Le foie humain et son rôle dans l'organisme

Le foie humain est vraiment un organe multitâche. Il a plus de 70 fonctions différentes. C'est peut-être en raison de la charge de travail que le foie est la seule glande dotée de la capacité de se régénérer. Mais cela ne veut pas du tout dire qu'il ne vaut pas la peine de prendre soin de sa santé. Le foie est sensible à de nombreuses maladies. Afin de ne pas en devenir victime, vous devez connaître à l'avance les facteurs de risque et prendre des mesures préventives.

L'inflammation du foie est à l'origine de la destruction de ses cellules, les hépatocytes. Pour éviter ce processus négatif, les experts recommandent de prendre des médicaments à base d'acide glycyrrhizique et de phospholipides. Il existe des contre-indications. Vous devez consulter un spécialiste.

«Phosphogliv» est la clé de la santé de votre foie:

  • composition unique;
  • un large éventail d'effets thérapeutiques;
  • profil de sécurité favorable;
  • prix abordable.
Il existe des contre-indications. Vous devez consulter un spécialiste.

Où est le foie humain?

Tous les processus métaboliques dans le corps humain sont en quelque sorte associés au foie. Tout ce que nous mangeons ou buvons, après avoir passé le traitement primaire dans l'estomac, pénètre dans les intestins. Après avoir été divisées en composés simples, les substances pénètrent dans la circulation sanguine et, avec son courant, sont filtrées dans le foie - une sorte de «contrôle» et de «neutralisation» des substances dangereuses pour la santé. Ensuite, le sang transporte les nutriments déjà purifiés vers tous les organes de notre corps.

Chez une personne en bonne santé, le foie est situé dans le côté supérieur droit de la cavité abdominale, derrière les côtes. Avec diverses pathologies, le fer peut être déplacé (par exemple, vers l'estomac) ou augmenté (comme dans l'hépatose). Cependant, il est peu probable que vous compreniez que quelque chose ne va pas avec votre foie aux premiers stades de la maladie. La glande n'est tout simplement pas capable de blesser - elle ne possède pas les récepteurs appropriés. Les sensations désagréables dans la région de l'hypochondre droit ne surviennent que dans les derniers stades de la maladie, lorsque le foie est gravement hypertrophié et appuie sur la capsule qui l'entoure. Ce dernier possède un grand nombre de terminaisons nerveuses..

La structure et la fonction de la glande

Commençons par le fait que le foie se compose de cellules spéciales - les hépatocytes - et est visuellement divisé en deux moitiés inégales - les lobes droit et gauche. De plus, le premier est plus que le second d'environ 6 fois. Selon les données anatomiques médicales, cet organe est divisé en 8 parties..

Sur la surface inférieure de l'organe, il y a une vésicule biliaire - une sorte de «stockage» de la bile produite par la glande, qui est activement impliquée dans le processus de digestion.

Les peuples de l'Égypte ancienne croyaient que le foie était le réceptacle de l'âme humaine. Selon certaines versions, à cette époque, c'était ce fait qui était la raison de son extraction et de son enterrement séparé lors de la momification..

Les caractéristiques structurelles du foie humain lui permettent de remplir diverses fonctions. La fonction barrière ou protectrice de la glande est de transformer les toxines en composés relativement sûrs. En rejetant la bile, le foie participe au processus de digestion des aliments. Dans cet organe, les processus métaboliques les plus importants sont effectués. Ainsi, divers problèmes hépatiques sont à l'origine de la perturbation de nombreux autres systèmes du corps humain, provoquant une «réaction en chaîne» aux conséquences douloureuses..

Maladie du foie

Chaque année en Russie, environ 5 000 personnes sont exposées à des maladies du système digestif (y compris du foie). Parmi les maladies du foie les plus courantes, on trouve la dégénérescence graisseuse (stéatose hépatique non alcoolique, NAFLD), qui entraîne le remplacement d'hépatocytes sains par des cellules graisseuses. En Russie, environ 27% de la population souffre de NAFLD. Les conséquences de la dégénérescence graisseuse peuvent être la cirrhose et le cancer du foie, et elle augmente également le risque d'accident vasculaire cérébral et de crise cardiaque..

40% de la population russe risque de développer des lésions hépatiques alcooliques. Ce n'est un secret pour personne que les boissons alcoolisées ont un effet néfaste sur la santé de cette glande: l'inflammation progressive et la fibrose ultérieure entraînent des conséquences terribles et parfois irréversibles - la cirrhose du foie. L'augmentation de la teneur en éthanol dans le sang entraîne la mort des hépatocytes, et les zones touchées sont remplacées par du tissu cicatriciel grossier: c'est ainsi que se développe la fibrose précédant la cirrhose. Peu à peu, les parties vivantes restantes du foie cessent de faire face à leurs fonctions, ce qui entraîne de graves conséquences pour tout l'organisme.

Une autre maladie hépatique extrêmement grave est l'hépatite virale de différents types - A, B, C, D et E. Son traitement rapide permet d'éviter des conséquences graves, mais il n'est pas toujours possible d'identifier ces infections à temps - certaines d'entre elles peuvent passer complètement inaperçues pendant des années, détruisant progressivement foie et conduisant à une cirrhose. Selon l'OMS, environ 1,4 million de personnes meurent chaque année d'hépatite virale dans le monde.

Avec un traitement inefficace ou son absence, toutes les maladies ci-dessus se transforment en cancer du foie - la cause du décès de plus d'un million de personnes dans le monde. La maladie est caractérisée par la présence de néoplasmes malins dans les tissus de la glande.

Causes des pathologies

La dégénérescence graisseuse du foie survient à la suite de troubles métaboliques, principalement l'obésité, accompagnés de taux élevés de cholestérol et de glucose dans le sang. L'accumulation de graisses dans les hépatocytes provoque une inflammation des cellules hépatiques et leur mort ultérieure.

Une maladie alcoolique du foie peut survenir à la suite d'une consommation excessive de boissons alcoolisées. Pour les hommes, la consommation quotidienne de moins de 60 ml de boissons alcoolisées fortes, 300 ml de vin ou 500 ml de bière légère est reconnue comme des doses d'alcool relativement sûres. Le corps féminin est plus sensible aux effets nocifs de l'alcool, par conséquent, pour la moitié faible de l'humanité, ces normes sont deux fois plus basses. Les mécanismes d'apparition des maladies alcooliques peuvent être différents - il s'agit du développement de la dégénérescence graisseuse du foie, des lésions cellulaires par l'acétaldéhyde (un dérivé toxique de l'éthanol), de l'amincissement des membranes hépatocytaires et de la survenue d'une inflammation à médiation immunitaire.

L'hépatite virale est une inflammation du foie, qui est causée par l'ingestion de certains agents pathogènes infectieux dans le corps humain - ils sont la cause de dommages à la glande. L'infection se produit de différentes manières - certains types de maladies (A et E) sont transmis par les aliments sales et l'eau, d'autres par le sang et d'autres liquides organiques (B et C).

La formation de tumeurs malignes dans le foie peut avoir plusieurs causes. Le premier est la mutation de ses propres cellules sous l'influence de facteurs défavorables. L'une des maladies - hépatite, cirrhose, ainsi qu'un fort effet cancérigène des produits contenant, par exemple, des OGM - peut également devenir un facteur néfaste. La deuxième raison est les métastases de tumeurs d'autres organes humains, se développant dans le tissu hépatique..

Toutes ces maladies sont extrêmement dangereuses, mais le diagnostic rapide de chacune d'elles augmente considérablement les chances de guérison. Par conséquent, des tests réguliers et le suivi des premiers signes de lésions hépatiques sont une tâche importante pour toutes les personnes à risque et celles qui se soucient de la santé du foie..

Signes d'un foie malade

Le danger de lésions hépatiques réside dans le fait qu'au début, ils sont asymptomatiques. Ainsi, par exemple, la manifestation externe de l'hépatite dans la phase finale est la jaunisse (pas dans tous les cas), une sensation persistante de fatigue, de fièvre et des maux de tête. Alors qu'au premier stade (et cela peut durer des années), cette maladie ne se manifeste pratiquement pas.

Le plus souvent, la maladie est connue par hasard. Par exemple, lors d'un examen médical général ou avant une opération. Le premier signal alarmant est les résultats insatisfaisants d'un test sanguin biochimique: augmentation des taux des enzymes AlAt (alanine aminotransférase) et AsAt (aspartate aminotransférase).

L'hépatite C est l'une des formes d'hépatite les plus difficiles à diagnostiquer. Les premiers stades de la maladie restent le plus souvent méconnus. Par conséquent, parmi les médecins et les patients, l'hépatite C a reçu le surnom de «tueur affectueux».

La cirrhose du foie s'accompagne de symptômes tels que des saignements des gencives, des saignements de nez, une hypertrophie de l'abdomen et des changements de comportement. De plus, avec la cirrhose, un assombrissement de l'urine et une nuance plus claire de matières fécales, des douleurs dans l'abdomen, une faiblesse, une léthargie, une jaunisse et une perte de poids sont souvent observées. Les signes spéciaux incluent une rougeur des paumes et de la langue - jusqu'à une couleur cramoisie brillante. Afin de confirmer le diagnostic, des tests peuvent vous être prescrits tels qu'une échographie, une biopsie hépatique, un test sanguin de laboratoire, un scanner ou un test de radionucléide..

Le premier stade du cancer du foie peut se manifester par des symptômes associés à une indigestion - nausées et vomissements, forte diminution du poids corporel, fièvre et faiblesse générale. Une maladie évolutive se fait sentir par le développement de la jaunisse et une modification de la taille de la glande, l'apparition de nombreuses varicosités sur le corps et une augmentation des saignements du nez. Si vous vous trouvez avec une combinaison similaire de symptômes, vous devez immédiatement contacter un oncologue ou un hépatologue. Très probablement, des procédures de diagnostic vous seront prescrites - échographie, tomodensitométrie ou biopsie, ainsi que des tests sanguins de laboratoire obligatoires.

Cependant, rappelez-vous que même avec une tendance génétique, une maladie du foie peut être évitée si vous menez une vie saine, en prenant soin de votre santé..

Prévention des maladies du foie

La plupart des substances nocives qui détruisent la glande pénètrent dans notre corps avec la nourriture et les boissons. Par conséquent, tout d'abord, pour la prévention des maladies du foie, il convient de veiller à un régime alimentaire approprié. En limitant la quantité d'alcool consommée, les aliments gras et épicés ont un effet positif sur l'organe, le soulageant du stress inutile.

Les médecins recommandent de manger plus de légumes et de fruits frais, de céréales variées et d'autres aliments riches en fibres. Vous devez également surveiller votre poids corporel - le surpoids contribue au développement de l'hépatose graisseuse.

Les mesures préventives peuvent inclure la prise de certains médicaments pour maintenir la fonction hépatique.

Médicaments pour la prévention des maladies du foie

Un groupe de médicaments conçus pour protéger le foie des effets nocifs des toxines, des toxines et des poisons appartient à la catégorie des hépatoprotecteurs. Ces derniers sont subdivisés en plusieurs types en fonction de la substance active - acides aminés (améliorer le métabolisme), vitamines (stimuler le travail des cellules hépatiques), composants végétaux et phospholipides (augmenter la résistance des membranes cellulaires des hépatocytes). Souvent, plusieurs composants actifs peuvent être observés dans la composition des médicaments pour normaliser la fonction hépatique. Par exemple, un complexe à base d'acide glycyrrhizique et de phospholipides a un effet positif sur le foie.

De nombreux essais cliniques ont confirmé que la combinaison de ces composants réduisait la gravité de l'inflammation et même le degré de fibrose. Ce n’est pas un hasard si l’acide glycyrrhizique et les phospholipides ont été inscrits sur la Liste des médicaments essentiels et essentiels pendant cinq années consécutives en tant que seul «médicament pour le traitement des maladies du foie». En outre, la combinaison de ces substances est incluse dans les normes de soins médicaux spécialisés pour le traitement des maladies du foie..

Comment fonctionne le foie

Le foie est impliqué dans le processus de digestion, de circulation sanguine et de métabolisme. Le foie remplit une fonction protectrice et excrétrice spécifique, maintenant ainsi la constance de l'environnement interne du corps.

Anatomie du foie et de la vésicule biliaire

L'emplacement du foie dans le corps humain

Le foie est situé directement sous le diaphragme. Si la cavité abdominale est classiquement divisée en quatre carrés, la majeure partie du foie se trouvera dans la partie supérieure droite de l'abdomen et seule une petite partie de son lobe gauche ira au-delà de la ligne médiane vers le carré adjacent. Le bord supérieur du foie se situe au niveau des mamelons, son bord inférieur dépasse de 1 à 2 cm sous l'arc costal. Le bord supérieur du foie est convexe et suit la concavité du diaphragme. Le bord droit du foie est lisse, terne, descend verticalement de 13 cm, le bord gauche du foie est tranchant, sa hauteur ne dépasse pas 6 cm Le bord inférieur du foie présente des concavités dues au contact avec les organes voisins de la cavité abdominale.

Structure du foie

Le foie est formé d'un grand lobe droit et d'un lobe gauche 6 fois plus petit, séparés par une feuille de péritoine. Le foie pèse 1,5 à 2 kg - c'est le plus grand organe glandulaire du corps humain.

Sur la surface hépatique interne, environ dans sa partie médiane, il y a une porte du foie, à travers laquelle l'artère hépatique entre et la veine porte sort, ainsi que le canal hépatique commun, qui élimine la bile du foie.

La principale unité structurelle du foie est le lobule hépatique. Il est formé en divisant le tissu hépatique par une capsule de tissu conjonctif qui pénètre profondément dans l'organe. Le lobule hépatique est composé de cellules hépatiques appelées hépatocytes, qui sont interconnectées en étages, entourant les voies biliaires, les veinules et les artérioles.

La structure de la vésicule biliaire

La vésicule biliaire est située sous la porte du foie. Il s'étend jusqu'au bord externe du foie et repose sur le duodénum. La vésicule biliaire est en forme de poire, sa longueur est de 12 à 18 cm Anatomiquement, la vésicule biliaire est divisée en une partie plus large - le bas, la partie médiane - le corps et la partie effilée - le cou. Le col de la vessie passe dans le canal cystique commun.

Voies biliaires

Les voies biliaires, quittant le lobule hépatique, forment les voies biliaires, qui se fondent dans la droite et la gauche, puis dans le canal hépatique commun. En outre, le canal hépatique est divisé en deux parties, dont l'une passe dans le canal cholédoque et débouche dans le duodénum, ​​et l'autre partie passe dans le canal cystique et se termine par la vésicule biliaire..

Physiologie du foie et de la vésicule biliaire

La fonction hépatique

Le foie est impliqué dans le processus de digestion des aliments en sécrétant de la bile. La bile améliore la motilité intestinale, favorise la dégradation des graisses, augmente l'activité des enzymes intestinales et pancréatiques et neutralise l'environnement acide du contenu gastrique. La bile assure l'absorption des acides aminés, du cholestérol, des vitamines liposolubles et des sels de calcium, inhibe la croissance des bactéries.

Le foie participe à tous les types de métabolisme. Participant au métabolisme des protéines, le foie détruit et reconstruit les protéines sanguines, à l'aide d'enzymes convertit les acides aminés en une source d'énergie et de matière de réserve pour la synthèse de ses propres protéines dans l'organisme, à partir de laquelle se forment les protéines du plasma sanguin (albumine, globuline, fibrinogène).

Dans le métabolisme des glucides, la fonction du foie est la formation et l'accumulation de glycogène - un substrat énergétique de réserve du corps. Le glycogène est créé à la suite du traitement du glucose et d'autres monosaccharides, de l'acide lactique, des graisses et des produits de dégradation des protéines.

Le foie participe au métabolisme des graisses, divisant les graisses en acides gras et en corps cétoniques à l'aide de la bile. Le foie produit également du cholestérol et aide à stocker la graisse corporelle.

Le foie régule l'équilibre des protéines, des graisses et des glucides. Avec un manque de glucides dans les aliments, par exemple, le foie commence à les synthétiser à partir de protéines, et avec un excès de glucides et de protéines dans les aliments, il transforme leur excès en graisses.

Le foie favorise la synthèse des hormones des glandes surrénales, du pancréas et de la thyroïde. Il participe à la synthèse des anticoagulants (substances qui empêchent la coagulation sanguine), au métabolisme des oligo-éléments en régulant l'absorption et le dépôt de cobalt, fer, cuivre, zinc et manganèse.

Le foie remplit une fonction protectrice en tant que barrière contre les substances toxiques. L'une des tâches principales du foie est de nettoyer le sang, c'est ici que se déroule la neutralisation de tous les poisons qui pénètrent dans le corps de l'extérieur.

Le foie contrôle l'équilibre de l'homéostasie (la constance de l'environnement interne du corps) est assuré par la biotransformation de composés étrangers en substances non toxiques hydrosolubles qui sont excrétées du corps par les intestins, les reins et à travers la peau.

En savoir plus sur l'hépatite, les virus et les thérapies contre l'hépatite.

Production de bile

La bile est produite dans les lobules hépatiques. Ensuite, la bile pénètre dans la vésicule biliaire par les voies hépatique et biliaire, où elle s'accumule. Jusqu'à 60 ml de bile peuvent être collectés dans la vésicule biliaire.

Pour participer à la digestion, la bile s'écoule à travers les canaux de la vessie dans le duodénum. La sortie de la bile est régulée par le sphincter kystique (pulpe), situé dans le col de la vésicule biliaire, et le sphincter d'Oddi, situé à l'entrée du duodénum. Le principal signal de libération de la bile est la prise de nourriture et son entrée dans l'estomac. Lorsque la bile de la vésicule biliaire est insuffisante pour digérer les aliments (par exemple, manger trop ou manger trop d'aliments gras), la bile du canal hépatique pénètre directement dans le duodénum, ​​en contournant la vésicule biliaire.

Composition de la bile

Distinguer la bile hépatique et la bile de la vésicule biliaire. La bile hépatique est produite entre 800 et 1000 ml par jour. Il est de consistance liquide et de couleur brun clair. La bile qui pénètre dans la vésicule biliaire est concentrée en raison de la réabsorption de la partie liquide dans le sang, elle devient donc épaisse et brun foncé.

La bile contient de l'eau, des acides biliaires (sels de sodium taurocholique et glycocholique), des pigments biliaires (bilirubine, biliverdine), des graisses. Il contient également de la lécithine, du cholestérol, du mucus, du potassium, du sodium, du magnésium, des sels de calcium et une enzyme - la phosphatase. À partir des pigments biliaires, des pigments dans les matières fécales (stercobiline) et l'urine (urobiline) sont formés.

12 faits curieux sur le foie - le plus grand organe interne d'une personne

Recevez un article le plus lu par courrier une fois par jour. Rejoignez-nous sur Facebook et VKontakte.

1. Le foie est un organe multifonctionnel

Le foie est un organe très complexe qui est responsable de presque toutes les fonctions physiques du corps. Par exemple, certaines de ses fonctions comprennent la production et le stockage d'énergie; la production de protéines vitales pour le fonctionnement de l'organisme; le traitement des médicaments et le passage à l'acte jouent un rôle important dans le fonctionnement du système immunitaire.

2. Le deuxième plus grand organe après la peau

En moyenne, un foie humain pèse à peu près le même poids qu'un petit Chihuahua, jusqu'à 1200 grammes. Il est situé directement sous la cage thoracique sur le côté droit du corps. S'il pouvait être touché, le foie se sentirait comme élastique.

3. Double objectif

Les organes du corps sont généralement dédiés au fonctionnement du corps. D'autre part, les glandes sont des types d'organes spécialisés qui éliminent certaines substances du sang ou les altèrent / les traitent. D'ailleurs, le foie fait les deux..

4. Organe sanglant

Le foie contient environ 10% du sang du corps humain. Elle pompe également à travers elle-même environ 1,5 litre de sang par minute..

5. Première transplantation hépatique

En 1963, lorsque le Dr Thomas Starsl a effectué la première greffe de foie humain à la faculté de médecine de l'Université du Colorado, cette réalisation a été éclipsée par le mauvais type de médicaments immunosuppresseurs prescrits à un patient. En conséquence, le patient n'a vécu après l'opération que quelques semaines..

6. Le foie est un organe capable de se régénérer

Le foie a une incroyable capacité à se réparer complètement. Il peut même repousser, même s'il ne reste que 25% de son volume d'origine. Lorsqu'une personne fait don de plus de la moitié de son foie à quelqu'un pour une transplantation, le foie retrouve sa taille d'origine en plus. deux semaines.

7. Le cerveau dépend du foie

Le foie est le principal régulateur des taux plasmatiques de glucose et d'ammoniaque. Si les niveaux de ces substances deviennent incontrôlables, une complication connue sous le nom d'encéphalopathie hépatique peut se développer, conduisant éventuellement au coma. En d'autres termes, si une personne souhaite que son cerveau fonctionne correctement, elle doit prendre soin de la santé de son foie..

8. La maladie du foie peut ne pas présenter de symptômes

Les maladies du foie font partie de celles qui posent un dilemme pour le diagnostic. De nombreuses maladies du foie, de l'hépatite à la cirrhose, peuvent tout simplement ne pas avoir le moindre symptôme aux premiers stades..

9. Suppléments naturels "

Beaucoup de gens pensent que si l'emballage indique que le médicament est composé d'herbes ou d'additifs «naturels», alors il est totalement sûr. Cependant, les scientifiques ont découvert que «les herbes et toutes les thérapies naturelles sont traitées par le foie exactement de la même manière que les médicaments certifiés». Par conséquent, il est préférable de toujours consulter un médecin.

10. La taille du foie dépend du poids corporel

C'est ce que disent les scientifiques. Le corps a besoin d'environ un gramme de foie pour chaque kilogramme de poids corporel pour que le foie fasse son travail efficacement.

11. Bile

Le foie est une véritable fabrique de bile, dont il produit 700 à 1000 ml chaque jour. La bile est collectée dans de petits canaux, puis pénètre dans le canal biliaire principal, d'où elle va soit dans le duodénum, ​​soit dans la vésicule biliaire. La bile est une substance clé dans le corps qui est responsable de la dégradation et de l'absorption des graisses..

12. Tout le monde a un foie?

Toute créature vivante qui a une colonne vertébrale a un foie, qui est un organe essentiel à sa survie. Et ces foies ont la même structure et effectuent également les mêmes tâches de base.

Poursuivant le sujet, il y a 15 faits plus curieux et divertissants sur le corps humain qui ne sont pas racontés à l'école. Vous devriez les connaître ne serait-ce que parce qu'ils veulent garder votre corps en forme..

Avez-vous aimé l'article? Alors soutenez-nous, appuyez sur:

Foie et vésicule biliaire

Le foie et la vésicule biliaire font partie du système digestif humain et remplissent un certain nombre de fonctions vitales. Lorsque l'un des organes est endommagé, les processus de traitement enzymatique des aliments sont perturbés, diverses pathologies se forment qui réduisent considérablement la qualité de vie du patient.

Anatomie

La vésicule biliaire est un petit sac composé d'épithélium, de cellules musculaires lisses et de tissu conjonctif. La bile qui n'est pas dépensée dans le processus de digestion s'accumule dans cet organe, puis, si nécessaire, est jetée dans la cavité duodénale.

Le foie est la plus grosse glande, sa masse atteint un kilogramme et demi. Situé dans la zone de l'hypochondre droit. Se compose de deux lobes séparés l'un de l'autre par un grand ligament du tissu conjonctif. Il a plusieurs surfaces: diaphragmatique (lisse, uniforme), viscérale (bosselée). C'est du côté de ce dernier que sont visibles les portes de l'organe, consistant en une artère, une veine porte, un canal hépatique commun et une vésicule biliaire située dans la fosse du même nom.

D'en haut, la glande est recouverte d'une membrane fibreuse, à laquelle toutes les terminaisons nerveuses vont. Avec une inflammation active, une augmentation de la taille de l'organe, cette capsule s'étire, le patient ressent une douleur vive, douloureuse ou tiraillante.

Sur le plan histologique, le tissu hépatique est constitué de cellules - hépatocytes. Ils sont combinés en groupes ou assiettes particuliers - des tranches. À travers un microscope, vous pouvez voir un schéma particulier: au centre se trouve la veine centrale, à partir de laquelle les hépatocytes sont situés sous la forme de brins ou de faisceaux, et le sang et les capillaires biliaires passent entre eux.

Les petits vaisseaux responsables de l'écoulement de la sécrétion (bile) s'unissent le long de leur parcours et forment des canaux intrahépatiques plus grands: droit et gauche. En outre, le canal hépatique commun est formé. En connexion avec le canal cystique, le canal commun sort dans le duodénum.

La connaissance de l'anatomie dans le diagnostic et le traitement des pathologies du foie, de la vésicule biliaire est nécessaire, car toutes les opérations effectuées sont basées sur ces informations. Toute erreur lors de l'intervention chirurgicale peut coûter la vie du patient.

Fonctions d'orgue

Le foie est une sorte de laboratoire de chimie responsable de nombreux processus biochimiques dans l'organisme. Ses principales fonctions sont:

  1. Synthèse. Dans les cellules de l'organe, la synthèse et l'accumulation de la bile se produisent, ce qui est nécessaire à la dégradation des graisses et à l'activation de certaines enzymes dans la cavité duodénale. De plus, certaines hormones, cholestérol, glycogène, phospholipides et autres composés sont également formés ici..
  2. Neutralisation. Le corps participe activement au nettoyage du corps des métabolites toxiques, de l'excès d'hormones sexuelles, de certaines vitamines, oligo-éléments, médicaments et poisons de l'extérieur.
  3. Accumulation et production. Avec une nutrition insuffisante ou des maladies qui épuisent le corps, le fer libère des glucides complexes dans la circulation sanguine dans le but de décomposer et de former davantage d'énergie, de fer, de cuivre, de cobalt, d'acide ascorbique, de calcitonine et d'autres substances biologiquement actives.
  4. Hématopoïèse. Avec la croissance, le développement du fœtus et la moelle osseuse rouge encore non formée, le foie remplit une fonction hématopoïétique, c'est-à-dire reconstitue le sang avec des érythrocytes, des plaquettes, des leucocytes.
  5. Thermorégulation. Les hépatocytes jouent un rôle dans la thermorégulation chimique. Ils contrôlent l'équilibre entre l'anabolisme et le catabolisme, régulent la quantité d'énergie reçue et dépensée dans le processus de la vie humaine..

La vésicule biliaire n'est nécessaire au corps que pour l'accumulation des sécrétions. Pour cette raison, l'opération de résection, l'ablation de cet organe ne présente pas de complications particulières et n'entraîne pas d'invalidité du patient..

Classification des pathologies

Selon la classification internationale des maladies de la dixième révision (CIM 10), les pathologies hépatiques sont cryptées sous les numéros K70-K77, la vésicule biliaire et les voies biliaires - K80-K83. Ils sont répartis dans les rubriques suivantes:

FoieVésicule biliaire
Maladie alcoolique (K70)Cholélithiase (K80)
Dommages toxiques (K71)Cholécystite (K81)
Déficience fonctionnelle (K72)Autres pathologies (cholangite, fistule et autres) (K82, K83)
Modifications du tissu conjonctif (cirrhose et fibrose) (K74)Pathologies, non classées ailleurs (K 87)
Hépatite (K73)
Autres types de processus inflammatoires (K75)
Autres pathologies (crise cardiaque, péliose, etc.) (K76)

Il vaut la peine de parler de certaines maladies plus en détail, car leur prévalence a augmenté sur plusieurs décennies et l'âge des patients qui en souffrent a diminué de dix à vingt ans..

Jaunisse

La jaunisse est un syndrome causé par une augmentation de la concentration de bilirubine directe ou indirecte dans le sang, qui s'accompagne d'une coloration des muqueuses et de la peau dans une teinte jaune. Il existe trois types:

  • hémolytique (suprahépatique);
  • parenchyme (hépatique);
  • mécanique (subhépatique).

La raison du développement de la jaunisse suprahépatique est la désintégration active des érythrocytes dans le contexte de l'apparition de troubles héréditaires, rhésus - le conflit entre la mère et le nouveau-né, le développement du paludisme, le syndrome de réaction inflammatoire systémique. Le tableau clinique comprend une augmentation de la taille de la rate et du foie, une coloration de la peau d'une couleur jaune citron et un malaise général. L'urine, les matières fécales acquièrent une teinte saturée plus foncée. Dans le paludisme, les symptômes sont complétés par de la fièvre, une transpiration excessive, des frissons.

La jaunisse parenchymateuse parle de changements structurels de la glande. C'est une conséquence de maladies telles que l'hépatite, la cirrhose, la leptospirose, le cancer, l'hépatose, la mononucléose infectieuse. Le patient acquiert une couleur jaune orangé des muqueuses et de la peau, la clinique comprend des douleurs dans l'hypochondre droit, une hypertrophie de la rate, l'apparition de varicosités sur le corps, une ascite, des veines dilatées de l'œsophage et de la paroi abdominale antérieure.

La jaunisse obstructive est causée par le blocage des canaux par des calculs ou un néoplasme. La cause du développement peut être des troubles métaboliques dans le corps, une congestion dans la vésicule biliaire. Il n'y a pas de symptômes sans ajout d'inflammation. Avec une cholécystite sur fond de calculs biliaires, le patient se plaint de douleur aiguë dans l'hypochondre droit, de nausées et de possibles vomissements de bile. La clinique est complétée par une augmentation de la température, une détérioration de l'état général du corps. Couleur de peau - jaune verdâtre.

L'une des conditions décrites nécessite une hospitalisation d'urgence et des soins médicaux qualifiés..

Dyskinésie biliaire

La dyskinésie des voies biliaires est une violation de la contractilité de la couche musculaire lisse des voies biliaires et de la vessie, une modification du sphincter d'Oddi, conduisant à une diminution de l'excrétion de sécrétion dans la lumière du duodénum. Selon les statistiques, les femmes âgées de 20 à 50 ans sont plus sujettes à la pathologie. Les hommes tombent malades plusieurs fois moins souvent. Il existe deux formes: hypokinétique et hyperkinétique.

La dyskinésie peut être causée par:

  • alimentation inadéquate et déséquilibrée, consommation accrue d'aliments gras et épicés;
  • pathologies concomitantes des organes du tractus gastro-intestinal d'évolution principalement inflammatoire (gastroduodénite, gastrite érosive, pancréatite, etc.);
  • déséquilibre hormonal (thyrotoxicose, augmentation de la production d'adrénaline);
  • trouble de l'activité fonctionnelle du système nerveux dans un contexte de stress;
  • réaction allergique.

La maladie a une évolution chronique, avec une exacerbation des symptômes, notamment des éructations, des nausées, des vomissements de bile ou du contenu de l'estomac, un goût amer spécifique dans la bouche, des flatulences et une diminution de l'appétit. On note un syndrome douloureux de caractère terne et éclatant, un trouble des selles. Apparaît rarement jaunissement de la peau, hypertrophie du foie, rate.

Parmi les complications de la dyskinésie, la cholécystite, la cholangite, la pancréatite chronique et la dermatite atopique sont les plus probables..

Cholangite

La cholangite est une inflammation des voies biliaires. Il survient le plus souvent chez les personnes âgées ou d'âge moyen, c'est-à-dire entre cinquante et soixante ans. En fonction des changements structurels des tissus, il est divisé en plusieurs types:

  • catarrhal;
  • purulent;
  • nécrotique;
  • fibrineux ou diphtérique.

La cause de la pathologie est généralement une infection bactérienne, à savoir les staphylocoques, les streptocoques, E. coli ou Pseudomonas aeruginosa, les mycobactéries. Parfois, un processus auto-immun peut agir comme un facteur étiologique, lorsque le corps produit des anticorps contre ses propres cellules saines. Dans ce cas, les maladies concomitantes de la cholangite peuvent être le lupus érythémateux systémique, la vascularite, la polyarthrite rhumatoïde..

Dans un premier temps, le patient peut trouver la triade dite de Charcot: fièvre, douleur et jaunissement de la peau. L'inflammation est aiguë, le patient se plaint de faiblesse générale, de malaise, de maux de tête, de perte d'appétit, c'est-à-dire de signes typiques d'intoxication du corps. De plus, des démangeaisons peuvent survenir, qui s'intensifient la nuit, entraînant des rayures sous la forme de rayures ordinaires ou de plaies peu profondes recouvertes d'une croûte..

Dans les cas graves, la pentade de Reynolds devient un trait distinctif: fièvre, douleur dans l'hypochondre droit, jaunisse, altération de la conscience et choc toxique, qui se traduit par une diminution de la pression artérielle.

Les complications de la cholangite peuvent être une cirrhose, un abcès, une défaillance fonctionnelle aiguë ou chronique, un syndrome de réponse inflammatoire systémique (septicémie).

Invasions parasites

À mesure que la popularité du régime alimentaire cru omnivore augmente, l'incidence des pathologies causées par les parasites augmente: vers ronds ou plats, protozoaires. Le foie et les voies biliaires sont un lieu de prédilection pour des organismes tels que la douve, le ver rond, la douve, l'amibe.

Les œufs de vers, les kystes de protozoaires pénètrent dans le tractus gastro-intestinal par la voie fécale-orale. La plupart d'entre eux sont dans l'eau, sur les brins d'herbe près du lac, de la viande et du poisson mal cuits. Une personne dans le cycle de développement des parasites est le plus souvent l'hôte final.

Les troubles du système digestif au cours de la croissance active et du développement des vers sont causés par la libération de produits toxiques de leur activité vitale et la consommation de réserves nutritives du macro-organisme, c'est-à-dire des humains..

Les symptômes sont d'abord légers, une sensation de faiblesse, un malaise est possible, mais rien de plus. Au fil du temps, un tableau clinique se forme, y compris des démangeaisons cutanées, des selles dérangées, une diminution de l'appétit, une perte de poids corporel, une augmentation de la température.

Parfois, la prise de médicaments anthelminthiques ne fournit pas un traitement adéquat et une intervention chirurgicale est nécessaire.

Hépatite

L'une des pathologies les plus graves du système digestif est l'hépatite - inflammation des cellules hépatiques. C'est elle qui, sans traitement approprié, est capable d'évoluer vers une cirrhose, une défaillance fonctionnelle des organes et aboutir à la mort..

Les causes de cette maladie sont les virus (A, B, C, D), les maladies auto-immunes, l'alcoolisme, en tant que facteur toxique externe. Une immunité faible, une mauvaise nutrition et la vieillesse contribuent au développement de la maladie.

L'infection pénètre dans l'organisme de plusieurs manières: par voie parentérale, c'est-à-dire par le sang, pendant les rapports sexuels, verticalement à travers le placenta de la mère à l'enfant, par contact familial. L'inflammation n'apparaît pas immédiatement, la période d'incubation varie de deux semaines à deux à trois mois, tout dépend du type et de la souche de l'agent pathogène.

Les signes de dommages aux cellules hépatiques sont une douleur sourde, douloureuse ou aiguë dans l'hypochondre droit, une élévation de la température à des nombres subfébriles, une faiblesse, une fatigue accrue du corps avec un stress physique ou mental habituel. De plus, des démangeaisons, des nausées apparaissent, dans les derniers stades, le jaunissement des muqueuses et de la peau est visible.

L'inflammation de la glande peut également couvrir la vésicule biliaire et les canaux, auquel cas une pathologie mixte se forme - hépatocholangite.

La vidéo raconte en détail les types d'hépatite, les options d'infection possibles et les précautions.

Toutes les maladies décrites ci-dessus doivent nécessairement faire l'objet d'un diagnostic et d'un traitement rapides, sinon le patient risque de perdre non seulement la vésicule biliaire, mais également une partie du foie, rester une personne profondément malade avec de multiples limitations jusqu'à la fin de sa vie..

La structure et la fonction du foie

Le foie, hépar, est un organe glandulaire volumineux (poids environ 1500 g). Les fonctions du foie sont diverses. C'est principalement une grosse glande digestive qui produit de la bile, qui s'écoule à travers le canal excréteur dans le duodénum. (Cette connexion de la glande à l'intestin s'explique par son développement à partir de l'épithélium de l'intestin antérieur, à partir duquel se développe une partie du duodénum.)

Elle est caractérisée par une fonction de barrière: les produits toxiques du métabolisme des protéines délivrés au foie avec du sang sont neutralisés dans le foie; de plus, l'endothélium des capillaires hépatiques et les réticuloendothéliocytes étoilés ont des propriétés phagocytaires (système lymphoréticulohistiocytaire), ce qui est important pour la neutralisation des substances absorbées dans l'intestin. Le foie est impliqué dans tous les types de métabolisme; en particulier, les glucides absorbés par la muqueuse intestinale sont convertis dans le foie en glycogène («dépôt» de glycogène).

Le foie a également été crédité de fonctions hormonales. Dans la période embryonnaire, il est caractérisé par la fonction d'hématopoïèse, car il produit des érythrocytes. Ainsi, le foie est à la fois un organe de digestion, de circulation sanguine et de métabolisme de tous types, y compris hormonal.

Le foie est situé directement sous le diaphragme, dans la partie supérieure de la cavité abdominale à droite, de sorte que seule une partie relativement petite de l'organe s'étend chez un adulte à gauche de la ligne médiane; chez un nouveau-né, il occupe la majeure partie de la cavité abdominale, égale à 1/20 du poids corporel total, tandis que chez l'adulte, le même rapport diminue à environ 750. Sur le foie, on distingue deux surfaces et deux bords.

La surface supérieure ou, plus précisément, la surface antéropostérieure, faciès diaphragmatique, est convexe, respectivement, à la concavité du diaphragme auquel elle est adjacente; la face inférieure, faciès visceralis, est tournée vers le bas et vers l'arrière et porte une série de dépressions des viscères abdominaux auxquels elle est contiguë. Les surfaces supérieure et inférieure sont séparées l'une de l'autre par un bord inférieur tranchant, margo inférieur. L'autre bord du foie, le haut-postérieur, au contraire, est si terne qu'il peut être considéré comme la face postérieure du foie.

Dans le foie, on distingue deux lobes: le droit, lobus hepatis dexter, et le plus petit à gauche, le lobus hepatis sinister, qui sont séparés l'un de l'autre sur la surface diaphragmatique par le ligament en croissant du foie, lig. falcifdrme hepatis. Dans le bord libre de ce ligament, un cordon fibreux dense est posé - le ligament rond du foie, lig. teres hepatis, qui s'étend du nombril, de l'ombilic, et est une veine ombilicale envahie, v. ombilical.

Le ligament rond se penche sur le bord inférieur du foie, formant une encoche, incisura ligamenti teretis, et se trouve sur la surface viscérale du foie dans la rainure longitudinale gauche, qui sur cette surface est la frontière entre les lobes droit et gauche du foie. Le ligament rond occupe la section antérieure de ce sillon - fissura ligamenti teretis; la partie postérieure de la rainure contient la continuation du ligament rond sous la forme d'un mince cordon fibreux - un canal envahi de tissu veineux, le canal veineux, qui a fonctionné dans la période embryonnaire de la vie; cette section du sillon est appelée fissura ligamenti venosi (Fig.141).

Le lobe droit du foie sur la surface viscérale est subdivisé en lobes secondaires par deux rainures, ou dépressions.

L'un d'eux est parallèle à la rainure longitudinale gauche et dans la section antérieure, où se trouve la vésicule biliaire, vesica fellea, est appelée fossa vesicae felleae; la partie postérieure de la rainure, plus profonde, contient la veine cave inférieure, v. cava inférieur, et est appelé sulcus venae cavae. Fossa vesicae felleae et sulcus venae cavae sont séparés l'un de l'autre par un isthme relativement étroit de tissu hépatique, appelé processus caudé, processus caudatus.

La rainure transversale profonde reliant les extrémités postérieures des fissurae ligamenti teretis et des fossae vesicae felleae est appelée porte du foie, porta hepatis. À travers eux, entrez a. hepatica et v. les portes avec les nerfs et les vaisseaux lymphatiques qui les accompagnent quittent et le canal hépatique communis, qui transporte la bile du foie. La partie du lobe droit du foie, délimitée en arrière par la porte du foie, des côtés par la fosse de la vésicule biliaire à droite et la fente du ligament rond à gauche s'appelle le lobe carré, lobus quadratus. La zone postérieure à la porte du foie entre la fissura ligamenti venosi à gauche et le sulcus venae cavae à droite est le lobe caudé, lobus caudatus.

Les organes en contact avec les surfaces du foie y forment des impressions, impressiones, appelées organe de contact. Le foie est recouvert sur la majeure partie de sa longueur par le péritoine, à l'exception d'une partie de sa face postérieure, où le foie est directement adjacent au diaphragme.

Fonctions hépatiques dans le corps humain

Chers lecteurs, le foie d'une personne en bonne santé remplit diverses fonctions, dont l'une est de neutraliser les toxines. Il a une structure lobulaire. Les cellules du foie sont appelées hépatocytes et elles assurent le processus de formation de la bile. Leur capacité à se régénérer est limitée, donc si le foie est endommagé de manière répétée ou importante, sa récupération complète devient impossible. Plus le traitement est commencé tôt, plus les chances de guérison sont élevées.

Où est le foie humain

Beaucoup de gens ne savent pas exactement où se trouve le foie chez l'homme et comment se manifestent les principales maladies de cet organe. Cette information est importante pour tout le monde. En sachant de quel côté se trouve le foie, vous pouvez trouver la glande par palpation et déterminer visuellement sa taille. Une hypertrophie du foie indique le développement de maladies graves..

La glande est, pour ainsi dire, «intégrée» dans le tube digestif. Chez l'homme, le foie est situé du côté droit, dans l'hypochondre droit. La vésicule biliaire est située en dessous et est responsable de la régulation de la quantité de bile entrant dans le tube digestif..

Là où se trouve le foie humain, il existe d'autres organes digestifs importants: le duodénum, ​​l'estomac. Ensemble, ils participent à la digestion des aliments entrants et à l'absorption des nutriments. Le bord supérieur du foie passe juste derrière la ligne du mamelon et le bord postérieur le long du diaphragme.

Structure du foie

Le foie est une grande glande de sécrétion externe. Elle participe à presque tous les processus internes et joue un rôle énorme dans le travail du corps humain. Le foie se compose de lobes droit et gauche et est divisé en huit segments. Le lobe droit est sensiblement plus grand que le gauche. En face de l'autre, les lobes sont séparés par un ligament en croissant, et à l'arrière par une rainure spéciale qui a un ligament veineux. Les lobes sont séparés du bas par un ligament rond.

L'unité structurelle et fonctionnelle du foie est un lobule, dont chacun a des canaux biliaires et un réseau abondant de vaisseaux sanguins, grands et petits. Il y a un tissu conjonctif dense entre les lobules hépatiques.

Le rôle du foie pour le corps humain

Le rôle principal du foie:

  • neutralisation des substances toxiques, des toxines, des allergènes;
  • participation à la production d'hormones, de vitamines, d'acides, de lipides, de cholestérol, de bilirubine, de phospholipides;
  • assurer un métabolisme normal;
  • synthèse de la bile, participation au processus de digestion et à la digestion de nombreuses substances;
  • élimination des produits métaboliques, des substances potentiellement dangereuses (ammoniac, acétone);
  • reconstitution des réserves de glycogène et apport d'énergie au corps.

L'existence humaine est impossible sans foie. Avec le flux sanguin, les composés toxiques, les cancérogènes sont livrés aux tissus de l'organe, qui y sont rendus inoffensifs. Le foie est impliqué dans le métabolisme, convertissant les glucides en glycogène et est responsable de son stockage ultérieur.

Les principales fonctions du foie

Considérons plus en détail les principales fonctions du foie.

Fonction hématopoïétique du foie

Le sang veineux pénètre dans le foie par la veine porte, qui provient des intestins et de la rate. Le sang artériel est délivré par l'artère hépatique. L'apport sanguin à l'organe est étroitement lié à la sécrétion de bile. Chez un adulte, le foie n'assure pas de fonction hématopoïétique. Avec l'aide du foie, la maturation des cellules sanguines ne se produit que dans le corps du fœtus.

Fonction barrière

Le foie dans le corps humain remplit de nombreuses fonctions, mais la plus importante d'entre elles est la protection. L'organe empêche les effets négatifs sur la santé des produits métaboliques naturels et des poisons. La fonction de la barrière hépatique est de protéger les organes et systèmes internes importants, ainsi que le sang contre les substances nocives. Grâce à cela, notre corps conserve sa fonctionnalité..

Le foie neutralise non seulement les substances étrangères, y compris les allergènes, les hormones, les résidus de médicaments inutiles, mais les transforme également en composés inoffensifs qui sont facilement éliminés du corps.

Fonction digestive

La fonction digestive du foie consiste en la synthèse du cholestérol, des acides biliaires, des lipides, la régulation du métabolisme des graisses. L'organe joue un rôle clé dans le métabolisme humain et l'absorption des nutriments, y compris dans les intestins. La bile a des propriétés antimicrobiennes. Une fonction hépatique diminuée augmente le risque de développer des maladies infectieuses.

Le corps devient sans défense non seulement contre les composants toxiques, mais aussi contre les microbes et les virus. La bile affecte directement la qualité de l'assimilation des nutriments, en particulier les vitamines liposolubles, les acides aminés, les sels de calcium.

Fonction de désintoxication du foie

Le foie humain remplit une fonction détoxifiante, empêchant l'empoisonnement du corps et éliminant les composés dangereux. Les cellules spéciales de l'organe ont des mécanismes de défense, capturent les particules nocives, les lient avec certains acides et les excrètent à l'aide de la bile dans les intestins.

Dépôt de sang

Un volume important de sang est stocké dans le foie, qui peut pénétrer dans le lit vasculaire avec le développement de conditions potentiellement mortelles en raison du rétrécissement des vaisseaux hépatiques. Cette fonction joue un rôle protecteur en cas de perte de sang importante, le développement d'un choc. De plus, chez le fœtus, le foie est impliqué dans le processus d'hématopoïèse, produit des protéines plasmatiques, des constituants d'hormones et de vitamines.

Synthèse et stockage des nutriments

Le foie contient les vitamines D et A les plus liposolubles, ainsi que la vitamine B12 hydrosoluble. Cet organe est un dépôt de cations, ainsi que de certains oligo-éléments, en particulier - le fer..

Fonction hormonale

Le foie humain est directement impliqué dans la synthèse des hormones. Les cellules organiques sont responsables de l'inactivation des substances hormonales qui affectent le fonctionnement de la glande thyroïde, des organes génitaux, du pancréas.

Comment le foie et le pancréas sont connectés

Le foie et le pancréas sont étroitement liés l'un à l'autre, et si la fonction d'un organe est dysfonctionnelle, le travail de l'autre change également. Le pancréas est situé derrière l'estomac, étroitement adjacent au duodénum. Il produit des enzymes impliquées dans la digestion, assurent la digestion des graisses, des protéines, des glucides. Lorsque le pancréas dysfonctionne, des mécanismes métaboliques importants changent, ce qui entraîne de graves conséquences sur la santé.

Le foie joue un rôle protecteur dans le corps humain. Il est capable de neutraliser les substances nocives provenant de l'extérieur, de les transformer en composés sûrs, d'éliminer les produits métaboliques nocifs et de désinfecter le sang.

La bile produite par cet organe participe activement à la digestion, en décomposant les aliments gras. Il affecte le pancréas en augmentant l'activité de ses enzymes, en particulier la lipase. Le foie fournit du glucose au corps humain, participe à la synthèse du cholestérol et régule le métabolisme des lipides. Les fonctions du foie et du pancréas se chevauchent et sont étroitement liées au travail de l'ensemble du système digestif humain..

Foie et intestins

Dans l'intestin humain, les processus d'absorption de nutriments importants ont lieu avec leur entrée dans le sang. Les produits métaboliques et les résidus alimentaires non digérés sont convertis en matières fécales, qui sont ensuite excrétées par l'organisme.

Des micro-organismes bénéfiques et opportunistes vivent dans l'intestin. Si l'équilibre entre eux est perturbé (dysbiose), des perturbations peuvent survenir dans tout le processus de digestion. Cela affecte l'estomac, le foie et d'autres organes du système digestif..

Les intestins sont divisés en sections minces et épaisses. Dans l'intestin grêle se trouve le duodénum - il forme sa section initiale. Son rôle principal est de changer le pH de l'environnement de la masse alimentaire vers le côté alcalin. Cela est nécessaire pour que les parties inférieures de l'intestin ne soient pas irritées par l'environnement acide de la bouillie semi-digérée..

Dans la partie la plus basse de l'intestin - le gros intestin, l'eau est absorbée et des matières fécales se forment. Le foie affecte le processus d '«absorption» des nutriments par les villosités intestinales, en particulier - l'absorption des acides gras et le cours du métabolisme des graisses.

Causes de la maladie du foie

Les principales causes de maladie du foie sont:

  • mauvaises habitudes: toxicomanie, alcoolisme, tabagisme - tout cela entraîne une augmentation de la charge sur la glande, des lésions des hépatocytes, une dégénérescence graisseuse et le remplacement du parenchyme par du tissu conjonctif avec le développement de la fibrose, de la cirrhose et du cancer;
  • effets viraux sur le tissu hépatique, caractéristiques de l'hépatite, pouvant entraîner une nécrose et une altération grave de la fonction hépatique;
  • effets toxiques des médicaments et facteurs environnementaux défavorables entraînant des dommages aux hépatocytes et le développement d'une insuffisance hépatique;
  • teneur élevée en graisses dans l'alimentation, ce qui conduit à l'accumulation de graisse dans les cellules hépatiques, au développement de la dégénérescence, à l'apparition de foyers d'inflammation et à la prolifération du tissu conjonctif.

Les mauvaises habitudes et la qualité de l'alimentation jouent un rôle énorme dans l'état du foie. Un mode de vie sain préserve la fonctionnalité de l'organe jusqu'à la vieillesse. Beaucoup de gens ne pensent pas au rôle et aux fonctions du foie jusqu'à ce que des problèmes de santé surviennent..

La consommation d'aliments gras et d'alcool détruit les cellules hépatiques, ce qui entraîne automatiquement des dysfonctionnements de la vésicule biliaire, du pancréas et des intestins. Ces organes travaillent en collaboration les uns avec les autres..

Diagnostic des maladies du foie

Pour maintenir la santé, il est nécessaire de connaître non seulement l'emplacement exact du foie, mais également comment vérifier cet organe chez une personne en utilisant des méthodes de recherche modernes. Parmi les maladies, la cirrhose vient en tête - une pathologie caractérisée par le remplacement d'un parenchyme sain par un tissu fibreux. Dans ce cas, le foie peut augmenter ou diminuer de taille, devenir grumeleux et très dense en structure, et une diminution de la fonctionnalité de la glande se produit également..

Sans traitement rapide, la maladie se transforme en une transformation maligne du parenchyme avec le développement d'un carcinome hépatocellulaire. La cirrhose du foie se développe principalement chez les personnes qui boivent et ont eu une hépatite virale B. La maladie évolue au fil des années, mais parfois le développement de la pathologie est réduit à plusieurs mois. Les autres maladies du foie comprennent les kystes parasitaires et non parasitaires, les lésions infectieuses, les hémangiomes.

Recherche basique

Le diagnostic de la maladie du foie comprend les études suivantes:

  • un test sanguin (les spécialistes détectent une thrombocytopénie, une leucopénie, une augmentation de la bilirubine, de l'urée, de la créatinine);
  • coagulogramme (diminution de l'indice de prothrombine);
  • biochimie du sang (activité accrue des enzymes hépatiques);
  • Échographie des organes abdominaux (modification de la taille du foie, détection de signes d'hypertension portale, détection de kystes, de tumeurs, de modifications stromales du parenchyme);
  • IRM du foie (présence d'abcès, chatons, métastases, symptômes de cancer et de cirrhose, altération de la perméabilité des veines hépatique et porte);
  • dopplerométrie des vaisseaux hépatiques (détection des obstacles à la circulation sanguine);
  • biopsie hépatique (confirmation du processus tumoral bénin ou malin);
  • PCR, ELISA (identification des agents pathogènes infectieux qui endommagent les tissus hépatiques);
  • Échographie du foie (détérioration de la fonctionnalité des organes, détection de tumeurs, troubles de l'état du flux sanguin local).

Des études spécifiques doivent être prescrites par un médecin. Le plus souvent, le spécialiste recommande de subir un diagnostic par échographie du foie, de la vésicule biliaire et du pancréas. Mais en outre, d'autres procédures peuvent être nécessaires, y compris des diagnostics sanguins de laboratoire, qui vous permettent d'identifier les changements dans l'activité de l'activité enzymatique du foie..

Comment les maladies du foie se manifestent

Les maladies du foie au stade initial de développement se déroulent pratiquement sans aucune manifestation. Une personne ignore souvent son état et, sans le savoir, ne prend pas de mesures thérapeutiques. Par conséquent, les médecins conseillent de subir périodiquement une échographie afin de détecter les anomalies du foie à temps. À un stade précoce de développement, le tissu hépatique est bien restauré, surtout à un jeune âge.

Signes caractéristiques de la pathologie

Un signe caractéristique de la pathologie hépatique est le jaunissement de la peau et des muqueuses, ainsi que de la sclérotique. Ce symptôme est associé à l'accumulation de bilirubine dans le sang. La plupart des maladies du foie se caractérisent par une gravité à droite et une douleur dans l'hypochondre droit. Ces signes sont souvent accompagnés d'une sensation d'amertume dans la bouche, de nausées, parfois de vomissements, d'une augmentation de la taille de l'abdomen due à une ascite (accumulation de liquide dans le péritoine).

Si vous trouvez au moins l'un de ces signes chez vous, assurez-vous de prendre rendez-vous avec un gastro-entérologue ou un hépatologue.

S'il est impossible de restaurer les fonctions perdues, une transplantation hépatique est effectuée - une opération coûteuse pour transplanter l'organe affecté. C'est assez difficile, surtout dans notre pays. Il n'est pas si facile de trouver un donateur, même avec certaines ressources financières..

Il est impératif de réagir rapidement au dysfonctionnement hépatique et de prévenir la maladie. Si des pathologies se développent déjà, il est nécessaire de contacter immédiatement un spécialiste et de commencer le traitement.

Restauration de la fonction hépatique

Jusqu'à un certain point, jusqu'à ce que le foie soit complètement perturbé, ses cellules sont capables de se régénérer. Mais pour cela, il est nécessaire de créer certaines conditions:

  • manger des aliments de haute qualité et variés, de sorte que le régime alimentaire contienne toujours beaucoup de légumes et de fruits, des protéines saines;
  • limiter les aliments gras et frits qui empêchent le corps de se reposer et de restaurer ses fonctions;
  • abandonner l'alcool;
  • utilisez régulièrement des herbes utiles sous forme de décoctions et d'infusions qui nettoient le foie, assurent l'écoulement de la bile et empêchent la formation de calculs;
  • éviter de trop manger, car une grande quantité de nourriture augmente considérablement la charge sur tous les organes du tube digestif, y compris le foie.

Périodiquement, vous pouvez nettoyer le foie avec des herbes et d'autres recettes folkloriques. Mais consultez d'abord votre médecin. Pour un nettoyage doux du foie et la prévention de la stagnation de la bile, le bouillon d'avoine est bien adapté.

Et en conclusion de l'article, nous vous proposons de regarder une vidéo où des experts parlent de la structure et des fonctions du foie, de son rôle dans le travail d'autres organes du tractus gastro-intestinal et du corps humain dans son ensemble..