Préparation échographique pancréatique, interprétation des résultats, causes des écarts

L'un des organes les plus importants du système digestif est le pancréas. Toute violation survenant dans cet organe, entraînant une diminution de ses performances, se reflète pleinement dans tout le corps humain. En raison des caractéristiques anatomiques de l'emplacement de la glande, il est possible de la diagnostiquer uniquement à l'aide de méthodes d'examen instrumentales ou de tests de laboratoire. L'une des méthodes les plus informatives et les plus inoffensives pour la santé pour diagnostiquer les troubles pathologiques, à la fois chez l'adulte et chez l'enfant, est une échographie du pancréas, dont le décodage, la norme et les résultats sont établis immédiatement après la procédure d'examen.

Indications pour le diagnostic par ultrasons

L'examen du pancréas à des fins de diagnostic par échographie peut être prescrit lorsqu'une sensation d'inconfort apparaît dans la zone hypocondrique du côté gauche et des symptômes douloureux de la ceinture dans la zone lombaire, à la fois chez un adulte et chez un enfant.

Une perte de poids soudaine et déraisonnable est également la raison de cet examen du pancréas et d'autres organes abdominaux.

Sans faute, une échographie est prescrite par des spécialistes afin de confirmer ou de nier un diagnostic antérieurement posé. Une échographie du pancréas et son décodage révélera la présence d'une lésion kystique de cet organe, le développement d'abcès, de nécrose et d'autres néoplasmes de nature bénigne ou maligne.

Entre autres, le diagnostic par ultrasons est prescrit dans les cas suivants:

  • avec des troubles atrophiques sur la face postérieure de l'estomac, qui ont été identifiés lors de l'examen gastroscopique,
  • avec diabète sucré,
  • avec des modifications de la forme externe du duodénum et de l'estomac, identifiées lors d'un examen aux rayons X,
  • avec l'apparition d'une jaunisse sur la peau,
  • l'apparition de troubles réguliers du tube digestif.

Dans les situations difficiles, avec des symptômes de douleur aiguës sévères, un spécialiste peut envoyer un patient pour un diagnostic par ultrasons sans préparation préalable du corps.

Mais, dans de tels cas, les résultats de l'examen peuvent ne pas être tout à fait précis, tout en identifiant un trouble pathologique spécifique et en établissant un diagnostic, il est tout à fait possible pour un traitement urgent..

Normes et écarts des résultats échographiques

Les résultats du diagnostic du pancréas sont normaux, à la fois chez la femme et chez l'homme, ont les indicateurs suivants:

  • le corps de la glande, situé dans le pancréas, peut avoir une largeur de 21 à 25 mm,
  • la largeur de la tête adjacente au duodénum, ​​faisant saillie sur le côté droit de la colonne vertébrale, doit être de 32 à 35 mm,
  • la longueur du pancréas entier peut varier de 16 à 24 cm,
  • Le conduit de Wirsong doit avoir une épaisseur de un et demi à deux mm.

Chez toutes les personnes, les résultats de l'échographie peuvent avoir des valeurs normales légèrement différentes. Pour identifier le développement de changements pathologiques dans cet organe, les limites supérieures sont prises en compte.

Il est très important que dans tous les cas, lorsque des écarts mineurs des limites supérieures par rapport à la norme sont détectés, il y ait un développement de la pathologie.

La structure hétérogène du pancréas et d'autres types de ses modifications sont d'une grande importance pour l'identification d'un trouble pathologique. Le déchiffrement d'une échographie du pancréas devrait normalement avoir les caractéristiques suivantes:

  • les bords doivent être uniformes, les formes doivent avoir un contour clair avec des parties individuelles facilement identifiables de l'organe parenchymateux,
  • la présence de tissus homogènes avec une densité de structure correspondant à la densité de structures tissulaires dans des organes tels que le foie et la rate,
  • le conduit longeant l'organe étudié de Wirsungs ne doit pas avoir de zones d'expansion visible et doit être clairement visible.

Indicateurs échographiques pour enfants

La norme des indicateurs du pancréas chez les enfants dépend entièrement du sexe, du poids corporel et de la catégorie d'âge de l'enfant. Il existe un tableau spécial, selon lequel le calcul de la présence de troubles de l'organe parenchymateux est effectué. Les nouveau-nés ont les dimensions suivantes du pancréas: largeur - de 5 à 6 mm et longueur totale de 4 à 5 centimètres. Au fil du temps, la taille du système digestif chez les enfants devient plus grande et à l'âge de 10 ans, la longueur du pancréas peut atteindre 14 à 15 centimètres. Quant aux parties individuelles de l'organe étudié et à leurs indicateurs de largeur, en fonction d'un certain groupe d'âge, elles ont tendance à changer.

À ce jour, le diagnostic par ultrasons est obligatoire pour tous les enfants de moins d'un an. C'est grâce à cette méthode d'examen aux stades précoces qu'il est possible de diagnostiquer les pathologies congénitales, ce qui permet d'effectuer un traitement en temps opportun et d'éliminer les complications possibles à un âge plus avancé..

Ce qui montre un changement pathologique dans l'organe parenchymateux à l'échographie?

Des paramètres anormaux trouvés lors du diagnostic échographique d'un organe parenchymateux peuvent indiquer le développement d'un défaut isolé ou d'une partie d'un processus pathologique complexe. Dans certains cas, le diagnostic de l'échographie ne fournit pas un tableau clinique complet, mais ne donne que des informations indirectes sous la forme d'un rétrécissement ou d'un conduit supplémentaire. Dans de telles situations, des méthodes de recherche supplémentaires sont prescrites..

Le contour du pancréas contient un niveau spécial d'informations sur l'état de l'organe parenchymateux. Chez une personne en bonne santé, il a de beaux contours, fluides et clairs. Mais, si les contours inégaux du pancréas sont visualisés sur le diagnostic échographique, alors on peut juger du développement de la pathologie. De plus, un contour irrégulier peut avoir des limites floues, une rugosité ou un bord irrégulier. Et des gonflements grumeleux peuvent apparaître dans des endroits non typiques, par exemple dans la région du cou..

Il est assez difficile d'identifier le développement de néoplasmes d'étiologie du cancer dans la plupart des cas, car le plus souvent ils sont déjà visualisés à des stades ultérieurs de développement. Mais, dans des situations typiques, sur le moniteur de l'échographe, il est souvent possible de considérer la présence de petites formations hypoéchogènes avec des limites floues, c'est l'emplacement de la tumeur, de l'œdème ou de la zone de lésion pancréatique.

Avec le développement d'un kyste, la violation de l'écoulement des enzymes, la stagnation de la circulation veineuse et artérielle, ou un abcès, le diagnostic par ultrasons révèle à l'écran des zones écho-négatives dans le pancréas, qui ne reflètent en aucun cas l'onde ultrasonore et apparaissent à l'écran sous forme de taches blanches.

Un pancréas complètement blanc peut apparaître sur le moniteur avec le développement d'une forme aiguë de pancréatite, qui montrera également l'inégalité des contours de l'organe examiné, avec un contour flou. De plus, avec la pancréatite: la structure est hétérogène avec des degrés d'échogénicité variables dans différentes parties de la glande.

L'image échographique avec le développement de la forme chronique de pancréatite est quelque peu différente:

  • les contours ondulés de la glande indiqués dans certains segments avec une fine dentelure apparaissent,
  • réduction du niveau d'échogénicité et augmentation de la taille de la tête, du corps et de la queue de la glande,
  • en cas d'exacerbation, on observe une augmentation du niveau d'échogénicité, ce qui signifie le début du développement de processus atrophiques et l'apparition de la fibrose.

Avec de tels changements pathologiques dans le pancréas, les résultats de l'échographie ne donneront pas un diagnostic précis.Par conséquent, dans la plupart des cas, le patient est redirigé vers d'autres méthodes d'examen instrumentales qui ont un contenu d'informations plus élevé, telles que l'IRM ou la tomodensitométrie..

Dans certains cas, lors de l'examen, une structure assez dense du pancréas avec des nuances sombres et le développement d'une formation diffuse de tissus conjonctifs le long du périmètre de l'organe entier peuvent être révélés. De nombreux patients, voyant une telle image sur le moniteur, pensent: qu'est-ce que cela signifie? Un tel changement dans l'organe parenchymateux indique le développement d'une fibrose. Dans l'argot médical, l'identification des nuances sombres des changements fibreux et cicatriciels dans la glande est appelée «glande noire».

Le processus de décodage des résultats

À la fin de l'examen échographique, le spécialiste évalue les résultats de l'étude de l'organe parenchymateux et rédige une conclusion sur le déroulement de cette procédure, dans laquelle la transcription complète de l'échographie est écrite en détail.

Le développement de tout processus pathologique est indiqué par la présence de plusieurs indicateurs s'écartant de la norme.

Avec un léger écart des résultats de la recherche par rapport aux indicateurs standard, le spécialiste du diagnostic ne pose pas de diagnostic définitif. La transcription de l'étude prend jusqu'à 15 minutes, immédiatement après la fin de la procédure d'examen.

Échographie du pancréas

Diagnostic échographique du pancréas

Que peut-on voir à l'échographie du pancréas, quelles maladies peuvent être diagnostiquées? Le diagnostic des maladies du pancréas par échographie est suffisamment informatif pour identifier de nombreuses maladies de cet organe de sécrétion mixte. Cela est possible grâce à une bonne visualisation de l'organe avec une bonne préparation du patient pour l'étude. Cette méthode n'a pas de contre-indications ni de limites, ce qui en fait la meilleure option pour les examens de dépistage et de routine en présence de plaintes. En outre, un autre avantage de cette procédure est la non-invasion de la manipulation, ainsi que la possibilité de diagnostics invasifs (biopsie) sous contrôle échographique si un examen histologique est nécessaire..

Lors de la prescription d'une échographie de la cavité abdominale, le pancréas est inclus dans la liste des organes à diagnostiquer. Habituellement, une échographie du pancréas est effectuée dans le cadre d'une échographie générale des organes abdominaux. Cela est dû à la connexion étroite du pancréas avec d'autres organes, à la fois anatomiquement et fonctionnellement. Mais dans certains cas, une étude isolée de la glande pancréatique peut être réalisée, en particulier lorsqu'il s'agit de situations d'urgence, par exemple, lors du diagnostic d'une crise aiguë de pancréatite, qui donne souvent un tableau clinique d'un abdomen «aigu».

Le résultat de l'échographie du pancréas reflète les caractéristiques de la taille, de la forme et de la structure de l'organe. Dans ce cas, il est possible d'évaluer à la fois les changements focaux dans l'organe et la nature diffuse de la pathologie, d'identifier les changements dans la structure du parenchyme de l'organe et de suggérer la cause de ces changements. Grâce aux capacités de l'échographie, il est possible de diagnostiquer les néoplasmes malins avec la détermination de l'emplacement exact de la tumeur, du degré de son invasion dans les tissus environnants et de la nature de la croissance. Dans ce cas, il n'est pas nécessaire d'effectuer une intervention laparoscopique et laparotomie traumatique.

À quoi ressemble le pancréas (image échographique)? Lors d'un examen échographique du pancréas, il est possible d'identifier des processus inflammatoires dans l'organe, notamment une pancréatite aiguë ou chronique, des déformations cicatricielles de l'organe entraînant un dysfonctionnement pancréatique, la présence de kystes et de formations kystiques, des dépôts de calcifications, des inclusions graisseuses dans le parenchyme.

Des médecins de diverses spécialisations peuvent prescrire une étude de cet organe, le plus souvent des thérapeutes et des gastro-entérologues, et souvent aussi des chirurgiens. Les indications peuvent être très différentes: des plaintes des patients à la pathologie des organes adjacents. L'échographie du foie et du pancréas est souvent réalisée conjointement, étant donné l'étroite relation anatomique et fonctionnelle de ces organes. Ainsi, un examen échographique du pancréas est indiqué lorsque la couleur de la peau et des muqueuses devient ictérique, ce qui est souvent caractéristique des maladies du foie, avec une diminution non motivée du poids du patient, avec des signes de troubles digestifs, en cas de douleurs dans l'abdomen et le dos (douleur à la ceinture), avec des blessures traumatiques de l'abdomen, avec certaines pathologies endocriniennes, telles que le diabète sucré. Étant donné que l'étude ne porte pas d'exposition aux radiations, elle peut être réalisée même pour les femmes enceintes et les enfants, ainsi que d'utiliser ce type de diagnostic à plusieurs reprises, même sur une courte période de temps. Presque la seule condition qui doit être observée dans le diagnostic échographique du pancréas est de bien se préparer à l'examen en ce qui concerne le diagnostic de routine.

Préparation à l'échographie de la glande thyroïde

Lors de la prescription d'une échographie du pancréas, le régime alimentaire est extrêmement important - avant une échographie du pancréas, la préparation de la procédure consiste presque entièrement à remplir cette condition. Le respect de cette règle vous permet d'obtenir l'image échographique la plus précise et la plus informative. Malgré le fait que le régime alimentaire soit assez strict, il a un effet extrêmement bénéfique sur le travail du tube digestif et non seulement n'est pas nocif, mais au contraire contribue souvent à améliorer le bien-être du patient. En effet, seuls les produits nocifs qui ont un impact négatif sur le travail de toutes les parties du tube digestif sont exclus..

Lorsqu'une échographie du pancréas est prescrite, la préparation à l'examen des adultes est plus rigoureuse que celle des enfants. Tous les aliments qui peuvent augmenter la formation de gaz dans les intestins, provoquant des flatulences, sont exclus de l'alimentation. Cela s'applique au lait, en particulier au lait entier, aux fibres, aux aliments et à l'utilisation de levure, comme les pâtisseries ou le pain. Il faut également compter au moins 18 heures entre le moment du dernier repas et l'échographie pour que l'image échographique soit aussi claire que possible.

Si le pancréas est examiné (échographie), la préparation consiste à arrêter de fumer et à boire de l'alcool. Certains médicaments peuvent également fausser les résultats, entraînant des erreurs de diagnostic, vous devez donc parler à votre médecin de la prise de médicaments pendant la préparation et à la veille du diagnostic. En fonction de l'état de santé, des recommandations de préparation supplémentaires peuvent être données, en fonction des caractéristiques individuelles du patient et du but de l'examen..

S'il est nécessaire d'examiner un organe tel que le pancréas (échographie), comment se préparer en fonction de l'état des intestins, vous devez également demander à un spécialiste. Puisqu'il existe plusieurs options, il est préférable de choisir celle optimale pour chaque patient afin de minimiser les effets secondaires et d'obtenir un bon résultat. En fonction de la présence de contre-indications, vous pouvez utiliser à la fois des laxatifs, y compris des microclysters, et un lavement nettoyant ordinaire. Dans certains cas, un rendez-vous supplémentaire d'absorbants, ainsi que d'agents réduisant les flatulences, est indiqué. Dans tous les cas, le plus important est une approche individuelle de chaque patient..

Taux d'échographie pancréatique

Pancréas: taille, norme chez l'adulte (paramètres échographiques). Lors de la numérisation du pancréas par échographie, une image est obtenue sous la forme d'une "coupe" de la cavité abdominale, qui montre les contours et la structure du pancréas, certaines de ses dimensions. Sur la base de ces données, une conclusion est systématiquement faite, qui est enregistrée dans le protocole de recherche à la fin. Selon ce protocole, il est possible d'analyser les paramètres morphologiques de la glande, les relations anatomiques avec d'autres organes, d'évaluer dans une certaine mesure la fonctionnalité de la glande. Seul un médecin peut évaluer les résultats obtenus, en comparant ce qu'il a vu avec les données des méthodes d'examen clinique et de laboratoire, ainsi qu'en fonction des plaintes du patient.

La préparation à l'échographie du pancréas chez les femmes et les hommes est la même, il n'y a pas de caractéristiques qui distinguent cette étape chez les patients de sexe différent. Les recommandations sur la nutrition, le mode de vie et la nécessité d'une préparation intestinale pour un affichage optimal du pancréas et de toutes ses parties à l'échographie sont équivalentes. Dans le même temps, la norme de l'échographie du pancréas chez les femmes et les hommes est la même, car il n'y a pas de différences fondamentalement importantes dans la structure et la fonction de l'organe. Le changement de taille de la glande indique déjà clairement une violation de son travail. Chaque partie de l'organe est évaluée séparément - la tête du pancréas, le corps de la glande, la queue de la glande. Un changement dans l'une des parties parle de pathologie, surtout s'il est combiné avec des changements dans la structure de l'organe, la densité du parenchyme et l'échogénicité. La tête de la glande ne dépasse normalement pas 32 mm, le corps - jusqu'à 21 mm, la queue - jusqu'à 35 mm. Si un élargissement de la glande parle le plus souvent de processus inflammatoires ou tumoraux, une diminution de la taille n'est pas moins dangereuse, car elle peut indiquer une fibrose du tissu glandulaire.

Lorsque le pancréas est examiné, les dimensions (norme échographique) et les caractéristiques structurelles sont les suivantes: les contours de la glande doivent être uniformes et clairs, une violation de ces propriétés indique généralement la présence de changements focaux ou diffus dans la glande; l'échogénicité doit correspondre à celles de cet organe, sinon il y a des signes de changements inflammatoires, fibreux ou destructeurs. En outre, la taille de chaque partie de la glande, les caractéristiques de l'emplacement du pancréas, la structure et la fonction du canal pancréatique, y compris au site de son ouverture dans le duodénum, ​​sont également évaluées et comparées à la norme..

Taille du pancréas à l'échographie

Les dimensions du pancréas d'un adulte par échographie sont standard et comprennent généralement la détermination de la longueur des parties de l'organe et de la glande dans son ensemble, ainsi que l'épaisseur à différentes longueurs. La longueur totale du pancréas chez un adulte en bonne santé est de 14 à 23 cm, avec une largeur allant jusqu'à 9 cm et une épaisseur d'environ 3 cm. Le pancréas est mesuré en millimètres, ce qui indique une précision de mesure élevée lors des diagnostics échographiques. Ainsi, les normes pour la taille de la tête sont de 11 à 35 mm, la queue - de 7 à 30 mm, le corps de la glande - de 4 à 30 mm.

La taille du pancréas est également déterminée par sa forme. Ainsi, généralement chez les personnes, il présente une déformation en forme de S dans la norme, parfois sous la forme d'une virgule, ce qui n'est pas non plus une pathologie. En même temps, il peut être uniformément épaissi partout ou dans la zone de la tête et de la queue, ressemblant ainsi à des haltères. Cependant, dans le cas d'un processus pathologique, la forme peut changer considérablement. Dans ce cas, le pancréas se présente sous la forme d'un fer à cheval ou d'une spirale, d'un anneau, avec des fragments supplémentaires ou des parties doublées.

Lors de l'examen du pancréas, les dimensions échographiques sont importantes non seulement par rapport à ses principales parties. Normalement, le canal de Wirsung doit être clairement visible - le canal principal du pancréas, grâce auquel le suc pancréatique pénètre dans le tube digestif. Normalement, son diamètre est le même sur toute sa longueur et est d'environ 2 mm. S'il est plus grand, par exemple 3 mm de diamètre, cela est déjà considéré comme un signe de pathologie, comme la pancréatite..

La taille d'un pancréas sain selon l'échographie peut correspondre à celle mesurée, mais parfois cela ne suffit pas pour le diagnostic. Il est également possible de mesurer la taille de la glande à l'aide d'ultrasons avec un échantillon de charge alimentaire. Dans ce cas, le diagnostic est effectué deux fois: à jeun et 2 heures après le petit-déjeuner. Les deux mesurent la taille de la glande en coupe transversale dans la zone de chaque partie (tête, corps, queue). Après la mesure, la différence entre les lectures avant et après les repas est évaluée. Si le pancréas est hypertrophié après avoir mangé lors d'une échographie, c'est un indicateur de la norme. Normalement, la taille augmente de plus de 16%, ce qui est considéré comme une condition physiologique. Si l'élargissement de la glande est inférieur à 5%, cela indique la présence d'une pancréatite chronique chez le patient et une valeur de 6 à 16% indique le développement d'une pancréatite réactive.

Modifications diffuses du pancréas à l'échographie

Lors de l'examen du pancréas, les modifications échographiques se présentent à la fois sous la forme de foyers différents et de nature diffuse. Les changements focaux peuvent être le résultat de nombreux processus pathologiques: kystes d'origines diverses, calcifications, formations ressemblant à des tumeurs, à la fois bénignes et malignes. Dans tous les cas, ces résultats échographiques doivent être soigneusement examinés plus avant, si nécessaire, une biopsie par ponction doit être réalisée, suivie d'un examen histologique..

Si, à l'échographie, il y a des changements diffus dans le pancréas, cela signifie que le processus pathologique a couvert le tissu de la glande plus ou moins uniformément. La cause la plus fréquente de ce phénomène est les maladies inflammatoires telles que la pancréatite aiguë ou chronique. Dans le cas de la détection de pathologies diffuses de la structure de la glande, il est important d'évaluer l'échogénicité du tissu glandulaire. La taille de la glande compte également. Tous les changements doivent être évalués dans leur ensemble. Par exemple, si la taille est normale, l'échogénicité est réduite et la densité est réduite de manière diffuse, cela en dit plus sur la nature chronique du processus. Alors que des paramètres d'échogénicité similaires avec une glande hypertrophiée indiquent une période aiguë de la maladie.