Faiblesse dans les jambes - causes et traitement. Les symptômes de ces maladies peuvent être une faiblesse musculaire et des tremblements dans les jambes

Une personne est tôt ou tard confrontée à une douleur ou à une lourdeur dans les jambes. Il peut survenir à la fois soudainement et comme compagnon constant. Les sensations désagréables caractéristiques de cette maladie affectent le bien-être général et signalent des maladies possibles. Que-faire dans cette situation?

Faiblesse dans les jambes - causes

La faiblesse musculaire peut être causée par plusieurs facteurs. Si les jambes cèdent, les raisons doivent être recherchées dans le corps lui-même et dans le mode de vie. La raison peut être:

  • chaussures mal choisies;
  • mode de vie sédentaire et travail sédentaire;
  • longue marche;
  • atrophie musculaire;
  • violation de l'approvisionnement en sang.

Les maladies passées provoquent souvent une faiblesse des membres inférieurs, mais la présence de maladies évolutives entraîne également une faiblesse musculaire. Une personne ne soupçonne pas toujours que les varices, l'ostéochondrose, l'hypotension artérielle et d'autres maladies de la neurologie et du système endocrinien peuvent provoquer cette maladie. Avant de commencer le traitement, il est impératif de consulter un spécialiste qui étudiera les raisons de la faiblesse des jambes, prescrira des procédures et un traitement médicamenteux.

Jambes tremblantes

La plupart des gens, sentant que leurs jambes tremblent, n'y prêtent aucune attention, estimant que la raison est associée à un effort physique excessif. Cette déclaration a un grain rationnel au cas où les tremblements auraient été précédés par la pratique d'un sport ou par un travail difficile. Après un court repos, ils ne tremblent pas. L'apparition de tremblements après des expériences émotionnelles ou stressantes devrait vous alerter. Au premier stade, vous devez vous reposer un peu, mais si le tremblement ne disparaît pas ou commence à se manifester à une fréquence enviable, vous devez consulter un neurologue..

Faiblesse des muscles des bras et des jambes

La faiblesse musculaire des jambes et des bras peut être causée par un surmenage courant. Cependant, si de tels symptômes réapparaissent périodiquement, le médecin peut poser un diagnostic différent:

  • problèmes de synapse (en cas de maladie, la jonction des muscles avec des terminaisons nerveuses est affectée en raison de l'arrêt de la production d'acétylcholine);
  • myasthénie grave (le système immunitaire commence à attaquer ses propres cellules, ce qui perturbe la contraction musculaire);
  • phlébévrysme;
  • Diabète;
  • polyarthrite rhumatoïde;
  • insuffisance cardiaque (la douleur survient toujours du côté gauche);
  • maladies de la colonne vertébrale.

Jambes fatiguées

Varices, thrombose, ostéoporose ne sont que quelques-unes des nombreuses maladies qui peuvent causer de la fatigue dans les jambes. Vous ne devez pas commencer le traitement lorsque la fatigue apparaît, car le médecin peut en dire la raison exacte après avoir passé le diagnostic. De plus, la fatigue peut être causée par une surutilisation et disparaître après le repos..

Faiblesse dans les jambes avec VSD

De nombreux spécialistes du système de santé national, leurs collègues étrangers considèrent le diagnostic de dystonie végétative-vasculaire comme une relique du système de santé soviétique. Certains médecins croient encore que la faiblesse des jambes avec VSD est une maladie grave. En savoir plus sur VSD - traitement, symptômes et signes de la maladie. Le malaise est causé par une fatigue excessive due au manque de sommeil, à une mauvaise santé, à une activité physique et mentale épuisante, soutenue par le stress, les inquiétudes.

Faiblesse des jambes avec ostéochondrose

Un grand nombre de personnes ont des problèmes de colonne vertébrale. L'un des symptômes est l'apparition d'une faiblesse dans les jambes avec ostéochondrose, qui est une maladie courante. Le problème est de plus en plus perçu chez les jeunes, et pas seulement chez les plus âgés. De tels symptômes indiquent que le corps est sur le point de subir de graves changements, par conséquent, le traitement doit être commencé immédiatement..

Avec l'ostéochondrose se développant dans la région lombaire, la faiblesse des membres inférieurs est le principal indicateur. La maladie affecte la démarche, qui change, et la vitesse de marche diminue. Un mauvais apport sanguin affecte les performances, provoquant une fatigue rapide. La coordination des mouvements est altérée, vous devez utiliser des appareils auxiliaires lors de la marche. Au moindre signe, rendez-vous chez un orthopédiste et un neurologue pour poser un diagnostic.

Pieds de coton et vertiges

Des étourdissements et une faiblesse dans les jambes peuvent apparaître en raison d'une atrophie musculaire. De tels symptômes peuvent indiquer un mauvais apport sanguin aux membres, qui se développe à la suite d'un blocage des vaisseaux sanguins et d'un amincissement de leurs parois. Souvent, la cause peut être des varices, une pression artérielle basse. Ils peuvent céder en raison de blessures à la tête, de maladies virales, voire de grossesse. Chez les filles, cela peut indiquer le début imminent du cycle mensuel..

À l'adolescence, de telles raisons peuvent être observées lors de la restructuration du système hormonal du corps. Les vertiges peuvent même atteindre un évanouissement, une somnolence apparaît. Le corps cesse d'obéir, un fort rythme cardiaque se produit. Il n'y a rien à craindre, car le corps se développe à un rythme rapide. Il faut consacrer du temps au repos, bien répartir l'activité physique. En outre, il est nécessaire de porter une attention particulière à l'alimentation afin de fournir à l'adolescent toutes les vitamines, micro et macro-éléments nécessaires..

Les jambes sont lourdes et rembourrées

L'inflammation du nerf sciatique rend les jambes lourdes et oued. Il est important de se dépêcher avec le traitement, car il faudra plusieurs tests pour poser un diagnostic correct. Une attention particulière doit être portée à la routine quotidienne. Un mode de vie sédentaire, debout pendant une longue période peut également provoquer de telles manifestations. Si vous avez l'habitude de porter des chaussures à talons hauts tout le temps, vous devez faire attention à l'état de vos jambes, car des varices peuvent se développer..

Faiblesse et douleur dans les jambes

Avant de poser un diagnostic, tout médecin demandera où se font sentir la faiblesse et la douleur dans les jambes: dans les genoux, les articulations, les pieds, les doigts. Les maladies du système veineux peuvent être reconnues en soulevant le membre. Sensations désagréables, la faiblesse devrait reculer. Mais si la douleur disparaît lorsque le membre tombe, vous devez faire attention au travail des artères. Les maladies de la colonne vertébrale sont caractérisées non seulement par la douleur, mais également par l'apparition d'engourdissements. La faiblesse et la douleur indiquent la présence de maladies telles que les pieds plats, les blessures fermées, la goutte, l'arthrite.

Faiblesse dans les jambes - traitement

Le traitement ne peut être reporté à plus tard. Dans un premier temps, vous devriez subir un diagnostic pour identifier pourquoi les jambes cèdent et ne tiennent pas. Seul un spécialiste peut déterminer comment traiter la faiblesse des jambes, car un certain nombre de maladies peuvent avoir des symptômes similaires. Pour cela, des tests sont effectués, une tomographie, une électromyographie ou une échographie sont prescrites. Un diagnostic précoce peut empêcher la pathologie de se développer.

Le traitement peut être un médicament. Un complexe de médicaments et de pommades est prescrit, tel que Proserin, Prednisolone, Metipred. Les lotions, les compresses faites à base de médicaments aident bien à la faiblesse. Les méthodes alternatives de traitement ont fait leurs preuves. En cas de développement grave de la maladie, des radiations peuvent être prescrites. Il est à noter que de nombreux symptômes associés à une faiblesse des jambes ou à une lourdeur disparaissent avec la restauration d'un mode de vie normal, une bonne nutrition, l'adhésion au travail et au repos..

Causes, diagnostic et traitement de la faiblesse des jambes avec ostéochondrose

L'ostéochondrose se caractérise par des manifestations cliniques nombreuses et variées. En plus des douleurs au dos et au cou, les patients du cabinet médical se plaignent de difficultés à marcher, à monter et à descendre des escaliers, à se pencher et à tourner le corps.

La raison la plus courante d'une diminution de l'amplitude des mouvements des jambes avec ostéochondrose est la faiblesse musculaire. En l'absence d'intervention médicale, la pathologie dégénérative-dystrophique peut entraîner une invalidité d'une personne, une immobilisation partielle ou complète.

Une faiblesse dans les jambes peut-elle survenir en raison de l'ostéochondrose?

Il est important de savoir! Les médecins sont choqués: "Il existe un remède efficace et abordable contre l'OSTÉOCHONDROSE." En savoir plus.

En raison de la compression des racines vertébrales par des disques, des excroissances osseuses (ostéophytes), elles deviennent enflammées par un œdème. L'irritation des fibres nerveuses provoque des spasmes musculaires et un pincement des vaisseaux sanguins. En conséquence, le trophisme (nutrition tissulaire) est perturbé, la transmission de l'influx nerveux au système nerveux central est perturbée. Une faiblesse musculaire des jambes se produit, ce qui est le plus caractéristique de l'ostéochondrose lombaire. Son intensité est plus élevée avec des dommages simultanés aux vertèbres lombaires et sacrées. Si la pathologie est localisée dans la région cervicale ou thoracique, une faiblesse est ressentie dans tout le corps.

Causes de faiblesse

La faiblesse des jambes est le signe principal de la progression de l'ostéochondrose, l'implication de tissus sains dans le processus pathologique. Lors de la réalisation de diagnostics instrumentaux (IRM, TDM), la relation de ces changements morphologiques de la colonne vertébrale avec ce symptôme a été révélée. Il a été constaté que la gravité de la faiblesse musculaire dans les jambes correspond au degré de dommages destructifs-dégénératifs des tissus cartilagineux des disques..

Une inflammation ou des dommages mécaniques aux racines vertébrales entraînent une violation de l'innervation. Pour qu'une personne fasse un pas, plusieurs groupes musculaires doivent être contractés simultanément. Mais la transmission des impulsions nerveuses est perturbée, il faut donc plus de temps pour que le signal arrive, le traite et y réponde. Le syndrome des «pieds de coton» se produit. Une personne veut marcher, mais le système nerveux central n'envoie pas le signal nécessaire aux fibres musculaires.

Causes de faiblesse des jambes avec ostéochondroseCaractéristiques caractéristiques du processus pathologique
Restriction intentionnelle de mouvementLa douleur est le principal symptôme de l'ostéochondrose. Pour éviter son apparition, une personne limite délibérément la mobilité. Une inactivité constante des fibres musculaires provoque leur atrophie irréversible
Détérioration de la circulation sanguineLa compression de l'artère vertébrale et d'autres vaisseaux sanguins entraîne un manque d'oxygène et de nutriments, non seulement dans le cerveau, mais dans tout le corps. Les tissus musculaires perdent leur capacité à se régénérer, s'atrophient progressivement

Symptômes supplémentaires

La faiblesse musculaire s'accompagne souvent de douleurs dans la localisation de l'ostéochondrose. Au stade initial du développement de la pathologie, un inconfort mineur se produit. Une personne les attribue à la fatigue après une journée de travail ou à un entraînement sportif intense, elle ne demande donc pas d'aide médicale..

Et l'ostéochondrose progresse, provoquant une nouvelle destruction des disques intervertébraux. Ses autres signes spécifiques commencent à apparaître progressivement:

  • convulsions toniques;
  • perte de réflexes;
  • diminution de la sensibilité;
  • paresthésie, parésie;
  • changement de démarche.

Les douleurs deviennent vives, perçantes, aggravées par la marche, la flexion ou la rotation du corps. Ils ne sont plus clairement localisés, mais irradient vers les parties proches du corps. Au stade de la rémission, seules des sensations douloureuses légères apparaissent, mais l'hypothermie ou la musculation suffisent à exacerber l'ostéochondrose.

Diagnostique

Le diagnostic primaire est posé sur la base d'un examen externe du patient, de ses plaintes, des résultats d'un certain nombre de tests fonctionnels pour déterminer la force musculaire des jambes et la sensibilité. Une telle symptomatologie suggère une étude ciblée des disques intervertébraux touchés par discographie - radiographie avec contraste.

Des études électrophysiologiques peuvent être utilisées pour déterminer le degré et la localisation des racines vertébrales et des tissus musculaires endommagés:

  • potentiels évoqués;
  • électroneurographie;
  • électromyographie.

Si une protrusion ou la formation d'une hernie est suspectée, une IRM ou une TDM est prescrite. Ces études sont informatives pour évaluer l'état des structures du tissu conjonctif - muscles, terminaisons nerveuses, vaisseaux sanguins, appareil ligamento-tendineux.

Que faire si vous avez une faiblesse dans vos jambes

Prenez immédiatement rendez-vous avec un médecin: neurologue, vertébrologue, thérapeute, orthopédiste. La faiblesse des jambes ne disparaîtra pas d'elle-même - il est nécessaire d'éliminer sa cause. Un traitement complet de l'ostéochondrose est effectué, qui vise à améliorer l'apport sanguin, à prévenir la compression des vaisseaux sanguins et des terminaisons nerveuses sensibles et à prévenir la récidive de la pathologie.

Thérapie médicamenteuse

Pour améliorer l'apport sanguin cérébral et périphérique aux tissus avec de l'oxygène et des nutriments, les patients se voient prescrire des médicaments contenant des ingrédients actifs cinnarizine, bétahistine. Ce sont Stugeron, Betaver, Betaserk, Vestibo. Également utilisé euphylline, pentoxifylline, acide nicotinique, dilatation des vaisseaux sanguins, empêchant la formation de caillots sanguins.

Si la faiblesse des jambes provoque des spasmes musculaires, les relaxants musculaires Mydocalm, Sirdalud, Baklosan sont inclus dans les schémas thérapeutiques. L'utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens - nimésulide, ibuprofène, diclofénac, méloxicam, kétorolac - permet d'arrêter le syndrome de la douleur et en même temps d'éliminer l'œdème inflammatoire..

Physiothérapie

Presque toutes les procédures physiothérapeutiques indiquées pour les patients souffrant d'ostéochondrose améliorent l'état des muscles des jambes en normalisant la lymphe et l'apport sanguin. Si des difficultés de mouvement sont associées à de la douleur, une électrophorèse, une ultraphonophorèse avec des AINS, des chondroprotecteurs, des anesthésiques, des vitamines du groupe B. sont prescrits. Pour restaurer une circulation sanguine optimale, augmenter la force, l'élasticité des fibres musculaires, les procédures de physiothérapie suivantes sont effectuées:

Même l'OSTÉOCHONDROSE «négligée» peut être guérie à la maison! N'oubliez pas de l'enduire une fois par jour..

Les patients sont recommandés balnéothérapie avec eaux minérales, boue, sangsues médicinales, thérapie UHF, acupuncture.

Massage

Dans le traitement de l'ostéochondrose, des séances de massage classique, d'acupression, segmentaire sont pratiquées. L'effet mécanique sur les muscles des jambes affaiblis stimule leur renforcement, empêche les changements atrophiques des fibres.

Le massage sous vide manuel et en appareil avec des ventouses médicales a fait ses preuves dans le traitement de la pathologie. Dans ce dernier cas, l'effet thérapeutique est dû à la différence de pression générée dans les tissus profonds et superficiels ou à une combinaison de vide et de champ magnétique.

Physiothérapie

Immédiatement après le diagnostic, le patient est envoyé chez le médecin de la thérapie par l'exercice, qui lui propose une série d'exercices individuels. Tout d'abord, les formations sont organisées sous son contrôle sur des simulateurs spéciaux qui vous permettent de doser avec précision la charge. Après avoir amélioré son état de santé, le patient peut pratiquer de manière autonome, y compris à domicile..

Les règles de base de l'entraînement sont la régularité, l'exécution de mouvements lents et doux avec une faible amplitude. L'apparition de sensations douloureuses doit être un signal d'arrêt immédiat de l'exercice..

Thérapie manuelle

Souvent, la traction de la colonne vertébrale - traction - permet d'éviter une intervention chirurgicale dans l'ostéochondrose. Il peut être sec ou sous l'eau. Quelle que soit la méthode d'exécution, le résultat de la traction est une augmentation de la distance entre les corps vertébraux, l'exclusion de la compression des racines vertébrales et des vaisseaux sanguins par eux.

La traction est effectuée comme prescrit par un médecin et à domicile. Accrocher à la barre est le plus efficace.

Chirurgie

La faiblesse des jambes est souvent l'un des principaux symptômes des complications de l'ostéochondrose - syndrome radiculaire, syndrome de l'artère vertébrale. À ces stades de la pathologie, les patients subissent une intervention chirurgicale, qui devient le seul moyen de maintenir la mobilité et d'éviter le handicap. Une thérapie chirurgicale est également effectuée dans les cas suivants:

  • inefficacité du traitement conservateur pendant plusieurs mois dans le contexte de la progression rapide de l'ostéochondrose;
  • la formation d'une myélopathie discogène, provoquant l'apparition de parésie périphérique et d'attaques sensibles, perte de sensibilité.

Pendant l'opération, la compression de la moelle épinière est éliminée en retirant le disque intervertébral et en décompressant le canal rachidien. Diverses méthodes d'intervention chirurgicale sont utilisées - microdiscectomie, valorisation de la ponction du disque, sa reconstruction au laser, mise en place de l'implant, stabilisation du segment vertébral endommagé.

Remèdes populaires

Aucun remède préparé selon les recettes de la médecine traditionnelle n'aidera à se débarrasser de la faiblesse musculaire des jambes. Les teintures d'alcool et d'huile, les décoctions, les compresses ne peuvent éliminer que temporairement les sensations douloureuses. La faiblesse des jambes est le signe de graves dommages aux racines vertébrales, aux groupes musculaires individuels, aux gros et petits vaisseaux sanguins. Dans de tels cas, non seulement un traitement conservateur est souvent nécessaire, mais également une intervention chirurgicale..

Dangers de la condition

L'ostéochondrose cervicale, thoracique, lombo-sacrée se produit toujours dans le contexte de la destruction des disques intervertébraux. Ils deviennent plats, moins solides et élastiques et perdent leurs propriétés d'amortissement. Cela conduit à une diminution de la distance entre les corps vertébraux adjacents et à leur instabilité. À l'avenir, l'anneau fibreux du disque ne résiste pas aux charges et est endommagé. Le nucleus pulposus dépasse les limites du canal rachidien, augmentant la gravité des symptômes.

L'état pathologique est caractérisé par un engourdissement, une faiblesse des jambes et des bras, qui, s'ils ne sont pas traités, précèdent l'apparition de parésie, d'atrophie et de modifications des réflexes tendineux. Au stade final du développement de l'ostéochondrose lombaire, la miction et les selles sont altérées.

Prévention et pronostic

La faiblesse musculaire des jambes signale de graves changements destructeurs et dégénératifs dans l'une des sections de la colonne vertébrale. Le plus souvent, ce symptôme est noté avec une hernie déjà formée, un syndrome radiculaire.

Uniquement dans la myélopathie discogène, le déficit neurologique persiste même après la chirurgie. Dans d'autres cas, le pronostic est favorable avec un traitement rapide..

La prévention de la faiblesse musculaire consiste en une thérapie physique et une gymnastique régulières, à l'exclusion des efforts physiques excessifs. Les neurologues recommandent d'abandonner l'alcool et de fumer, qui altèrent la circulation sanguine dans les jambes.

Articles similaires

Comment oublier les douleurs articulaires et l'ostéochondrose?

  • Les douleurs articulaires limitent vos mouvements et une vie épanouie...
  • Vous êtes inquiet de l'inconfort, des craquements et des douleurs systématiques...
  • Peut-être avez-vous essayé un tas de médicaments, crèmes et onguents...
  • Mais à en juger par le fait que vous lisez ces lignes, elles ne vous ont pas beaucoup aidé...

Mais l'orthopédiste Valentin Dikul affirme qu'il existe un remède vraiment efficace contre l'OSTÉOCHONDROSE! En savoir plus >>>

Faiblesse musculaire

La faiblesse musculaire ou myasthénie grave est une diminution de la contractilité d'un ou plusieurs muscles. Ce symptôme peut survenir dans n'importe quelle partie du corps. Faiblesse musculaire plus courante dans les jambes et les bras.

Diverses maladies peuvent être des causes de faiblesse musculaire, des blessures aux pathologies neurologiques..

Une faiblesse musculaire peut commencer à se développer à partir de 20 ans. La faiblesse musculaire chez un enfant est moins fréquente. Le plus souvent, la myasthénie grave est observée chez les femmes.

Traitement de la faiblesse musculaire - médicaments et physiothérapie.

Causes de la faiblesse musculaire

La principale cause de faiblesse musculaire est une lésion de la jonction des terminaisons nerveuses avec les muscles (synapses). En conséquence, la cause première de la maladie est un trouble de l'innervation, tous les autres facteurs sont ses conséquences..

L'innervation musculaire est fournie par une substance spéciale - l'acétylcholine. Avec la myasthénie grave, l'acétylcholine est perçue par le système immunitaire du patient comme une substance étrangère et, à cet égard, elle commence à produire des anticorps contre elle. La conduction d'une impulsion nerveuse vers le muscle est perturbée, ce qui entraîne le développement d'une faiblesse musculaire. Mais dans le même temps, les muscles continuent de conserver leurs capacités, puisque des systèmes alternatifs de survie sont lancés dans le corps humain, compensant dans une certaine mesure ce manque..

La faiblesse musculaire peut être un symptôme de diverses conditions médicales. Dans certains cas, cela indique simplement la fatigue, tandis que dans d'autres, cela indique des dommages aux tendons, aux muscles, aux articulations, aux os et aux maladies du système nerveux. Une certaine faiblesse musculaire survient toujours pendant la maladie et est généralement l'un des signes du vieillissement.

Les causes immédiates de faiblesse musculaire comprennent:

  • Maladies neurologiques: sclérose en plaques, accident vasculaire cérébral, paralysie cérébrale, sclérose latérale amyotrophique, syndrome de Guillain-Barré, lésions nerveuses, paralysie de Bell;
  • Maladies du système endocrinien: maladie d'Addison, thyrotoxicose, faibles taux de calcium ou de potassium dans le corps, hyperparathyroïdie, diabète sucré;
  • Intoxications diverses: empoisonnement avec des composés organophosphorés, botulisme;
  • Maladies musculaires: dystrophies musculaires, polymyosite, myopathies mitochondriales;
  • Autres raisons: poliomyélite, anémie, surcharge émotionnelle, stress, syndrome asthénique, polyarthrite rhumatoïde.

Une faiblesse musculaire dans les jambes peut également survenir avec des varices, de l'arthrite, une scoliose, une hernie intervertébrale.

La faiblesse musculaire chez un enfant est le plus souvent causée par des pathologies du système nerveux. La diminution du tonus musculaire chez les nouveau-nés est généralement due à un traumatisme à la naissance.

Symptômes de faiblesse musculaire

Un état de faiblesse musculaire se caractérise par une diminution prononcée de la force d'un ou plusieurs muscles. La faiblesse musculaire doit être distinguée de la fatigue générale.

La faiblesse musculaire peut être:

  • Objectif. La réduction de la force musculaire est confirmée par la recherche médicale;
  • Subjectif. Il se caractérise par le fait que le patient lui-même ressent une faiblesse dans un certain muscle, mais les résultats d'un examen médical indiquent que la force y reste.

Les signes de myasthénie grave apparaissent d'abord sur les muscles faibles en raison de la nature réflexe de leur fonctionnement. Les premiers symptômes de la maladie peuvent être observés sur les muscles des yeux. Cela se traduit par un affaissement des paupières et une dualité de la perception de l'image. La gravité de ce symptôme peut varier en fonction de l'heure de la journée et de la quantité d'activité physique..

Ensuite, apparaissent les signes dits bulbaires, associés à des perturbations de l'activité des muscles de la déglutition, de la parole et de la mastication. Après une courte conversation, la voix d'une personne peut «s'asseoir», il lui devient difficile de prononcer certains sons (sonneries, sifflements), il commence à «avaler» la fin des mots.

Des conséquences assez graves sont menacées par une perturbation du fonctionnement des muscles qui assurent la respiration.

La faiblesse musculaire des jambes se manifeste par une fatigue rapide des membres inférieurs, tremblants. Ces symptômes peuvent survenir en raison d'un travail debout prolongé, le port de chaussures à talons hauts.

Diagnostic de faiblesse musculaire

Pour déterminer les causes de la faiblesse musculaire, le médecin effectue une enquête auprès des patients et un examen physique. Des tests de laboratoire supplémentaires peuvent également être demandés, y compris une biopsie musculaire.

Lors de l'entretien d'un patient, le médecin détermine à quel moment les premiers signes de faiblesse musculaire sont apparus, dans quels groupes musculaires ils sont localisés, à quoi ils sont associés.

Lors du diagnostic, il est également important de savoir quelles maladies le patient a souffert, quelle est son hérédité neurologique, les maladies concomitantes.

Lors de l'étude des muscles, le volume du tissu musculaire, sa turgescence et la symétrie de localisation sont établis, les réflexes tendineux sont évalués.

Pour clarifier le diagnostic, des tests fonctionnels sont réalisés avec le patient effectuant certains mouvements.

Traiter la faiblesse musculaire

Les traitements de la faiblesse musculaire dépendent de la condition sous-jacente..

Les patients souffrant de faiblesse musculaire se voient prescrire un traitement médicamenteux symptomatique et un certain ensemble de procédures physiothérapeutiques qui aident à restaurer la fonction musculaire normale.

Naturellement, le traitement principal de la faiblesse musculaire est la médication. Pour chaque patient, le régime de prise de médicaments qui bloquent la destruction de l'acétylcholine est sélectionné individuellement. Ces fonds comprennent le metipred, la prosérine, la prednisolone, le kalimin. L'utilisation de ces médicaments aide à restaurer rapidement la force musculaire. Mais comme de fortes doses de ces médicaments sont utilisées, le traitement initial de la faiblesse musculaire n'est effectué qu'en milieu hospitalier..

Dans le même temps, le patient se voit prescrire des médicaments qui suppriment le système immunitaire. La plasmaphérèse d'échange peut également être utilisée.

Un traitement d'entretien intermittent doit être effectué tout au long de la vie.

Si la faiblesse musculaire est causée par un surmenage des muscles, dans ce cas, il est nécessaire de fournir aux muscles un repos régulier, de reconsidérer votre mode de vie et de réduire l'activité physique..

Si vous ressentez de fortes douleurs et une faiblesse musculaire après l'entraînement, il est nécessaire de réviser l'ensemble des exercices, en tenant compte de l'état général du corps et des maladies chroniques existantes.

Une alimentation équilibrée, un régime alimentaire adéquat et le port de chaussures confortables sont également d'une grande importance..

Ainsi, la faiblesse musculaire est un symptôme qui indique la présence de certains dysfonctionnements dans le corps humain ou un mode de vie incorrect (stress physique et psycho-émotionnel excessif, mauvaise alimentation, port de chaussures inconfortables). Si la faiblesse musculaire est causée par certaines maladies, un traitement spécial est nécessaire pour l'éliminer (parfois tout au long de la vie); dans d'autres situations, il suffit de corriger le système d'attitude envers sa santé.

Faiblesse dans les jambes

Faiblesse des jambes - caractérisée par une diminution du tonus musculaire. Ce n'est pas un trouble indépendant, c'est le résultat d'un large éventail de causes. Une faiblesse non seulement dans les jambes, mais également dans les bras, suggère qu'une personne a des problèmes de colonne vertébrale. Souvent, la cause est l'ostéochondrose, qui peut entraîner la destruction de la structure du cartilage et du tissu conjonctif. Avec cette maladie, la faiblesse survient le plus souvent dans les mains et les membres inférieurs sont beaucoup moins susceptibles de.

La faiblesse des jambes et les étourdissements indiquent qu'une fille va bientôt commencer ses premières règles et, pour une femme, les premiers signes de grossesse. De plus, l'apparition d'une faiblesse à un jeune âge est souvent inoffensive, mais ces manifestations chez les personnes âgées, en particulier la vieillesse, ont un certain nombre de raisons dangereuses - pathologie du tissu musculaire, des structures osseuses, du tissu conjonctif, etc. Tout cela suggère que l'apparition d'une faiblesse dans les jambes peut être déclenchée par des raisons à la fois physiologiques et pathologiques..

Le symptôme peut être exprimé sous deux formes - subjective, dans laquelle la faiblesse ne peut être détectée selon les données d'examen, et objective - un faible tonus musculaire est confirmé par le diagnostic. Fait révélateur, la faiblesse peut affecter à la fois des muscles individuels et des membres entiers..

Étiologie

Une faiblesse dans les jambes peut apparaître dans le contexte de nombreux processus, qui peuvent être conditionnellement divisés en plusieurs groupes. Le premier comprend des causes qui ne sont pas liées à des troubles internes du corps, et ils se retrouvent principalement chez les adolescents et les personnes d'âge moyen:

  • chaussures inconfortables. Il est très important de choisir les bonnes chaussures, car une personne passe la majeure partie de sa vie debout;
  • les conditions de travail dans lesquelles une personne est forcée de rester debout pendant une longue période;
  • la chimiothérapie, qui est utilisée dans le traitement de l'oncologie;
  • mauvaise alimentation ou végétarisme. En raison du fait que le corps ne reçoit pas suffisamment de vitamines et de minéraux nutritifs et que la charge reste élevée, cette sensation se produit;
  • déséquilibre hormonal - souvent observé chez les filles au cours des premières règles;
  • la grossesse est le facteur de survenue le plus inoffensif. Exprimé comme un signe initial qu'une femme se prépare à devenir mère. Un tel symptôme l'accompagnera tout au long de la période, jusqu'à la naissance elle-même..

Le deuxième groupe de raisons pour lesquelles la faiblesse se produit dans les jambes est constitué de telles maladies:

  • ostéochondrose - la destruction des disques spinaux conduit non seulement à une faiblesse des jambes, mais provoque également cette sensation dans les mains. Très souvent observé chez les personnes âgées;
  • apport sanguin insuffisant au cerveau;

Symptômes

Étant donné que la faiblesse des jambes est un symptôme en soi, elle ne peut être accompagnée que de certains signes provenant de diverses raisons. Les plus courants sont:

  • le sentiment que la tête tourne - survient souvent en raison de changements dans les indicateurs de pression artérielle, ainsi que de changements hormonaux dans le corps de l'enfant, lorsqu'il y a une croissance et une formation intenses du système nerveux. Dans ce cas, le traitement peut être effectué indépendamment, car il ne s'agit que d'un symptôme temporaire. Il est nécessaire de manger correctement et de manière équilibrée, et de laisser suffisamment de temps pour un bon repos;
  • pieds rembourrés - la raison principale en est l'effet à long terme des températures élevées sur le corps, tandis que la faiblesse est observée non seulement dans les bras et les jambes, mais se propage dans tout le corps. Les femmes les plus sensibles aux pieds rembourrés sont les femmes pendant la menstruation ou la ménopause, ainsi que les personnes ayant un poids corporel extrêmement élevé;
  • douleur - ce symptôme peut être observé dans n'importe quelle zone des membres inférieurs et s'explique par un traumatisme ou une altération de la circulation sanguine;
  • tremblement - indique que, peut-être, le corps humain contient une quantité insuffisante de glucose;
  • augmentation de la température corporelle. Il apparaît avec des changements émotionnels, diverses infections ou intoxications, sous l'influence des allergènes et de l'effort physique;
  • les accès de nausée sont le symptôme le plus désagréable qui peut accompagner la faiblesse des jambes. Cela se produit en raison d'une suralimentation ou, au contraire, d'un jeûne prolongé, ainsi que d'une violation du fonctionnement de l'appareil vestibulaire et de modifications de la pression artérielle;
  • maux de tête sévères, se transformant souvent en migraines - apparaissent dans le contexte d'une intoxication par des produits chimiques ou des toxines. Souvent accompagné d'une augmentation de la transpiration et de la production de salive;
  • engourdissement et gonflement.

Séparément, il convient d'envisager la dystonie vasculaire végétative (VVD) - avec une telle maladie, il y a non seulement une faiblesse dans les bras et les jambes, mais aussi une fatigue chronique, des douleurs et une sensation de tête qui tourne, une forte transpiration. Le plus souvent, de tels signes de VSD surviennent en raison d'un séjour prolongé dans des pièces ou des halls non ventilés et étouffants. Souvent, le VSD est héréditaire et peut être activé dans le contexte d'un déséquilibre hormonal, de situations stressantes fréquentes, ainsi que d'un cancer ou de lésions cérébrales.

La faiblesse des jambes et des bras est souvent observée avec l'ostéochondrose, la maladie la plus courante de la région rachidienne, qui affecte la structure du cartilage et du tissu conjonctif. L'ostéochondrose se caractérise par une formation longue et lente, et la faiblesse est le tout premier symptôme de cette maladie, se transformant en douleur qui survient même au repos. Le traitement vise principalement à rétablir la circulation sanguine normale dans les jambes.

La faiblesse des jambes au début de la grossesse est due au fait que presque tous les processus du corps changent et ralentissent. Ceci est aggravé par la toxicose, les troubles du sommeil et une sensation de vertige. Dans les derniers stades, la faiblesse et une sensation de membres ouatés sont causées par la croissance fœtale, les nerfs avant l'accouchement. Le traitement consiste en un régime de jour et de repos rationnel, ainsi qu'une alimentation équilibrée..

Diagnostique

En soi, la faiblesse des jambes ne nécessite pas de diagnostic, mais le patient doit être examiné pour déterminer pourquoi ce symptôme est apparu. Pour ce faire, le patient doit subir des consultations et des examens avec de nombreux spécialistes, notamment:

Mais, en plus de cela, le patient devra:

  • faire un don de sang pour les tests de laboratoire;
  • IRM;
  • test endrophonique;
  • CT;
  • électromyographie;
  • Ultrason.

Plus tôt le diagnostic est confirmé, en particulier avec VSD et ostéochondrose, le traitement plus tôt commencera.

Traitement

La thérapie, tout d'abord, doit viser à éliminer les principaux symptômes - faiblesse, tremblements, sensation que la tête tourne. Les principales directions de traitement:

  • régime quotidien rationnel - le sommeil doit durer au moins huit heures;
  • exercice régulier d'intensité modérée, en particulier pour ceux qui doivent rester debout longtemps;
  • exposition prolongée à l'air frais;
  • manger beaucoup de vitamines et de nutriments;
  • achat de chaussures confortables et confortables;
  • suivre des cours de massage thérapeutique du dos au moins une fois par an;
  • examens préventifs par un spécialiste - au moins deux fois par an;
  • thérapie de la pathologie qui a provoqué la faiblesse.

Dans le traitement de l'ostéochondrose et du VSD, des méthodes de thérapie individuelles sont prescrites en fonction des symptômes et de l'état de santé général.

Comment renforcer les jambes faibles

La prêle a des niveaux élevés de dioxyde de silicium, une substance qui renforce les muscles et améliore la densité osseuse. De plus, cette herbe a la capacité de mieux absorber le calcium, ce qui est nécessaire pour les os..

Prenez une cuillère à café d'herbe fraîche et placez-la dans de l'eau bouillante. Après 5 minutes de macération, ajoutez du miel. Boire le bouillon 2 fois par jour, mais pas plus de 2 semaines.
Ou prenez la prêle en complément, mais seulement après avoir consulté votre médecin.

Faiblesse dans les jambes

La faiblesse se produit avec de nombreuses maladies, il est donc presque impossible pour un non-spécialiste de déterminer immédiatement ce qui s'est passé. La faiblesse des jambes est un symptôme trop non spécifique qui peut accompagner des perturbations dans le travail de nombreux organes et systèmes. Cependant, un tel symptôme ne peut jamais être ignoré, car même après un effort physique intense, la faiblesse devrait disparaître après un court repos. Si la faiblesse des jambes survient sans raison apparente, et plus encore elle se répète à plusieurs reprises ou si son degré augmente, vous devez consulter immédiatement un médecin..

Comme mentionné précédemment, il existe de nombreuses raisons de faiblesse dans les jambes, respectivement, le patient est confronté à la question - quelle spécialité consulter un médecin? Le plus souvent, un tel spécialiste devient neurologue, un peu moins souvent thérapeute et traumatologue orthopédique.

  • Consultation initiale - 3200
  • Consultation répétée - 2000
Prendre rendez-vous

Causes de faiblesse dans les jambes

Les raisons peuvent être conditionnellement divisées en plusieurs groupes:

  • des dommages au système vasculaire;
  • dommages musculaires;
  • dommages aux nerfs périphériques;
  • maladies du système nerveux central (cerveau ou moelle épinière);
  • problèmes psychologiques et mentaux;
  • maladies articulaires;
  • maladies de la colonne vertébrale;
  • intoxication.

Lors de l'examen initial et de la collecte de l'anamnèse, une attention particulière est accordée à la dynamique du processus - si la faiblesse est apparue soudainement ou progressivement augmentée, qu'elle ait un caractère constant ou intermittent, etc. Il est important de connaître non seulement les événements précédant l'apparition d'une faiblesse dans les jambes, mais également les symptômes qui l'accompagnent: douleur, gonflement, contractions convulsives, étourdissements, décoloration de la peau, tremblements, fièvre, degré d'altération des mouvements, etc..

La comparaison des données cliniques et de laboratoire vous permet de comprendre rapidement quelle maladie d'organe ou de système a causé la faiblesse des jambes. Les médecins du CELT ont à leur disposition une excellente base de diagnostic, à l'aide de laquelle ils peuvent établir non seulement la maladie elle-même, mais aussi la prescription de son existence, ainsi que la gravité et le pronostic..

Nos médecins

Troubles circulatoires

Les maladies vasculaires du système nerveux, dont l'issue peut être un accident vasculaire cérébral et une crise cardiaque, sont de plus en plus fréquentes chez les patients. Dans ce cas, des situations d'accidents ischémiques dits transitoires sont possibles, lorsqu'il y a un «scintillement» des symptômes - la faiblesse survient de manière aiguë, mais passe rapidement. Après un tel incident, on ne peut se laisser aller à la complaisance et supposer que tout a fonctionné. Il est nécessaire d'identifier la cause de l'incident le plus tôt possible et de prendre les mesures préventives appropriées.

Un accident vasculaire cérébral et une crise cardiaque peuvent survenir non seulement dans le cerveau, mais également dans la moelle épinière. Un accident vasculaire cérébral qui survient à n'importe quel niveau peut laisser une personne handicapée ou nécessiter une récupération longue et incroyablement laborieuse. Il faut dire qu'en raison de la structure de la moelle épinière, la récupération après un accident vasculaire cérébral est rarement réussie, même en comparaison avec un accident vasculaire cérébral qui a frappé le cerveau..

La faiblesse des extrémités peut manifester un infarctus du myocarde.Dans ce cas, les symptômes gastro-intestinaux se rejoignent souvent - nausées, douleurs abdominales, ballonnements. Certaines formes de crise cardiaque restent donc non diagnostiquées, car le tableau clinique n'est pas typique et «imite» une maladie aiguë d'autres organes (par exemple, pancréatite aiguë).

Les veines ou artères des membres inférieurs peuvent être affectées. L'insuffisance veineuse chronique réduit non seulement la force physique, entraîne des sensations douloureuses et provoque des problèmes de nature esthétique, mais menace également la formation ou la séparation d'un caillot sanguin (qui, s'il est malheureux, peut bloquer l'artère pulmonaire - l'embolie pulmonaire est souvent une condition mortelle). La stagnation du sang se produit également dans l'insuffisance cardiaque chronique, lorsqu'un gonflement apparaît sur les jambes.

La formation de plaques athéroscléreuses dans la lumière du vaisseau est une cause fréquente de troubles de la marche chez les personnes âgées. La soi-disant «claudication intermittente» se développe.

La claudication intermittente se manifeste également par une endartérite oblitérante, lorsque la lumière des vaisseaux se rétrécit progressivement. Les changements de couleur de la peau, la faiblesse et le gonflement manifestent la maladie de Raynaud, qui est souvent déclenchée par une hypothermie ou des engelures. La ménopause et le syndrome prémenstruel peuvent également provoquer une faiblesse passagère des jambes..

Changement de force musculaire

Parfois, c'est le signe d'un simple surmenage. Mais il existe un certain nombre de maladies, comme la myasthénie grave, qui se caractérisent par une altération de la transmission neuromusculaire..

Les myopathies et myosites sont caractérisées par des lésions directes des fibres musculaires. Avec la sclérose latérale amyotrophique et l'amyotrophie spinale due à la mort des cellules nerveuses, les muscles meurent également.

Troubles sensoriels avec lésions nerveuses

C'est le trouble le plus courant dans le diabète sucré - la polyneuropathie, qui survient presque inévitablement 15 ou 20 ans après le début de la maladie, mais tout peut arriver beaucoup plus tôt. Engourdissement, lourdeur, diminution de la sensibilité apparaît.

Les mêmes troubles surviennent avec la myélose funiculaire ou la maladie dégénérative de la moelle épinière, lorsque la sensibilité profonde est immédiatement altérée.

Les neurologues identifient de nombreuses causes de polyneuropathies - des virus à l'alcoolisme chronique. Parmi eux - une piqûre de tique, le cytomégalovirus, des tumeurs, la diphtérie, une intoxication chimique et bien plus encore..

Maladies du système nerveux central

Les maladies et les lésions cérébrales provoquent une variété de troubles. La cause de la faiblesse peut être des tumeurs, une hypertension intracrânienne, une sclérose en plaques, des infections - méningite, arachnoïdite, encéphalite.

La faiblesse des jambes se manifeste par la spondylarthrite ankylosante ou la spondylarthrite ankylosante (fusion vertébrale), la sclérodermie («épaississement» du tissu conjonctif) et d'autres maladies systémiques chroniques.

Problèmes psychologiques

Les émotions influencent nos vies beaucoup plus fortement que nous ne le pensons. Le fait est que les réactions corporelles sont régulées par le système nerveux autonome, un autre nom pour lequel est autonome. Ce système fonctionne selon ses propres lois, indépendamment de notre volonté et de nos désirs. Par conséquent, les réactions du corps - rythme cardiaque, respiration, circulation, digestion, spasmes - ne peuvent pratiquement pas être régulées par la volonté. Chacune de nos expériences quotidiennes, et plus encore la maladie mentale, se reflète dans le travail de tous les organes et systèmes..

La faiblesse des jambes se produit avec de tels troubles:

  • crise de panique;
  • hystérie;
  • stress prolongé;
  • trouble anxieux;
  • dépression;
  • schizophrénie;
  • épuisement nerveux ou neurasthénie;
  • psychotraumatisme chronique;
  • dystonie neurocirculatoire.

Maladies des articulations

Il s'agit d'un grand groupe de maladies inflammatoires et dégénératives (détruisant la structure) qui affectent les articulations des jambes - la hanche, le genou, la cheville et les petites articulations du pied et des orteils. Ils provoquent tous des douleurs, un gonflement et une limitation des mouvements. Ceci est la goutte, diverses arthrites, bursites ou inflammation de la capsule articulaire.

Maladies de la colonne vertébrale

La colonne vertébrale est constituée de nombreuses structures qui peuvent toutes être endommagées. Puisque les nerfs périphériques commencent dans la moelle épinière, toutes les maladies de la colonne vertébrale, en particulier la région lombo-sacrée, se reflètent dans les membres inférieurs. Ce sont la spondylose, la spondylarthrite, les hernies intervertébrales, le spondylolisthésis ou le déplacement des corps vertébraux les uns par rapport aux autres. Les blessures et les tumeurs de la colonne vertébrale sont fréquentes, entraînant une faiblesse des membres inférieurs.

Lésions osseuses

La faiblesse et la diminution de la force musculaire des jambes peuvent être la première manifestation de l'ostéoporose ou une diminution de la densité minérale osseuse. Les tendons musculaires perdent leur soutien.

Souvent, les personnes qui sollicitent constamment leurs membres souffrent d'une «fracture de fatigue» du pied. Cela se produit lorsqu'une masse critique de microtraumatismes s'accumule à partir de charges similaires - de la course, de la marche, des sauts, des secousses. De telles blessures surviennent non seulement chez les athlètes, mais également chez les personnes qui sont constamment engagées dans un travail physique monotone..

Certaines tumeurs osseuses se développent progressivement et imperceptiblement, donc au début, rien que la faiblesse ne dérange une personne.

Surcharge quotidienne

Une charge qui dépasse la physiologie pendant une longue période entraîne inévitablement une faiblesse des jambes. Il s'agit principalement d'un surpoids, lorsque les articulations et les muscles des membres inférieurs sont surchargés depuis plusieurs années. L'obésité détruit très lentement les os, les muscles et les ligaments, et elle est presque imperceptible. Mais si l'on compare les capacités physiques des personnes de poids normal et d'obésité, la comparaison ne sera pas en faveur de cette dernière..

Le troisième trimestre de la grossesse est un test du système musculo-squelettique d'une femme, lorsqu'elle est obligée de s'adapter à son poids corporel croissant. La lymphostase ou l'éléphantiasis est une autre raison de l'augmentation de la charge sur les jambes..

Intoxication

Tout empoisonnement ou infection provoque un empoisonnement général du corps et des dysfonctionnements dans de nombreux systèmes. Même un ARVI commun, sans parler d'une infection bactérienne, s'accompagne d'une faiblesse générale. Insolation, conditions de travail nuisibles, nourriture rassis - tout peut conduire à une faiblesse, et chaque raison doit être traitée. Dans de nombreux cas, l'abus d'alcool prolongé endommage les nerfs et les muscles..

Les muscles des jambes font mal: maladies possibles et traitement

La douleur dans les muscles des jambes au-dessus et au-dessous du genou peut être causée non seulement par la fatigue, mais également par diverses maladies. Parfois, le problème est directement lié aux muscles et aux vaisseaux sanguins des membres inférieurs, mais de telles réactions peuvent également survenir en raison de maladies de la colonne vertébrale ou des articulations. Seul un médecin peut établir un diagnostic précis. Il prescrira également les médicaments nécessaires et recommandera au patient un cours d'exercices spéciaux..

Très souvent, les douleurs musculaires dans les jambes sont causées par des maladies vasculaires. Cela est dû au fait que l'écoulement du sang veineux est perturbé, tandis que la pression dans les vaisseaux augmente. La nutrition musculaire se détériore, en raison de la stase veineuse, les terminaisons nerveuses sont irritées, ce qui entraîne le développement d'un syndrome douloureux. Le plus souvent, les maladies vasculaires provoquent une douleur sourde et une sensation de lourdeur dans les jambes.

Souvent, les causes des maladies vasculaires sont associées à une congestion veineuse, due à un travail sédentaire ou debout. Dans de tels cas, la circulation veineuse et artérielle normale est perturbée, une privation d'oxygène se produit. Parfois, les douleurs sont douloureuses ou lancinantes, des convulsions se produisent.

Le traitement des varices implique à la fois des méthodes conservatrices et chirurgicales. Ces derniers ne sont utilisés qu'avec une forte progression de la maladie. Au stade initial, il suffit d'utiliser des médicaments veinotoniques. Ils sont produits à la fois pour un usage local sous forme de pommades et de gels et pour un usage interne - sous forme de gélules et de comprimés. Issu de préparations locales, la pommade à l'héparine et ses différents dérivés ont fait leurs preuves. Des remèdes maison sont également utilisés, par exemple, des fleurs de marronnier sont infusées (1 cuillère à soupe L. Par verre d'alcool). Les compresses sont faites sur la base de cette teinture.

Il est recommandé de porter des collants de compression avec une fonction de soutien qui répartit la pression uniformément sur la jambe. Grâce à eux, le sang monte librement, les veines ne subissent pas de stress supplémentaire. Le degré de compression est sélectionné en fonction de paramètres individuels. Lors du traitement de la maladie, une activité physique appropriée est importante. Presque tous les sports peuvent être pratiqués au départ, à l'exception de l'entraînement aérobie sur tapis roulant. Il est recommandé de passer plus de temps à s'étirer et à s'échauffer pour réchauffer les muscles et réduire le stress sur les veines. Si les varices progressent, vous devrez abandonner les vélos d'exercice, les tapis de course et les sports de force. Mais la natation et l'aquagym restent les meilleurs types d'exercice. Le yoga est très utile, car la plupart des exercices qu'il contient sont conçus pour travailler les muscles internes et sont effectués lentement, ce qui réduit la charge sur les vaisseaux..

L'endartérite provoque également des douleurs musculaires. Il s'agit d'une inflammation de la paroi interne des artères. En plus de la douleur lors de la marche, qui survient littéralement après les 50 à 100 premiers pas, il existe d'autres symptômes - un engourdissement. Pour un court repos, ces sensations peuvent passer, mais après un certain temps elles reviennent. Parfois, la douleur dérange quand une personne est juste allongée, et si vous abaissez la jambe, l'intensité des sensations diminue.

Cette maladie est diagnostiquée par un chirurgien vasculaire sur la base des résultats de toute une série d'études, dont l'IRM, l'échographie vasculaire et l'angiographie. Divers tests sanguins sont effectués. Mais en cas de douleur soudaine et intense, vous devez appeler une «ambulance», car le problème est le blocage d'une grosse artère. Le traitement de l'endartérite peut être chirurgical (plastie vasculaire) ou conservateur.

L'athérosclérose des vaisseaux des membres inférieurs est une autre cause de douleurs musculaires dans les jambes. Ces sensations sont de nature contraignante. Les convulsions sont fréquentes. Les douleurs sont troublantes en marchant, en courant, en montant. Cette maladie se caractérise par des pieds froids, aussi bien en hiver qu'en été. Dans ce cas, il est également nécessaire de contacter un chirurgien vasculaire. Le traitement sera le même que pour l'athérosclérose des autres vaisseaux, y compris la prise de médicaments pour abaisser le cholestérol. Le traitement chirurgical n'est effectué que dans les cas extrêmes.

Une autre maladie vasculaire est la thrombophlébite. Avec lui, il y a une douleur lancinante. Il y a souvent une sensation de brûlure sous la peau. Les sensations douloureuses deviennent permanentes. Ils affectent les muscles du mollet..

Les pathologies des disques intervertébraux ne sont en aucun cas associées à l'apparition de douleurs musculaires dans les membres inférieurs. Mais c'est une cause fréquente de douleur. Lorsque les disques intervertébraux sont déplacés, des douleurs rayonnantes apparaissent. Autrement dit, ils donnent aux membres inférieurs et la zone touchée elle-même ne peut pas faire mal.

La douleur aux jambes est caractéristique de la sciatique, c'est-à-dire de l'inflammation du nerf sciatique. Ce dernier est serré dans la région de la colonne vertébrale, mais la douleur le long du nerf lui-même est transmise aux jambes. Le plus souvent, de telles sensations se produisent au-dessus du genou. Ils peuvent être accompagnés d'engourdissements ou de picotements.

Une telle inflammation peut être provoquée par une ostéochondrose de la colonne lombaire, une hernie ou une protrusion du disque intervertébral. Avec de tels symptômes, vous devez consulter un neurologue. Le diagnostic est généralement posé sur la base des données IRM. La douleur dans de tels cas est soulagée par des anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène ou diclofénac). Les relaxants musculaires sont utilisés pour soulager les tensions musculaires. Lors d'une exacerbation, aucune autre mesure n'est prise. Une fois l'attaque passée, vous devez faire de la gymnastique spéciale.

Les douleurs aux jambes peuvent être causées par des maladies articulaires. On a le sentiment que les jambes "se tordent". À la base du pied, il y a une dizaine d'articulations. Sous l'influence d'infections ou d'autres raisons, leur destruction et leur inflammation commencent. Cette condition est appelée arthrite. Peu à peu, les douleurs deviennent constantes. Ils surviennent en marchant et leur caractère change. En mouvement, ce sont des douleurs fortes et aiguës. En position debout pendant une longue période, les pieds semblent se tordre. L'articulation elle-même gonfle, la peau à cet endroit devient rouge, devient chaude. Les femmes ont plus d'arthrite que les hommes.

Dans de tels cas, vous devez contacter un rhumatologue. Il vous enverra pour des examens supplémentaires - vous devez faire une radiographie et passer un test sanguin général. L'arthroscopie est une méthode de diagnostic informative. Le traitement de l'arthrite ne peut être que complet. En plus de prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens, ainsi que de la chondroïtine et de la glucosamine, des méthodes de physiothérapie et de thérapie par l'exercice sont utilisées. Il est nécessaire de suivre un certain régime alimentaire et il est recommandé de porter des appareils orthopédiques spéciaux pendant un certain temps. Une intervention chirurgicale n'est nécessaire qu'en cas de déformation importante du pied.

La goutte est un autre trouble articulaire dans lequel les douleurs aux jambes peuvent être sévères. Dans ce cas, en plus des fonds déjà répertoriés, il est important d'exclure les aliments riches en purines de l'alimentation. Cela s'applique principalement aux viandes grasses. Mais il existe d'autres aliments qui contiennent des purines ou contribuent à l'accumulation de ces substances dans l'organisme. Le médecin traitant aidera à établir un régime alimentaire approximatif basé sur le tableau clinique spécifique de la maladie.

Souvent, les muscles des jambes font mal avec les pieds plats. La douleur est complétée par des symptômes tels que la fatigue lors de la marche (car les muscles sont tendus) et une sensation de lourdeur dans les jambes. Avec les pieds plats, vous devez faire de la gymnastique spéciale. Cet ensemble d'exercices est développé par un médecin et ne peut être pratiqué que sous la supervision d'un agent de santé. Mais certains autres types d'activité physique sont interdits (divers sauts sont totalement contre-indiqués). Des semelles orthopédiques spéciales aideront à soulager la douleur avec les pieds plats.

Chez les personnes en surpoids, les douleurs musculaires peuvent être causées par un effort accru. Ce symptôme est typique du diabète sucré. Dans ce cas, les douleurs aux jambes sont souvent accompagnées de crampes. La perte de poids, l'adhésion à un régime spécial sera une étape importante dans la résolution du problème dans les deux cas..

Une autre cause est la myosite, une maladie inflammatoire des muscles squelettiques. Il survient souvent comme une complication après des infections virales (avec grippe). Mais parfois, une myosite se développe après une surcharge musculaire due à un effort physique excessif ou à une blessure. Lorsque le patient est malade, les muscles des jambes font mal, la sensation augmente avec le mouvement. Dans les muscles eux-mêmes, des nodules denses peuvent être ressentis. Si la blessure est accompagnée d'une plaie ouverte, une infection peut y arriver. Dans ce cas, la maladie est caractérisée par d'autres symptômes - fièvre, frissons, signes d'intoxication du corps. Cela s'appelle la myosite purulente, avec elle, la zone touchée gonfle, la peau devient rouge. Il existe également une myosite parasitaire, qui survient lorsque les muscles sont endommagés par certains types de parasites (cysticercus). Dans ce cas, en plus des symptômes déjà décrits, il y a de la fièvre, des douleurs dans les muscles à mâcher. Parfois, la langue fait mal.

La stratégie de traitement de la myosite dépend de sa forme. Appliquer:

  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (généralement des onguents à base d'ibuprofène et de diclofénac);
  • médicaments pour soulager les spasmes musculaires contenant du venin de serpent (Viprosal et ses analogues).

Parfois, l'électrostimulation des muscles et l'acupuncture sont prescrites.

Une autre cause de douleur est la myoenthésite, le résultat d'une tension musculaire chronique, qui est souvent associée à des maladies chroniques et à d'autres facteurs indésirables. Son traitement est effectué en milieu hospitalier. Des méthodes telles que le blocage de la novocaïne, l'imposition de pansements à l'huile balsamique sont utilisées. Les méthodes de physiothérapie sont largement utilisées. L'UHF aide à soulager l'inflammation des tissus. La thérapie vitaminique est importante.