdales, d'une longue luette dans le palais, d'une morsure perturbée due à une mâchoire déplacée. De plus, l'obésité contribue au ronflement..

Le deuxième groupe de facteurs qui contribuent au ronflement pendant le sommeil sont des facteurs fonctionnels. Il s'agit tout d'abord du sommeil lui-même, au cours duquel le tonus musculaire diminue. De plus, le ronflement nocturne provoque une fatigue intense et un manque constant de sommeil, l'utilisation de somnifères, la consommation de boissons alcoolisées et le tabagisme. Le ronflement survient souvent chez les personnes dont la fonction thyroïdienne est réduite, chez les femmes pendant la ménopause. Le ronflement est plus sensible aux personnes âgées.

Symptômes du syndrome d'apnée obstructive du sommeil

Une personne qui a des troubles respiratoires pendant le sommeil souffre du fait que la qualité globale du sommeil se dégrade considérablement. Peu à peu, le patient commence à remarquer les manifestations de maux de tête fréquents, d'irritabilité. Il est constamment en état de somnolence, souffre de troubles de la mémoire et de distraction. Les hommes peuvent progressivement remarquer que la puissance a nettement diminué. Fondamentalement, le sommeil chez les personnes sujettes à un arrêt respiratoire est toujours agité, ils tournent souvent pendant le sommeil, peuvent bouger vigoureusement leurs membres, parler. Tous ces symptômes, ainsi que d'autres conséquences de l'apnée du sommeil, apparaissent à la suite d'un manque constant de sommeil..

Outre une détérioration de la qualité de vie, de telles manifestations peuvent être dangereuses en raison d'un risque accru de s'endormir au volant..

Le nombre et la durée des arrêts respiratoires varient en fonction de la gravité de la maladie. Si la maladie est devenue sévère, la respiration peut s'arrêter immédiatement après que la personne s'est endormie. De plus, la position de son corps peut être quelconque. S'il existe une forme plus bénigne de la maladie, un arrêt respiratoire se produit pendant le sommeil profond ou lorsque la personne est sur le dos. La respiration est souvent altérée chez les personnes qui ont bu avant de se coucher.

Diagnostiquer le ronflement et l'apnée obstructive du sommeil

Les personnes qui ronflent constamment dans leur sommeil devraient consulter un spécialiste ORL qui peut déterminer toutes les caractéristiques anatomiques des voies respiratoires du patient. Il est tout à fait possible que les changements détectés puissent être corrigés, en éliminant le phénomène désagréable. Dans certains cas, afin de savoir comment se débarrasser du ronflement, une personne devrait également consulter un thérapeute et un endocrinologue..

Pour déterminer si un patient souffrant de ronflement souffre d'apnée du sommeil, le médecin peut commander une étude spéciale du sommeil - la polysomnographie. Une telle étude est réalisée en fixant un grand nombre de capteurs différents sur le corps humain, en enregistrant le travail du cerveau, l'ECG, les mouvements respiratoires et d'autres paramètres nécessaires à l'étude. Toutes les informations sont enregistrées pendant la nuit de sommeil et, sur la base de celles-ci, le spécialiste détermine quel remède contre le ronflement sera le plus efficace.

Le diagnostic d'apnée consiste à déterminer si certaines des caractéristiques du patient et des signes de maladie sont présents. Ainsi, une étude détaillée de l'état du patient est prescrite dans le cas où il présenterait trois des signes énumérés ci-dessous:
- indications de la manifestation d'un arrêt respiratoire pendant le sommeil (ce symptôme est déjà une condition préalable à un examen approfondi);
- ronflements bruyants la nuit ou ronflements intermittents avec ronflements occasionnels;
- Mictions trop fréquentes la nuit;
- troubles du sommeil prolongés durant plus de six mois;
- somnolence constante pendant la journée;
- hypertension artérielle, dont les crises apparaissent le matin et la nuit;
- en surpoids.

Recommandations pour les patients souffrant de ronflement et d'apnée obstructive du sommeil

Le traitement du ronflement à domicile prévoit la stricte application de certaines recommandations visant à améliorer la qualité du sommeil et à prévenir les symptômes désagréables.

Tout d'abord, la bonne posture pour dormir est importante: il est préférable de dormir sur le côté, car en position couchée sur le dos, votre langue s'enfonce, ce qui contribue à l'insuffisance respiratoire. Afin d'éviter que le patient ne se retourne la nuit sur le dos, vous pouvez coudre une poche à l'arrière du pyjama et y mettre une petite balle ou un autre objet. Cela aidera la personne à se réveiller lorsqu'elle se retournera sur le dos. Après un certain temps, un réflexe correspondant se développe et la personne ne dort plus dans une position sur le dos..

Il est conseillé que dans un rêve, la tête soit dans une position légèrement surélevée - de cette façon, vous pouvez empêcher la rétraction de la langue et réduire les ronflements. À cette fin, le lit est parfois incliné en plaçant de petites barres sous les pieds du lit du côté de la tête, ou un lit médical spécial est utilisé..

Il n'est pas recommandé aux personnes qui ronflent de prendre des somnifères ou des sédatifs. Ces médicaments aident à réduire le tonus musculaire, ce qui entraîne une relaxation des muscles pharyngiens. Si le patient a développé une forme modérée ou sévère de la maladie, les médicaments ayant l'effet indiqué sont catégoriquement contre-indiqués.

Vous ne devez pas boire de boissons alcoolisées le soir, car l'alcool aide à détendre les muscles du pharynx, ce qui aggrave l'état du patient. Les personnes qui fument devraient envisager d'arrêter cette dépendance. Après tout, le tabagisme provoque des processus inflammatoires dans le pharynx et la trachée, qui s'accompagnent d'un œdème, ce qui augmente le risque d'arrêt respiratoire pendant le sommeil.

Il est très important pour une personne qui ronfle de surveiller son propre poids, car l'obésité contribue au ronflement. Selon les statistiques, en réduisant le poids de 10%, le patient améliore les paramètres respiratoires pendant le sommeil de 50%..

Si vous avez certains problèmes de respiration nasale, tous les efforts doivent être faits pour rendre la respiration par le nez aussi facile que possible. Si un problème similaire survient en relation avec le rhume, vous devez utiliser des gouttes nasales à effet vasoconstricteur. S'il y a des polypes dans le nez ou toute autre caractéristique anatomique, vous devriez envisager d'effectuer un traitement chirurgical..

Apnée. Causes et traitements de l'apnée du sommeil.

Les personnes endormies peuvent parfois souffrir du syndrome d'apnée du sommeil. Cette maladie se caractérise par des interruptions fréquentes du sommeil dues à un arrêt de la respiration pendant le sommeil. Le réveil lors d'une crise d'apnée est une réaction courante du corps d'une personne malade. Il est nécessaire de traiter la maladie. Le fait est que cela affecte non seulement la vie d'une personne. Un dormeur souffrant d'apnée du sommeil obtient une qualité de repos inférieure, ce qui affecte ses performances et son immunité. De plus, de telles crises provoquent:

  • augmentation de la pression artérielle;
  • risque accru de crise cardiaque, d'accident vasculaire cérébral, de maladie cardiaque.

Le traitement de ce syndrome peut réduire le risque de telles complications..

Mode de vie sain contre la maladie

Ce conseil est l'un des conseils les plus courants pour toutes les personnes qui tombent malades, et pas seulement pour les patients souffrant d'apnée du sommeil. Dès qu'une personne est diagnostiquée avec ce syndrome, elle doit changer sa routine quotidienne habituelle. C'est l'un des éléments de la façon de traiter l'apnée du sommeil.

Ce type de trouble du sommeil et le mode de vie de la personne sont sérieusement liés et s'influencent mutuellement. Certains patients traités pour l'arrêt du sommeil ont simplement besoin de perdre du poids. L'excès de poids exerce une pression sur tous les organes internes d'une personne et le système respiratoire ne fait pas exception. Dès que l'interférence disparaît, l'apnée disparaît également.

Traiter l'apnée du sommeil avec une perte de poids est une technique courante. 77% de toutes les personnes en surpoids ont contracté divers troubles du sommeil avec elle. Et 70% des personnes souffrant d'arrêt respiratoire nocturne, en plus du syndrome, sont en surpoids. Les experts ont remarqué que dès qu'une personne perdait du poids, sa qualité de sommeil s'améliorait. L'effet inverse a également été observé: dès que le patient a commencé à traiter l'apnée du sommeil, son poids a diminué..

En 2009, les employés de l'Institut Karolinska en Suède sous la direction du professeur Martin Neovius ont réfléchi à ce qu'est l'apnée et comment la traiter avec une efficacité maximale. Des études ont montré qu'après 9 semaines de restriction calorique sévère (jusqu'à 500 calories par jour), les hommes en surpoids perdaient du poids et recevaient une diminution de la fréquence des crises d'apnée du sommeil à 21 par heure..

Dans la dernière partie de l'étude, il est clairement indiqué que même un an après un régime aussi strict, et si les sujets ont repris l'essentiel du poids perdu pendant l'expérience, la qualité de leur sommeil est restée au même niveau, amélioré..

L'apnée est souvent le résultat d'un surpoids. Le traitement de l'apnée avec perte de poids est une technique très efficace

Même si le traitement du syndrome d'apnée du sommeil était réalisé avec un régime avec des restrictions moins sévères sur le nombre de calories (allant de 1200 à 1500 par jour), une dynamique positive était tout de même observée. Une telle étude a été menée par des scientifiques déjà en Pennsylvanie. La taille du groupe de test est de 250 personnes. Par rapport au groupe témoin, l'état des sujets s'est amélioré trois fois.

Lors du traitement de l'apnée du sommeil, les personnes doivent faire attention à la façon dont elles passent leur temps avant de se coucher. Le souper doit avoir lieu au plus tard 4 heures avant que la personne ne se couche. Un dîner lourd et dense est interdit 2 heures avant le coucher. Si vous voulez manger, vous feriez mieux de prendre quelque chose de léger, comme un verre de kéfir avec des biscuits, une pomme.

Avant de se coucher, il est interdit de prendre des boissons alcoolisées et des sédatifs, car ils affaiblissent le tonus des muscles du pharynx et, par conséquent, rendent la respiration difficile pour la personne endormie. Une tonalité réduite provoque l'effondrement de la paroi de la lumière des voies respiratoires et la personne cesse simplement de respirer.

Le meilleur sommeil est de votre côté. Lorsqu'une personne est allongée sur le dos, le risque que la langue s'enfonce pendant le ronflement et obstrue les voies respiratoires augmente. C'est une autre cause fréquente d'apnée du sommeil..

Une personne se retourne involontairement sur le dos pendant son sommeil. Pour éviter que cela ne se produise, vous pouvez opter pour un petit truc. Au niveau du dos, cousez une petite poche aux vêtements dans lesquels vous allez dormir. fermable avec un bouton. Vous devez y trouver une balle de tennis. Dès que la personne endormie commence à se retourner sur le dos, le ballon commence à lui apporter de l'inconfort.

En conséquence, le rêveur se réveille et reprend la bonne position. Certes, pour ceux qui tournent et se retournent très activement dans leur sommeil, une telle astuce peut ne pas fonctionner - trop souvent, le sommeil sera perturbé.

Certes, un tel tourment est justifié - vous devrez endurer au moins un mois pour que le corps s'habitue à dormir sur le côté et que la personne cesse de se retourner sur le dos.

Le choix du bon oreiller affecte également la fréquence des crises. S'il est trop haut, la tête tombera dans la mauvaise position sur l'oreiller et les voies respiratoires finiront par être pincées. Cela conduira éventuellement à un arrêt respiratoire et à un réveil. Il est préférable de remplacer l'oreiller par un oreiller plat ou orthopédique. La meilleure option est de remplacer le lit par un nouveau, avec une tête de lit légèrement surélevée, alors vous n'avez pas à choisir un oreiller pour vous-même.

Traitement par pression positive

Aujourd'hui, l'apnée obstructive du sommeil est traitée avec une variété de traitements. Le plus moderne d'entre eux est la pression positive des voies respiratoires. Sinon, cette technique est appelée thérapie CPAP..

Pour une utilisation permanente de la méthode, vous devrez utiliser un appareil spécial. Un masque spécial est placé sur le visage du patient et il est solidement fixé sur la tête du patient afin qu'il ne tombe pas de la tête de la personne endormie. L'oxygène est fourni sous pression aux voies respiratoires de la personne endormie à travers le masque. Cela maintient les voies respiratoires ouvertes et empêche l'apnée du sommeil d'interférer à nouveau avec le sommeil..

Médicament CPAP typique: compresseur, tube flexible et masque.

Pour rendre le masque plus efficace, le niveau de pression auquel l'oxygène est fourni aux voies respiratoires peut être ajusté en fonction de chaque patient.

L'efficacité du masque est très élevée - dès la première nuit d'utilisation, les symptômes de l'apnée du sommeil disparaissent. Le blocage des voies respiratoires, leur serrage, la rétention de la respiration d'une personne endormie sont automatiquement stoppés. Avec une utilisation régulière de l'appareil, une personne se débarrassera du risque accru de crise cardiaque, d'accident vasculaire cérébral, d'hypertension.

Lors de l'utilisation de l'appareil, le patient oublie ce qu'est l'apnée du sommeil.

L'utilisation de la thérapie CPAP à ce stade est pratiquement le seul moyen de soulager la condition des personnes souffrant de formes modérées à sévères de syndrome d'apnée obstructive du sommeil. Cet équipement est assez massif et tout le monde ne peut pas l'utiliser à la maison. Si vous devez constamment utiliser un tel mécanisme, vous pouvez utiliser des appareils de taille plus compacte..

Ils sont maintenant assez courants et fonctionnent également en utilisant la technique de pression positive de l'oxygène dans les voies respiratoires. Les appareils nasaux spéciaux EPAP nasaux ont deux valves pour laisser entrer l'air et fermer le passage d'air. Ces appareils peuvent être utilisés en toute sécurité pour les patients souffrant d'apnée du sommeil légère.

Appareils buccaux

Si l'arrêt respiratoire pendant le sommeil est causé par la rétraction de la langue et le blocage des voies respiratoires avec son aide, ainsi que par d'autres caractéristiques structurelles de la mâchoire inférieure d'un patient particulier, les crises d'apnée peuvent être évitées en utilisant des dispositifs buccaux..

En règle générale, ce sont des embouts buccaux, des protège-dents et des dispositifs de retenue qui empêchent la langue de couler, poussant la mâchoire vers l'avant. Dans cette position, la langue ne peut tout simplement pas tomber dans les voies respiratoires. Mais de tels dispositifs n'aident que si le patient a une forme bénigne de la maladie..

Traitement chirurgical

Parfois, l'apnée du sommeil ne peut être traitée que par une technique telle que la chirurgie. Les méthodes d'intervention chirurgicale sont variées, elles comprennent:

  • correction d'un septum nasal dévié;
  • élimination des amygdales et des végétations adénoïdes;
  • remodeler le palais mou, couper ou retirer complètement la luette, implanter dans cette zone, etc..

La méthode de fonctionnement est choisie après que l'état des voies respiratoires supérieures est évalué dans le processus de recherche informatisée du sommeil, de surveillance respiratoire ou d'autres techniques.

Malheureusement, pour la plupart des patients, une intervention chirurgicale ponctuelle peut ne pas aider. Dans ce cas, les médecins doivent effectuer une opération complexe en plusieurs étapes ou effectuer plusieurs interventions plus simples..

Comme le montre la pratique, un protocole standard est le plus souvent utilisé. Il comprend: uvulopalatopharyngoplastie, extension du muscle menton-lingual avec myotomie hyoïde et déplacement maxillo-mandibulaire. Cela augmente la lumière des voies respiratoires postérieures et facilite la respiration. Les symptômes d'apnée disparaissent.

Pour s'assurer que l'intervention chirurgicale n'a pas d'effet négatif sur les cordes vocales et les voies respiratoires, les chirurgiens utilisent des techniques au laser et à ondes radio - cela vous permet de réduire les incisions avec un scalpel.

Le principal avantage de la chirurgie est que le sang artériel reçoit finalement plus de saturation en oxygène. Déjà en 2008, l'Université de Stanford a publié des résultats de recherche selon lesquels 93,3% de tous les patients opérés ont pu retrouver un niveau normal de sommeil et de vie..

Traitement médical

Les médicaments ne sont utilisés que pour traiter l'apnée centrale, dont le mécanisme d'action est différent de celui de l'apnée obstructive. Parmi les médicaments, l'acétazolamide ou le zolpidem et le triazolam sont utilisés. Cependant, leur utilisation est associée à certains risques pour la santé, donc leur rendez-vous et leur utilisation sont contrôlés par un médecin..

Pour le traitement de l'apnée obstructive, l'entraînement respiratoire est l'une des méthodes efficaces. Il est nécessaire d'augmenter l'activité respiratoire, de maintenir les muscles des voies respiratoires supérieures en bonne forme, de fixer le seuil des micro-réveils et de supprimer le sommeil paradoxal.

À ce stade, les médecins n'ont pas prouvé scientifiquement l'efficacité de tous les médicaments utilisés..

Traitement à domicile

À domicile, le patient est capable de réduire le nombre d'attaques ou de le guérir. Cependant, ce dernier n'est possible que si l'apnée est causée par l'obésité. Pour le traitement, vous devez suivre un régime et faire de l'activité physique au corps.

Les muscles de la bouche auront également besoin de formation:

  • on avance la langue, on la garde à la distance maximale possible pendant quelques secondes. Approches - 30 fois le matin et le soir;
  • déplacez la mâchoire inférieure. le tenant avec votre main, de haut en bas. Encore une fois, 30 fois par série;
  • nous pincons un crayon ou un autre morceau de bois avec nos dents pendant 4 minutes. Vous devez tenir de toutes vos forces;
  • fort, prononcez clairement les voyelles.

Un tel entraînement donne un effet après un mois de répétitions. Parfois, le massage des doigts de la luette aide..

De plus, avant de vous coucher, vous devez vous rincer le nez avec de l'eau additionnée de sel de mer ou d'aigue-marine, instiller de l'huile d'argousier dans vos narines pour faciliter la respiration..

Tout sur l'apnée du sommeil et comment la traiter

De nombreuses personnes ronflent pendant leur sommeil. Mais le ronflement n'est pas aussi inoffensif qu'il n'y paraît.

L'apnée est fréquente avec le ronflement - arrêt de la respiration pendant le sommeil.

Cela peut être physiologique, par exemple, chez les nouveau-nés, et un processus pathologique.

Les problèmes respiratoires sont dangereux car ils peuvent provoquer un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque. Pour traiter l'apnée du sommeil, recherchez la cause..

Qu'est-ce que c'est chez les enfants et les adultes

Le syndrome d'apnée du sommeil est un trouble de la respiration, qui se traduit par son arrêt périodique pendant le sommeil..

Les patients ont également des ronflements, des réveils fréquents, des interruptions dans le travail du cœur.

Environ 5% des personnes souffrent de cette maladie, avec un pourcentage plus élevé chez les hommes. Chez la femme, le syndrome se développe pendant la ménopause..

Il y a apnée physiologique lorsque la respiration s'arrête pendant quelques secondes pas plus de 2-3 fois par heure. Cette condition ne menace pas la santé et est normale..

Un arrêt respiratoire anormal est envisagé lorsque les périodes d'apnée durent plus de 10 secondes et se répètent jusqu'à 100 fois par heure. Au total, le patient passe jusqu'à 3 heures sans respirer par nuit.

Ceci est dangereux, car un manque d'oxygène pénètre dans le cerveau et une hypoxie se développe..

En médecine, il existe trois types de maladies:

  1. Forme centrale. Se développe en raison de problèmes dans le système nerveux central ou le centre respiratoire.
  2. Obstructif. Il est provoqué par des maladies des voies respiratoires supérieures, dans lesquelles le passage de l'air est difficile. Par exemple, courbure de la cloison nasale, végétations adénoïdes.
  3. Mixte. Combine les signes de formes centrales et obstructives.

Parmi les causes de la pathologie figurent:

  • Syndrome d'hypoventilation pulmonaire.
  • Caractéristiques structurelles congénitales des voies respiratoires.
  • Pathologie ORL.
  • Obésité.
  • Troubles endocriniens.
  • Le tableau clinique de la maladie est représenté par les symptômes suivants:

    1. Ronflement intense prolongé.
    2. Réveil fréquent.
    3. Mouvement excessif pendant le sommeil.
    4. Se sentir dépassé le matin.
    5. Fatigue.
    6. Diminution des fonctions cognitives: attention, mémoire, perception.

    Chez 50% des patients, des maladies concomitantes sont diagnostiquées: hypertension, ischémie, asthme, tachycardie.

    Quel médecin contacter

    Une personne ne peut pas identifier indépendamment l'apnée. Les proches peuvent parler d'arrêts respiratoires fréquents.

    À la maison, la méthode Rovinsky est utilisée. Un parent doit, pendant le sommeil, mesurer avec un chronomètre la durée de la pause sans respiration et compter le nombre de ces périodes par nuit.

    Il est recommandé aux patients de subir un examen par un cardiologue, un neurologue et un spécialiste ORL.

    Pour établir la cause, les méthodes de recherche suivantes sont utilisées:

    1. Laryngoscopie et pharyngoscopie. Détecter la courbure septale, la sinusite, la rhinite, les polypes, etc..
    2. ECG. Aide à confirmer ou à exclure les maladies du système cardiovasculaire.
    3. Électroencéphalogramme du cerveau. Révèle les changements sous forme de tumeurs, de foyers d'excitation, les conséquences d'un traumatisme et d'autres pathologies.

    La polysomnographie aide à restaurer clairement l'image de la maladie..

    Il mesure le potentiel électrique du cerveau, les flux d'air, le volume d'oxygène traversant les poumons, le degré de tension dans la poitrine et la paroi abdominale.

    Que faire: Comment traiter le syndrome nocturne obstructif et central

    La thérapie de l'apnée consiste en l'utilisation de médicaments, de divers dispositifs de sommeil. Dans les cas difficiles, ils ont recours à une intervention chirurgicale.

    La première étape consiste à traiter la condition sous-jacente. Cela fait référence à la forme obstructive.

    Par exemple, le patient se voit prescrire un traitement pour la rhinite, la sinusite, la bronchite. Lorsque cela est indiqué, éliminer les polypes, les kystes et éliminer la courbure de la cloison nasale.

    Chirurgie

    L'intervention chirurgicale comprend les opérations suivantes:

  • amygdalectomie - ablation des amygdales;
  • adénoïdectomie - élimination des végétations adénoïdes;
  • septoplastie - correction du septum.
  • Dans la plupart des cas, après le traitement de la maladie sous-jacente, la respiration s'améliore, les symptômes disparaissent.

    Si la cause est une perturbation endocrinienne ou une obésité, l'hormonothérapie est utilisée en association avec un régime..

    Médicaments

    L'apnée centrale a un mécanisme différent de l'apnée obstructive. Nécessite donc différentes approches de traitement.

    Les types de médicaments suivants sont utilisés:

    • Acétazolamide. Agent diurétique et antiépileptique. Élimine l'excès de liquide du corps, soulage le gonflement. Réduit également l'activité des neurones cérébraux;
    • Solpidem. La médecine du sommeil, raccourcit le temps de s'endormir, empêche les réveils nocturnes;
    • Triazolam. Sédatif, détend les muscles musculaires, rend le sommeil plus long et plus profond.
    Les médicaments énumérés ont un effet central sur le système nerveux, ils sont donc délivrés strictement sur ordonnance. Une utilisation à long terme peut créer une dépendance. Par conséquent, les médecins les prescrivent très soigneusement..

    Puisque la respiration s'arrête pendant le ronflement, des médicaments anti-ronflement (Silence, Doctor Snoring) peuvent être utilisés. Ils sont formulés avec des huiles essentielles qui facilitent la respiration.

    Dispositifs intra-oraux

    Avec un degré léger de la maladie, vous pouvez utiliser toutes sortes d'appareils pour empêcher la langue de couler: embout buccal, embout buccal, dispositif de retenue. Ils sont vendus en pharmacie.

    Ces remèdes aident en cas d'arrêt respiratoire en raison de la structure spécifique de la mâchoire..

    Thérapie CPAP à domicile

    Le traitement implique l'utilisation d'une machine CPAP spéciale qui est portée sur la tête. Il se présente sous la forme d'un masque à partir duquel l'oxygène pénètre dans les voies respiratoires, qui maintient une pression positive constante.

    L'effet positif est obtenu dès la première nuit: la rétention du souffle s'arrête, le sommeil est normalisé. Cette méthode est la plus efficace pour le traitement des formes sévères de pathologie..

    Il existe également des appareils compacts - EPAP. Ils sont indiqués pour les troubles légers. Ce sont des valves nasales qui permettent à l'air d'entrer, mais l'empêchent de revenir. Cela crée une pression constante dans les voies respiratoires.

    Comment se débarrasser de: gymnastique

    Pour augmenter le tonus du palais mou, des exercices spéciaux qui sont effectués avant le coucher aident:

  • Tirez votre langue vers l'avant et maintenez-la en tension pendant quelques secondes. Répéter 30 fois.
  • Déplacez la mâchoire inférieure d'avant en arrière pour surmonter la résistance de la main.
  • Serrez avec force le crayon entre les dents.
  • Prononcez les sons de voyelle fort et clairement.
  • Lors de l'inhalation, gardez les muscles de l'oropharynx comprimés.
  • Chanter fort.
  • Massage des doigts du palais mou.
  • Après un mois d'exercice régulier, les crises d'arrêt respiratoire diminueront, le patient dormira plus calmement et plus longtemps.

    Premiers secours: algorithme d'actions

    Parfois, les crises d'apnée durent plus de 10 secondes, ce qui est très dangereux. Si la respiration ne récupère pas pendant une longue période, une aide urgente est nécessaire.

    Il est nécessaire d'appeler une ambulance dans les cas suivants:

    1. Le patient a les lèvres bleues, le nez.
    2. Le pouls a chuté à 40 battements.
    3. Les membres pendent involontairement, ils manquent de tonus.

    Ces symptômes indiquent le début de l'asphyxie. Vous pouvez aider le patient en pratiquant la respiration artificielle:

  • Allumez le dos.
  • Vérifiez si votre langue est brûlée.
  • Serrez la bouche et le nez du patient avec vos lèvres, prenez deux respirations profondes dans la bouche.
  • Continuez jusqu'à ce que les mouvements de la poitrine commencent.
  • Lorsque la poitrine commence à bouger, ressentez le pouls.
  • Continuez la respiration artificielle si le pouls est présent..
  • En l'absence de pouls, il est nécessaire de démarrer un massage cardiaque indirect.

    Pour ce faire, placez deux doigts au milieu de la poitrine à l'endroit où se trouve le cœur..

    Appuyez fortement avec la trotteuse.

    Il devrait y avoir une alternance: une pression - pause - cinq clics. Un patient avec une telle crise doit être hospitalisé.

    Recommandations cliniques au patient

    Comment dormir avec l'apnée? Pour éviter les crises d'arrêt respiratoire, le patient doit ajuster la routine quotidienne et l'hygiène du sommeil.

    L'apnée est souvent déclenchée par un lit inconfortable, une congestion et d'autres conditions de vie..

    Les médecins donnent les directives cliniques suivantes:

  • Perdre du poids. Selon les recherches, la perte de poids corporel entraîne la disparition de tous les symptômes.
  • Prenez de la nourriture 3 heures avant le coucher. Un estomac plein est également une cause de ronflements et de problèmes respiratoires..
  • Aérer la pièce avant de se coucher.
  • Éviter les sédatifs et l'alcool. Ils détendent les muscles du pharynx et provoquent une attaque..
  • Dormez à vos côtés. Pour ce faire, vous pouvez coudre une balle de tennis au dos de votre pyjama, ce qui vous évitera de vous retourner sur le dos..
  • Choisir le bon oreiller. Un oreiller plat orthopédique de dureté moyenne est optimal. Les articles trop mous et trop hauts doivent être évités.
  • Rincer le nez à l'eau salée avant de se coucher. Il rétrécit les vaisseaux sanguins, facilite la respiration..
  • Instiller de l'huile d'argousier dans le nez.
  • Un traitement hospitalier est nécessaire si le patient a des règles sans respiration de plus de 10 secondes et répétées plusieurs fois par heure.

    En outre, la raison de l'hospitalisation est une violation du rythme cardiaque, de la pression et une détérioration générale de l'état du patient..

    Prévision: peut-il être guéri

    Le syndrome d'apnée est une pathologie dangereuse. Sans traitement, la maladie progresse, les symptômes s'aggravent, les crises deviennent plus fréquentes.

    En seulement 5 ans, une personne peut devenir handicapée. La probabilité de décès atteint 95% avec une durée de la maladie de 15 ans.

    L'utilisation d'un appareil CPAP réduit la probabilité de décès par suffocation de 50% et allonge la vie.

    Cependant, l'appareil n'arrête pas l'évolution de la maladie, n'élimine pas les causes. Vous pouvez vous débarrasser du problème en éliminant la cause première.

    La prévention de la maladie est le traitement rapide des pathologies ORL, le maintien d'un poids normal, l'arrêt du tabac et de l'alcool, en évitant de prendre des somnifères.

    Le syndrome d'apnée du sommeil aggrave considérablement la qualité de vie du patient, augmente le risque de décès pendant le sommeil.

    Diverses méthodes sont utilisées pour le traitement, en fonction de la cause et du type de la maladie. Dans les cas extrêmes, ils ont recours à la chirurgie..

    Vous pouvez découvrir ce qu'est l'apnée et comment y faire face grâce à la vidéo: