Diabète sucré pendant la grossesse: recommandations et agenda

Pendant la grossesse, les besoins corporels de la femme en glucose augmentent, car une grande quantité est consacrée au développement du fœtus. Pour cette raison, le taux de sucre dans le sang chez les femmes enceintes est plus élevé que chez les femmes non enceintes..

Glycémie chez la femme enceinte

Si la glycémie dépasse la norme chez la femme enceinte, cette condition est appelée hyperglycémie. L'hyperglycémie survient pendant la grossesse à la suite de:

  • diabète gestationnel;
  • apparition du diabète avant la grossesse.

Le risque de diabète gestationnel (du latin gestation - grossesse) augmente à partir de 20 semaines de gestation.

Selon les nouvelles normes de l'OMS, le critère d'excès de sucre chez la femme enceinte pour le diabète gestationnel est de 7,8 mol / l dans le sang d'une veine 2 heures après le dernier repas.

L'écart des valeurs de glucose par rapport à la norme à la baisse est appelé hypoglycémie. Cette condition se développe lorsque les niveaux de glucose sont inférieurs à 2,7 mol / L..

Un faible taux de sucre dans le sang peut déclencher de fortes doses d'insuline, un jeûne prolongé et une activité physique intense.

Glucose au-dessus de la normale

Pour donner naissance à un bébé en bonne santé, il est impératif de contrôler la glycémie dans l'organisme. Une concentration élevée de glucose, en particulier au 3ème trimestre de la grossesse, peut provoquer une augmentation de la prise de poids chez le fœtus, non pas en raison du tissu musculaire ou osseux, mais en raison de la graisse.

La macrosomie, comme on appelle ce phénomène, conduit au fait que le bébé devient trop gros au moment de la naissance. L'accouchement naturel est difficile, la mère et le bébé sont blessés.

Le groupe de risque d'hyperglycémie chez la femme enceinte, lorsque la glycémie dépasse la norme, comprend les personnes:

  • ovaire polykystique obèse;
  • plus de 30 ans;
  • donner naissance à un enfant pesant plus de 4 kg lors de grossesses précédentes;
  • avec l'hérédité, accablée par le diabète;
  • ne pas porter de grossesses précédentes.

Signes d'hyperglycémie pendant la grossesse

Les symptômes de la formation d'un état de diabète gestationnel sont:

  • Augmentation de l'appétit;
  • augmentation de la soif;
  • bouche sèche;
  • Vision floue;
  • augmentation de la miction;
  • les pics de tension artérielle;
  • somnolence pendant la journée;
  • fatiguabilité rapide.

Le diabète gestationnel peut être asymptomatique. Dans un tel cas, un excès du taux de sucre dans le sang n'est détecté chez une femme enceinte qu'à l'aide d'un test de tolérance au glucose..

Une manifestation du diabète gestationnel peut être le polyhydramnios, une condition caractérisée par une abondance de liquide amniotique..

Effet de l'hyperglycémie sur le fœtus

Un excès de glucose chez une femme enceinte contribue au développement de l'enfant:

  1. Fétopathie diabétique
  2. Troubles du développement pulmonaire dus à un manque de synthèse de surfactant, une substance qui empêche les parois des alvéoles pulmonaires de s'effondrer
  3. États d'hyperinsulinisme
  4. Diminution du tonus musculaire
  5. Inhibition d'un certain nombre de réflexes congénitaux

La fœtopathie diabétique est la condition d'un fœtus qui se développe dans des conditions d'excès de sucre chez une femme enceinte. Avec le diabète gestationnel, la fétopathie diabétique ne se développe pas toujours, mais seulement dans 25% des cas.

En contrôlant le glucose pendant la grossesse, une femme pourra éviter les troubles causés par la fœtopathie diabétique chez le fœtus..

Les conséquences du dépassement de la norme de glycémie chez la mère peuvent devenir pour l'enfant après la naissance:

  1. Troubles métaboliques dans les premières heures de la vie - hypoglycémie, en dessous des niveaux normaux de calcium, magnésium, fer, protéines d'albumine
  2. Dysfonction respiratoire
  3. Maladies cardiovasculaires

Les bébés qui ont subi une fœtopathie diabétique doivent contrôler leur glycémie dès la naissance.

Hypoglycémie

L'état d'hypoglycémie se développe lorsque le taux de sucre est inférieur à 2,7 mol / L. Un glucose inférieur à la normale se manifeste chez une femme enceinte présentant des symptômes:

  • faiblesse sévère;
  • vertiges;
  • sueur froide;
  • membres tremblants;
  • confusion.

Un manque de glycémie chez une femme enceinte affecte négativement le développement de l'enfant. Tout d'abord, le cerveau du bébé en souffre, car c'est le système nerveux qui est le principal consommateur de glucose..

Diagnostic des niveaux de sucre

Pour identifier les écarts de taux de sucre dans le sang chez les femmes enceintes par rapport à la norme, des tests sont effectués non seulement à jeun, mais également pour la tolérance au glucose. Cela s'explique par le fait que chez la femme enceinte, la glycémie à jeun peut se situer dans la plage normale..

Chez la femme enceinte, l'excès de sucre dans le sang survient, tout d'abord, non pas à jeun le matin avant les repas, mais après avoir mangé de la nourriture et des boissons sucrées.

Cela signifie qu'un test de glycémie à jeun de routine ne peut pas être utilisé pour déterminer si une femme est atteinte de diabète gestationnel ou non..

Des études plus informatives menées pendant la grossesse pour identifier les anomalies de la glycémie chez les femmes sont:

  • test de tolérance au glucose (GTT), qui détecte le prédiabète;
  • analyse de l'hémoglobine glyquée, c'est-à-dire liée au glucose.

Une étude sur la tolérance glycémique est réalisée pour toutes les femmes enceintes âgées de 24 à 28 semaines.

L'analyse GTT se fait à jeun le matin. Le test se compose de 3 étapes:

  1. Déterminer le niveau de glucose dans le plasma sanguin prélevé dans une veine
  2. Une femme boit une solution de glucose, une heure plus tard, ils prennent une mesure
  3. Répéter la mesure après une autre heure
Temps de mesureGlucose plasmatique (mol / l)
Avec l'estomac vide8,5, mais moins de 11,1

L'indicateur de l'hémoglobine glyquée HbA1C ne doit pas être supérieur à 6%.

Contrôle du sucre pendant la grossesse

Aidez à garder le sucre sous contrôle:

La règle pour une femme enceinte pour contrôler sa glycémie est de tester sa glycémie une heure après un repas. Vous pouvez contrôler indépendamment le sucre qu'une femme enceinte a dans le sang capillaire pendant la journée, combien il dépasse la norme, à l'aide d'un glucomètre.

La procédure est indolore et facile à maîtriser. Et avec son aide, il est facile de choisir le bon régime alimentaire qui maintiendra le sucre dans la norme..

Vous devrez abandonner complètement tout ce qui est sucré, la farine pendant la grossesse. Les pommes de terre, la citrouille, le maïs, la restauration rapide, les fruits sucrés ne sont pas autorisés.

L'utilisation de:

  • boissons gazeuses;
  • jus emballés;
  • de l'alcool;
  • marinades;
  • viandes fumées;
  • saucisses;
  • épices chaudes;
  • friture.

L'apport calorique doit être calculé sur la base de 30 kcal / kg de poids idéal. Si une femme n'était pas obèse avant la grossesse, le taux de gain de poids en 11-16 kg est autorisé.

La prise de poids chez une femme en surpoids avant la grossesse ne doit pas dépasser 8 kg pendant la période.

Les produits pour la cuisine doivent être choisis de manière à être proportionnés:

  • glucides lents - jusqu'à 45%;
  • graisse saine - 30%
  • protéines - jusqu'à 25 - 60%.

Les glucides à absorption lente qui n'augmentent pas trop fortement l'indice glycémique comprennent:

La liste des aliments saturés de graisses saines comprend:

L'activité physique peut aider à contrôler le poids et à réduire l'envie de trop manger. Pendant la grossesse, vous pouvez réduire le taux de glucose dans le corps à l'aide de longues marches, de la marche nordique, de la natation, du yoga.

La course à pied, la musculation, le tennis, le basket-ball doivent être reportés pendant un certain temps. Il est utile de réaliser des complexes avec un poids léger, mais sans vous surcharger.

Si vous ne pouvez pas normaliser le sucre par vous-même, un traitement est prescrit, mais pas sous forme de pilules antidiabétiques, mais d'injections d'insuline. Il est important d'obtenir les recommandations du médecin traitant, de suivre strictement ses conseils, de ne pas rompre le régime et de contrôler vous-même votre glycémie quotidienne..

Diabète sucré gestationnel (liste de contrôle du patient)

Le diabète sucré gestationnel (GDM) est une augmentation de la glycémie supérieure à la normale pour la première fois pendant la grossesse.

La norme de sucre dans le sang chez la femme enceinte le matin à jeun (avant les repas) ne dépasse pas 5,0 mmol / l, 1 heure après un repas, pas plus de 7,0 mmol / l.

Et après la charge de glucose pendant le test de tolérance au glucose à 24-28 semaines de grossesse: 1 heure le matin avant les repas 3,3-5,0 mmol / l, 1 heure après les repas - moins de 7,0 mmol / l.

Il est nécessaire d'enregistrer chaque valeur de sucre dans un journal de contrôle de soi avec la date, l'heure et une description détaillée de la teneur en nourriture après laquelle vous avez mesuré le sucre.

Vous devez emporter ce journal avec vous à chaque fois à un rendez-vous avec un obstétricien-gynécologue et un endocrinologue.

Traitement du GDM pendant la grossesse:

  1. Le régime alimentaire est la chose la plus importante dans le traitement du GDM
  • Les glucides hautement digestibles sont complètement exclus de l'alimentation: sucre, confiture, miel, tous jus, glaces, pâtisseries, gâteaux, produits de boulangerie à base de farine blanche de haute qualité; pâtisseries riches (petits pains, petits pains, tartes),
  • Tous les succédanés du sucre, par exemple les produits à base de fructose (vendus dans les magasins sous la marque «diabétique») sont interdits aux femmes enceintes et allaitantes,
  • Si vous avez un excès de poids corporel, vous devez limiter toutes les graisses dans votre alimentation et exclure complètement: les saucisses, les saucisses, les saucisses, le saindoux, la margarine, la mayonnaise,
  • Ne meurs de faim pas du tout! Les repas doivent être répartis uniformément sur 4 à 6 repas tout au long de la journée; les pauses entre les repas ne doivent pas dépasser 3-4 heures.

2. Activité physique. S'il n'y a pas de contre-indications, une activité physique modérée pendant au moins 30 minutes par jour est très utile, par exemple, marcher, nager dans la piscine.

Évitez les exercices qui augmentent la tension artérielle et provoquent une hypertonie utérine.

3. Journal de maîtrise de soi dans lequel vous écrivez:

  • glycémie le matin avant les repas, 1 heure après chaque repas pendant la journée et avant le coucher - tous les jours,
  • tous les repas (en détail) - tous les jours,
  • cétonurie (cétones ou acétone d'urine) le matin à jeun (il existe des bandelettes de test spéciales pour déterminer les corps cétoniques dans l'urine - par exemple, "Uriket", "Ketofan") - tous les jours,
  • tension artérielle (la pression artérielle doit être inférieure à 130/80 mm Hg) - tous les jours,
  • mouvement fœtal - tous les jours,
  • poids corporel - hebdomadaire.

. Attention: si vous ne tenez pas de journal, ou si vous ne le tenez pas honnêtement, vous vous trompez (et non le médecin) et vous risquez vous-même et votre bébé!

  1. Si, malgré les mesures prises, la glycémie dépasse les valeurs recommandées, un traitement par insuline doit être instauré (pour cela, vous serez référé pour une consultation avec un endocrinologue).
  2. N'ayez pas peur de prescrire de l'insuline. Il faut savoir que la dépendance à l'insuline ne se développe pas et qu'après l'accouchement, dans la grande majorité des cas, l'insuline est retirée. L'insuline à des doses adéquates ne nuit pas à la mère, elle est prescrite pour maintenir sa pleine santé et le bébé restera en bonne santé et n'apprendra pas comment la mère utilise l'insuline - cette dernière ne traverse pas le placenta.

Accouchement et GDM:

L'heure et le mode d'accouchement sont déterminés individuellement pour chaque femme enceinte. Au plus tard à 38 semaines de grossesse, l'obstétricien-gynécologue procède à un examen final de la mère et de l'enfant et discute des perspectives d'accouchement avec la patiente. Une prolongation de la grossesse de plus de 40 semaines avec GDM est dangereuse, le placenta a peu de réserves et peut ne pas supporter la charge pendant le travail, par conséquent, les naissances plus précoces sont préférables. Le diabète gestationnel n'est PAS une indication de césarienne en soi.

GDM après l'accouchement:

  • l'adhésion à un régime pendant 1,5 mois après l'accouchement,
  • l'insulinothérapie est annulée (le cas échéant),
  • contrôle de la glycémie dans les trois premiers jours (glycémie normale après l'accouchement: à jeun 3,3 - 5,5 mmol / l, 2 heures après avoir mangé jusqu'à 7,8 mmol / l),
  • 6-12 semaines après l'accouchement - consultation d'un endocrinologue pour des tests diagnostiques afin de clarifier l'état du métabolisme des glucides,
  • les femmes qui ont subi un GDM présentent un risque élevé de développer un GDM lors des prochaines grossesses et un diabète de type 2 à l'avenir, par conséquent, une femme qui a subi un GDM a besoin:
  • - suivre un régime visant à réduire le poids corporel avec son excès,
  • - développer l'activité physique,
  • - planifier les grossesses ultérieures,
  • les enfants de mères atteintes de DG ont un risque accru de développer une obésité et un diabète sucré de type 2 tout au long de leur vie, il leur est donc conseillé d'avoir une alimentation équilibrée et une activité physique suffisante, observation d'un endocrinologue.

Si GDM est détecté, les patients doivent arrêter complètement d'utiliser:

  • tous les aliments sucrés (cela s'applique à la fois au sucre et au miel, à la crème glacée, aux boissons sucrées, etc.);
  • pain blanc, produits de boulangerie et tous produits à base de farine (y compris les pâtes);
  • la semoule;
  • produits semi-finis;
  • viandes fumées;
  • produits de restauration rapide;
  • Fast food;
  • fruits riches en calories;
  • limonades, jus en emballages;
  • viande grasse, viande en gelée, saindoux;
  • aliments en conserve, quel que soit leur type;
  • de l'alcool;
  • cacao;
  • céréales, pain diététique;
  • toutes les légumineuses;
  • yaourt sucré.

Vous devrez également limiter considérablement l'utilisation de:

  • pommes de terre;
  • beurre;
  • œufs de poule;
  • produits de boulangerie à base de pâte non cuite.
  • Les aliments de la liste interdite doivent être complètement exclus du régime. Même une petite consommation peut avoir des conséquences négatives. Les pommes de terre, le beurre, les œufs et les pâtisseries à base de pâte non savoureuse peuvent être consommés en quantités très limitées

Que peuvent manger les femmes enceintes atteintes de diabète gestationnel? Les produits ci-dessus peuvent être remplacés:

  • fromages à pâte dure;
  • fromage cottage au lait fermenté;
  • yaourts naturels;
  • crème épaisse;
  • Fruit de mer;
  • les légumes verts (carottes, citrouilles, betteraves, contrairement aux concombres, oignons et choux, doivent être consommés en quantités limitées);
  • champignons;
  • le soja et ses produits (en petites quantités);
  • jus de tomate;
  • thé.

Il existe plusieurs options diététiques à suivre pour le diabète gestationnel, mais un régime pauvre en glucides est exclu..

Cela est dû au fait qu'avec un apport insuffisant en glucides provenant des aliments, le corps commencera à brûler les réserves de graisse pour l'énergie..

Les aliments suivants doivent être inclus dans le régime:

  • pain de blé entier;
  • tous les légumes;
  • les légumineuses;
  • champignons;
  • céréales - de préférence millet, orge perlé, gruau, sarrasin;
  • viandes maigres;
  • un poisson;
  • œufs de poule - 2-3 pcs / semaine;
  • produits laitiers;
  • fruits et baies acides;
  • les huiles végétales.

Dans la plupart des cas, les médecins prescrivent une alimentation riche en glucides et modérée en protéines à leurs patients. La préférence est donnée aux graisses insaturées, dont l'utilisation doit cependant également être limitée. Les graisses saturées sont complètement éliminées de l'alimentation.

Taux de sucre dans le sang pendant la grossesse

Selon des études cliniques, les taux de glucose chez une femme au cours de la période de naissance d'un enfant dépassent dans la plupart des cas la fourchette autorisée. Une condition similaire est associée à des changements hormonaux caractéristiques de cette époque. Quelle est la norme de sucre dans le sang chez la femme enceinte, comment la vérifier et ce qui est nécessaire pour corriger les indicateurs, est discutée ci-dessous.

Numéros valides

Le taux de sucre dans le sang pendant la grossesse n'est pas différent de celui d'une personne en bonne santé. Mais une modification des taux hormonaux peut provoquer une hyperglycémie chez la femme enceinte. Selon l'OMS (2013), il existe un concept de diabète gestationnel chez la femme enceinte - une condition temporaire qui disparaît sans laisser de trace après l'accouchement. Un tel diagnostic est posé si:

  • la concentration de glucose plasmatique à jeun varie de 5,1 à 6,9 mmol / l (92-125 mg / dl);
  • une heure après l'ingestion de 75 g de sucre - ≥ 10,0 mmol / l (180 mg / dl);
  • après quelques heures - de 8,5 à 11,0 mmol / l (153-199 mg / dl).

Le diagnostic de diabète sucré pendant la grossesse doit être posé, s'il est vrai, au moins l'un des critères suivants:

  • glucose plasmatique à jeun - ≥ 7,0 mmol / l (126 mg / dl);
  • 1 heure après l'ingestion de 75 g de sucre - ≥ 11,1 mmol / l (200 mg / dl);
  • à tout moment en présence de symptômes de diabète - ≥ 11,1 mmol / L (200 mg / dL).

L'hémoglobine glyquée (glucose moyen du dernier trimestre) ne doit pas dépasser 6,5%.

Le niveau glycémique peut varier dans les deux sens. Avec des taux réduits, ils parlent d'hypoglycémie. Ceci est dangereux non seulement pour la mère, mais aussi pour l'enfant qui ne reçoit pas la quantité requise de ressources énergétiques..

Des nombres élevés indiquent une hyperglycémie. Elle peut être associée au diabète sucré, qui a commencé avant la conception, ou au diabète gestationnel. La deuxième forme est typique des femmes enceintes. En règle générale, après la naissance d'un bébé, les valeurs de glucose reviennent à des limites acceptables..

Pourquoi le sucre rampe-t-il?

La glycémie augmente pendant la grossesse en raison de la perte de la capacité du corps à synthétiser la quantité requise d'insuline (une hormone du pancréas). Cette substance hormonalement active est nécessaire à la bonne distribution du sucre, à son entrée dans les cellules et les tissus. Sans suffisamment d'insuline, le taux de glucose de votre corps augmente.

De plus, l'hyperglycémie est causée par des hormones placentaires caractéristiques de la grossesse. La somatomammotropine placentaire est considérée comme le principal antagoniste de l'insuline. Cette hormone est similaire à l'hormone de croissance, participe activement aux processus métaboliques de la mère et favorise la synthèse de substances protéiques. La somatomammotropine aide le bébé à obtenir suffisamment de glucose.

Facteurs de risque

Le plus souvent, le niveau de glycémie augmente dans le contexte des facteurs contributifs suivants:

  • diabète gestationnel lors des premières grossesses;
  • une histoire de fausse couche;
  • la naissance de bébés atteints de macrosomie (poids supérieur à 4 kg);
  • poids corporel pathologique;
  • prédisposition génétique;
  • la présence de prééclampsie (apparition de protéines dans l'urine) dans le passé;
  • polyhydramnios;
  • âge de la femme de plus de 30 ans.

Pourquoi vous devez maintenir une glycémie normale?

Le taux normal de sucre dans le sang doit être maintenu tout au long de la période de gestation, car il est nécessaire de prévenir le risque d'avortement spontané, de réduire le risque d'accouchement prématuré et de prévenir l'apparition d'anomalies et de malformations congénitales chez le bébé..

Le contrôle de la glycémie aidera à maintenir la taille et le poids du bébé dans des limites acceptables, à prévenir la macrosomie et à sauver la mère de diverses complications dans la seconde moitié de la grossesse..

Si une femme souffre d'hyperglycémie, le bébé peut naître avec un taux élevé de l'hormone insuline dans le corps. Cela se produit sous la forme d'une réponse compensatoire du pancréas pédiatrique. En grandissant, une tendance aux conditions hypoglycémiques est possible.

Vous pouvez en savoir plus sur la norme de sucre dans le sang chez les enfants à partir de cet article..

Diabète gestationnel et ses manifestations

Au début, la maladie est asymptomatique et la femme perçoit les changements mineurs comme des processus physiologiques, les reliant à sa position «intéressante».

La pathologie se développe après la 20e semaine de grossesse. Cela est dû à l'activation maximale du système hypothalamo-hypophysaire et à la production d'hormones surrénales. Ils sont également considérés comme des antagonistes de la substance hormonalement active du pancréas..

Avec un tableau clinique vif, les patients se plaignent des manifestations suivantes:

  • désir constant de boire;
  • Augmentation de l'appétit;
  • augmentation pathologique de la quantité d'urine excrétée;
  • la peau qui gratte;
  • gain de poids excessif;
  • violation de l'acuité visuelle;
  • fatigue importante.

L'effet de l'hyperglycémie sur un bébé

Le diabète gestationnel ne provoque pas de malformations fœtales, comme c'est typique du diabète de type 1, car la formation des organes et des systèmes se produit au cours du premier trimestre et l'apparition de la forme gestationnelle de la pathologie - de la 20e à la 24e semaine.

Le fait de ne pas corriger les taux de glucose peut entraîner une fœtopathie diabétique. La maladie se manifeste par un dysfonctionnement du pancréas, des reins et des vaisseaux sanguins chez le bébé. Un tel enfant est né avec un poids corporel important (jusqu'à 6 kg), sa peau a une teinte rouge-bordeaux, des hémorragies à petits points sont visibles.

La peau est abondamment parfumée de lubrifiant blanc, œdémateux. À l'examen, la grande taille de l'abdomen, les membres relativement courts sont clairement visibles. Le bébé peut avoir des difficultés à respirer en raison d'une carence en surfactant (une substance qui empêche les alvéoles des poumons de coller ensemble).

Ces complications peuvent être évitées en corrigeant les paramètres glycémiques dans le corps de la mère avec une thérapie diététique et des médicaments (généralement de l'insuline).

Méthodes de contrôle de la glycémie pendant la grossesse

Les tests standard comprennent les tests sanguins capillaires, la biochimie et les tests de tolérance au glucose..

Le prélèvement sanguin d'un doigt est effectué selon les règles généralement acceptées. Une femme le prend le matin avant d'entrer de la nourriture dans le corps. Ne vous brossez pas les dents avec du dentifrice, car il peut contenir du sucre, et utilisez de la gomme à mâcher. La norme de sucre dans le sang chez la femme enceinte est indiquée ci-dessus.

Un test de tolérance au glucose est effectué dans les cas où les indicateurs des tests précédents sont en dehors de la plage acceptable. Cependant, il a récemment été décidé de prescrire cette méthode de diagnostic à toutes les femmes enceintes après avoir atteint la 24e à la 25e semaine..

Le test ne nécessite pas de préparation particulière. Pendant 48 heures avant de prendre le matériel, une femme doit se comporter de manière naturelle, il n'est pas nécessaire de réduire la quantité de glucides dans l'alimentation. Le matin, vous devez abandonner le petit-déjeuner, le thé, vous ne pouvez boire que de l'eau.

En laboratoire, du sang ou des veines sont prélevés. Ensuite, la femme enceinte boit une solution sucrée spéciale à base de glucose en poudre. Après 2 heures, un prélèvement sanguin supplémentaire est effectué, et de la même manière que pour la première fois. Pendant la période d'attente, le sujet ne doit pas manger ni boire autre chose que de l'eau. Décodage des résultats dans le tableau.

Une autre étude importante est l'analyse d'urine pour déterminer la glucosurie. Vous n'avez pas besoin de recueillir la première urine le matin, elle est versée. Les processus ultérieurs de miction doivent être accompagnés de la collecte de l'analyse dans un grand récipient, qui est stocké dans un endroit frais. Le lendemain matin, secouez le récipient et versez environ 200 ml d'urine dans un récipient séparé. Livrer au laboratoire dans les 2 heures.

Faux résultats

Il existe des cas de résultats faussement positifs lorsqu'une femme n'est pas malade, mais pour une raison quelconque, ses indicateurs glycémiques sont en dehors de la plage autorisée, qui est indiquée dans les résultats du test. Il peut être associé aux conditions suivantes:

  • situations stressantes - les femmes pendant la grossesse sont les plus émotives et les plus sensibles à cette influence;
  • maladies récemment transférées de nature infectieuse;
  • violation des règles pour passer des tests - une femme enceinte peut manger quelque chose ou boire du thé avant de prendre le matériel, estimant que "ça ne fera guère de mal".

Correction des indicateurs de sucre

Quel régime doit être suivi, combien de poids peut-on prendre, comment contrôler indépendamment le niveau de glycémie - avec de telles questions, une femme enceinte peut contacter son obstétricien-gynécologue ou son endocrinologue.

Les recommandations générales se résument aux points suivants:

  • mangez souvent, mais en petites portions;
  • abandonner le frit, le salé, le fumé;
  • vapeur, ragoût, cuire des aliments;
  • inclure une quantité suffisante de viande, poisson, légumes et fruits, céréales (comme recommandé par un médecin);
  • sur rendez-vous - insulinothérapie;
  • une activité physique adéquate, ce qui augmente la sensibilité des cellules du corps à l'insuline.

Une surveillance constante de la glycémie et le respect des conseils d'experts maintiendront le sucre dans des limites acceptables et réduiront au minimum le risque de complications de la mère et du fœtus.

Quel est le taux de sucre dans le sang pendant la grossesse

Porter un enfant est une période agréable mais très importante dans la vie d'une femme. Une attitude sérieuse à l'égard de l'état des organes et des systèmes est une condition préalable à la naissance d'un bébé en bonne santé et à la préservation de toutes les fonctions corporelles en bon état..

Le taux de sucre dans le sang chez la femme enceinte doit être surveillé, car il caractérise l'état non seulement de la femme enceinte, mais également de son bébé. Souvent, les changements causés par un stress supplémentaire et la restructuration de toutes les structures conduisent à des manifestations négatives. Cela oblige une femme à adhérer strictement à toutes les recommandations du médecin..

Les plus importants d'entre eux sont la nécessité d'un suivi médical régulier et d'un examen en temps opportun en utilisant diverses méthodes de laboratoire..

Rôle des indicateurs normaux

Une augmentation de la glycémie, ainsi qu'une diminution, indiquent de graves perturbations dans le corps..

La fonction biologique des glucides est de fournir à toutes les cellules du corps la nutrition nécessaire, c'est-à-dire que le sucre est la principale source d'énergie.

Le niveau de glucose est d'une importance particulière pour une femme lorsque son corps est chargé de préserver le fœtus.

Les changements importants causés par la grossesse signifient que tous les organes ne sont pas capables de faire face à la double charge.

L'échec du fonctionnement du pancréas devient la principale raison d'une production insuffisante d'insuline. Cela conduit à une perturbation de l'utilisation de l'excès de glucose, ce qui entraîne invariablement une augmentation de son taux dans le sang..

La nécessité de maintenir la norme de cet indicateur pendant la grossesse entraîne la nécessité d'une surveillance constante, ce qui permet de ne pas démarrer la maladie, en ajustant les valeurs dans le temps.

Raisons des violations

Il est à noter qu'une augmentation du sucre associée à la naissance d'un enfant est un phénomène assez courant causé par l'activation de processus pathologiques qui étaient auparavant présents dans le corps, mais ne se font pas sentir..

Le diabète gestationnel, observé uniquement chez les femmes enceintes, disparaît généralement après l'accouchement. Mais même ce type de pathologie constitue une menace pour la mère et l'enfant, il est donc inacceptable de le laisser sans surveillance..

Parmi les principales raisons de l'augmentation du sucre pendant la grossesse, il convient de noter:

  1. Une augmentation significative de la charge sur le pancréas et une diminution de l'efficacité de l'insuline naturelle.
  2. Augmentation des taux de glucose en raison de changements dans les niveaux hormonaux.
  3. Diabète gestationnel vécu lors de grossesses précédentes.
  4. Plus de 30 ans.
  5. Exhaustivité excessive.
  6. Ovaire polykystique.
  7. Glucose dans l'urine.
  8. Gros fruit.
  9. Prédisposition héréditaire au diabète.

Les jeunes femmes sont moins à risque de développer un diabète pendant la grossesse.

Circonstances supplémentaires

Outre les facteurs décrits, qui peuvent conduire à des écarts par rapport à la norme, d'autres raisons doivent être notées..

  • émotivité excessive, stress typique des femmes enceintes;
  • la présence d'une infection dans le corps;
  • violation des règles de préparation à l'analyse.

La détection des écarts haut / bas est une indication pour un nouveau test.

Symptômes du problème

L'écart par rapport aux valeurs normales s'accompagne de la manifestation de symptômes caractéristiques du diabète ordinaire. Une attention particulière doit être portée aux symptômes tels que:

  • augmentation significative de l'appétit;
  • soif constante;
  • envie fréquente de vider la vessie;
  • faiblesse générale, fatigabilité rapide, somnolence;
  • instabilité de la pression artérielle.

Il n'est pas possible d'affirmer la présence de diabète uniquement sur ces motifs, car ils sont naturels pour l'état de grossesse.

Le diagnostic n'est possible qu'après un test qui détecte la quantité de glucose dans le sang.

Taux de sucre

La norme généralement acceptée pour le sucre est considérée comme étant des valeurs comprises entre 3 et 5 mmol / l, si le prélèvement sanguin pour la recherche est prélevé au doigt (capillaire). Dans le sang veineux, des taux plus élevés sont notés et une glycémie de 6 mmol / l est considérée comme une norme acceptable..

Caractéristiques des indicateurs pendant la grossesse

Les valeurs limites pour la concentration de glucose pendant la grossesse sont quelque peu différentes des normes généralement acceptées. Cela devient le résultat d'une restructuration des processus métaboliques dans le corps..

Une caractéristique de la détermination du taux de sucre chez la femme enceinte est la collecte de sang pour analyse, nécessairement à partir d'une veine. Le test est effectué le matin à jeun..

Les indicateurs sont légèrement inférieurs à ceux des gens ordinaires, ce qui s'explique par la dépense de plus de ressources énergétiques du corps.

Le taux admissible est jusqu'à 5,1 mmol / l. La détection d'écarts pathologiques par rapport à celle-ci devient une indication pour un examen prolongé par un test de tolérance au glucose (après un repas ou en tenant compte de la charge glucidique).

Procédure de test d'effort

Les tests sont obligatoires à jeun. La pause du dernier repas doit être d'au moins 10 heures. Une condition préalable est une nuit de sommeil complète avant l'analyse.

Progrès de la recherche

Pour un test d'effort, vous aurez besoin de 8 à 100 g de glucose et de 200 ml d'eau tiède. La séquence d'actions est la suivante:

  1. Au premier stade, le sang est prélevé sur le patient pour analyse à partir d'une veine à jeun..
  2. À la deuxième étape, ils suggèrent de boire de l'eau contenant du glucose dissous. Après cela - reposez-vous dans une atmosphère calme.
  3. Troisième étape. Le biomatériau est à nouveau échantillonné après 1, puis 2 heures après consommation de glucose.

Après le test, les valeurs suivantes sont considérées comme des indicateurs de la norme, indiquées dans le tableau:

Taux de sucre dans le sang chez la femme enceinte: causes, symptômes et conséquences du diabète gestationnel

Pendant la période de gestation, le taux de glucose dans le sang d'une femme enceinte va au-delà des normes autorisées. Cela est dû au stress accru sur le corps, aux changements hormonaux, aux changements de mode de vie et aux principes nutritionnels. Un léger écart est normal, mais l'hyperglycémie est dangereuse pour la santé de la femme et du fœtus. Quel est le taux de sucre dans le sang chez la femme enceinte, comment déterminer le taux de glucose et que faire en cas de diabète gestationnel?

Taux de sucre normaux chez la femme enceinte (tableau)

Le taux de sucre dans le sang de la femme enceinte diffère des indicateurs généralement acceptés.

Tableau de glycémie de grossesse
Taux de glucose, mmol / lAvec diabète gestationnel, mmol / l
Avec l'estomac videMoins de 4,9Moins de 5,3
Une heure après avoir mangéJusqu'à 6,9Jusqu'à 7,7
120 après avoir mangéPas plus de 6,2Pas plus de 6,7

D'autres indicateurs sont importants pendant la grossesse..

Le pourcentage d'hémoglobine glyquée ne doit pas dépasser 6,5%. De faux résultats peuvent être observés avec une carence en fer en cas de perte de sang importante ou de transfusion sanguine.

Tout écart par rapport à la norme du sucre est dangereux pour la femme enceinte et le fœtus. Avec l'hypoglycémie, le corps subit une carence en ressources énergétiques. L'hyperglycémie, en revanche, menace le développement du diabète sucré ou du diabète gestationnel..

Tests de glucose

Pour déterminer le taux de sucre dans le sang, un test au doigt est effectué le matin à jeun. Pour obtenir des résultats fiables, préparez-vous correctement à la recherche:

  • ne buvez rien le matin, ne mangez pas, ne vous brossez pas les dents avec de la pâte, ne vous rincez pas la bouche;
  • limiter la prise alimentaire 8 heures avant l'étude;
  • abandonner les glucides rapides par jour;
  • arrêter de prendre des médicaments 24 heures avant l'analyse, et s'il est impossible de les annuler, en informer le médecin.

Déterminer la concentration de sucre permettra un test sanguin biochimique à partir d'une veine. Cependant, la norme est légèrement différente, le chiffre autorisé dans le décodage est de 6 mmol / l.

Si les résultats des tests précédents indiquent une hyperglycémie, un test de tolérance au glucose est effectué:

  1. Le matin à jeun, du sang est prélevé d'un doigt ou d'une veine.
  2. Une femme enceinte boit 100 ml de solution de glucose.
  3. Après 60 et 120 minutes, un deuxième échantillon de sang est prélevé. Pendant cette période, vous ne pouvez rien utiliser.
  4. Les résultats de l'analyse sont comparés au tableau des normes. Si les indicateurs sont dépassés, une consultation d'un endocrinologue est prescrite.

Causes et facteurs de risque d'hyperglycémie

L'hyperglycémie pendant la grossesse est causée par l'incapacité du pancréas à synthétiser suffisamment d'insuline. En raison du manque d'hormone, le sucre n'est pas distribué dans les cellules et les tissus, mais reste dans le sang.

Une augmentation des taux de glucose est également causée par les hormones synthétisées par le placenta. La somatomammotropine agit comme un antagoniste de l'insuline, aide le fœtus à recevoir suffisamment de glucose. Il fournit une augmentation de la glycémie, réduit la sensibilité des cellules à l'hormone pancréatique.

Facteurs de risque d'hyperglycémie:

  • l'âge de la femme enceinte est de plus de 30 ans;
  • prédisposition génétique au diabète sucré;
  • diagnostic de pré-éclampsie ou de diabète gestationnel lors de grossesses précédentes;
  • une histoire de fausses couches et de grossesses manquées;
  • polyhydramnios;
  • obésité ou insuffisance pondérale.

Dans certains cas, les résultats des tests donnent des résultats faussement positifs. Facteurs contribuant à une élévation à court terme des taux de glucose au-dessus de la normale:

  • stress, expérience émotionnelle;
  • maladie infectieuse transférée;
  • non-respect des recommandations pour la préparation de l'analyse;
  • activité physique excessive la veille;
  • prendre certains groupes de médicaments.

Manifestations du diabète gestationnel

L'hyperglycémie dans les premiers stades se déroule de manière imperceptible et la femme attribue les premiers symptômes aux changements physiologiques associés à la grossesse. Les signes pathologiques apparaissent clairement à partir du troisième trimestre de gestation. Cela est dû à la synthèse active d'hormones par les glandes surrénales, le placenta, l'hypothalamus, ainsi qu'à une charge accrue sur le pancréas. Pendant cette période, la femme enceinte note les signes suivants de diabète sucré:

  • soif constante, bouche sèche;
  • augmentation de l'appétit, prise de poids rapide;
  • peau sèche, démangeaisons dans la région génitale;
  • diminution de l'acuité visuelle;
  • augmentation du volume d'urine excrétée;
  • fatigue, léthargie, somnolence.

Effets

L'hyperglycémie pendant la grossesse est dangereuse pour la future mère et le fœtus. La pathologie menace une fausse couche spontanée, une décoloration fœtale ou une naissance prématurée.

Le bébé développe parfois des malformations congénitales et des anomalies:

  • gain de poids excessif - macrosomie;
  • des taux d'insuline élevés, qui à l'avenir menacent de crises hypoglycémiques fréquentes;
  • fétopathie diabétique - perturbation des reins, des vaisseaux sanguins, du pancréas;
  • faible tonus musculaire;
  • une tendance au diabète sucré;
  • manque de réflexes physiologiques immédiatement après la naissance.

Correction de la glycémie

Afin d'éviter les complications, il est important non seulement de savoir quel est le taux de sucre dans le sang chez la femme enceinte, mais aussi de le maintenir. Le respect des recommandations de l'endocrinologue aidera à atteindre cet objectif..

La première étape de la correction de la glycémie est la diététique:

  • repas fréquents et fractionnés en petites portions;
  • refus d'aliments frits, salés et fumés;
  • apport limité de glucides;
  • enrichissement de l'alimentation en viande, poisson, légumes, céréales, fruits non sucrés.

Un exercice modéré, comme le yoga, la natation et la marche, aidera à maintenir une glycémie normale. Il est important que les cours soient agréables et bénéfiques, ne provoquent pas de surmenage et de détérioration du bien-être.

Dans les cas critiques, les femmes enceintes se voient prescrire une insulinothérapie. La posologie et les règles de prise du médicament sont déterminées individuellement par le médecin..

Le taux de sucre dans le sang chez la femme enceinte est une caractéristique importante du déroulement réussi de la gestation. La déviation des indicateurs vers le haut menace le développement du diabète gestationnel, qui après l'accouchement peut évoluer en diabète sucré. L'hyperglycémie est dangereuse pour le fœtus, car elle perturbe le travail des organes internes, contribue à une prise de poids excessive, au développement de problèmes hormonaux.

Glucose pendant la grossesse

Le glucose est le principal indicateur du métabolisme des glucides, qui change quelque peu pendant la grossesse. Le glucose est important car c'est peut-être la principale source d'énergie universelle pour le corps, le principal nutriment. Lorsque les cellules du corps se nourrissent d'énergie, car elles décomposent le glucose. Le glucose des fruits fournit également de l'énergie.

Il se trouve dans tous les bonbons et pénètre également dans le corps avec des glucides - sucre, miel, amidon. La concentration de glucose est maintenue à un niveau constant uniquement en raison de l'action d'un processus hormonal complexe. Les hormones «régulent» la quantité de glucose dans le sang et sa concentration. La principale hormone est l'insuline. Toute «interruption» du travail de ce mécanisme est dangereuse pour la santé humaine: une augmentation ou, au contraire, une diminution du taux de glucose peut indiquer la survenue de certaines maladies.

Après avoir mangé des aliments sucrés, les taux de glucose ont tendance à augmenter légèrement. Ceci, à son tour, entraîne la libération d'insuline, qui favorise l'absorption du glucose par les cellules et une diminution de sa concentration dans le sang. L'insuline aide également le corps à «faire le plein» de glucose pour l'avenir..

La concentration de glucose est déterminée par un test sanguin biochimique et à l'aide de glucomètres - glucomètres. Le prélèvement sanguin doit être effectué le matin, à jeun - enfin, ou au moins 8 heures après le dernier repas. Le sang veineux (prélevé d'une veine) et capillaire (d'un doigt) convient à l'analyse.

Le glucose urinaire peut également être mesuré. Chez la femme enceinte, une augmentation de l'urine jusqu'à 6 mmol / l est autorisée. Il a été associé à une carence relative en insuline et à une hyperglycémie (augmentation de la glycémie) pendant la grossesse.

En général, le taux de glucose pendant la grossesse est de 3,3 à 6,6 mmol / l. Une femme doit faire très attention aux fluctuations de la glycémie, car c'est la période d'attente pour le bébé qui peut malheureusement déclencher le développement du diabète sucré, car pendant la grossesse, les niveaux d'acides aminés dans le sang d'une femme diminuent et les niveaux de corps cétoniques augmentent..

Le taux de glucose est légèrement abaissé chez la femme enceinte le matin - à jeun: il est d'environ 0,8 à 1,1 mmol / l (15,20 mg%). Si une femme a faim pendant une longue période, le taux de glucose plasmatique diminue à 2,2-2,5 mmol / l (40,45 mg%).

À 28 semaines de gestation, toutes les femmes doivent subir un test oral de tolérance au glucose toutes les heures (avec 50 g de glucose). Si une heure après la prise de glucose, le taux de glucose plasmatique dépasse 7,8 mmol / L, alors la femme se voit prescrire un test de tolérance au glucose oral de trois heures (avec 100 g de glucose).

Si, après la deuxième analyse, le taux de glucose plasmatique chez une femme enceinte est supérieur à 10,5 mmol / L (190 mg%) une heure après la prise de glucose, ou deux heures plus tard - après 2 heures, il dépasse 9,2 mmol / L (165 mg%), et après 3 à 8 mmog / l (145 mg%), la femme enceinte reçoit un diagnostic de diabète. Cela signifie que son corps a une tolérance au glucose altérée..

La principale cause d'intolérance au glucose est la résistance à l'insuline périphérique induite par les hormones. Dans la plupart des cas, une femme diabétique enceinte se voit prescrire un régime spécial. En fonction de son poids, le spécialiste calcule la teneur en calories des aliments. En règle générale, 50 à 60% du régime alimentaire d'une femme enceinte dans ce cas devraient être des glucides, 12 à 20% - des protéines, environ 25% - des graisses. De plus, le patient devra déterminer indépendamment la glycémie à jeun tous les jours et deux heures après avoir mangé..

Si la glycémie reste élevée à jeun ou après un repas, une insulinothérapie est prescrite à la femme. Indications de prescription - lorsque la glycémie à jeun dépasse 5,5 et 6,6 - deux heures après avoir mangé.

Le diabète des femmes enceintes survient généralement à la fin du deuxième ou au début du troisième trimestre et entraîne rarement des malformations fœtales. Le plus souvent, après la naissance d'un bébé, le métabolisme des glucides d'une femme se normalise, bien que, malheureusement, plus de 30% des femmes ayant un diagnostic de diabète pendant la grossesse développent du sucre dans les cinq ans..