Traitement de l'hépatose graisseuse (stéatose) du foie

Un stress constant, une alimentation malsaine et un mode de vie sédentaire affectent négativement le corps, entraînent une prise de poids et une hépatose graisseuse (stéatose) du foie - une perturbation grave du travail de l'un des organes humains les plus importants. Nous parlerons de cette maladie dans cet article..

Les préparations à base d'acide glycyrrhizique et de phospholipides peuvent aider à restaurer les cellules hépatiques (hépatocytes) et à soulager l'inflammation. Il existe des contre-indications. Vous devez consulter un spécialiste.

«Phosphogliv» est une préparation combinée moderne recommandée pour la restauration hépatique:

  • composition unique;
  • action anti-inflammatoire;
  • profil de sécurité favorable;
  • Distribution OTC dans les pharmacies.
Il existe des contre-indications. Vous devez consulter un spécialiste.

Classification de l'hépatose et degré de développement de la maladie

Dans le monde moderne, les gens souffrent d'une grave pénurie de temps. Hélas, c'est un fait. Quelques heures ne suffisent pas pour faire du sport, vous ne pouvez pas trouver une demi-heure pour préparer des plats savoureux équilibrés. Dans le même temps, nous associons souvent le repos à la consommation d'alcool, nous remplaçons les promenades par le visionnage de films et le déjeuner fait maison par de la restauration rapide..

Tout ce qui précède entraîne souvent des conséquences négatives sur la santé. L'un d'eux est l'hépatose hépatique - une maladie qui se manifeste par une accumulation excessive de graisse dans les cellules de cet organe - une dégénérescence graisseuse des hépatocytes. Sans une attention particulière, un processus inflammatoire se développe dans le foie, dont la progression peut conduire au stade terminal de la maladie, la cirrhose.

Il existe deux types d'hépatose (stéatose, dégénérescence du foie gras, stéatose hépatique) - alcoolique et non alcoolique. La cause des lésions hépatiques dans le premier cas est la consommation d'alcool, dans le second, l'obésité, une augmentation du cholestérol et de la glycémie sont considérées comme le principal facteur de risque. Selon l'étude épidémiologique DIREG_I_01903, en Russie, 27% de la population adulte du pays souffre de stéatose hépatique non alcoolique (NAFLD).

Une personne peut même ne pas remarquer les premiers stades de la maladie - ils sont absolument asymptomatiques. Ensuite, lorsque, en raison d'un processus pathologique, l'organe augmente de taille, des sensations désagréables peuvent apparaître dans l'hypochondre droit, parfois de l'amertume dans la bouche.

Étiologie

L'hépatose graisseuse est dangereuse car jusqu'à un certain temps elle ne se manifeste pas du tout. Les symptômes de cette maladie du foie ne peuvent pas être remarqués et très souvent le patient se rend chez le médecin pour une raison complètement différente - par exemple, il ressent une lourdeur ou des douleurs éclatantes dans le côté droit. Ce n'est pas toujours le cas et, malheureusement, il est assez difficile de suivre la maladie à un stade précoce et de commencer le traitement..

Qui est à risque et plus sensible à l'hépatose graisseuse que les autres?

Premièrement, l'hépatose se développe rarement chez les très jeunes. L'âge des premiers cas varie entre 30 et 40 ans. Parmi les patients, il y a plus de femmes que d'hommes - 60 contre 40 pour cent. Le deuxième facteur de risque est l'alcool - 65% des patients abusent régulièrement de l'alcool. En troisième lieu, le diabète de type 2, ainsi que l'obésité excessive. Moins souvent, l'hépatose survient en raison d'une exposition régulière au corps d'antibiotiques sélectionnés de manière incorrecte (souvent indépendamment), d'une exposition à des métaux lourds. Parfois, il peut se développer à la suite d'opérations sur les organes du tractus gastro-intestinal ou de maladies de la glande thyroïde. De plus, les facteurs peuvent être combinés.

Le facteur alimentaire déterminant conduisant à la stéatose est le déséquilibre entre la teneur en calories des aliments et la teneur en protéines animales, en nutriments et en vitamines. La malnutrition est à l'origine de nombreuses pathologies, et les maladies hépatiques ne font pas exception dans ce cas..

Le foie est le principal «laboratoire» du corps humain. Plus de 20 millions de réactions chimiques différentes ont lieu ici. Et tout ça en une minute!

Les symptômes de l'hépatose graisseuse

Les maladies du foie se développent toujours très lentement. Ainsi, l'hépatose graisseuse peut durer des années sans le moindre symptôme. Cependant, il y a quelques points auxquels vous devez faire attention..

Si une personne ressent régulièrement des nausées, une lourdeur, des douleurs dans l'hypochondre droit et une détérioration de l'appétit, cela peut être des signes d'hépatose à un stade précoce..

Dans les derniers stades de la maladie, il y a de fréquentes douleurs sourdes dans l'hypochondre droit, des nausées, une faiblesse générale et de la fatigue, ainsi qu'une humeur dépressive

Diagnostic de la maladie

Malgré tous les faits peu agréables décrits ci-dessus, l'essentiel est à noter: l'hépatose graisseuse est traitée. Le succès du traitement dépend directement du diagnostic précoce, ce qui n'est impossible que dans un cas - si le patient n'a pas consulté de médecin. La bonne décision serait d'aller à la clinique. Le médecin généraliste orientera le patient vers un gastro-entérologue ou un hépatologue, qui, à son tour, mènera une série d'études confirmant ou infirmant le diagnostic préliminaire:

  • Analyse sanguine générale. Chez les patients atteints d'hépatose, en présence d'une inflammation, le taux dans le foie peut être augmenté par les enzymes ALT et AST, ce qui est une conséquence de la cytolyse - la dégradation des hépatocytes.
  • Échographie ou tomodensitométrie. Il est considéré comme l'une des méthodes les plus informatives pour déterminer à la fois la maladie en général et ses stades: lors du diagnostic par ultrasons, le médecin sera en mesure d'évaluer l'augmentation du foie, la densité tissulaire et la taille des voies biliaires..
  • Biopsie par ponction du foie. Ce test aide le médecin à évaluer le degré d'inflammation et de fibrose de l'organe..
  • L'élastographie est une méthode relativement nouvelle et non invasive d'examen du foie. Contrairement à l'échographie, dans laquelle les premiers stades de la fibrose, de la cirrhose et de l'hépatite se ressemblent souvent, ou à la biopsie, qui est douloureuse pour le patient, l'élastographie est une alternative pratique. Cette méthode est assez informative, car elle permet au médecin de scanner le parenchyme hépatique avec un capteur spécial de la machine à ultrasons et d'examiner sa densité, en notant les changements focaux dans les tissus.

Comment traiter l'hépatose?

Le traitement de l'hépatose commence principalement par des changements de mode de vie. Sans cela, aucune thérapie n'aura de sens. Si la cause de l'hépatose était la consommation d'alcool ou de drogues, elles devraient être exclues. Dans ce dernier cas, la décision sur la possibilité de retirer le médicament doit être prise par le médecin. Si la stéatose s'est développée en raison d'une prise de poids, vous devrez appliquer un régime et ajouter une activité physique qui aidera à améliorer le métabolisme. De plus, le médecin sélectionnera les médicaments dont le patient a besoin à chaque étape du traitement..

Nutrition pour l'hépatose

Il n'y a pas de régime adapté à tous les patients sans exception. Par conséquent, les changements nutritionnels doivent être effectués sous la stricte surveillance d'un médecin. Les principales recommandations sont les suivantes: réduire la teneur totale en calories des aliments et l'apport d'aliments saturés d'acides gras dans le corps. Ceux-ci comprennent: la viande et le poisson gras, toute nourriture en conserve, certains types de légumes (radis, haricots, oignons, ail, tomates), viandes fumées, aliments épicés et épicés, produits de boulangerie. Ils doivent être remplacés par des aliments riches en graisses monoinsaturées ou polyinsaturées - lait, huile d'olive, huile de poisson.

Le régime quotidien doit comprendre des légumes et des œufs bouillis, des fromages faibles en gras, des céréales, du fromage cottage faible en gras, du thé non sucré. Il est important de normaliser le débit d'eau dans le corps - pour cela, vous devez boire au moins deux litres d'eau par jour.

Il convient également de prêter attention au fait qu'avec l'obésité, qui est souvent la cause de l'hépatose, les repas doivent être plus fréquents et la quantité de nourriture doit être moindre: si une personne en bonne santé doit manger 3 à 4 fois par jour, pendant le traitement du foie, les portions doivent être réduites, mais mange 5 à 6 fois par jour.

Changement de mode de vie

Comme mentionné ci-dessus, tout d'abord, tous les facteurs négatifs qui ont influencé le développement de l'hépatose, à la fois alcoolique et non alcoolique, doivent être exclus. L'exercice peut aider à réduire le niveau de stéatose hépatique. En raison de l'ajout d'activité physique, le corps augmente la sensibilité à l'insuline et la taille du tissu adipeux des organes internes, au contraire, diminue.

Cependant, n'oubliez pas la mesure - une perte de poids trop rapide entraîne une complication de la maladie. Il suffira d'ajouter trois à quatre entraînements aérobiques simples par semaine, grâce auxquels une personne peut perdre environ 500 à 1000 g de poids par semaine. Cela aidera à réduire l'indice de masse corporelle du patient de 8 à 10%, ce qui améliorera à son tour le tableau histologique de la NAFLD..

Homéopathie

Le conflit entre les méthodes de traitement scientifiques et traditionnelles est fréquent en médecine, mais ce n'est pas le cas dans ce cas. L'efficacité des médicaments homéopathiques contre l'hépatose n'a pas été prouvée, alors que certains médicaments traditionnels ont passé des essais cliniques.

Traitement médical

Les médicaments pour le traitement de l'hépatose hépatique doivent agir pour prévenir le développement et diminuer la gravité du stress oxydatif, de l'inflammation et de la fibrose hépatique.

Le traitement médicamenteux comprend des médicaments antioxydants et stabilisateurs de membrane.

Dans la langue indo-germanique, le mot «lèvre» signifiait simultanément «foie» et «vie» - c'est-à-dire que le foie était directement identifié à la vie. Il est facile de voir la même similitude entre les mots anglais "liver-live / life" et les mots allemands "Leber-Leben".

Préparations pour restaurer la fonction hépatique

Les médicaments créés pour restaurer la fonction hépatique sont appelés hépatoprotecteurs. Ils sont utilisés dans le cadre d'une thérapie complexe lors du traitement de la stéatose hépatique..

Les hépatoprotecteurs les plus courants et les plus efficaces comprennent les phospholipides essentiels - des substances qui font partie des membranes cellulaires et aident à arrêter la destruction des membranes hépatocytaires. La prise d'hépatoprotecteurs avec des phospholipides aide les cellules hépatiques à récupérer plus rapidement.

Cependant, il ne suffit pas de renforcer les cellules hépatiques et d'arrêter leur destruction - pour le traitement réussi de la stéatose, en présence d'inflammation et, par conséquent, de cytolyse, il est également nécessaire d'éliminer le processus inflammatoire, car sans son élimination, il n'est pas possible de restaurer les cellules hépatiques.

L'une des substances qui peuvent soulager l'inflammation du foie est l'acide glycyrrhizique, qui a des effets anti-inflammatoires, antioxydants et antifibrotiques. En association avec des phospholipides, la biodisponibilité et l'efficacité de l'acide glycyrrhizique sont augmentées, ce qui permet d'obtenir l'effet thérapeutique le plus prononcé. C'est pourquoi les médecins prescrivent le plus souvent des médicaments pour renforcer le foie, qui comprennent à la fois des phospholipides et de l'acide glycyrrhizique. Selon une étude de Synovate Comcon, les préparations à base d'acide glycyrrhizique et de phospholipides occupent la première place en termes de prescription de médicaments pour le traitement des maladies du foie par les médecins des plus grandes villes de Russie (données valables en novembre 2014).

Il convient de noter que cette composition est inscrite chaque année par le gouvernement de la Fédération de Russie sur la Liste des médicaments vitaux et essentiels depuis 2010..

Hyperplasie nodulaire du foie: causes et principaux symptômes

L'un des organes les plus importants pour assurer la santé et la vie humaines est le foie. Il est capable de neutraliser une grande variété de poisons, de toxines et d'autres produits qui résultent de l'activité vitale du corps et du mode de vie humain..

Hyperplasie nodulaire du foie

Les moindres perturbations dans son travail entraînent une intoxication grave et des dommages plus importants provoquent de graves dommages à d'autres organes du corps et, dans certains cas, la mort. Outre les maladies oncologiques, l'hépatite et la cirrhose sont particulièrement dangereuses, contribuant à l'apparition de néoplasmes cancéreux. Mais il existe également diverses tumeurs bénignes, dont une hyperplasie nodulaire du foie..

En général, les tumeurs bénignes sont des néoplasmes qui ont la capacité de se différencier. Cela signifie que par leur type, les cellules tumorales correspondent aux cellules de l'organe dont elles sont issues. Une caractéristique de ces néoplasmes est leur croissance lente et l'impossibilité de métastases (se déplaçant vers d'autres organes du corps humain). Mais en l'absence du traitement nécessaire et, surtout, opportun, ces affections peuvent se transformer en tumeurs cancéreuses et conduire très souvent à la mort du patient. Selon la classification médicale, il existe plusieurs types de tumeurs bénignes du foie. Les plus courants sont focaux et focaux.

Qu'est-ce que l'hyperplasie nodulaire focale du foie? Il s'agit d'un néoplasme bénin, constitué de cellules hépatiques malades, séparées par des couches spécifiques. Cette pathologie est presque asymptomatique et ne provoque aucune sensation négative chez une personne. Dans de tels cas, aucune thérapie particulière n'est requise et une intervention chirurgicale peut être nécessaire uniquement s'il existe une menace de développement d'une tumeur maligne. L'hyperplasie nodulaire focale du foie est un néoplasme bénin résultant d'une hyperplasie du parenchyme hépatique.

Les médecins donnent le rôle principal dans le développement de cette pathologie à une teneur accrue en œstrogènes endogènes. Les médecins ont tiré cette conclusion sur la base du fait que la maladie est le plus souvent diagnostiquée chez les femmes capables de concevoir et d'avoir des enfants. Cette maladie représente trois pour cent du nombre total de tumeurs bénignes et malignes..

Fait! L'hyperplasie du foie est diagnostiquée chez environ deux à cinq pour cent des adultes. De plus, le risque de développer cette pathologie chez la femme est cinq fois plus élevé que chez l'homme. L'âge moyen des patients est de trente à cinquante-cinq ans.

Causes et symptômes de la maladie

Malgré de nombreuses études dans ce domaine, les médecins ne peuvent nommer sans équivoque les causes de la maladie. Mais les facteurs les plus probables sont l'utilisation de contraceptifs hormonaux par les femmes, et les stéroïdes anabolisants et les médicaments contenant de la testostérone par les hommes. Souvent, le développement de la maladie est influencé par de mauvaises habitudes, telles que le tabagisme, l'abus de drogues et d'alcool, une mauvaise alimentation, le travail avec des produits chimiques, l'hérédité, ainsi que l'impact négatif de l'écologie moderne.

Mais, quoi qu'il en soit, avec l'apparente innocuité, la maladie est très dangereuse. Par conséquent, il est nécessaire de connaître ses principaux symptômes et, s'ils surviennent, de consulter immédiatement un médecin. Très souvent, les premiers stades de la pathologie se produisent sans aucun symptôme. Une personne mène une vie normale et ne ressent pratiquement aucun inconfort. La détection de la maladie n'est possible qu'avec un examen médical et la réussite des tests nécessaires. Mais à des stades ultérieurs et à une augmentation de la taille du néoplasme, les symptômes de l'hyperplasie nodulaire du foie deviennent plus visibles. Ces signes comprennent:

  • l'apparition de douleurs dans la partie supérieure ou autre de l'abdomen, résultant d'une compression mécanique par le néoplasme des organes voisins;
  • nausées et parfois vomissements;
  • éructations d'air.

Méthodes de diagnostic de la maladie

des soins médicaux en temps opportun sont un facteur fondamental pour un pronostic favorable du traitement. En contactant un médecin, un spécialiste effectue une enquête approfondie et un examen visuel du patient. En outre, afin de poser le diagnostic final et de prescrire le traitement approprié pour l'hyperplasie nodulaire focale du foie, le patient devra subir un examen approprié..

Le plus souvent, les principales méthodes de diagnostic sont:

  • examen avec échographie;
  • l'utilisation de l'imagerie par résonance magnétique;
  • test sanguin biochimique;
  • Biopsie du foie;
  • tomodensitométrie du foie.

Traitement de l'hyperplasie hépatique

Le traitement de la maladie dépend d'un certain nombre de facteurs. Le stade de la maladie est d'une grande importance. Le traitement de l'hyperplasie nodulaire focale du foie consiste le plus souvent en l'utilisation de certaines mesures préventives. Ceux-ci incluent l'abolition des médicaments hormonaux, le rejet de toutes les mauvaises habitudes et une bonne nutrition - l'utilisation d'aliments riches en fibres, en fibres alimentaires et une quantité minimale d'aliments gras, trop salés et épicés.

Mais en présence d'une grosse tumeur et de la possibilité de sa rupture, de l'apparition de symptômes négatifs et du risque de croissance du néoplasme bénin à malin, il est recommandé au patient de subir une intervention chirurgicale. Il consiste à couper la zone du foie touchée par la maladie. L'absence de traitement pour la maladie peut provoquer une rupture du néoplasme, des saignements internes et externes abondants, ainsi que des troubles du fonctionnement du foie, qui conduisent souvent à une intoxication de tout l'organisme. Mais, bien sûr, la pathologie la plus dangereuse est le développement de tumeurs cancéreuses dans le contexte de cette maladie..

Pour éviter le développement de telles complications et pour maintenir votre santé et votre longévité, vous devez subir des examens médicaux annuels et être aussi prudent que possible sur votre santé. En effet, la méthode la plus efficace pour traiter toute maladie est sa prévention et sa prévention..

Hépatose hépatique: causes, symptômes, diagnostic et traitement

L'hépatose hépatique est le nom général d'un certain nombre de maladies qui perturbent le métabolisme hépatique. La conséquence des troubles métaboliques est un dysfonctionnement hépatique (lésions des hépatocytes, troubles métaboliques entre les cellules et la substance intercellulaire, dystrophie).

Que vais-je découvrir? Le contenu de l'article.

Hépatose hépatique - qu'est-ce que c'est?

L'hépatose est un groupe de maladies hépatiques non inflammatoires. Un trait commun caractéristique est une violation du trophisme des hépatocytes. Les dommages à la structure des cellules et de l'espace intercellulaire (dans le contexte de troubles métaboliques), ainsi que la perturbation du métabolisme matériel dans les cellules hépatiques sont les principaux «compagnons» de l'hépatose. Distinguer les formes aiguës et chroniques.

Foie humain sain

Les symptômes comprennent:

  • fonction hépatique insuffisante;
  • troubles du tube digestif (nausées, vomissements, diarrhée, flatulences);
  • couleur jaune.

La lésion graisseuse la plus courante (accumulation excessive de lipides dans le foie).

Causes de la maladie

En règle générale, la forme aiguë d'hépatose est causée par diverses intoxications. Les facteurs provoquants peuvent inclure:

  • intoxication par des produits chimiques toxiques (arsenic);
  • empoisonnement avec une grande quantité d'alcool éthylique;
  • intoxication aux champignons d'espèces vénéneuses;
  • prendre des médicaments hépatotoxiques (tétracyclines, médicaments cytostatiques, certains médicaments hormonaux);
  • l'hépatite virale peut provoquer une hapatose aiguë.

La forme chronique de la maladie est une conséquence fréquente de l'alcoolisme.

Le développement de la forme non alcoolique peut être déclenché par un certain nombre de raisons, notamment:

  • carence en protéines;
  • carence en vitamines;
  • intoxication par des poisons (composés organiques du phosphore);
  • syndrome d'hypercortisolisme - une quantité excessive d'hormones du cortex surrénalien dans le corps;
  • Diabète;
  • dommages à la glande thyroïde;
  • grossesse (avec cholestase sévère);
  • en surpoids;
  • régimes alimentaires déséquilibrés (consommation excessive d'aliments gras, jeûne prolongé, etc.);
  • manipulations chirurgicales au niveau du tractus gastro-intestinal (résection gastrique, cholécystectomie);
  • blessure au foie (peut entraîner des formations kystiques dans l'organe);
  • parasites - peut provoquer une stagnation de la bile, la formation de kystes, une inflammation de la glande (échinocoque, ascaris).

Le type héréditaire est déclenché par des troubles génétiques. Les raisons dans ce cas peuvent être:

  • Syndrome de Gilbert - un niveau accru de bilirubine libre, qui a un effet toxique sur les hépatocytes;
  • jaunisse enzymopathique - un défaut dans lequel il n'y a pas de libération normale de bilirubine liée des cellules hépatiques;
  • Syndrome de rotor - une violation de l'excrétion de la bilirubine, une hyperbilirubinémie directe est observée, mais l'activité des enzymes hépatiques reste normale.

Types d'hépatose hépatique

En fonction du moment de survenue, 2 types d'hépatose peuvent être distingués:

Les types acquis qui surviennent tout au long de la vie peuvent être divisés en:

  • toxique - le résultat d'effets toxiques sur le foie de substances toxiques;
  • hépatose graisseuse (stéatose) - dépôt excessif de graisse dans le foie, accompagné d'une dégénérescence lipidique des hépatocytes.

La cause des lésions hépatiques héréditaires est des troubles génétiques:

  • Syndrome de Gilbert;
  • Maladie du rotor;
  • Syndrome de Dabin-Johnson.

Il existe également des types d'hépatose graisseuse, en fonction du zonage des lésions d'organes:

  1. Focale disséminée - de petits volumes de lipides sont concentrés dans diverses zones du foie. Asymptomatique.
  2. Type disséminé prononcé - accumulations volumétriques de graisse dans différentes parties de la glande. Les symptômes apparaissent.
  3. Zonal - lésion lipidique de diverses parties des lobules de la glande.
  4. Type diffus - les lipides s'accumulent uniformément sur toute la zone du lobule hépatique.

En fonction de l'image microscopique de la stéatohépatose, il y a:

  1. Type de petite gouttelette - il n'y a pas de dommages à la structure des hépatocytes.
  2. Type de grosses gouttelettes - la structure des cellules hépatiques est perturbée, une nécrose est observée.

Stades de l'hépatose

ÉtapeCaractéristique
Étape 1Accumulation d'un petit volume de lipides dans un organe. La structure des cellules organiques n'est pas perturbée.
Étape 2Infiltration graisseuse de gravité modérée. La structure des hépatocytes est perturbée, des changements nécrotiques se produisent. Des formations kystiques apparaissent.
Étape 3Grandes zones de lésions graisseuses. Un état de la glande proche de la cirrhose.

La stadification est nécessaire pour caractériser le degré et la prévalence des lésions hépatiques dans la maladie.

Symptômes de l'hépatose hépatique

Les signes d'hépatose n'apparaissent souvent pas pendant une période de temps suffisamment longue. À ce moment, l'état du patient peut s'aggraver. La violation est souvent révélée par hasard, lors de contrôles préventifs ou lors du diagnostic d'autres pathologies. Il est important que le stade 1 soit asymptomatique.

Les symptômes de l'hépatose hépatique de stade 2 et 3 comprennent:

  • lourdeur dans l'hypochondre droit, sensation de compression dans la cavité abdominale, douleur avec pression dans la projection du foie;
  • fatigue chronique;
  • sensation de nausée (salivation excessive, sensibilité aux odeurs alimentaires);
  • flatulence et dyspepsie;
  • manque d'appétit partiel ou complet;
  • la couleur jaunâtre des muqueuses et de la peau est une conséquence de l'hyperbilirubinémie;
  • la peau qui gratte;
  • manifestations cutanées - une petite hémorragie;
  • xanthomes - néoplasmes cutanés contenant des inclusions graisseuses (conséquence d'une violation du métabolisme lipidique).

L'hépatose comprend des symptômes associés à des modifications organiques du foie: une augmentation de la taille des organes (à la palpation) et une échogénicité prononcée (lors d'un diagnostic par échographie). Je dois dire que les symptômes et le traitement du trouble sont interdépendants: plus les symptômes sont prononcés, plus le stade est sévère et plus le traitement est difficile..

Diagnostique

Le diagnostic d'hépatose hépatique peut être posé par un hépatologue et un gastro-entérologue. Une personne dont la fonction hépatique est altérée doit constamment consulter ces spécialistes..

La détermination de la forme, du stade et du type de trouble hépatique implique un certain nombre de méthodes de diagnostic:

  • anamnèse (enquête) du patient - les informations sur les plaintes, les symptômes, le régime alimentaire et les maladies concomitantes chez le patient sont spécifiées;
  • examen du patient - comprend l'étude de la peau et des muqueuses, ainsi que la palpation de la zone touchée;
  • tests de laboratoire - tests sanguins généraux et biochimiques, tests de la fonction hépatique;
  • diagnostic instrumental - échographie, IRM, tomodensitométrie, biopsie hépatique et diagnostic élastographique.

Pour un diagnostic précis et un diagnostic correct, il est nécessaire d'utiliser plusieurs méthodes de diagnostic.

Traitement de l'hépatose hépatique

Hépatose du foie: le traitement de type toxique implique une hospitalisation. En cas de dommages toxiques, il est nécessaire d'éliminer de toute urgence la cause de l'intoxication et d'empêcher l'entrée de la toxine dans le corps. Les domaines de traitement comprennent: la thérapie antihémorragique, le traitement de l'intoxication générale et de l'hypokaliémie.

L'hépatose hépatique, ses symptômes et son traitement nécessitent le respect des prescriptions du médecin:

  1. Élimine la consommation d'alcool.
  2. Régime alimentaire (riche en protéines et faible en gras).
  3. Observation du dispensaire.
  4. Traitement des maladies gastro-intestinales concomitantes.

Il est également nécessaire de traiter l'hépatose hépatique à l'aide d'une pharmacothérapie..

Le traitement médicamenteux vise à protéger les hépatocytes, à réduire la lipidémie, à la protection antioxydante des cellules, à lutter contre l'hypoxie.

Comment traiter les troubles hépatiques et les dysfonctionnements associés? Les médicaments pour le traitement de l'hépatose comprennent:

  1. Hépatoprotecteurs - protègent et restaurent la structure des hépatocytes.
  2. Phospholipides essentiels - font partie des membranes des hépatocytes et neutralisent le remplacement du parenchyme hépatique par du tissu conjonctif (Essentiale, Phosphogliv, Rezalut).
  3. Phytopréparations - complexes de plantes médicinales aux effets variés: antioxydant, cholérétique, hépatoprotecteur (Allochol, Silymarin, LIV-52).
  4. L'acide ursodésoxycholique est un composant naturel de la bile. La substance active améliore les paramètres de la bile, empêche la formation de calculs biliaires, a un effet hypolipidémique et immunostimulant. Préparations: Ursosan, Ursofalk et autres.
  5. Dérivés d'acides aminés - Heptral, Hepa-mertz, Lecithin.
  6. Médicaments hypoglycémiants. Les manifestations thérapeutiques de ces médicaments sont: normalisation du poids corporel, abaissement du taux de "mauvais" cholestérol, amélioration du métabolisme de l'insuline et du glucose (metformine).
  7. Médicaments hypolipidémiants - abaissent le taux de cholestérol et de lipoprotéines de basse densité (empêchent le dépôt de cholestérol sur l'intima des vaisseaux). Les médicaments de ce groupe comprennent: les statines (atorvastatine, simvastatine) et les fibrates (clofibrate, fénofibrate).
  8. Antioxydants Comment se débarrasser de l'effet néfaste des oxydants sur les hépatocytes? Il est nécessaire de prendre des médicaments antioxydants: mexidol, vitamines des groupes A, E et C. Ces substances aident à améliorer la microcirculation, à réduire le taux de cholestérol et à renforcer les parois vasculaires (empêchant les manifestations hépatiques hémorragiques).
  9. Médicaments anti-hypoxie - Carnitine, Trimétazidine, Actovegin. Améliore les processus redox dans les cellules et le métabolisme du glucose.

Pour obtenir l'effet thérapeutique souhaité, il est nécessaire de combiner différents médicaments..

Pour savoir si l'hépatose graisseuse peut être complètement guérie dans l'article: Est-il possible de guérir complètement l'hépatose du foie gras?

Régime contre l'hépatose

Le traitement et la prévention de la maladie nécessitent un régime. Le contrôle du niveau de protéines, de graisses et de glucides entrants permet d'éviter l'obésité et les taux élevés de cholestérol. Il est recommandé de s'en tenir au tableau N 5.

Principes de base du régime pour l'hépatose hépatique:

  • consommation minimale d'aliments gras et d'aliments frits;
  • la présence obligatoire dans l'alimentation de légumes qui contribuent au retrait de la bile (courgettes, carottes, citrouille);
  • une augmentation de la quantité de protéines consommée. Les meilleures sources sont la viande et le poisson maigres, cuits à la vapeur, bouillis ou cuits;
  • consommation d'eau propre (au moins 2 litres par jour);
  • consommer des produits laitiers à faible pourcentage de matières grasses: kéfir, lait cuit fermenté, yaourts;
  • réduire l'apport en glucose (en particulier dans le diabète sucré);
  • exclure complètement du régime: l'alcool, la mayonnaise, les bonbons, les sodas, les produits de boulangerie, le pain blanc et les saucisses.

Prévention et pronostic

L'hépatose hépatique acquise a un pronostic favorable, à condition que le patient reçoive un traitement de qualité et se conforme à toutes les prescriptions du médecin.

Il en va de même pour l'hépatose héréditaire. L'exception est le syndrome de Crigler-Nayyar - hyperbilirubinémie maligne non apparentée. Ce syndrome est souvent mortel dans l'enfance en raison de dommages toxiques au cerveau causés par un excès de bilirubine.

La prévention de l'hépatose comprend:

  • respect du régime alimentaire approprié;
  • arrêter de boire et de fumer;
  • une activité physique suffisante;
  • prise correcte de médicaments;
  • traitement rapide des maladies du tube digestif et des troubles métaboliques (diabète sucré);
  • limiter le stress psychologique;
  • consultations et examens périodiques avec des spécialistes spécialisés.

Stéatohépatose chronique (hépatose): causes, symptômes, traitement et pronostic

Signes et traitement de l'hépatose hépatique chez la femme

Qu'est-ce que la stéatose hépatique et comment la traiter?

Symptômes et traitement de la stéatose hépatique non alcoolique

Dystrophie hépatique toxique aiguë: causes, symptômes et traitement

Hyperplasie nodulaire focale du foie

Assez souvent, la difficulté de diagnostiquer certaines maladies conduit à leur développement à long terme sans traitement approprié. Cela s'applique également à l'hyperplasie nodulaire focale du foie (FNHP) - une tumeur dont le diagnostic passe souvent avec quelques difficultés. Cela est dû au fait que, assez souvent, il est confondu avec des néoplasmes malins et que le mauvais traitement est prescrit. Par conséquent, il est très important de comprendre quelles sont les différences entre ces deux maladies et par quels critères la FNGP peut-elle être reconnue..

Ce que c'est

Cette maladie est la deuxième tumeur bénigne du foie la plus fréquente chez l'homme. L'adénome est plus fréquent.

L'hyperplasie hépatique dans la terminologie médicale signifie une pathologie de la prolifération cellulaire de l'un ou l'autre organe. Dans le cas du foie, l'hyperplasie est une prolifération anormale d'hépatocytes, les éléments structurels de la glande. Dans le foie, cela provient du tissu du parenchyme - la totalité de tous les éléments fonctionnels de l'organe.

Une caractéristique distinctive de ce type de tumeur est l'absence de capsule. La formation elle-même a une forme arrondie et une structure assez dense. Il se compose de deux types de tissu: au centre, il y a un tissu conjonctif et à la périphérie de la tumeur - hépatocellulaire. Le nœud lui-même contient également les voies biliaires humaines. En raison du fait que les limites de la tumeur sont claires, il est assez facile de la voir à l'aide de méthodes de diagnostic informatique.

L'hyperplasie hépatique est considérée comme assez rare, car statistiquement elle ne représente que 3% des maladies associées au foie humain.

Souvent, la tumeur conserve un caractère bénin pendant longtemps, mais il existe théoriquement une possibilité de transformation en une formation maligne.

L'âge d'une personne ne joue pas un rôle significatif dans l'apparition de la FNGP, mais les statistiques indiquent que le plus souvent, la tumeur apparaît chez les femmes âgées de 30 à 40 ans. Dans ce cas, le rapport de la maladie de cette maladie chez les hommes par rapport aux femmes est de 1 à 8-12.

L'hyperplasie du foie appartient à la classe Maladies du système digestif, au groupe Maladies du foie, au sous-groupe Autres maladies du foie, ayant le code K76.8.

Les raisons

Il n'y a pas de position stricte de la communauté médicale sur les causes de l'hyperplasie nodulaire focale du foie. Il existe une liste de différentes causes possibles pouvant influencer l'apparition d'une tumeur:

  • la présence de malformations vasculaires - une structure anormale des veines et des artères;
  • l'utilisation de glucocorticostéroïdes comme traitement;
  • l'utilisation de contraceptifs oraux à forte dose;
  • la présence d'hyperestrogénie endogène - une augmentation des hormones mâles chez les femmes dans le corps.

Des études récentes de scientifiques français suggèrent qu'il n'y a peut-être pas de lien entre l'utilisation de la contraception orale et la survenue de la FNGP.

Dans le même temps, il existe des cas enregistrés de combinaison d'une tumeur avec d'autres maladies, parmi lesquelles:

  • transformation du type caverneux;
  • absence (congénitale) d'une veine porte;
  • maladie inflammatoire du foie;
  • thrombose veineuse hépatique;
  • shunt intra-organique artérioveineux;
  • maladies cérébrovasculaires, etc..

Dans tous ces cas, il faut être suffisamment attentif à sa propre santé afin de constater à temps la présence de symptômes que la tumeur émergente peut provoquer.

Sans tenir compte du fait que l'une des causes de la maladie est des problèmes de taux hormonaux chez la femme, il est possible d'avoir des enfants atteints de cette maladie. Dans le même temps, vous devez faire attention à votre santé et observer le changement de taille de la tumeur. Il convient de rappeler que la grossesse peut provoquer certains changements dans le corps féminin, il est donc important de contrôler l'hyperplasie nodulaire focale du foie.

Symptômes

Une partie importante des cas d'une personne atteinte de FNGP est diagnostiquée accidentellement lors de l'examen en raison d'autres maladies. Cela est dû au fait que les symptômes pendant une longue période peuvent ne pas être du tout prononcés ou que les signes du développement de la maladie peuvent être attribués à d'autres maladies.

Étant donné que les symptômes ne sont pas considérés comme spécifiques et qu'ils n'apparaissent que chez une minorité de patients, le tableau clinique de la maladie est mal exprimé. Très souvent, la FNGP s'accompagne de sensations douloureuses dans l'abdomen, localisées dans l'hypochondre droit.

Les cas fréquents sont des douleurs douloureuses persistantes à long terme, ainsi qu'un certain inconfort. La douleur se manifeste pour deux raisons, notamment:

  • changements dans la capsule du foie lui-même;
  • compression des organes voisins situés près de la glande.

Souvent, le patient ressent les signes typiques de maladies du tractus gastro-intestinal: nausées, vomissements et perte d'appétit. Lorsque la tumeur atteint une taille suffisamment grande, elle peut être ressentie à travers la paroi abdominale antérieure.

Les experts notent qu'il n'y a aucun lien entre la symptomatologie et la taille de l'éducation. Le plus important est sa localisation et son influence sur certaines structures importantes. Dans certains cas, des complications de la maladie peuvent rarement se développer. Parmi eux, on peut distinguer le jaunissement de la peau et de la sclérotique des yeux, des saignements de la tumeur et de sa malignité - malignité.

Diagnostique

Souvent, un gastro-entérologue s'occupe du diagnostic. Les patients notent des signes typiques des maladies gastro-intestinales. Dans certains cas, l'examen externe et la palpation du foie suggèrent la présence d'une tumeur.

Les méthodes de diagnostic instrumentales sont les plus représentatives de la FNGP. C'est pourquoi le médecin prescrit une échographie, une tomodensitométrie et une imagerie par résonance magnétique pour le patient..

Les études en laboratoire ne donnent presque jamais de signes clairs d'hyperplasie nodulaire focale du foie. Dans de rares cas, les taux sanguins de bilirubine et d'alanine aminotransférase peuvent être élevés.

  1. Afin d'exclure le cancer, une étude est menée pour la présence de marqueurs tumoraux dans le sang. Parmi eux, les plus populaires sont les alpha-fétoprotéines, CA 19-9 et CEA..
  2. Le diagnostic échographique des organes abdominaux ne peut détecter qu'un certain déplacement des vaisseaux, ainsi que, dans certains cas, un bord hypoéchogène.
  3. Plus d'informations peuvent être obtenues dans le cas de l'échographie Doppler vasculaire. Cela est dû au fait que ce type de diagnostic vous permet de voir des changements dans l'artère centrale.
  4. La tomodensitométrie, contrairement à l'échographie, permet de voir une formation bien définie, ainsi qu'une zone d'accumulation de contraste.
  5. L'IRM donne à peu près le même résultat.
  6. En raison du fait que de nombreuses maladies présentent des symptômes similaires, la méthode de recherche la plus informative est la scintigraphie hépatique..
  7. Dans certains cas, une angiographie est utilisée.

Si d'autres méthodes de diagnostic ne permettent pas un diagnostic précis, la seule méthode restante est une biopsie de la glande. Dans ce cas, il faut trouver trois grands critères, ou deux grands et 1-2 petits.

Traitement

Le traitement de l'hyperplasie nodulaire focale du foie n'est dans de nombreux cas pas pratiqué. Le traitement doit viser à éliminer le facteur qui provoque une augmentation de la taille de la tumeur, s'il n'affecte pas le fonctionnement du foie lui-même ou des organes voisins.

  1. C'est pourquoi il vaut la peine d'arrêter l'utilisation de contraceptifs oraux, de normaliser les niveaux hormonaux et d'ajuster la prise de certains médicaments. Cela peut permettre non seulement d'arrêter l'augmentation de l'éducation, mais aussi d'entamer le processus de sa régression..
  2. Dans ce cas, il est nécessaire de subir systématiquement un examen complet pour contrôler la croissance tumorale et identifier les signes de la nécessité d'une intervention chirurgicale..
  3. Si la formation affecte le foie, sa fonctionnalité ou le fonctionnement normal des organes voisins, le médecin peut recommander l'énucléation de la tumeur ou une résection segmentaire du foie.
  4. S'il n'est pas possible d'établir le diagnostic final et que la formation continue d'augmenter, le patient doit également subir une opération pour l'enlever.

Le pronostic de l'évolution de l'hyperplasie nodulaire focale du foie est généralement favorable. Cela est dû à l'absence fréquente de symptômes, ainsi qu'à un faible risque de complications..

Il n'y a pas de méthodes spécifiques pour prévenir cette maladie. Il est très important de faire attention à votre santé en présence de facteurs reconnus comme l'une des causes de l'éducation.

Traitement à domicile

Méthode n ° 1

Avec l'hyperplasie du foie à la maison, vous pouvez consommer un verre d'eau tiède avec 0,5 jus de citron par jour. Vous pouvez également ajouter du miel à ce liquide..

Méthode n ° 2

La citrouille commune fonctionne bien sur le foie. Par conséquent, il est recommandé de consommer environ 0,5 kilogramme de ce produit chaque jour. Dans certains cas, vous pouvez également presser le jus de ce légume..

Méthode n ° 3

Les guérisseurs traditionnels recommandent également de boire 0,5 tasse de jus de fraise des bois tous les matins. Cela devrait être fait en été, lorsque cette baie est fraîche. Si les fraises ne sont pas disponibles, vous pouvez boire du jus de canneberge, ce qui peut également avoir un effet positif sur la santé. Il peut également être consommé congelé. L'utilisation de boissons aux fruits n'est pas une contre-indication.

Méthode n ° 4

Une autre recette populaire est la décoction d'églantier et de renouée. Tout d'abord, vous devez faire bouillir un verre d'eau avec une cuillerée d'églantier, puis retirer le bouillon du poêle et le laisser reposer pendant environ une heure, enveloppé dans des vêtements chauds. N'oubliez pas de verser une cuillerée de renouée dans le liquide avant d'insister. Le traitement doit commencer avec une petite quantité de ce liquide. Après cela, pendant 10 jours de traitement, vous devez boire 150 millilitres de bouillon par jour. Après cela, l'utilisation d'un tel liquide doit être arrêtée..

Quant au régime alimentaire pour l'hyperplasie nodulaire focale du foie, il doit viser à réduire la charge sur le foie. Par conséquent, il est très important d'exclure les aliments gras, frits et épicés de l'alimentation..

Vous en apprendrez plus sur l'alimentation dans cette vidéo..

Malgré le fait que le pronostic de l'hyperplasie nodulaire focale du foie soit favorable, vous devez toujours prendre votre santé au sérieux avec cette maladie et ne pas provoquer une prolifération pathologique excessive du tissu hépatique. Si cela est fait, le patient reviendra à la normale dans un laps de temps suffisamment court, réduisant ainsi la tumeur. Même dans les cas de recommandation d'une intervention chirurgicale, il y a de grandes chances de guérison complète et d'élimination du problème..

Processus hyperplasiques du foie

L'hyperplasie est la prolifération de tout tissu associé à la reproduction de cellules similaires par des cellules normales de structure identique et de spécialisation claire (contrairement aux tumeurs, dont les cellules perdent la structure et la fonction de leurs prédécesseurs).

Les processus hyperplasiques sont également appelés prolifératifs.

Parfois - dans certaines conditions - une telle croissance peut être maligne (se transformer en une tumeur maligne).

Les processus prolifératifs dans les tissus hépatiques comprennent:

  • hyperplasie nodulaire focale;
  • hyperplasie nodulaire régénérative;
  • hyperplasie lobaire compensatoire.

Selon la Classification histologique internationale, les hyperplasies hépatiques font référence à des processus de type tumoral, cependant, il est plus pratique pour les médecins qui ne se spécialisent pas dans le domaine de la pathomorphologie d'appeler ces formations tumeurs..

Statistiques, étiologie et présentation clinique

Hyperplasie nodulaire focale du foie

Synonymes: hyperplasie nodulaire focale du foie, hyperplasie nodulaire locale (focale) (nodulaire), hyperplasie fibronodulaire, cirrhose focale.

L'éducation n'a pas de capsule. Le foyer pathologique est représenté par des nœuds de tissu hépatique, limités par des zones fibreuses de forme étoilée.

La taille de la lésion peut atteindre 5 cm.Dans l'écrasante majorité des patients, la lésion est unique, dans 7 à 24% des cas, la formation a plus d'une lésion.

Données statistiques: l'hyperplasie nodulaire focale ne se développe pas plus de 3% de la population. Dans la structure des tumeurs bénignes et des processus de type tumoral, cette formation est de 25%, dans la structure des tumeurs hépatiques primaires - 8%.

Dans la structure de genre, la proportion de femmes souffrant de la maladie est de 89 à 92%. L'âge des patients dans 80 à 95% des cas est de 30 à 40 ans.

Causes de la maladie: on pensait auparavant que les femmes qui prennent des contraceptifs oraux étaient sensibles à la maladie, mais des études récentes ont montré qu'il n'y a pas de lien clair entre la prise de ces médicaments et l'incidence de l'hyperplasie nodulaire.

Désormais, il est d'usage d'adhérer à l'hypothèse de la genèse vasculaire de cette forme d'hyperplasie..

Selon des observations récentes, la maladie se développe dans le contexte d'un pontage artério-veineux congénital ou acquis..

En conséquence, l'apport sanguin aux zones individuelles du tissu hépatique augmente, un foyer de prolifération apparaît.

L'hypothèse «vasculaire» est également confirmée par le fait que l'hyperplasie nodulaire focale est souvent associée à des tumeurs vasculaires du foie et à une hyperplasie nodulaire régénérative..

  • anomalies vasculaires congénitales;
  • traitement avec des cytostatiques;
  • blessure abdominale.

Tableau clinique: la maladie est asymptomatique dans 50 à 80% des cas. Parfois, les patients ressentent de vagues douleurs abdominales qui ne sont associées à aucun facteur externe.

Dans 2% des cas lors d'un examen clinique lors de la palpation dans l'épigastre ou l'hypochondre droit, une formation moyennement douloureuse est constatée.

2 fois moins souvent, la maladie s'accompagne d'une augmentation du foie avec une augmentation de la température corporelle.

Chez moins de la moitié des patients, une augmentation du taux d'activité de la bilirubine et de la phosphatase alcaline est observée dans le sang, chez près de 80% - une augmentation de l'activité de la gamma-glutamyltransférase.

    syndrome douloureux sévère;

prolifération excessive, rupture du nœud avec hémorragie interne (rare).

Pour l'hyperplasie nodulaire focale, la malignité n'est pas typique.

Hyperplasie nodulaire régénérative

Synonymes: adénomatose hépatocellulaire, hyperplasie adénomateuse, transformation nodulaire.

L'éducation est diffuse (se propage dans tout l'organe), ganglions parenchymateux, sans inclusions fibreuses.

Habituellement, la taille des nœuds est inférieure à 1 cm, avec une croissance, elle augmente à 5 cm ou plus. Les gros nœuds sont sujets aux hémorragies et des zones nécrotiques y sont souvent observées. Étiologie: la maladie se produit dans le contexte de l'oblitération de petites branches de la veine porte. Dans ce cas, les lobules du foie qui ont perdu leur apport sanguin meurent et les autres commencent une croissance compensatoire. Ainsi, la formation est représentée par des lobules hépatiques envahis.

  • polyarthrite rhumatoïde;
  • Syndrome de Felty;
  • syndrome de viscosité sanguine élevée;
  • les syndromes myéloprolifératifs;
  • traitement avec des cytostatiques;

utilisation de stéroïdes anabolisants.

La malignité dans cette forme d'hyperplasie n'est pas typique.

Complexe de symptômes de l'hypertension portale:

  • hypertrophie de la rate;
  • accumulation de liquide dans la cavité abdominale;
  • hypertrophie des veines saphènes du péritoine, c'est pourquoi elles prennent la forme de "tête de Méduse";
  • varices de l'œsophage, de l'estomac, des veines hémorroïdaires; saignement de veines dilatées;
  • vomissements sanglants, hémoptysie:
  • télangiectasie sur la peau;

Pour l'hyperplasie nodulaire régénérative, la malignité n'est pas typique.

  • carcinome hépatocellulaire;
  • cirrhose;
  • adénome hépatocellulaire;
  • hyperplasie nodulaire focale.
retour au sommaire ↑

Hyperplasie lobaire compensatoire

Synonymes: hypertrophie compensatoire.

Formation massive, formée d'hépatocytes normaux (les cellules de formation peuvent être un peu plus grosses).

Il se développe dans le contexte de l'atrophie d'un segment ou même d'un lobe du foie associée aux maladies suivantes:

  • Syndrome de Budd-Chiari;
  • cirrhose du foie;
  • thrombose de la veine porte.

En fait, cette forme d'hyperplasie n'est pas pathologique, car elle est de nature compensatoire et la malignité n'est pas typique..

  • carcinome hépatocellulaire;
  • adénome hépatocellulaire.

Diagnostique

Étant donné que les processus hyperplasiques se déroulent sans symptômes pathognomiques, ils ne provoquent pour la plupart pas d'anxiété chez les patients et dans 50% des cas, les symptômes ne sont pas du tout observés, ces formations pathologiques sont souvent découvertes par hasard, lors d'un examen ou d'une intervention chirurgicale pour d'autres pathologies..

Le diagnostic des processus hépatiques prolifératifs est principalement nécessaire pour exclure les maladies à évolution agressive, telles que le cancer hépatocellulaire et la cirrhose du foie.

En outre, il est important d'évaluer les caractéristiques des formations (la taille des nœuds et des foyers, leur emplacement), d'obtenir des informations sur la présence de maladies concomitantes pour le choix des tactiques de traitement et une observation dynamique plus poussée..

Les méthodes suivantes sont utilisées pour le diagnostic:

  • Examen échographique (y compris la numérisation Doppler) à l'aide d'une solution de contraste;
  • CT scan;
  • Imagerie par résonance magnétique;
  • évaluer le tableau sanguin hémodynamique et biochimique;
  • détecter les virus de l'hépatite, qui sont un facteur de risque de développement de la cirrhose et du cancer du foie;
  • pour identifier les marqueurs du risque de développer une tumeur maligne.
  • Échographie ou biopsie à l'aiguille fine guidée par tomodensitométrie (grâce aux techniques d'imagerie, il est désormais presque sûr de biopsier le foie sans crainte d'hémorragie interne).
  • Même l'utilisation de tout l'arsenal de méthodes de diagnostic ne permet de diagnostiquer avec précision que la moitié des cas..

    Traitement

    En cas d'hyperplasie lobaire compensatoire, le traitement de la formation n'est pas nécessaire.

    Sous réserve d'un diagnostic précis d'hyperplasies nodulaires, un traitement chirurgical est nécessaire dans les cas suivants:

    • douleur intense et / ou syndrome dyspeptique;
    • croissance intensive de l'éducation ou sa grande taille, ce qui crée une menace de compression des vaisseaux sanguins ou des voies biliaires.

    Sinon, il suffit de se limiter à l'observation.

    La résection hépatique est une méthode efficace de traitement des processus hépatiques hyperplasiques: les complications se développent rarement après la chirurgie, il n'y a pratiquement pas de rechutes.

    Pendant la période d'observation, vous pouvez également effectuer un traitement à long terme avec des phytopréparations.

    Phytothérapie

    La thérapie avec des herbes médicinales n'a pas d'effet momentané (à l'exception des extraits de certaines plantes médicinales), elle n'est donc pas utilisée pour traiter les maladies aiguës et les patients en urgence.

    Néanmoins, pour le traitement des pathologies chroniques, c'est une méthode douce et assez efficace..

    Il est incorrect d'appeler la thérapie avec des plantes médicinales "nettoyage", comme il est d'usage dans la vie quotidienne. Un organisme vivant n'est pas une pièce où s'accumulent des «ordures» qui doivent être balayées de temps en temps.

    Il s'agit d'un système complexe avec une masse de rétroactions, qui lui-même est capable de maintenir l'homéostasie en l'absence de violations graves. S'il y en a, aucune quantité de «nettoyage» n'aidera. La phytothérapie aide à maintenir et, dans certains cas, à restaurer les organes et les tissus ainsi que leurs fonctions.

    Aujourd'hui, vous pouvez choisir non seulement des matières premières sèches, mais une forme prête à l'emploi. Par exemple, pour la phytothérapie des formations hyperplasiques du foie, le «sirop monastique» peut être recommandé. La composition du produit comprend également un hépatoprotecteur naturel - elecampane high, - et une collection cholérétique, et des diurétiques, et un antispasmodique - l'immortelle sableuse - et du fenouil, qui agit comme un sédatif et aide à minimiser l'inconfort du syndrome dyspeptique.

    Traitement avec "sirop Monastyvsky"

    Lors du choix des médicaments, vous devez consulter votre médecin! Même le remède le plus sûr peut provoquer des réactions individuelles indésirables. Des interactions indésirables avec des médicaments déjà prescrits sont également possibles..

    Le sirop est pris dans une cuillère à soupe deux ou trois fois par jour. Le cours du traitement dure 14 jours. Le cours est répété au moins une fois par an.

    Conclusion

    Les maladies hépatiques hyperplasiques sont caractérisées par une évolution bénigne qui ne nécessite pas de traitement. Les formations pathologiques peuvent non seulement ne pas progresser pendant des décennies, mais aussi guérir d'elles-mêmes.

    Important! Tout processus prolifératif doit être surveillé en permanence par un spécialiste afin d'éviter la compression des gros vaisseaux et des voies biliaires, la rupture spontanée des ganglions avec hémorragie interne ultérieure en cas de croissance ganglionnaire.

    Il convient également de rappeler que, théoriquement, tout site de croissance cellulaire est une zone à risque de transformation en tumeur maligne, même si la malignité de telles formations est rarement observée..